La fin du colonialisme et l'abolition de la Loi sur les Indiens



    MONTREAL, le 13 sept. /CNW Telbec/ - L'Assemblée des Premières Nations du
Québec et du Labrador (APNQL) souligne aujourd'hui le 1er anniversaire de
l'adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples
autochtones, en marchant dans les rues de Montréal à l'occasion de la
manifestation Unissons-nous pour appuyer les peuples autochtones!
    "Il est important de profiter de cette journée anniversaire pour dénoncer
le refus du gouvernement canadien d'appuyer cette reconnaissance
internationale de nos droits fondamentaux", souligne Ghislain Picard, Chef de
l'APNQL.
    L'APNQL désire annoncer qu'elle prendra une part active dans le
déroulement de la prochaine campagne électorale du fédéral sans prendre
position pour aucun des partis. D'ailleurs, des lettres ont été envoyées aux
partis politiques et à leurs Chefs indiquant les enjeux qui concernent les
Premières Nations.
    "Les Premières Nations se feront entendre pour avertir tous les partis
politiques que le statut quo n'est plus acceptable et que le prochain
gouvernement du Canada devra revoir en profondeur sa politique autochtone,
notamment la Loi sur les Indiens et son régime plus que jamais inacceptable.
Nous sommes en droit de poser des questions aux chefs de parti et d'exiger des
réponses claires et engageantes de leur part", indique le Chef Picard.
    Les Premières Nations ont amorcé leur marche inéluctable vers leur
autonomie politique, financière et juridique. Parce qu'elles en ont fini avec
ce système colonial qui persiste toujours 500 ans après le premier contact,
les Premières Nations, qui n'ont jamais cédé leurs droits, autant sur leurs
assises territoriales que sur l'accès aux ressources, reprennent graduellement
le contrôle de leur destinée. Malgré l'opposition des gouvernements et les
objections de beaucoup de monde, les Premières Nations travaillent à mettre en
oeuvre leur droit inhérent à l'autonomie gouvernementale, reconnue depuis déjà
plus de 10 ans.
    L'action des gouvernements des Premières Nations doit aller bien au-delà
des constats. Nous avons des solutions, des gestes concrets à proposer et des
moyens qui sortent des sentiers battus, mais qui sont réalistes :

    
      - la reconnaissance des gouvernements des Premières Nations

      - la conclusion d'accords territoriaux, fiscaux et financiers basés sur
        la relation de gouvernement à gouvernement;

      - le remplacement de la Loi sur les Indiens par une Charte des
        Premières Nations.
    




Renseignements :

Renseignements: Alain Garon, agent d'information et des communications, 
APNQL, (418) 956-5720


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.