La Fédération internationale du diabète lance un programme de subvention de 10 M$ pour améliorer les soins prodigués aux diabétiques



    BRUXELLES et CHICAGO, le 23 juin /CNW/ - La Fédération internationale du
diabète (FID) a fait appel aujourd'hui à des projets qui adapteront la science
aux besoins des gens vivant avec le diabète et qui mettront en oeuvre des
solutions pratiques pour améliorer les soins et la prévention en matière de
diabète dans le monde. Le programme, connu sous le nom de BRIDGES (Bringing
Research in Diabetes to Global Environments and Systems), a été annoncé à
l'occasion du 19e Congrès mondial du diabète qui s'est tenu à Cape Town, en
Afrique du Sud, et a été officiellement lancé aujourd'hui au 67e congrès
scientifique de l'American Diabetes Association.
    Le programme de subventions BRIDGES de la FID financera des projets de
recherche translationnelle dans le domaine du diabète. Les propositions
devraient comporter des stratégies économiques et durables qui pourront
s'appliquer dans la vie de tous les jours pour la prévention et le traitement
du diabète. Le programme BRIDGES est financé par une subvention à visée
éducative d'Eli Lilly and Company.
    "Bien que d'énormes progrès ait été accomplis en science,
particulièrement grâce à des essais cliniques marquants, le diabète continue
de gagner du terrain, tandis que la morbidité et la mortalité qui y sont liées
ne diminuent pas. La recherche translationnelle est essentielle à
l'élaboration de stratégies pratiques qui pourront améliorer la vie des
personnes qui vivent avec le diabète", a déclaré le professeur Jean-Claude
Mbanya, président élu de la FID.
    Un exemple de recherche translationnelle en diabète est de prendre des
interventions éprouvées en matière de mode de vie et déterminées efficaces par
des essais et de former des groupes qui ne sont habituellement pas considérés
comme intéressés aux soins de santé (groupes religieux, enseignants, employés)
à suivre un mode de vie sain. Par exemple, le programme de prévention du
diabète qui a été mis sur pied un peu partout aux Etats-Unis a démontré que
l'intervention en matière de mode de vie était efficace pour réduire le risque
de diabète chez les gens présentant un prédiabète. A Pittsburgh, en
Pennsylvanie, un projet de recherche translationnelle a été mis sur pied où
les gens en milieu urbain présentant un risque élevé de diabète font appel aux
interventions en matière de mode de vie du programme et accomplissent des
programmes de prévention dans leurs églises et à leurs centres de mieux-être.
Jusqu'à maintenant, le programme a été très efficace et a permis de joindre
les populations mal desservies et à risque pour y bâtir une confiance.
    "Malheureusement, il n'est pas toujours possible de faire descendre la
science des tours d'ivoire que sont les institutions universitaires", a
déclaré Linda Siminerio, directrice générale du Diabetes Institute de
l'Université de Pittsburgh et ancienne vice-présidente de la FID. "Par la
recherche translationnelle et avec l'aide de membres influents de la
communauté, nous commençons à apprendre comment faire efficacement la
promotion de modes de vie sains et nous améliorons notre capacité à prévenir
le diabète et ses complications."
    "Dans de nombreux cas, nous disposons des connaissances scientifiques et
de traitements éprouvés, mais nous devons adapter ces connaissances aux
besoins de la population. Le programme BRIDGES est le véhicule parfait pour y
arriver, de sorte que j'encourage tous les professionnels et les chercheurs
dans le domaine de la santé à se joindre à nous afin de consacrer leur
savoir-faire à l'amélioration de la qualité de vie des personnes vivant avec
le diabète."
    Grâce au programme BRIDGES, la FID financera des projets pilotes et des
études de résultats pendant sept ans. Les sujets pertinents comprennent des
méthodes et des stratégies visant à améliorer les soins de santé prodigués aux
personnes à risque ou atteintes de diabète, à améliorer l'autotraitement du
diabète, à faire la promotion de modes de vie sains ou de modifications du
mode de vie pour réduire les risques de diabète et dépister de manière
économique les personnes ayant un prédiabète ou un diabète non diagnostiqué.
    "Lilly s'est engagée à proposer des produits pharmaceutiques
révolutionnaires qui améliorent la vie des gens vivant avec le diabète", a
déclaré Jose Caro, MD, vice-président de Global Diabetes Care Outcomes, Eli
Lilly and Company. "Toutefois, nous savons que la médecine seule ne suffira
pas. Nous croyons que BRIDGES permettra d'élaborer de nouvelles façons d'aider
les gens vivant avec le diabète à relever les défis qui les attendent tous les
jours et nous sommes enthousiastes à l'idée de cette prochaine étape."
    Le comité d'examen de BRIDGES, comité multidisciplinaire géré par la FID,
tiendra compte des coûts et de la durabilité des interventions ainsi que la
possibilité de les reproduire à grande échelle dans d'autres environnements.
Il encouragera les projets concernant les groupes présentant un risque élevé
et les populations mal desservies.
    Il est possible de se procurer un formulaire de demande à l'adresse
www.idfbridges.org. La date limite pour les demandes est le 2 novembre 2007.
Les récipiendaires seront sélectionnés et annoncés au début de décembre 2007.

    Note à l'intention des rédacteurs :

    La Fédération internationale du diabète (FID) est un organisme qui défend
les intérêts de plus de 240 millions de personnes atteintes de diabète dans le
monde. Elle chapeaute 200 associations diabétiques dans plus de 160 pays. Elle
a comme mission de promouvoir les soins du diabète, ainsi que sa prévention et
sa guérison, dans le monde entier. La FID est une ONG qui a des liens
officiels avec l'Organisation mondiale de la Santé et est associée avec le
Département de l'information des Nations Unies. Pour obtenir de plus amples
renseignements au sujet de la FID, veuillez consulter son site Web à l'adresse
www.idf.org.

    Lilly, importante société novatrice, développe un portefeuille de plus en
plus important de produits pharmaceutiques de premier ordre et d'excellente
qualité en appliquant les fruits des travaux de recherche les plus récents
menés au sein de ses propres laboratoires, dispersés dans le monde entier, et
résultant de collaborations avec d'éminents organismes scientifiques. Située à
Indianapolis, en Indiana, Lilly répond (via la médecine et l'information) aux
besoins médicaux les plus urgents dans le monde. Pour obtenir de plus amples
renseignements au sujet de Lilly, veuillez consulter son site Web à l'adresse
www.lilly.com.





Renseignements :

Renseignements: Kerrita McClaughlyn à ADA, kerrita@idf.org, cellulaire
+32-487-530625; Anne Pierson, anne@idf.org, bureau de Bruxelles de la FID,
+32-(0)2-543162

Profil de l'entreprise

Fédération internationale du diabète

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.