La fondation Gates finance 104 nouvelles idées dans le domaine de la santé mondiale



    
    - Des scientifiques provenant de disciplines et de régions diversifiées
    reçoivent 100 000 $US chacun pour explorer des projets audacieux et non
    éprouvés
    

    BANGKOK, Thailande, le 22 oct. /CNW/ - La fondation Bill & Melinda Gates
a annoncé aujourd'hui qu'elle accorderait 104 subventions afin de soutenir
l'exploration de méthodes audacieuses et en grande partie non éprouvées pour
améliorer la santé mondiale. Les subventions, de 100 000 $US chacune, seront
remises à des scientifiques de 22 pays répartis sur cinq continents. Elles
marquent la première vague de financement de Grand Challenges Explorations,
une initiative visant à éliminer les barrières qui s'opposent à l'examen
d'idées novatrices dans le domaine de la santé mondiale.
    La première vague de subventions permettra d'amener de nouvelles idées à
la recherche pour prévenir ou traiter les maladies infectieuses telles que le
VIH/sida et la tuberculose, et pour limiter l'émergence de la résistance aux
médicaments. Les candidats sélectionnés ont réussi à démontrer en à peine deux
pages que leurs projets ne correspondaient pas aux modèles scientifiques
actuels et que la réussite de ceux-ci pouvait engendrer des progrès
considérables.
    "Par ce programme, nous avons tenté d'éliminer les inégalités et de
permettre à toute personne ayant eu une idée pouvant transformer le domaine
d'examiner plus rapidement son potentiel en matière d'amélioration de la santé
mondiale", a déclaré le Dr Tachi Yamada, président de la division de la santé
mondiale de la fondation Gates, qui a annoncé les subventions à l'occasion de
la quatrième réunion annuelle de l'initiative Grand Challenges in Global
Health (grands défis dans le domaine de la santé mondiale), à Bangkok. "La
qualité des demandes de financement dépassait toutes nos attentes. Les juges
ont eu tellement de difficulté à choisir une seule bonne idée que nous avons
été forcés de sélectionner près de deux fois plus de demandes de financement
que nous ne l'avions prévu."
    Les cent quatre projets ont été choisis parmi près de 4 000 propositions,
et la distribution géographique des candidats correspondait en grande partie à
la distribution géographique des prix. Afin de s'assurer qu'ils se
concentraient sur l'aspect novateur de l'idée, et non sur les références et la
localisation géographique du scientifique, ou sur la réputation de
l'organisation, les juges ne disposaient d'aucun renseignement personnel sur
les candidats.
    Des scientifiques de tous les niveaux sont représentés, y compris de
jeunes chercheurs qui n'avaient encore jamais reçu de subventions de
recherche, et des chercheurs appliquant des connaissances relatives à d'autres
domaines tels que le génie biologique. Des subventions ont été remises à des
universités ainsi qu'à d'autres organisations à but non lucratif, à des
agences gouvernementales et à six sociétés privées.
    Les projets couvrent un large éventail d'innovations, y compris une
"lampe de poche moustique" visant à prévenir la transmission du paludisme en
perturbant les longueurs d'onde et les cellules tuberculeuses
autodestructives, ainsi que l'étude des propriétés anti-infectieuses de l'oeil
afin de contribuer à la prévention du VIH/sida et d'autres maladies
infectieuses. Voici quelques exemples des projets financés :

    
    -  Imitation des processus naturels efficaces dans le but de limiter les
       risques de maladies infectieuses :
       -  Pattamaporn Kittayapong, de l'Université Mahidol, en Thailande,
          explorera de nouvelles approches visant à contrôler la dengue en
          étudiant des bactéries naturellement aptes à limiter les risques
          de contracter la maladie.

       -  Suzanne Fleiszig, de l'Université de Californie, à Berkeley, aux
          Etats-Unis, mettra l'emphase sur les défenses naturelles de
l'oeil
          humain afin de découvrir de nouvelles classes d'agents
          antimicrobiens polyvalents.

       -  Elizabeth Sockett, de l'Université de Nottingham, au Royaume-Uni,
          s'attachera à découvrir si les meilleurs médicaments contre
          certaines bactéries pathogènes pourraient être des "antibiotiques
          vivants" composés de microorganismes qui s'attaquent naturellement
          aux microorganismes nuisibles.

    -  L'ingénierie pour améliorer le système immunitaire humain naturel :

       -  Leonard Damelin, du service national des laboratoires de santé de
          l'Afrique du Sud, tentera d'améliorer la couche bactériologique qui
          recouvre naturellement les parois vaginales et le col de l'utérus
          afin d'accroître leur capacité à lutter contre les infections.

