La Financière Sun Life présente des informations supplémentaires selon les IFRS

TORONTO, le 26 avr. /CNW/ - La Financière Sun Life inc.(1) (TSX/NYSE : SLF) a publié aujourd'hui de l'information financière supplémentaire contenant ses résultats financiers trimestriels pour 2010 selon les Normes internationales d'information financière (les "IFRS"). La Compagnie a adopté les IFRS le 1er janvier 2011 et préparera ses états financiers conformément aux IFRS à compter du premier trimestre de 2011. Les résultats présentés pour 2010 selon les IFRS ne sont pas audités.

La publication de nos informations financières supplémentaires selon les IFRS pour 2010, qui s'ajoute à la présentation antérieure d'informations portant sur les incidences des IFRS, fournit une vue d'ensemble des incidences clés liées à l'adoption des IFRS. Nous présentons le résultat net opérationnel(2) comme une mesure clé de notre présentation d'information financière qui permettra à nos parties prenantes de mieux évaluer le rendement sous-jacent de nos activités. Le tableau suivant présente un sommaire des principales différences entre les principes comptables généralement reconnus (les "PCGR") du Canada et les IFRS en ce qui a trait à notre résultat net opérationnel de 2010(3).

    <<
                                                              2010
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                       Exer-
    (en millions de dollars, après impôt)       T4    T3    T2    T1    cice
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat net déclaré - IFRS                504   416    72   414   1 406
    Éléments exclus du résultat net
     opérationnel selon les IFRS :
    Incidence de certaines couvertures non
     admissibles à la comptabilité de
     couverture                                 43    37   (71)    1      10
    Ajustements de la juste valeur de droits
     à des paiements fondés sur des actions
     émis par la MFS                           (24)  (24)  (12)  (21)    (81)
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat net opérationnel - IFRS           485   403   155   434   1 477
    Bénéfice net d'exploitation -
     PCGR du Canada                            508   453   213   409   1 583
    -------------------------------------------------------------------------
                                               (23)  (50)  (58)   25    (106)
    -------------------------------------------------------------------------

    Différences additionnelles aux termes des
     IFRS(+)
    Évaluation des contrats d'investissement
     et des actifs qui les soutiennent          10   (27)  (32)   28     (21)
    Différences d'évaluation des immeubles
     de placement                               (4)   (8)   (5)   (1)    (18)
    Constatation de différences de conversion
     à la cession des activités de réassurance
     vie                                       (33)    -     -     -     (33)
    Autres                                       4   (15)  (21)   (2)    (34)
    -------------------------------------------------------------------------
                                               (23)  (50)  (58)   25    (106)
    -------------------------------------------------------------------------
    (+) Les différences additionnelles aux termes des IFRS illustrent la
    différence entre le résultat net opérationnel présenté selon les IFRS et
    le bénéfice d'exploitation net présenté selon les PCGR du Canada. Ces
    montants ne sont pas portés en ajustements du résultat net opérationnel.


    ----------------
    (1) Avec ses filiales et coentreprises, collectivement "la Compagnie",
        "la Financière Sun Life" ou "nous".
    (2) Le résultat net opérationnel exclut : i) l'incidence de certaines
        couvertures de la FSL Canada qui ne sont pas admissibles à la
        comptabilité de couverture; ii) les ajustements de la juste valeur de
        droits à des paiements fondés sur des actions émis par la MFS; iii)
        d'autres éléments qui ne sont pas de nature opérationnelle et qui ne
        sont pas susceptibles de se reproduire. Le résultat net opérationnel
        et les autres informations financières fondées sur le résultat net
        opérationnel, comme le résultat opérationnel par action et le
        rendement opérationnel des capitaux propres, sont des mesures non
        définies par les IFRS.
    (3) Nos informations financières supplémentaires pour 2010 préparées
        conformément aux IFRS, ainsi que les informations additionnelles sur
        notre transition aux IFRS qui figurent dans notre rapport annuel de
        2010, sont accessibles sur notre site Web à l'adresse
        www.sunlife.com/investisseurs.
    >>

