La Fédération internationale du diabète (FID) recommande un meilleur contrôle de la glycémie après les repas chez les personnes atteintes de diabète



    AMSTERDAM, Pays-Bas, le 19 sept. /CNW/ - La FID lance les nouvelles
lignes directrices pour la prise en charge de la glycémie postprandiale. La
FID a publié aujourd'hui les nouvelles lignes directrices générales de prise
en charge du diabète, lesquelles comprennent la prise en charge de la glycémie
postprandiale(1). Les lignes directrices mettent l'accent sur la surveillance
étroite du taux de glucose sanguin après les repas chez les personnes
atteintes de diabète afin d'assurer un meilleur contrôle de la maladie et de
réduire les risques de complications, particulièrement en ce qui concerne les
maladies cardiovasculaires(2). Cette nouvelle approche aidera les cliniciens
et les organismes à élaborer des stratégies de gestion du diabète efficaces.
On a fait connaître les nouvelles lignes directrices générales lors de la
réunion de l'Association européenne pour l'étude du diabète (EASD), à
Amsterdam.
    Les nouvelles lignes directrices offrent une série de recommandations qui
précisent comment optimiser les soins du diabète. Elles abordent
l'hyperglycémie postprandiale, les stratégies de traitement et les schémas
thérapeutiques, l'autocontrôle de la glycémie ainsi que les traitements
pharmacologiques et non pharmacologiques.
    "Le diabète est maintenant reconnu comme étant l'une des plus grandes
épidémies jamais vues au monde et l'une des principales causes de mortalité.
On associe le diabète à 3,8 millions de décès par année, dont plusieurs sont
liés à une maladie cardiovasculaire. Cette nouvelle approche souligne
l'importance, pour les personnes atteintes de diabète et leurs fournisseurs de
soins de santé, de prendre tous les moyens possibles pour mieux prendre en
charge leur maladie", soutient le professeur Stephen Colagiuri, président du
groupe de travail de la FID sur les lignes directrices cliniques.
    Jusqu'à tout récemment, une des recommandations clés pour la prise en
charge efficace du diabète consistait à réduire le taux de glucose sanguin à
jeun et avant les repas. Toutefois, des études récentes donnent à penser qu'il
existe un lien entre le contrôle de la glycémie postprandiale et
l'amélioration des résultats thérapeutiques chez les personnes atteintes de
diabète. Les lignes directrices générales existantes ne font pas état de la
prise en charge de la glycémie postprandiale.
    Chez les personnes qui présentent une tolérance normale au glucose,
l'organisme surveille et contrôle automatiquement la glycémie. Après les
repas, l'organisme libère assez d'insuline pour garder le glucose plasmatique
à l'intérieur d'un intervalle normal, lequel se situe rarement au-delà de
7,8 mmol/L (140 mg/dL) et revient habituellement au taux préprandial dans un
délai allant de deux à trois heures.
    Chez les personnes dont la tolérance au glucose est déficiente ou qui
sont atteintes de diabète, l'organisme ne contrôle pas, ou très peu, le taux
de glucose sanguin. Après les repas, ces personnes présentent souvent une
glycémie élevée pendant de longues périodes. Cela est dû à plusieurs facteurs,
dont une sécrétion d'insuline insuffisante, une sensibilité réduite à l'action
de l'insuline, l'incapacité d'interrompre la production de glucose hépatique
ou le fonctionnement inadéquat d'autres hormones liées à la digestion.
    Les nouvelles lignes directrices de la FID recommandent que les personnes
atteintes de diabète essaient de maintenir leur glycémie à un taux inférieur à
7,8 mmol/L (140 mg/dL) deux heures après un repas. Ce délai respecte les
lignes directrices établies par la plupart des organismes médicaux et oeuvrant
dans le domaine du diabète.
    La FID recommande l'autocontrôle de la glycémie, puisqu'il s'agit de la
façon la plus pratique de mesurer le glucose sanguin et que cette technique
permet aux personnes atteintes de diabète de connaître leur taux de glucose
sur-le-champ. Cette information permet aux personnes diabétiques et à leurs
fournisseurs de soins de santé d'effectuer des modifications à leur traitement
en temps opportun afin d'atteindre et de maintenir leur taux de glucose cible.
    "La FID recommande aux personnes atteintes de diabète d'inclure
l'exercice physique, une saine alimentation et le contrôle du poids à leur
traitement quotidien", affirme le professeur Antonio Ceriello, président du
groupe de rédaction des lignes directrices. "Voilà la pierre angulaire de la
prise en charge efficace du diabète. Il ne s'agit pas seulement de réduire le
taux de glucose postprandial, mais bien d'améliorer la tension artérielle et
le taux de cholestérol." Les lignes directrices comprennent aussi des
renseignements sur différents médicaments, lesquels ciblent particulièrement
la glycémie postprandiale.

    La Fédération internationale du diabète (FID)

    La Fédération internationale du diabète (FID) est un organisme-cadre qui
défend les intérêts de près de 250 millions de personnes atteintes de diabète,
les membres de leur famille et leurs fournisseurs de soins de santé. Elle
chapeaute plus de 200 associations dans plus de 160 pays. Elle a comme mission
de promouvoir les soins du diabète, ainsi que la prévention et la guérison de
cette affection, dans le monde entier. La FID est une organisation non
gouvernementale qui entretient des liens officiels avec l'Organisation
mondiale de la Santé et qui est associée au Département de l'information des
Nations Unies. On peut obtenir de plus amples renseignements à propos de la
FID à l'adresse suivante : http://www.idf.org.

    
    Références :

    1.  Guideline for Management of Postmeal Glucose, Fédération
        internationale du diabète, 2007.
    2.  Ceriello A, "Postprandial Hyperglycemia and Diabetes Complications:
        Is it Time to Treat?". Diabetes; 54(1):1-7, 2005.
    





Renseignements :

Renseignements: Anne Pierson, tél.: +32-2-5431623, cell.:
+32-475-343788, courriel: anne@idf.org; ou Kerrita McClaughlyn, tél.:
+32-2-5431639, cell.: +32-487-530625, courriel: kerrita@idf.org

Profil de l'entreprise

Fédération internationale du diabète

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.