La Fondation des maladies du cœur invite les Canadiens et les Canadiennes à relever un défi : un million d'actions saines d'ici la fin du Mois du cœur afin de remettre la mort à plus tard

OTTAWA, le 7 févr. 2012 /CNW/ - Pendant tout le mois de février, la Fondation des maladies du cœur encourage les gens à penser à leur cœur en les invitant à relever un défi : passer à l'action en accomplissant quelques gestes simples qui permettent de prévenir les maladies du cœur et les accidents vasculaires cérébraux (AVC).

« Nous invitons la population à se joindre à notre mouvement », explique David Sculthorpe, chef de la direction de la Fondation des maladies du cœur. « Les petits gestes comptent autant que les grands. De simples modifications des habitudes de vie, comme préparer un repas sain pour le cœur, faire une promenade ou cesser de fumer, nous rapprochent de notre objectif, qui est de combattre énergiquement les maladies du cœur et les AVC. Nous pouvons remettre la mort à plus tard. »

Neuf personnes sur 10 ont au moins un facteur de risque, et 40 % des gens ont trois facteurs de risque ou plus. Mais il y a une bonne nouvelle pour la population du pays : il est possible de prévenir 80 % des cas précoces de maladies du cœur et d'AVC.

« Même si je ne faisais pas d'embonpoint, disons que je trichais beaucoup dans mon rapport au corps et qu'en gros, j'avais réussi à me convaincre que j'étais en bonne santé. Puis un jour, je suis passé instantanément de personne en santé à risque ambulant », raconte Brian Campkin, survivant d'une maladie du cœur et ambassadeur bénévole de la FMC. « Pendant longtemps, mon petit-déjeuner consistait en un café à emporter bu en vitesse. J'ai maintenant ralenti le rythme et je prends le temps de démarrer sainement la journée. » Brian a heureusement perdu cette impression illusoire d'avoir l'éternité devant lui depuis qu'il a appris qu'il lui faudrait subir un triple pontage coronarien.

Le Dr George Honos, cardiologue et porte-parole de la FMC, explique que la situation de Brian n'a rien d'exceptionnel. Et les Canadiens et les Canadiennes feraient bien d'écouter ses conseils. « Il ne faut rien de plus que quelques gestes simples, et un peu de discipline. Les gens sont à même de réduire leur niveau de risque en adoptant de bonnes habitudes de vie, comme 150 minutes d'activité physique par semaine, un régime alimentaire sain et l'abandon du tabagisme », précise le Dr George Honos. « Si vous avez raté le train de toutes ces personnes qui prennent de bonnes résolutions en janvier, février est une excellente occasion de vous engager en faveur de la santé du cœur. » Il existe d'autres façons de réduire le risque de maladie du cœur et d'AVC, par exemple :

  • Connaître et maîtriser votre pression artérielle et votre taux de cholestérol
  • conserver un poids santé
  • réduire le stress
  • prendre en charge le diabète 
  • limiter la consommation d'alcool.

Dans la foulée de sa campagne audacieuse La mort peut attendre, la Fondation invite la population du pays à relever un défi : prendre au sérieux cet appel à l'action et comprendre que les maladies du cœur et les AVC emportent prématurément 1 personne sur 3 au pays et sont la principale cause de décès chez les femmes.

« Cette campagne nationale multimédias a pour but d'aider les gens à vivre pleinement plus longtemps », explique M. Sculthorpe. « Nous voulons qu'ils prennent la santé de leur cœur au sérieux. »

« Il ne s'agit pas simplement d'obtenir des années de vie supplémentaires, il faut comprendre que ce temps perdu, ce sont des moments de joie perdus, des tendres souvenirs que nous n'aurons jamais et des expériences enrichissantes que nous ne vivrons jamais », ajoute-t-il. « Il s'agit donc de donner aux gens non seulement plus de temps, mais aussi la santé qu'il faut pour en profiter pleinement. »

Il explique que l'objectif à long terme de la Fondation est de réduire de 25 % le nombre de décès attribuables aux maladies du cœur et aux AVC d'ici 2020. « Cette réduction représenterait 25 000 vies sauvées chaque année », dit-il. « Si chaque personne au pays accomplit dès aujourd'hui des gestes en faveur de la santé du cœur, nous aurons de meilleures chances d'atteindre ensemble cet objectif. »

Le Mois du cœur est une campagne nationale qui souhaite rassembler les gens par un événement de sensibilisation et de collecte de fonds pour une cause qui touche directement l'ensemble de la population. Pendant le mois de février, plus de 85 000 bénévoles partout au pays entreront en action afin de recueillir des fonds qui nous serviront à prolonger la vie.

« Nous sommes déterminés à faire du Canada l'un des pays en meilleure santé au monde — inspirés par notre vision d'éradiquer les maladies du cœur et les AVC de ce pays » dit M. Sculthorpe. « Nous espérons que vous serez nombreux à accueillir les représentants de la Fondation et ainsi à aider les gens à vivre pleinement plus longtemps. Nous voulons réduire le fardeau des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux. »

Chaque don à la Fondation aide à financer des travaux de recherche qui prolongent la vie, ainsi que des activités de défense des intérêts, de promotion de la santé et de sensibilisation. Pour faire un don à la Fondation, visitez fmcoeur.ca/don.

Les Canadiens et Canadiennes peuvent se joindre au mouvement La mort peut attendre en inscrivant leurs actions saines sur le site www.fmcoeur.ca/lamortpeutattendre.

Organisme bénévole de bienfaisance en santé, la Fondation des maladies du cœur, fmcoeur.ca, mène la lutte vers l'élimination des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la réduction de leur impact, en contribuant activement à l'avancement de la recherche et sa mise en application, la promotion de modes de vie sains, et la représentation auprès des instances responsables des politiques de santé.

SOURCE FONDATION DES MALADIES DU COEUR DU CANADA

Renseignements :

Eileen Melnick McCarthy
Fondation des maladies du cœur
Tél. : 613 569-4361, poste 318
emelnick@hsf.ca

Profil de l'entreprise

FONDATION DES MALADIES DU COEUR DU CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.