Nous avions pour pratique d'utiliser le résultat net opérationnel pour exclure certaines incidences financières qui ne sont pas appelées à se reproduire. À partir du premier trimestre de 2011, nous présenterons le résultat net opérationnel, qui sera ajusté pour tenir compte de certains éléments qui pourraient se reproduire. Le résultat net opérationnel exclura l'incidence de certaines relations de couverture de la FSL Canada qui ne sont pas admissibles à la comptabilité de couverture selon les IFRS, ainsi que l'incidence des ajustements de la juste valeur de droits à des paiements fondés sur des actions émis par la MFS Investment Management (la "MFS"). Nous estimons que l'exclusion de ces éléments de nos résultats déclarés permet de présenter de l'information qui peut aider les investisseurs à comprendre notre rendement et qui facilite la comparaison des résultats de nos activités.

Éléments exclus du résultat net opérationnel aux termes des IFRS

    <<
    Incidence de certaines couvertures non admissibles à la comptabilité de
    -----------------------------------------------------------------------
    couverture
    ----------
    >>

Certaines relations de couverture comptabilisées selon la comptabilité de couverture en vertu des PCGR du Canada ne sont pas admissibles à la comptabilité de couverture en vertu des IFRS. Plus particulièrement, nous avons recours à des swaps de devises afin de couvrir le risque de change lié à une tranche des placements excédentaires de la FSL Canada libellés en dollars américains. En vertu des IFRS, ces relations de couverture ne sont pas admissibles à la comptabilité de couverture. Les différences entre les courbes de swap canadienne et américaine donneront lieu à une volatilité du résultat pour un trimestre donné. À long terme cependant, dans la mesure où les actifs couverts sont détenus jusqu'à leur échéance, nous nous attendons à ce que les couvertures soient efficaces, et que les incidences sur le résultat net trimestriel se contrebalancent l'une l'autre. Par conséquent, nous avons exclu cette volatilité potentielle de notre résultat net opérationnel.

    <<
    Ajustements de la juste valeur de droits à des paiements fondés sur des
    -----------------------------------------------------------------------
    actions émis par la MFS
    -----------------------
    >>

Aux termes des IFRS, les droits émis par la MFS relativement à des paiements fondés sur ses propres actions doivent être comptabilisés comme des passifs et évalués à leur juste valeur à chaque période de présentation de l'information financière jusqu'à ce qu'ils soient acquis et exercés, puis rachetés par la MFS. Aux termes des IFRS, la charge de rémunération de la MFS variera en fonction de la variation de la juste valeur, le cas échéant, des droits à des paiements fondés sur des actions et des actions sous-jacentes de la MFS. L'ajustement apporté au résultat net opérationnel pour tenir compte de la rémunération à base d'actions de la MFS permet d'harmoniser le traitement comptable de ces droits avec celui des autres régimes de rémunération fondés sur des actions de la Financière Sun Life, qui sont traités comme des droits réglés en instruments de capitaux propres. En outre, cet ajustement facilitera la comparaison des résultats de la MFS avec ceux d'autres gestionnaires d'actifs inscrits à la Bourse aux États-Unis.

Pour de plus amples renseignements sur l'incidence de la comptabilité de couverture et de la rémunération à base d'actions aux termes des IFRS, consulter la rubrique "Modifications de conventions comptables" du rapport de gestion pour l'exercice clos le 31 décembre 2010.

Différences additionnelles aux termes des IFRS

    <<
    Évaluation des contrats d'investissement et des actifs qui les
    --------------------------------------------------------------
    soutiennent
    -----------
    >>

Aux termes des IFRS, à la date de transition, le 1er janvier 2010, un élément important du solde des contrats d'investissement du fonds général a trait aux séries de billets à moyen terme présentées ci-dessous :

    <<
    -------------------------------------------------------------------------
    Séries
    de
    billets                                                    Montant
    à moyen                              Au 31                 (en millions
    terme          Échéance              décembre 2010         de dollars US)
    -------------------------------------------------------------------------
    Série 1        6 juillet 2010        Remboursés                      900
    Série 2        6 juillet 2011        En circulation                  900
    Série 3        6 octobre 2013        En circulation                  900
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Aux termes des IFRS, ces passifs sont classés comme des contrats d'investissement et ne sont plus évalués selon la méthode canadienne axée sur le bilan. Les passifs relatifs aux contrats d'investissement et les actifs soutenant ces contrats sont plutôt évalués séparément à la juste valeur, les écarts entre les fluctuations des actifs et des passifs étant inscrits au résultat net. Jusqu'à l'échéance des billets à moyen terme en 2013, nous pourrions observer une volatilité trimestrielle du résultat, puisqu'il est possible que la juste valeur des actifs et la juste valeur des passifs ne se contrebalancent pas entièrement pour une période donnée.