       -  Yen Wah Tong, de l'Université nationale de Singapour, tentera de
          créer des nanoparticules qui "s'imprègneront" des virus circulant
          dans le corps; les particules s'imprègneront des virus, ce qui
          leur permettra de copier la structure tridimensionnelle des
          cellules que ces virus tentent habituellement d'infecter.

       -  Jord Stam, de l'Université d'Utrecht, aux Pays-Bas, tentera de
          créer des anticorps "à deux côtés" pour lutter contre le VIH; un
          côté se lie au VIH tandis que l'autre dépose de façon sécuritaire
          le virus dans des cellules qu'il ne peut pas copier.

       -  Sanah Jowhari, de TheraCarb, société canadienne de biotechnologie,
          utilisera la technologie pour capturer et éliminer la toxine
          cholérique du corps de l'hôte, ainsi que pour confirmer une
          approche en matière de développement d'un candidat-médicament
          efficace contre le choléra.

    -  Sonder des résultats inattendus en matière de santé mondiale :

       -  Elijah Songok, du Kenya Medical Research Institute, tentera de
          déterminer si la résistance naturelle au VIH pourrait être liée à
          des marqueurs génétiques du diabète de type 2.

       -  Huan Nguyen, du International Vaccine Institute, en Corée,
          examinera la découverte inattendue selon laquelle une protéine
          fluorescente verte qui devait à l'origine être utilisée comme
          indicateur de recherche pourrait être la base d'un vaccin
          hautement efficace contre la grippe.

    -  Examiner des hypothèses qui défient la sagesse conventionnelle :

       -  Mike McCune, de l'Université de Californie, à San Francisco, aux
          Etats-Unis, laisse entendre que la meilleure réponse immunitaire
          au VIH pourrait être l'absence totale de réponse puisque les
          cellules immunitaires qui sont mobilisées pour combattre le virus
          sont en fait les cellules infectées par le VIH.

       -  Hiroyuki Matsuoka, de la Jichi Medical University, au Japon, croit
          qu'il est possible de transformer les moustiques qui transmettent
          généralement la maladie en "seringues volantes". De cette façon,
          leurs piqûres permettraient d'administrer des vaccins.
    

    La liste complète des projets financés est disponible au
www.gcgh.org/explorations.

    A propos de Grand Challenges Explorations

    Grand Challenges Explorations est une initiative de cinq ans totalisant
100 M$US dont l'objectif est de promouvoir l'innovation dans le domaine de la
santé mondiale. Elle fait partie de l'initiative Grand Challenges in Global
Health (grands défis dans le domaine de la santé mondiale), qui est financée
par la fondation Gates et cherche à réaliser des découvertes d'une importance
majeure dans le domaine de la santé mondiale.
    L'initiative Explorations utilise un processus de subvention flexible et
simple. Les candidatures sont limitées à deux pages et les données
préliminaires ne sont pas requises. Les propositions sont évaluées et choisies
par un comité d'employés de la fondation et d'experts externes, et les
décisions sont rendues environ trois mois après la clôture de la vague de
financement.
    Les candidatures pour la deuxième vague de l'initiative Grand Challenges
Explorations sont acceptées jusqu'au 2 novembre 2008, et les sujets pour la
troisième vague seront annoncés début 2009. Les directives concernant les
candidatures, y compris une liste des sujets sur lesquels les propositions
présentement acceptées doivent porter, sont disponibles au
www.gcgh.org/explorations.
    Convaincue que chaque vie a la même valeur, la fondation Bill & Melinda
Gates oeuvre dans le but d'aider tous les êtres humains à mener des existences
saines et productives. Dans les pays en développement, la fondation concentre
ses efforts sur l'amélioration de la santé des gens et leur offre la
possibilité d'échapper au cercle de la faim et de la pauvreté extrême. Aux
Etats-Unis, elle cherche à s'assurer que tous, et particulièrement ceux qui
possèdent le moins de ressources, ont accès aux ressources nécessaires pour
réussir à l'école et dans la vie. La fondation, dont le siège social est situé
à Seattle, est dirigée par le président et chef de la direction Jeff Raikes et
le coprésident William H. Gates Sr., sous la direction de Bill et de Melinda
Gates, ainsi que de Warren Buffett.





Renseignements :

Renseignements: Fondation Bill & Melinda Gates, (206) 709-3400,
media@gatesfoundation.org, Site Internet: http://www.gcgh.org

Profil de l'entreprise

Bill & Melinda Gates Foundation

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.