La FCEI dévoile le nom des cartes de crédit les plus coûteuses au Canada

Est-ce que votre carte de crédit ruine les petites entreprises?

MONTRÉAL, le 10 sept. 2011 /CNW/ - À la suite d'intenses négociations avec les sociétés de cartes de crédit du Canada, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) publie aujourd'hui une liste exhaustive révélant les coûts de presque toutes les cartes de crédit que l'on retrouve dans les portefeuilles des consommateurs et des entreprises au pays. « Il existe un nombre incroyable de cartes disponibles en ce moment sur le marché canadien, dont plus de 200 cartes VISA et MasterCard représentées dans notre tableau », déclare Martine Hébert, vice-présidente, Québec, de la FCEI. « Jusqu'à aujourd'hui, les consommateurs et les petites entreprises n'avaient pratiquement aucun moyen de comprendre les frais imputables aux entreprises pour l'acceptation de leurs cartes. »

« Il y a longtemps que les banques et autres sociétés émettrices de cartes offrent des cartes de crédit d'entreprise assorties de frais élevés. Par contre, depuis deux ans, plusieurs institutions financières assaillent le marché de cartes "privilège" », affirme Mme Hébert. Alors que les cartes de crédit à taux régulier sont assorties de frais de moins de 1,75 % de la vente, les petites entreprises déboursent jusqu'à 2,7 % de la vente lorsqu'elles acceptent les cartes « privilège ».

« Les petits commerçants demandent à tous les Canadiens et à toutes les Canadiennes d'examiner le contenu de leur portefeuille pour vérifier si leurs cartes figurent dans le tableau préparé par la FCEI et si ces cartes sont assorties de frais élevés imputables aux entreprises de leur région », poursuit Mme Hébert. « Il règne une grande confusion dans le marché des cartes de crédit. Par exemple, les consommateurs titulaires d'une carte MasterCard le Choix du Président croient parfois qu'ils utilisent une carte à frais modiques, de type "budgétaire", alors qu'ils obligent les commerçants qui acceptent leur carte à payer 2,5 % de la vente pour chaque transaction. Cela correspond à des frais environ 40 % plus élevés que pour l'acceptation d'une carte MasterCard à taux régulier. Un consommateur qui amasse des milles Aéroplan en utilisant une carte Aéro Or CIBC-VISA Infinite impose aux commerçants des frais jusqu'à 30 % plus élevés que s'il utilisait une carte Aéro Or CIBC-VISA », ajoute Mme Hébert.

Voici quelques conclusions intéressantes tirées de l'analyse de la FCEI :

  • Nouvelles « super » cartes MasterCard « privilège » : MasterCard a récemment lancé une carte de crédit encore plus coûteuse pour certains commerçants. Il s'agit des cartes MasterCard World et World Elite émises par la Banque de Montréal, la CIBC, la Banque Royale et Capital One, de type « privilège, à seuil de dépenses élevé »; elles sont assorties des frais imputables aux commerçants les plus élevés sur le marché.
  • La Banque de Montréal et la CIBC sont les sociétés qui émettent le plus de cartes assorties de frais élevés : Parmi les principales banques, la Banque de Montréal et la CIBC sont les principales émettrices de cartes de crédit « privilège » destinées aux consommateurs au Canada. Elles émettent respectivement six cartes assorties de frais élevés. Avec une carte « privilège » chacune, TD Canada Trust et la Banque Scotia émettent le moins de cartes de ce type.
  • Certaines banques se démarquent : La FCEI est heureuse de constater que, parmi les institutions financières de plus petite taille, l'ensemble des coopératives de crédit, la MBNA (acquisition récente de la TD Canada Trust) et la Banque Laurentienne n'émettent aucune carte « privilège » destinée aux consommateurs. D'autre part, la HSBC offre quatre cartes de crédit, dont trois dans la catégorie « privilège ».
  • Les consommateurs peuvent accumuler des points sans imposer des frais élevés aux commerçants : De nombreuses cartes dotées d'un programme de points et de récompenses sont assorties de taux réguliers et n'obligent pas les entreprises à payer des frais élevés. Par exemple, la carte VISA TD Platine Voyages et la carte ATB Gold Cash Back MasterCard sont dotées d'un programme avantageux pour les consommateurs et assorties de frais réguliers pour les commerçants.
  • Les noms des cartes ne sont pas toujours révélateurs : Certaines cartes portent un nom plus éloquent, comme VISA Infinite, tandis que d'autres, dont les cartes MasterCard « à seuil de dépenses élevé », ne portent aucune indication particulière, mais sont assorties de frais plus dispendieux pour les commerçants lorsque le titulaire atteint un seuil de dépenses ou de revenus et donne son consentement. La plupart des cartes or ou platine sont en fait des cartes à taux régulier.
  • Les cartes American Express sont assorties de frais très élevés : La FCEI se réjouit qu'American Express n'émette aucune carte « privilège », mais souhaite mentionner que toutes ses cartes à taux régulier sont assorties de frais très élevés imputables aux commerçants.
  • La CIBC abandonne l'une de ses cartes « privilège » : La FCEI ayant annoncé qu'elle prévoyait réaliser cette analyse, la CIBC a volontairement apporté des modifications pour que sa carte MasterCard Aventura « à seuil de dépenses élevé » se retrouve dans la catégorie des cartes à taux régulier. La FCEI note qu'il s'agit d'une amélioration et espère que d'autres institutions financières emboîteront le pas.

« Tous les sondages révèlent que les Canadiens et les Canadiennes vouent un très grand respect aux propriétaires des petites entreprises. Nous demandons aux consommateurs titulaires d'une carte de crédit "privilège" ou d'entreprise de songer à la remplacer par l'une des cartes qui figurent dans la colonne Taux régulier de notre tableau », propose Mme Hébert. « La bonne nouvelle, c'est qu'il existe des douzaines de cartes de crédit dotées de programmes de points pour les consommateurs et qui n'obligent pas les commerçants à payer des frais astronomiques. »

De plus, la FCEI mentionne que des milliers de commerçants ont récemment installé dans leurs établissements des affichettes spéciales conçues par la Fédération et visant à inciter les consommateurs à utiliser des modes de paiement moins coûteux. « Lorsque vous visitez une petite entreprise, pensez à régler vos achats à l'aide d'une carte de crédit à taux régulier, d'une carte de débit Interac ou en argent comptant, afin d'aider les commerçants à contenir les coûts. Vous contribuerez ainsi à freiner la hausse des prix et vous soutiendrez les entreprises de votre région », indique Mme Hébert, en conclusion.

Vous pouvez consulter le tableau des taux de cartes de crédit sur notre site : www.cfib-fcei.ca/creditdebit.

En qualité du plus grand groupement de petites et moyennes entreprises du Canada, la FCEI représente Le pouvoir des entrepreneursMD. Créée en 1971, la FCEI définit ses positions selon le point de vue de plus de 108 000 membres au pays et provenant de tous les secteurs. Elle procure aux dirigeants de PME une voix forte et convaincante à tous les ordres de gouvernement et contribue à l'essor économique.


SOURCE FEDERATION CANADIENNE DE L'ENTREPRISE INDEPENDANTE

Renseignements :

Pour obtenir plus de renseignements ou organiser une entrevue avec Martine Hébert, veuillez contacter Julie Ferron au 514 919-9535 ou par courriel à affaires.publiques@fcei.ca.

Profil de l'entreprise

FEDERATION CANADIENNE DE L'ENTREPRISE INDEPENDANTE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.