    <<
    Différences d'évaluation des immeubles de placement
    ---------------------------------------------------
    >>

En vertu des IFRS, les biens immobiliers détenus principalement pour en retirer des produits locatifs ou pour valoriser le capital sont classés dans les immeubles de placement et évalués à la juste valeur ou au coût. Nous avons choisi d'évaluer ces biens immobiliers à la juste valeur à chaque période de présentation de l'information financière et de porter au résultat les variations de la juste valeur. Les profits et les pertes réalisés sont comptabilisés dans le résultat au moment de la vente. Auparavant, en vertu des PCGR du Canada, les biens immobiliers (incluant les immeubles de placement et les biens immobiliers à usage propre) étaient évalués selon la méthode de la moyenne mobile des valeurs de marché aux termes de laquelle la valeur comptable était ajustée chaque trimestre pour la rapprocher de la juste valeur dans une proportion égale à 3 % de l'écart. De façon similaire, les profits et les pertes réalisés étaient différés et amortis progressivement au résultat chaque trimestre, au moyen d'un amortissement égal à 3 % du solde non amorti.

    <<
    Constatation de différences de conversion à la cession des activités de
    -----------------------------------------------------------------------
    réassurance vie
    ---------------
    >>

Le 31 décembre 2010, nous avons conclu la vente de nos activités de réassurance vie, qui étaient menées principalement aux États-Unis. Les IFRS exigent que les différences de conversion soient comptabilisées en résultat net à la cession d'un établissement à l'étranger, tandis que les PCGR du Canada exigeaient qu'elles soient comptabilisées au résultat lors du rapatriement du capital ou des dividendes, lequel n'a pas eu lieu avant le 31 décembre 2010.

    <<
    Autres
    ------
    >>

Il existe plusieurs autres différences entre les PCGR du Canada et les IFRS. On retrouve entre autres l'incidence nette de la consolidation des entités ad hoc, la comptabilisation au coût diminué de l'amortissement des biens immobiliers classés comme biens immobiliers occupés par leur propriétaire en vertu des IFRS comparativement à la comptabilisation à la valeur qui tend vers la valeur de marché en vertu des PCGR du Canada, la comptabilisation des participations ne donnant pas le contrôle, ainsi que des modifications à la constatation des charges de retraite.

En outre, la méthode d'évaluation des contrats d'assurance en vertu des PCGR du Canada répond aux exigences des IFRS, jusqu'à ce que soit adoptée une nouvelle norme exhaustive portant sur les contrats d'assurance, ce qui ne devrait pas avoir lieu avant 2013. Selon les normes actuarielles reconnues du Canada, la valeur des passifs relatifs aux contrats d'assurance est déterminée en fonction de la valeur comptable des actifs soutenant ces passifs. Par conséquent, pour les actifs soutenant les contrats d'assurance, l'incidence sur le résultat net des différences d'évaluation des actifs entre les PCGR du Canada et les IFRS est contrebalancée de façon importante par la modification connexe des passifs relatifs aux contrats d'assurance.

Incidence sur le capital réglementaire

La Sun Life du Canada, principale filiale d'assurance-vie de la Compagnie en exploitation au Canada, est assujettie aux règles en matière de montant minimal permanent requis pour le capital et l'excédent ("MMPRCE"), du Bureau du surintendant des institutions financières du Canada (le "BSIF"). En vertu des lignes directrices du BSIF relatives à la transition aux IFRS, les sociétés peuvent choisir d'appliquer progressivement l'incidence de la conversion aux IFRS sur le montant ajusté du capital de catégorie 1 disponible sur une période de huit trimestres se terminant au quatrième trimestre de 2012. La Sun Life du Canada s'est prévalue de ce choix, et elle appliquera progressivement une réduction d'environ 300 millions de dollars au montant ajusté de son capital de catégorie 1 sur cette période qui a trait en grande partie à la comptabilisation de pertes actuarielles différées sur les régimes de retraite à prestations déterminées. L'incidence initiale de la conversion aux IFRS devrait être négligeable au premier trimestre de 2011, et nous prévoyons que le ratio du MMPRCE diminuera d'environ 5 % sur la période de deux exercices en raison de la conversion aux IFRS.

