La FCEI accuse Visa et Mastercard ainsi que les banques: "Nos commerçants seront durement touchés." - Simon Prévost



    MONTREAL, le 10 sept. /CNW Telbec/ - "Les principales sociétés de cartes
de crédit et les banques préparent un coup de force contre les commerçants du
Canada. Les commerçants doivent en être avisés dès que possible.", a indiqué
ce matin monsieur Simon Prévost, vice-président, Québec, de la Fédération
canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI). La FCEI a lancé une campagne à
l'échelle canadienne pour informer ses membres et l'ensemble des PME de cet
enjeu et les mobiliser contre cette initiative prise par les sociétés de
cartes de crédit et les banques.
    Monsieur Prévost a dénoncé l'introduction de deux nouveaux types de
cartes "privilèges" par Visa et Mastercard pour les consommateurs qui
dépensent au-dessus d'un certain seuil. Il a précisé que les commerçants
risquent de ne pas savoir que la même carte de crédit peut entraîner des frais
différents lorsqu'elle est identifiée comme étant à "dépenses élevées" ou que
la banque qui la délivre détecte qu'un certain niveau de dépenses a été
atteint.
    Par ailleurs, selon monsieur Prévost, "les sociétés de cartes de crédit
cherchent maintenant à faire une percée dans le marché canadien des cartes de
débit qui a été géré jusqu'ici à un coût relativement faible par Interac, une
initiative canadienne alliant des institutions financières et d'autres
intervenants." Il a souligné qu'Interac charge un taux fixe peu importe la
valeur de la transaction de débit alors que les sociétés de cartes de crédit
seraient plus susceptibles d'appliquer un taux équivalant à un pourcentage de
la taille de la transaction de débit, ce qui augmenterait massivement les
frais imposés aux commerçants. "En d'autres termes, signale monsieur Prévost,
pour une transaction de 1 000 $, un taux commun pourrait être actuellement de
0,065 $ (6,5 cents). A l'avenir, si un taux de 0,65 % était appliqué (taux
moyen actuellement pratiqué aux E.U.), les frais s'établiraient à 6,50 $, soit
une hausse de près de 10 000 % !"
    Monsieur Prévost a indiqué que les consommateurs, qui n'ont pas demandé
ces nouvelles cartes de crédit ou de nouvelles modalités pour le traitement
des transactions par carte de débit, ignorent les effets négatifs de ces
initiatives sur les commerçants. "Ces changements ont un seul objectif,
déclare monsieur Prévost. Les banques et sociétés de cartes de crédit visent à
récolter des profits plus importants et à gêner la capacité des commerçants à
cerner ce qu'ils paient pour le traitement des transactions."
    Monsieur Prévost a conclu que, si ces changements sont mis en oeuvre tels
quels, les sociétés de cartes de crédit et les banques n'hésiteront pas à
augmenter continuellement leurs frais. Il a ajouté que cette initiative
tomberait mal à n'importe quel moment mais plus particulièrement à l'heure
actuelle où l'économie est au ralenti.




Renseignements :

Renseignements: Marie Vaillant, directrice des communications, (514)
861-3234, cel.: (514) 919-9535


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.