La Fondation Muséums nature Montréal récompense des Profs en action!



    MONTREAL, le 15 juin /CNW Telbec/ - La Fondation Muséums nature Montréal
a décerné hier après-midi les prix de la 5e édition du concours La Palme
verte, catégorie Profs en action, à l'amphithéâtre du Biodôme de Montréal. Les
membres du jury ont félicité les trois enseignantes du primaire et du premier
cycle du secondaire qui ont réalisé, avec leur classe, des projets originaux
et de grande qualité en lien avec la protection et la conservation de
l'environnement.
    "Je suis très heureux de constater à quel point les jeunes ont de bonnes
idées quand vient le temps de poser des gestes concrets pour améliorer
l'environnement. Ce concours est très important pour nous car il s'inscrit
parfaitement dans la mission de la Fondation, et par le fait même, des Muséums
nature de Montréal, qui est de promouvoir les comportements responsables face
à l'environnement.", de souligner monsieur Pierre B. Meunier, Président de la
Fondation Muséums nature Montréal.
    Le concours La Palme verte est organisé en collaboration avec les Muséums
nature de Montréal (Biodôme, Insectarium, Jardin botanique et Planétarium).
Nous tenons à remercier nos partenaires, soit TransCanada, Intact, Telus, Rio
Tinto Alcan, la Fondation EJLB, le ministère du Développement durable, de
l'Environnement et des Parcs du Québec et la Centrale des syndicats du Québec
/ Etablissements Verts Brundtland.

    Les récipiendaires de La Palme verte, édition 2008-2009

    Parmi un nombre important de projets présentés, une première Palme verte
a été remise à la classe d'Isabelle Morisseau, enseignante d'une classe de 1re
et 3e années du primaire de l'école St-Marcel, à St-Marcel du Richelieu, pour
le projet Un arbre à préserver. Une deuxième Palme verte a été attribuée au
projet L'eau source de vie, de l'enseignante Isabelle Rancourt et ses élèves
de 3e et de 4e années du primaire de l'école l'Eco-Pin de Notre-Dame-des-Pins.
Enfin, l'enseignante Chantal Savard et ses élèves du premier cycle de l'école
secondaire St-François-Xavier de La Prairie ont également remporté une Palme
verte pour leur initiative environnementale, Expo-Ecol'o.
    Chaque classe gagnante s'est vue décerner une bourse de 1 000 $ pour
assurer la poursuite de son projet, ainsi qu'une journée VIP incluant une
visite des quatre Muséums nature de Montréal (Biodôme, Insectarium, Jardin
botanique et Planétarium), une nuit au Biodôme, un trophée "vivant" et
d'autres surprises.

    L'expérience se poursuit

    Tous les projets présentés au concours de La Palme verte 2008-2009 sont
exposés au Biodôme du 22 mai au 1er septembre 2009. C'est une occasion de
découvrir de nouveaux comportements responsables à adopter pour protéger
l'environnement.
    Les projets gagnants de La Palme verte 2008-2009 peuvent aussi être
consultés sur le site Internet de la Fondation Muséums nature Montréal :
www.fondationmuseums.qc.ca

    La Fondation Muséums nature Montréal a pour mission de soutenir les
actions d'éducation, de conservation et de recherche des Muséums nature de
Montréal. Pour ce faire, elle recueille des fonds qui permettent aux Muséums
nature de réaliser leurs projets de développement prioritaires. La Fondation
contribue ainsi à l'avancement des sciences naturelles, de la culture
scientifique et alimente l'intérêt de la population pour l'environnement, le
développement durable et la préservation de la biodiversité.

    Visuel disponible sur demande

    N.B. Voir en annexe le descriptif des projets gagnants

    
                                   ANNEXE
    

    Descriptif des projets gagnants

    - Des arbres à préserver
    Ecole St-Marcel de St-Marcel de Richelieu - 1re et 3e années du primaire

    Pour ces élèves, tout a commencé par une prise de conscience sur leurs
habitudes face à l'environnement qui a été suivie d'une "tempête d'idées" sur
les actions possibles dans leur école. Ils ont décidé de s'attaquer à une
problématique importante dans leur milieu, la récupération du papier. L'idée
retenue était non seulement de cesser d'envoyer directement une grande
quantité de papiers au bac de recyclage, mais d'essayer de le réutiliser, afin
de maximiser l'utilisation des feuilles avant de les mettre au recyclage. Tous
ont alors décidé d'utiliser ce papier pour faire des calepins qu'ils allaient
vendre afin d'acheter de nouveaux arbres qu'ils pourront planter. Comme ces
arbres allaient servir à revitaliser le parc école et municipal, il n'en
fallait pas plus pour que tous les élèves soient motivés à prendre part au
projet dont le village tout entier pourra bénéficier. Bien que conventionnel
dans son aboutissement, le projet est sans aucun doute novateur, original et
ambitieux dans le processus car ils l'ont fait en ayant toujours en tête qu'il
soit carboneutre, c'est-à-dire qu'il n'y ait aucun nouveau déchet produit
durant ce projet. Les jeunes ont aussi compris que de cette façon, ils
faisaient le processus inverse de la consommation, c'est-à-dire utiliser du
vieux papier pour le vendre en calepin afin de financer le projet de
plantation d'arbres. Au printemps, grâce à leurs efforts et à leur
détermination, cette petite classe de l'école St-Marcel a pu acheter 3 fois
plus d'arbres que prévu initialement.
    Félicitations à toute la classe pour cette belle initiative verte !