Utilisation de mesures financières non définies par les IFRS

La direction évalue le rendement de la Compagnie en fonction de mesures financières établies conformément aux IFRS et de certaines mesures financières non définies par les IFRS. La direction estime que ces mesures financières non définies par les IFRS peuvent aider les investisseurs à comprendre notre rendement et à comparer les résultats trimestriels et annuels de nos activités. Ces mesures financières non définies par les IFRS ne font pas l'objet d'une définition normalisée et peuvent ne pas être comparables à des mesures semblables utilisées par d'autres sociétés. Elles ne doivent pas être considérées comme une mesure de rechange aux mesures de rendement financier établies conformément aux IFRS. Nos rapports de gestion annuels et intermédiaires ainsi que les dossiers de renseignements financiers supplémentaires disponibles à la section "Investisseurs - Résultats et rapports financiers - Rapports de fin d'exercice" à l'adresse www.sunlife.com présentent des renseignements supplémentaires concernant ces mesures financières non définies par les IFRS, ainsi qu'un rapprochement avec les mesures établies selon les IFRS.

La direction évalue le rendement de la Compagnie en fonction d'un certain nombre de mesures comme le résultat net opérationnel et des mesures financières fondées sur le résultat net opérationnel, notamment le résultat opérationnel par action et le rendement opérationnel des capitaux propres. Le résultat net opérationnel exclut : i) l'incidence de certaines couvertures de la FSL Canada qui ne sont pas admissibles à la comptabilité de couverture selon les IFRS; ii) les ajustements de la juste valeur de droits à des paiements fondés sur des actions émis par la MFS; iii) certains éléments qui ne sont pas de nature opérationnelle et qui ne sont pas susceptibles de se reproduire (il n'y a eu aucune occurrence de ces éléments en 2010).

Information prospective

Certaines informations contenues dans ce document, notamment les informations relatives aux stratégies de la Financière Sun Life ainsi que d'autres énoncés de nature prévisionnelle dont la réalisation est tributaire, ou qui font mention, de conditions ou d'événements futurs, ou qui renferment des expressions telles que "s'attendre à", "prévoir", "avoir l'intention de", "planifier", "croire", "estimer" ou d'autres expressions semblables, sont des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières. Ces énoncés font état des attentes, des estimations et des prévisions de la Compagnie en ce qui concerne les événements futurs et ne représentent pas des faits passés. L'information prospective ne constitue pas une garantie des résultats futurs et met en cause des risques et des incertitudes qui sont difficiles à prévoir. Les résultats et la valeur pour l'actionnaire futurs pourraient différer sensiblement de ceux qui sont présentés dans cette information prospective, en raison, notamment, des facteurs traités sous la rubrique "Facteurs de risque" de la notice annuelle de la Compagnie pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 et des facteurs décrits dans d'autres documents déposés auprès des autorités canadiennes et américaines de réglementation des valeurs mobilières, y compris les rapports de gestion et les états financiers consolidés annuels et intermédiaires.

