La FEUQ et la FECQ réagissent aux propositions de la CJ-PLQ: "un peu de réalisme, bon sang!"



    SHERBROOKE, QC, le 2 août /CNW Telbec/ - Hier dans la Presse, François
Beaudry, président de la commission jeunesse du Parti libéral du Québec
(CJ-PLQ), déplorait le cynisme et le pessimisme des jeunes face à la
politique. M. Beaudry ajoute que son engagement a un impact réel. Voilà qu'il
nous propose des mesures avec un impact plus que réel pour la jeunesse
québécoise : l'endettement massif. "Hypothéquer la jeunesse, retarder les
projets de vie, réduire l'accessibilité aux études, est-ce bien à cela à quoi
nous convie l'exécutif de la commission jeunesse du PLQ? De telles
propositions ne peuvent que susciter le pessimisme de la jeunesse. Si le défi
auquel nous invite M. Beaudry est l'endettement, je lui donne un conseil : un
peu de réalisme, bon sang!" a réagi David Paradis, président de la Fédération
étudiante universitaire du Québec (FEUQ) suite à la publication du cahier de
propositions du congrès de la commission jeunesse du PLQ. En triplant les
frais de scolarité, c'est nécessairement l'endettement qui augmente.
    En effet, déjà que le dégel actuel privera, selon les chiffres du
ministère de l'éducation du Québec lui-même, de 6 000 à 13 000 personnes de
compléter des études universitaires, nous n'osons imaginer l'effet réel de ce
que propose l'exécutif des jeunes libéraux: "S'il voulait empêcher les
étudiants les plus démunis d'accéder à l'université, il n'aurait pas su mieux
s'y prendre! Non seulement il faut s'attendre à une hausse de l'endettement,
mais également à une augmentation du fardeau fiscal des jeunes qui sortent de
l'université à travers un pseudo-impôt postuniversitaire. Plutôt que de créer
de la richesse, la CJ-PLQ ajoute un frein aux projets d'une jeunesse qui
désire fonder une famille ou encore démarrer une entreprise" s'indigne
M. Paradis.
    "Non seulement on nous propose un véritable retour en arrière, mais on
n'avance rien de concret pour améliorer le régime de prêts et bourses! La
nature du programme d'aide financière aux études est d'aider les étudiants les
plus démunis et on souhaite le diriger vers un système axé sur les
performances" déplore Xavier Lefebvre Boucher, président de la Fédération
étudiante collégiale du Québec (FECQ).
    "Est-ce que la ministre de l'Education cautionne les propositions de son
aile jeunesse? Nous aimerions bien savoir ce qu'elle en pense" se sont
interrogés les présidents de la FEUQ et de la FECQ. Ces derniers gardent
toutefois espoir que les membres jeunes du Parti libéral sauront voter sur les
propositions en ayant véritablement en tête l'intérêt de la jeunesse
québécoise. "Nous invitons tous les délégués à voter en bloc contre les
résolutions portant sur l'éducation postsecondaire", ont conclu les présidents
des deux fédérations étudiantes du Québec.

    La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Fédération
étudiante universitaire du Québec (FEUQ) représentent ensemble près de
160 000 étudiants au Québec.




Renseignements :

Renseignements: Dany St-Jean, attaché de presse, FEUQ, bureau: (514)
396-3380, cell.: (514) 212-5457; Merlin Trottier-Picard, Vice-président, FECQ,
bureau: (514) 396-3320, cell.: (514) 554-0576

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme

Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.