La FCEI dénonce l'attaque syndicale qui met en doute les compétences de Me Marchand à la tête de la Commission de l'équité salariale (CES)



    MONTREAL, le 27 juin /CNW Telbec/ - La FCEI a dénoncé aujourd'hui les
propos des principaux ténors syndicaux québécois et des groupes de femmes
rendus publics dans le Devoir, qui ont mis en doute la partialité de la
nouvelle présidente de la Commission de l'équité salariale, Me Louise
Marchand, par le seul fait que celle-ci ait fait carrière dans le milieu
patronal "Il est extrêmement malheureux qu'en 2007 on assiste à une levée de
bouclier syndicale et communautaire qui repose, encore une fois, sur une
vision manichéenne complètement dépassée selon laquelle les personnes ayant
fait carrière dans l'entreprise privée sont incapables de rigueur et
d'objectivité en matière d'équité salariale," a expliqué monsieur Simon
Prévost, vice-président, Québec, de la Fédération canadienne de l'entreprise
indépendante (FCEI).
    "Comment les leader syndicaux peuvent-ils procéder à des attaques
personnelles et à des procès d'intention au sujet de Me Marchand, lorsqu'elle
vient à peine d'être nommée à ce poste? On assiste à une campagne de salissage
personnel, délibérée et gratuite à son endroit qui déshonore profondément les
organisations syndicales. Il aurait été plus respectueux de laisser la chance
au coureur au lieu de démoniser une femme qui a toujours eu à coeur les
intérêts des femmes ainsi que le développement économique du Québec," a fait
valoir monsieur Prévost.
    Le porte-parole de la FCEI a tenu à préciser que son organisation a
collaboré avec l'ancienne présidente de la Commission, madame Rosette Côté,
même s'il pouvait y avoir divergence de vues au cours de son mandat. Dans la
même veine, elle entend collaborer avec Me Marchand et son équipe. Au cours
des ans, la FCEI a sondé ses membres sur l'équité salariale et les dernières
données ont démontré que dans près de 70 % des cas, les entreprises qui
avaient réalisé l'exercice n'avaient eu à faire aucun ajustement salarial
puisque les salaires versés aux salariées étaient déjà équitables. Ces données
sont d'ailleurs corroborées par la Commission d'équité salariale, dans son
dernier rapport au ministre.
    De plus, la FCEI a sensibilisé ses 24 000 membres au Québec sur l'équité
salariale en produisant un document d'information à leur intention en vue de
les aider à faire l'exercice d'équité salariale. Elle entend poursuivre ce
travail dans le respect de la loi en vigueur. Cependant, elle ne reniera
jamais ses objectifs de défendre le point de vue des PME qui doivent appliquer
cette loi.

    La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) est
l'association patronale qui défend les petites et moyennes entreprises d'ici
et qui, par ses représentations auprès des gouvernements et des municipalités,
leur permet de prospérer économiquement au bénéfice de l'ensemble des citoyens
et citoyennes du Québec.
    Association sans but lucratif dont les membres oeuvrent dans tous les
secteurs d'activités et dans toutes les régions du Québec, la FCEI est non
partisane et son financement provient uniquement de l'adhésion de ses membres.




Renseignements :

Renseignements: Marie Vaillant, directrice des communications, (514)
861-3234, Cellulaire: (514) 919-9535


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.