La FCEI salue la décision du gouvernement de ne pas hausser les taxes sur la masse salariale

Rapport sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs expérimentés de 55 ans et plus

MONTRÉAL, le 23 sept. 2011 /CNW Telbec/ - « Depuis plusieurs années, nous réclamons une diminution des taxes sur la masse salariale au Québec qui sont un frein à l'investissement privé et à la croissance des entreprises. Dans cette perspective, la décision du gouvernement de ne pas donner suite à la recommandation de la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs expérimentés de 55 ans et plus qui proposait de hausser la taxe sur la formation de la main-d'œuvre à 2 % est un très bon signal transmis aux dirigeants de PME », a souligné Mme Martine Hébert, vice-présidente, Québec, de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI). 

De plus, en ce qui a trait aux Régimes volontaires d'épargne retraite (RVER), la Commission proposait de rendre obligatoires les cotisations des employeurs à ces régimes.  La FCEI est favorable aux RVER mais pourvu qu'ils demeurent volontaires et que les mécanismes d'adhésion soient simples. Imposer à toutes les entreprises d'offrir de tels régimes et, de surcroît, d'y cotiser, représenterait un fardeau supplémentaire qu'il faut éviter à tout prix pour les petites entreprises.

« L'engagement de M. Raymond Bachand, ministre des Finances et du Revenu et de   Mme Julie Boulet, ministre de l'Emploi et des la Solidarité sociale de ne pas obliger les employeurs à cotiser est non seulement sage, mais aussi un véritable soulagement pour nos PME », a indiqué Mme Hébert.

Cependant, la FCEI est d'accord avec certains des constats que fait la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs expérimentés de 55 ans et plus. Pour poursuivre le développement économique du Québec, il est important de maintenir des travailleurs expérimentés sur le marché du travail le plus longtemps possible. D'ailleurs, la FCEI est consciente des impacts futurs du vieillissement de la population. À ce chapitre, le poids des régimes de pensions déficitaires du secteur public sur l'ensemble de la population est un enjeu sérieux qui doit être examiné avec attention.

Selon Mme Hébert, « Nous devons agir promptement pour permettre au Québec de relever le défi démographique, mais certaines pistes d'action de la Commission nous guideraient dans la mauvaise direction ». C'est le cas des recommandations suggérant aux employeurs et aux gouvernements offrant un régime de retraite à prestation déterminée d'en améliorer la générosité pour inciter leur personnel à participer au marché du travail plus longtemps.

La FCEI est d'avis qu'il faut rejeter cette recommandation. En effet, plusieurs régimes de retraite du secteur public accumulent des engagements de retraite sous-capitalisés massivement (208 milliards $ au fédéral seulement). En fait, ces régimes ne sont pas viables économiquement et ce sont les entreprises et les citoyens qui devront en éponger les déficits à même leurs impôts. À cet égard, soulignons que 67 % des propriétaires de PME estiment que les employés du gouvernement fédéral devraient cotiser à leur régime de retraite à raison de la moitié ou plus et non seulement à 34 % comme c'est le cas actuellement. «Au bout du compte, ce sont les petits entrepreneurs et les citoyens qui devront assumer une facture astronomique, alors que beaucoup d'entre eux ne peuvent s'offrir des régimes de pension pour eux et leurs familles en raison du fardeau fiscal qui leur est imposé », a conclu Mme Hébert.

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) représente les intérêts des PME auprès des gouvernements. Elle regroupe 108 000 entreprises au Canada, dont 24 000 au Québec. La FCEI est non partisane et son financement provient uniquement de l'adhésion de ses membres. (www.fcei.ca)

SOURCE FEDERATION CANADIENNE DE L'ENTREPRISE INDEPENDANTE

Renseignements :

Marie Vaillant
Directrice des communications
Téléphone : (514) 861-3234

Profil de l'entreprise

FEDERATION CANADIENNE DE L'ENTREPRISE INDEPENDANTE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.