La famille d'un résistant à la guerre est forcée de quitter le Canada



    Les Hinzman ont été les premiers à demander asile

    TORONTO, le 13 août /CNW/ - Jeremy Hinzman, résistant américain à la
guerre en Irak, a appris aujourd'hui que la demande qu'il avait présentée pour
que lui et sa famille puissent demeurer au Canada a été rejetée. M. Hinzman
s'est fait dire qu'il n'était pas admissible au programme canadien d'Examen
des risques avant renvoi (ERAR) après qu'un agent de Citoyenneté et
Immigration eut étudié sa demande.
    Jeremy, sa femme Nga Nguyen et leur fils Liam ont été les premiers
résistants américains à la guerre en Irak à venir au Canada pour y demander
asile. Le 21 juillet, leur deuxième enfant est né à Toronto. S'ils sont
déportés, ils seraient la première famille à être renvoyée aux Etats-Unis pour
faire face à des sanctions.
    Le 15 juillet, le gouvernement canadien a déporté le résistant américain
Robin Long, qui attend présentement de passer en cour martiale à Fort Carson
au Colorado.
    M. Hinzman a effectué une période de service en Afghanistan dans un poste
de non-combattant après avoir demandé le statut d'objecteur de conscience.
Quand il a été annoncé que son unité, la 82e Division aéroportée, allait être
postée en Irak, M. Hinzman et sa famille ont décidé de venir au Canada.
    "J'ai demandé à obtenir le statut d'objecteur de conscience dans l'armée
américaine parce que j'ai compris que je ne peux pas tuer un autre être
humain. Ma demande a été refusée. Je savais qu'en Irak, on me demanderait de
participer aux opérations de combat ou à d'autres activités qui sont contre
mes principes," déclare M. Hinzman. "Nga et moi, nous savions que le Canada
avait accueilli plusieurs Américains comme nous pendant la guerre du Vietnam,
et nous savions que le Canada avait refusé de participer à l'invasion de
l'Irak."
    "Il serait cruel de renvoyer Jeremy et sa famille aux Etats-Unis, où il
fera face à des sanctions sévères," déclare Lee Zaslofsky, coordonnateur de la
Campagne d'appui aux résistantEs à la guerre. "Ce serait aller contre la
motion adoptée le 3 juin par la Chambre des communes, qui demande au
gouvernement Harper d'arrêter toutes les procédures de déportation contre les
objecteurs et objectrices de conscience."
    Les décisions récentes de la Cour fédérale du Canada au sujet des
résistants américains Joshua Key et Corey Glass mentionnent que le processus
de demande de statut de réfugié qui a refusé asile à la famille Hinzman est
dans l'erreur.

    La Campagne d'appui aux résistantEs à la guerre demande au gouvernement
fédéral et à l'Hon. Diane Finley, ministre de la Citoyenneté et de
l'immigration, d'intervenir afin d'empêcher que la famille Hinzman soit
déportée aux Etats-Unis pour y subir des sanctions.





Renseignements :

Renseignements: Michelle Robidoux (416) 856-5008 (cel.); Lee Zaslofsky,
(416) 598-1222 ou (416) 369-0864 (cel.)

Profil de l'entreprise

CAMPAGNE D'APPUI AUX RESISTANTES A LA GUERRE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.