La FCSQ fait des propositions pour enrichir le projet de loi no 7 visant à soutenir le développement des enfants de cinq ans et moins qui vivent en situation de pauvreté



    QUEBEC, le 2 avr. /CNW Telbec/ - Dans un mémoire présenté aujourd'hui à
la Commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, la Fédération
des commissions scolaires du Québec (FCSQ) accueille favorablement, pour le
plus grand bénéfice des enfants et leur réussite scolaire, le projet de loi no
7, Loi instituant le fonds pour le développement des jeunes enfants, ayant
pour but de soutenir le développement global des enfants âgés de cinq ans et
moins vivant en situation de pauvreté. "Les services actuellement dispensés à
la clientèle 0-5 ans étant à la fois insuffisants et pas toujours adaptés aux
situations familiales et socioéconomiques de ces enfants, nous croyons que ce
projet de loi constitue un appui significatif au développement de la
population scolaire jeune. Nous estimons toutefois que les recommandations
contenues dans notre mémoire permettraient de l'enrichir", de déclarer le
président de la FCSQ, M. André Caron.
    La FCSQ souligne depuis plusieurs années la nécessité d'offrir des
services éducatifs à la petite enfance et l'importance d'effectuer des
interventions précoces auprès de ces enfants afin de contribuer à leur
développement et à leur réussite. Au début de la présente année scolaire, elle
a d'ailleurs retenu comme priorité la réussite de tous les élèves et la
persévérance scolaire.
    La FCSQ reconnaît que le projet de loi représente un ajout important de
services qui seront offerts aux enfants âgés de 5 ans et moins et affirme
qu'une loi ciblant une population scolaire vivant en situation de pauvreté
afin de favoriser la rentrée scolaire des jeunes à l'école constitue une
action qui aura un impact sur l'augmentation du nombre d'élèves avec diplôme
ou qualification à la fin de leurs études de niveau secondaire. La FCSQ
recommande notamment :

    
    - que les services mis en place soient adaptés aux caractéristiques
      culturelles et socioéconomiques des communautés, particulièrement en ce
      qui concerne les milieux défavorisés.
    - que les interventions qui seront faites auprès des clientèles ciblées
      soient harmonisées avec celles de l'école et de ses partenaires,
      toujours dans le but de favoriser la réussite de la rentrée des jeunes
      à l'école.
    - que les projets retenus s'inspirent des pratiques prometteuses et qu'on
      s'assure de leur diffusion.
    

    Par ailleurs, la FCSQ croit que les programmes devront être développés
dans la communauté et en partenariat avec les organismes du milieu, notamment
le milieu scolaire, et qu'il faudra éviter un ensemble de mesures éparses afin
de favoriser une continuité et une progression dans les apprentissages
scolaires tout en étant harmonisées avec les partenaires du réseau. Pour la
FCSQ, l'un des principaux défis dans l'application de cette loi demeure
l'harmonisation et la complémentarité des mesures qui seront mises en place.
    "Nous avons la ferme conviction que le développement des jeunes enfants
de 0-5 ans est non seulement la responsabilité des parents, mais aussi la
responsabilité de toute la société et que l'accès à des services de qualité
aura un impact positif sur la persévérance scolaire", conclut M. André Caron.




Renseignements :

Renseignements: Denis Pouliot, Directeur des communications et des
affaires publiques, (418) 651-3220, Cell.: (418) 563-8434


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.