Les facteurs susceptibles d'entraîner un écart important entre les résultats réels et les résultats escomptés comprennent, mais sans s'y limiter, les modifications apportées aux règlements et aux lois, y compris celles apportées aux exigences en matière de capital et aux lois fiscales; les pertes, les défauts de paiement et les changements d'évaluations sur les placements; le rendement des marchés boursiers; le coût, l'efficacité et la disponibilité de programmes de couverture des risques; les pertes liées aux placements immobiliers; la solvabilité des cautions et des contreparties liées aux instruments dérivés; les fluctuations et la volatilité des taux d'intérêt et des écarts de taux sur le crédit et sur les swaps; les autres risques de marché, notamment les fluctuations des écarts de taux sur le crédit; les risques liés à la conception des produits et à l'établissement des prix des produits; des conditions de marché ayant une incidence négative sur la situation de la Compagnie sur le plan du capital ou sur sa capacité de se procurer des capitaux; un possible ralentissement économique durable; les enquêtes et les procédures relatives à la réglementation, ainsi que les démarches juridiques individuelles et les recours collectifs engagés relativement aux pratiques dans les secteurs de la distribution de fonds communs de placement, de produits d'assurance, de produits de rente et de produits financiers; le risque d'illiquidité des marchés; l'abaissement des cotes de solidité financière ou de crédit; la capacité d'attirer et de conserver des employés; les risques liés aux erreurs de modélisation financière; le rendement des placements et des portefeuilles de placement de la Compagnie qui sont gérés pour les clients, tels que les fonds distincts et les fonds communs de placement; l'incidence des fusions et des acquisitions; les risques d'assurance, y compris les risques liés à la mortalité et à la morbidité, notamment ceux qui sont associés aux catastrophes naturelles ou causées par l'homme, aux pandémies et aux actes de terrorisme; des résultats défavorables au chapitre de la mortalité et de la morbidité; l'incertitude quant à l'amélioration du taux de mortalité; les risques liés au comportement des titulaires de contrat; l'incapacité de maintenir des canaux de distribution solides et les risques liés aux pratiques commerciales des intermédiaires et des agents; les risques liés aux activités menées en Asie, y compris les risques liés aux coentreprises; l'incidence de la concurrence; le risque lié à la fluctuation des taux de change; les risques liés à la poursuite des affaires; les défaillances des systèmes informatiques et de la technologie fonctionnant sur Internet; les atteintes à la sécurité informatique et à la protection des renseignements personnels; la dépendance à l'égard de relations avec des tiers, y compris les contrats d'impartition; l'incidence de résultats défavorables du portefeuille de contrats fermé; le potentiel de pertes financières liées aux changements de l'environnement; la disponibilité, le coût et l'efficacité de la réassurance, ainsi que l'inefficacité des politiques et des procédures de gestion des risques; l'incidence des sorties de fonds futures plus élevées que prévu; et les risques relatifs à l'utilisation d'estimations et de jugements importants pour le calcul des impôts. La Compagnie ne s'engage nullement à mettre à jour ni à réviser cette information prospective pour tenir compte d'événements ou de circonstances postérieurs à la date du présent communiqué ou par suite d'événements imprévus, à moins que la loi ne l'exige.

Résultats du premier trimestre et conférence téléphonique portant sur les résultats

Nous publierons nos résultats financiers pour le premier trimestre de 2011 après la clôture des marchés le 4 mai 2011, et nous tiendrons une conférence téléphonique le 5 mai 2011, à 10 h, afin de discuter de nos résultats pour le premier trimestre et de répondre aux questions concernant notre transition aux IFRS.

À propos de la Financière Sun Life

La Financière Sun Life, qui a été constituée en 1865, est une organisation de services financiers de premier plan à l'échelle internationale qui offre aux particuliers et aux entreprises une gamme diversifiée de services et de produits dans les domaines de l'assurance et de la constitution de patrimoine. Avec ses partenaires, la Financière Sun Life exerce aujourd'hui ses activités dans d'importants marchés du monde, notamment au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Irlande, à Hong Kong, aux Philippines, au Japon, en Indonésie, en Inde, en Chine et aux Bermudes. Au 31 décembre 2010, l'actif total géré des compagnies du groupe Financière Sun Life, évalué conformément aux IFRS, s'élevait à 465 milliards de dollars. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.sunlife.com.

Les actions de la Financière Sun Life inc. sont inscrites à la Bourse de Toronto ("TSX"), à la Bourse de New York ("NYSE") et à la Bourse des Philippines ("PSE") sous le symbole "SLF".

Note à l'intention des rédacteurs : Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

SOURCE Financière Sun Life inc.

Renseignements : Renseignements pour les médias: Hélène Soulard, Directrice, communications, Tél.: 514 866-3589, helene.soulard@sunlife.com; Renseignements pour les investisseurs: Phil Malek, Vice-président, relations avec les investisseurs, Tél.: 416-979-4198, investor.relations@sunlife.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.