La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) - Québec 2007 : Les priorités étudiantes



    MONTREAL, le 7 mars /CNW Telbec/ - C'est aujourd'hui que la Fédération
Etudiante Collégiale du Québec lance sa plate-forme de revendications pour la
présente campagne électorale provinciale. Elle croit en effet que si l'on veut
rejoindre les jeunes et les amener à voter, il faut que les préoccupations de
la jeunesse soient mises à l'avant-plan.
    En effet, le président de la FECQ, Etienne Hudon-Gagnon, souligne qu'un
nombre important de sujets qui concernent les jeunes du collégial ne se
retrouvent pas dans les programmes des partis: "Le 26 mars prochain, la
population aura à choisir qui formera le prochain gouvernement, et il importe
que les partis en lice se positionnent clairement face aux enjeux chers aux
étudiantes et aux étudiants collégiaux du Québec".
    Parmi les demandes incluses dans sa plate-forme, la FECQ cible 5 axes
prioritaires sur lesquels elle compte interpeller les partis politiques.
    Les deux premiers sujets sont liés à l'accessibilité financière aux
études. Pour M. Hudon-Gagnon, "Le Québec a fait nombre de choix sociaux
importants pour maintenir l'accessibilité aux études pour le plus grand nombre
et doit continuer de la faire". C'est pourquoi la FECQ demande aux partis non
seulement de maintenir les frais de scolarité et afférents collégiaux et
universitaires à leur niveau actuel, mais également de s'engager à réformer le
système d'aide financière aux études et à ajuster les frais de subsistance,
qui n'ont tenu compte de l'augmentation du coût de la vie que 4 fois au
courant des 13 dernières années.
    Le troisième enjeu touche une problématique réelle mais peu décriée,
celle des cégeps en situation de baisse d'effectif importante. Ces
établissements régionaux sont délaissés peu à peu et sont menacés de fermeture
si rien n'est fait pour corriger la situation. La FECQ demande aux partis
d'entreprendre, dès leur entrée au pouvoir, un processus de réflexion et de
consultation visant trouver des solutions pour assurer la pérennité des
établissements de région, notamment par une révision de la carte des
programmes collégiaux.
    La quatrième question abordée dans la plate-forme est celle du
financement des institutions d'enseignement post-secondaire. La FECQ demande
aux partis de s'engager à régler le sous financement des cégeps chiffré à
305 millions par année, et, pour ce faire, souhaite que ceux-ci fassent
pression sur le gouvernement fédéral afin que celui-ci augmente ses transferts
aux provinces de 4,9 G$.
    Enfin, la FECQ demande aux partis de s'engager à travailler avec les
acteurs du milieu collégial sur la mise en oeuvre d'un politique favorisant la
gestion verte des établissements collégiaux, notamment par le biais d'une
enveloppe budgétaire dédiée.
    "Nos revendications sont imposantes, mais nous croyons que le prochain
gouvernement du Québec doit prendre conscience de l'importance que jouent
l'éducation et la jeunesse dans le développement de notre société et de la
nécessité de leur accorder les moyens appropriés" conclue M. Hudon-Gagnon.
    La plate-forme intégrale est disponible sur le site Internet de la FECQ
au www.fecq.org.




Renseignements :

Renseignements: et Source: François Laliberté-Auger, vice-président,
FECQ, bureau: (514) 396-3320, cellulaire: (514) 554-0576


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.