La Fédération autonome de l'enseignement demande à la ministre de l'Education de ne pas appliquer aveuglément le "rapport Ménard"



    MONTREAL, le 7 avr. /CNW Telbec/ - Bien qu'elle accueille favorablement
certains aspects du rapport remis par le Groupe d'action pour contrer le
décrochage scolaire - présidé par Jacques Ménard - la Fédération autonome de
l'enseignement (FAE) s'interroge néanmoins sur les motivations réelles d'un
tel rapport.
    "J'éprouve à la fois des sentiments de perplexité et d'ironie quand je
vois des banquiers et des gens d'affaires, pour lesquels il fallait, dans un
passé tout récent, réduire la présence étatique, diminuer les contraintes
fiscales et amenuiser toute forme de service public, se mobiliser soudainement
en faveur de l'école publique dont ils n'ont jamais critiqué la lente
dégradation", déclare le président de la FAE, Pierre St-Germain.
    Pour ce dernier, il est pour le moins paradoxal que le milieu des
affaires découvre maintenant de grandes qualités au réseau public d'éducation
du Québec. En effet, pour le président de la FAE, la démarche proposée par le
"rapport Ménard", pour ne pas dire la seule motivation à faire appel aux
ressources du secteur public, vient du fait qu'en cette période de pénurie de
main-d'oeuvre qualifiée les entreprises veulent faire porter tous les coûts
des énormes besoins en formation professionnelle au seul réseau public. Pour
M. St-Germain, il est également curieux, sinon éloquent, que le "rapport
Ménard" ne considère pas que les écoles privées ont un rôle à jouer dans le
développement de la formation professionnelle, rôle qu'il réserve au réseau
public.
    Ainsi donc, si la FAE est favorable à certaines pistes de solution
examinées par le Groupe d'action pour contrer le décrochage scolaire, elle
considère néanmoins que l'on ne saurait soustraire le "rapport Ménard" à un
examen critique. Il faut éviter qu'il ne soit aveuglément appliqué au réseau
public considérant, entre autres, toutes les conséquences qu'ont les
partenariats avec certaines fondations privées sur lesquels s'appuie ce
rapport.

    La FAE regroupe neuf syndicats de l'enseignement qui représentent quelque
27 000 enseignantes et enseignants (le tiers du personnel enseignant au
Québec) du préscolaire, du primaire, du secondaire, du milieu carcéral, de la
formation professionnelle et de l'éducation des adultes ainsi que le personnel
scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier.




Renseignements :

Renseignements: Michel L. Saint-Laurent, conseiller aux communications,
(514) 666-7763, poste 287; Source: Fédération autonome de l'enseignement


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.