La Fondation de recherches sur les blessures de la route répond au rapport du Comité fédéral de la justice



    OTTAWA, le 22 juin /CNW Telbec/ - La Fondation de recherches sur les
blessures de la route (FRBR) appuie plusieurs des recommandations présentées
dans le rapport du 18 juin du Comité permanent de la justice et des droits de
la personne. La recommandation de maintenir l'actuelle limite du taux
d'alcoolémie de 0,08 prévue dans le Code criminel est raisonnable compte tenu
de recherches récentes qui illustrent que le système de justice a de la
difficulté à faire face au nombre actuel de causes liées à la conduite avec
facultés affaiblies.
    "Abaisser la limite légale à 0,05 pourrait éventuellement doubler, voire
tripler, le nombre d'affaires pénales pour conduite avec facultés affaiblies
devant les tribunaux, fait savoir Robyn Robertson, présidente et chef de la
direction de la FRBR. En même temps, cet afflux d'affaires en raison d'un taux
d'alcoolémie inférieur pourrait rapidement accaparer les ressources
disponibles pour poursuivre de façon efficace les affaires liées à un taux
d'alcoolémie supérieur mettant en cause des conducteurs qui présentent un
risque beaucoup plus grand sur la route".
    Au Canada, les dossiers de conduite avec facultés affaiblies représentent
environ 24 % des affaires pénales. Parmi tous ces dossiers de conduite avec
facultés affaiblies, on estime que plus de 40 % des personnes accusées
plaident non coupable et subissent un procès. Les récidivistes comptent
également pour le tiers de toutes accusations de conduite avec facultés
affaiblies. En outre, les arriérés sont une question tout aussi préoccupante
pour les tribunaux. Il peut se passer une année entière, voire davantage,
avant qu'un dossier de conduite avec facultés affaiblies soit entendu.
    "On a laissé entendre qu'un grand nombre des conducteurs dont le taux
d'alcoolémie est de 0,05 plaideront tout simplement coupable et ne subiront
pas de procès, déclare Mme Robertson, mais cette justification n'est pas
étayée par les données actuelles. Près de la moitié des conducteurs dont le
taux d'alcoolémie est de 0,08 sont prêts à subir un procès pour éviter une
condamnation au criminel ou une interdiction de conduire, ce qui suggère qu'il
est peu probable que ces personnes seront disposées à plaider coupable à un
taux de 0,05, compte tenu de la gravité des répercussions d'une condamnation
au criminel".
    La décision du Comité d'encourager un renforcement des sanctions
administratives provinciales dans le cas des taux d'alcoolémie supérieurs à
0,05 est logique. A l'heure actuelle, dans toutes les provinces à l'exception
du Québec et du Yukon, les conducteurs dont le taux d'alcoolémie est supérieur
à 0,05, ou supérieur à 0,04 en Saskatchewan, peuvent se faire retirer leur
permis de conduire pour une période allant de 24 heures à 3 jours dans le cas
d'une première infraction. De nombreuses administrations tentent de mettre sur
pied un programme de suivi des conducteurs accusés à ces niveaux et également
d'accroître les sanctions pour les récidives.
    "Les sanctions administratives provinciales constituent une pénalité
immédiate et concrète pour les personnes susceptibles de conduire avec des
facultés affaiblies à un taux d'alcoolémie inférieur, ajoute Mme Robertson.
"Le Conseil canadien des administrateurs en transport motorisé a créé un
modèle qu'il invite les administrations à mettre en oeuvre, et ce processus
doit faire l'objet d'un suivi et d'une évaluation."
    En outre, la FRBR appuie fortement la recommandation du Comité visant à
favoriser l'utilisation de dispositifs antidémarrage alcoométriques dans tous
les territoires et provinces. Ces dispositifs sont conçus pour protéger le
public en immobilisant les contrevenants et les empêchant de prendre le volant
après avoir consommé de l'alcool.
    "De récentes recherches indiquent que les dispositifs antidémarrage
alcoométriques sont efficaces pour réduire les cas de récidive de 50 à 90 %
lorsque le dispositif est installé, dit Mme Robertson. Un dispositif
antidémarrage sert de rappel pour le conducteur de son comportement
inacceptable tout en permettant aux contrevenants de garder leur emploi et
d'assumer leurs responsabilités personnelles".
    Ces recommandations, conjuguées à celles du Comité pour des sanctions
plus sévères dans le cas des récidivistes aux facultés affaiblies, ainsi que
pour la mise en place de sanctions plus sévères lorsque le taux d'alcoolémie
dépasse 0,160, constituent d'importants progrès vers l'élimination de la
conduite avec facultés affaiblies.
    Tant les gouvernements fédéral que provinciaux continuent à mettre en
oeuvre des changements au système concernant la conduite avec facultés
affaiblies. Il s'agit de changements stratégiques et appuyés par des
recherches. Ces changements incluent les amendements du gouvernement fédéral à
la défense de "l'évidence du contraire" et la tentative du gouvernement
québécois de diminuer le taux d'alcoolémie pour les sanctions administratives
de 0,08 à 0,05. Fait encore plus important, de telles recommandations sont
formulées en tenant compte de l'environnement et du contexte actuel au Canada
pour s'assurer que les recommandations sont réalisables et reçoivent l'appui
de ceux qui sont chargés de les mettre en oeuvre.

    A propos de la FRBR :

    Créée en 1964, la FRBR a pour mission de réduire le nombre de blessures
et de décès de la route. En sa qualité d'institut national, indépendant,
caritatif de sécurité routière - la FRBR conçoit, favorise et met en oeuvre
des programmes et politiques efficaces fondés sur de solides recherches. La
FRBR est un organisme caritatif enregistré qui dépend de subventions, de
contrats et de dons pour fournir des services au public. Vous trouverez de
plus amples renseignements sur la FRBR à l'adresse www.tirf.ca.




Renseignements :

Renseignements: Sara Oglestone, Directrice, Marketing et communications,
Fondation de recherches sur les blessures de la route (FRBR), (613) 238-5235,
poste 304, sarao@tirf.ca, www.tirf.ca

Profil de l'entreprise

Fondation de recherches sur les blessures de la route (FRBR)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.