La Fondation canadienne de recherche sur la méningite lance un nouveau message d'intérêt public afin de sensibiliser la population canadienne à la méningite



    - Portraits s'inspire de l'expérience personnelle de cinq mères dont la
    vie a été dévastée par la méningite -

    WATERLOO, ON, le 12 fév. /CNW/ - La Fondation canadienne de recherche sur
la méningite (FCRM) a annoncé aujourd'hui le lancement d'un nouveau message
d'intérêt public visant à sensibiliser la population à la méningite et à la
nécessité d'offrir une large protection contre cette maladie. Intitulé
Portraits, ce message d'intérêt public s'inspire de l'expérience personnelle
de cinq mères dont les enfants ont soit été emportés par la méningite, soit
subi des séquelles permanentes de la maladie ou survécu miraculeusement à
cette dernière. Ces cinq mères dont la vie a été dévastée par la méningite
sont Kathryn Blain, fondatrice et présidente du Conseil de la FCRM, de
Waterloo, en Ontario; Katie Grassie, de Keswick, en Ontario; Mary Clough, de
Muskoka, en Ontario; Elaine Hamlyn, de Mount Pearl, à Terre-Neuve, et Sherry
Webster, de Quesnel, en Colombie-Britannique.
    "Malheureusement, les mères qui, comme moi, témoignent de leur expérience
dans ce message d'intérêt public font partie d'un groupe particulier auquel
nul parent ne voudrait appartenir", affirme Kathryn Blain. "Après avoir perdu
mon fils des suites de la méningite il y a plus de 10 ans, j'ai créé la FCRM
afin de sensibiliser la population à cette maladie et d'apporter de l'aide aux
autres parents ayant été touchés par cette dernière. J'espère que ce message
d'intérêt public contribuera à informer les Canadiens et les Canadiennes sur
la méningite et sur les répercussions que peut avoir cette maladie sur les
familles, qui restent marquées à jamais. J'espère aussi qu'il incitera les
gens à prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre la méningite."
    Les cinq mères qui témoignent dans ce nouveau message d'intérêt public ne
sont pas les seules à avoir été touchées par la méningite. En effet, on
recense environ 300 cas de méningococcie invasive chaque année au Canada. Les
enfants de moins de cinq ans, les personnes âgées de 16 à 24 ans et celles qui
ont plus de 55 ans sont particulièrement exposés à la maladie.
    "Une protection à large spectre contre la méningococcie est essentielle
pour éviter que d'autres familles perdent un être cher des suites de cette
terrible maladie", affirme le docteur Ron Gold, conseiller médical principal
auprès de la FCRM. "Les progrès réalisés dans le domaine des vaccins contre la
méningite nous permettent maintenant de protéger les enfants et les
adolescents contre les quatre souches bactériennes de méningococcie évitables
par la vaccination."
    Portraits sera diffusé en français et en anglais par les stations de
télévision à l'échelle nationale.

    La distribution de Portraits

    Kathryn Blain, Waterloo (Ontario)

    Michael, le fils de Kathryn Blain, a été emporté par la méningite en
1995. Après le décès de son fils, Kathryn a constaté qu'il était difficile de
trouver des renseignements sur cette maladie. Elle a donc créé la FCRM à la
mémoire de Michael.

    Katie Grassie, Keswick (Ontario)

    Le fils de Katie Grassie, Keaton, a heureusement survécu à la méningite.
Après avoir appris avec consternation que les symptômes qu'avait présentés
Keaton plus tôt au cours de la journée n'étaient pas attribuables à la grippe,
mais bien à la méningite, les parents du jeune garçon de neuf ans ont cru que
ce dernier allait mourir. Keaton a survécu à la maladie, mais les médecins ont
dû lui amputer les deux jambes. Aujourd'hui, grâce à des prothèses, Keaton
peut marcher de nouveau.

    Mary Clough, Muskoka (Ontario)

    En février 2005, la fille de Mary Clough, Mackenzie (Macey), étudiante au
niveau collégial, est morte des suites de la méningite à l'âge de 19 ans. Elle
est décédée moins de 24 heures après avoir éprouvé les premiers symptômes de
la maladie, qui sont semblables à ceux de la grippe.

    Elaine Hamlyn, Mount Pearl (Terre-Neuve)

    La fille d'Elaine Hamlyn, Lacey, a beaucoup de chance d'être encore en
vie aujourd'hui, après avoir contracté une méningite qui a failli l'emporter
il y a plus de un an. Lacey a combattu l'infection pendant plusieurs jours à
l'hôpital et a miraculeusement survécu. Elaine a pu constater à quel point la
méningite peut se révéler dévastatrice, ce qui l'a incitée à devenir
coordonnatrice régionale de la FCRM à Terre-Neuve.

    Sherry Webster, Quesnel (Colombie-Britannique)

    Lorsque Matthew, le fils de Sherry Webster, est décédé des suites d'une
méningite en 2000, à l'âge de 16 ans, il a laissé derrière lui ses parents,
mais aussi quatre frères et une soeur. Matthew manque énormément à sa famille
immédiate, ainsi qu'à sa grande famille élargie. Sherry est la coordonnatrice
régionale de la FCRM pour la Colombie-Britannique.

    A propos de la méningite

    La méningococcie est une maladie rare, mais grave, causée par une
infection bactérienne entraînant une inflammation des membranes qui
enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Environ 10 pour cent des
personnes qui contractent cette maladie en mourront. Parmi les personnes qui
survivent à l'infection, une sur cinq subira des séquelles permanentes, comme
une perte auditive, des lésions neurologiques et une amputation. La contagion
se fait par contact étroit et direct. La toux et les éternuements, le partage
d'articles personnels, comme les ustensiles de table, ainsi que les baisers et
les contacts physiques étroits et prolongés favorisent la transmission
bactérienne de personne à personne.

    A propos de la Fondation canadienne de recherche sur la méningite

    La Fondation canadienne de recherche sur la méningite a été créée en 1998
par une mère dont le fils, jusque-là en parfaite santé, a été emporté par la
méningite. La Fondation a pour mission de prévenir les invalidités et les
décès causés par la méningite et d'autres infections du système nerveux
central. Grâce à des activités d'information, la Fondation apporte son appui
aux personnes ayant contracté une méningite et à leur famille, sensibilise le
grand public à la méningite et permet aux professionnels de la santé de mieux
comprendre cette maladie. La Fondation subventionne aussi la recherche afin
d'améliorer le diagnostic, le traitement et la prévention de la méningite.
    Pour obtenir de plus amples renseignements sur la méningite ou sur la
FCRM, visitez le site Web de la Fondation, à l'adresse suivante :
www.meningitis.ca.




Renseignements :

Renseignements: Pour réserver une entrevue avec l'un des membres de la
distribution de Portraits ou parler à un représentant de la FCRM, veuillez
communiquer avec André Beaulieu, Manning Selvage & Lee, (514) 393-3444,
abcommunication@sympatico.ca

Profil de l'entreprise

Meningitis Research Foundation of Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.