    - L'eau source de vie
    Ecole l'Eco-Pin de Notre-Dame-des-Pins - 3e et 4e années du primaire

    Les 19 élèves de 3e et 4e années du primaire ont décidé de se pencher sur
la problématique environnementale relative à l'eau.  Ils ont fait beaucoup
d'actions ayant chacune des buts différents, mais le fil conducteur de ces
actions était le même, c'est-à-dire de protéger une ressource essentielle à la
vie : l'eau. Leur démarche en environnement a débuté par un projet portant sur
les poissons : la respiration, la physionomie, l'entretien d'un aquarium.
Ensuite, ils se sont intéressés à l'habitat naturel du poisson en faisant le
parallèle avec la qualité de l'eau dans un aquarium. Les objectifs étaient
nombreux.  Ils ont cherché à comprendre les paramètres de qualité de l'eau 
par des laboratoires, par des lectures et par la rencontre de spécialistes.
Ils ont compris l'importance de l'eau et ce qui diminuait sa qualité. Donc,
ils ont cherché comment protéger l'eau ainsi que les organismes qui y vivent.
Une de leurs actions a été de réaliser des affiches et des dépliants sur la
conservation de l'eau, action qui a pour but de sensibiliser leur entourage,
mais aussi de les outiller pour qu'ils sachent comment contribuer eux aussi à
la conservation d'une bonne qualité de l'eau. Le dépliant comporte des
informations supplémentaires sur la quantité d'eau et l'importance de l'eau
dans la vie. La classe s'est aussi engagée dans la plantation d'arbres dans
les bandes riveraines de la rivière Chaudière. Cette action encore plus
concrète a montré aux élèves qu'ils peuvent avoir une influence positive sur
leur environnement en lui donnant un petit coup de pouce. Les élèves ont aussi
participé à une action collective qui consiste à nettoyer les berges de la
rivière Chaudière pour enlever les déchets sur les rives. Cette action
d'équipe montre bien que nous pouvons faire une différence quand nous nous
serrons les coudes et que nous mettons nos énergies ensemble pour construire
quelque chose de positif. Bref, grâce à toutes ces actions, les élèves se
sentent plus interpellés, ils ont sensibilisé plusieurs personnes et ils ont
contribué de façon concrète à conserver leur environnement. Ils sont tous très
fiers de leurs actions! Félicitations à toute la classe!

    - Expo-Ecol'o
    Ecole secondaire St-François-Xavier de La Prairie - 1er cycle du
    secondaire

    Ce projet  a vu le jour suite à un consensus. Par voie démocratique,
chaque groupe a voté un thème et ensuite, en équipe, ils ont élaboré une
oeuvre artistique en 2D ou en 3D à partir de matériaux récupérés. Etant donné
la variété de matériaux mis à leur disposition et des nombreux projets menés
en même temps, les élèves ont dû faire preuve d'initiative et de
débrouillardise. A partir de ce moment, les élèves ont vécu une nouvelle
expérience en art, celle du processus créatif, de l'inspiration jusqu'à
l'exposition de leur travail devant un vrai public. Le défi était donc le
suivant : dénoncer une problématique reliée au réchauffement climatique en
concevant des oeuvres à partir de matériaux uniquement récupérés. Une démarche
pédagogique en lien avec l'environnement et plus précisément l'écologie. Suite
au visionnement du documentaire "the 11th hour", les élèves ont d'abord
calculé leur empreinte écologique et ils ont élaboré une carte d'idées afin de
déterminer la problématique qui les interpellait le plus. Les élèves ont
ensuite répertorié les matériaux récupérables en grande quantité, mais aussi
des matériaux inhabituels dans la conception d'un projet d'arts plastiques.
Sinon, ils devaient trouver une façon originale de s'approprier des matériaux
fréquemment utilisés comme le papier journal ou les bouteilles de plastique. A
partir de cet inventaire, les élèves de toute l'école, même les enseignants,
ont été mobilisés pour amasser tous les matériaux nécessaires. Le projet a
permis d'atteindre plusieurs objectifs. Premièrement, leur faire prendre
conscience de la surconsommation de laquelle ils sont victimes. Deuxièmement,
tenter de concrétiser tout ce qui entoure le réchauffement climatique et le
développement durable. Troisièmement, leur faire découvrir un nouveau côté de
l'art, celui de l'art contemporain en utilisant des matériaux inhabituels pour
créer et qui sert à dénoncer et à sensibiliser. Il est important de mentionner
que beaucoup d'actions en environnement ont vu le jour à la suite de ce
projet, et ce à la grandeur de l'école. Félicitations à toute la classe pour
l'originalité et le dynamisme du projet !

    Autres mentions en 2009

    Bien qu'ils n'aient pas remporté les grands honneurs, plusieurs autres
initiatives ont retenu l'attention des membres du jury par leur démarche
originale et leur grande mobilisation pour changer leur monde. C'est le cas de
la classe de 3e et 4e années du primaire de l'école l'Etoile filante de
Montréal avec leur projet "L'Inukshuk écologique" qui s'est méritée la mention
de coup de coeur du jury dans leur catégorie. Même récompense pour la classe
de 1re et 2e années du primaire de l'école Rose-des-Vents de Montréal avec
leur projet "Papier écol'EAU". Enfin, les élèves de l'école
Ste-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus de St-Jérôme se sont vus décerner une mention
spéciale pour leur projet "Le conseil de l'environnement de l'école
Ste-Thérèse".




Renseignements :

Renseignements: Mireille Lévesque, chargée des communications, (514)
872-9648, mireillelevesque@fondationmuseums.qc.ca; Source: Fondation Muséums
nature Montréal

Profil de l'entreprise

FONDATION MUSEUMS NATURE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.