La Direction des poursuites criminelles et pénales admet publiquement le manque criant de procureurs de la Couronne



    MONTREAL, le 1er nov. /CNW Telbec/ - L'association des procureurs de la
couronne du Québec salue l'intervention de Me Claude Chartrand, procureur en
chef du BLACO (Bureau de lutte au crime organisé), qui a admis publiquement le
manque criant de procureurs dans son équipe pour faire face aux gangs de rue.
    Le Gouvernement du Québec doit enfin réagir face à ce problème bien
connu, notamment en allouant des ressources additionnelles aux équipes de
procureurs qui combattent le crime organisé. Le Gouvernement doit, entre
autre, augmenter de façon significative le nombre de procureurs affectés aux
gangs de rue, en plus de bonifier leurs conditions de travail pour tenir
compte du plus grand risque que doivent supporter ces procureurs et pour
garantir l'embauche et la rétention de procureurs chevronnés.
    En effet, les procureurs de la Couronne du Québec sont les procureurs les
moins bien payés du Canada. Leurs salaires sont moins élevés que ceux des
procureurs de la couronne fédérale et que ceux des avocats de la défense
qu'ils affrontent dans les causes impliquant le crime organisé.
    En Ontario, l'équipe de procureurs qui combat le crime organisé compte
actuellement 63 procureurs et 8 nouveaux postes seront ajoutés cette année,
pour un total de 71 procureurs. Au Québec, il n'y a que 26 procureurs affectés
à ces dossiers.
    En Ontario, en moyenne 8 procureurs sont affectés à chaque dossier majeur
touchant le crime organisé. Au Québec, il n'y a habituellement que 1 à
2 procureurs par dossier.
    Les ressources allouées aux procureurs de la Couronne en Ontario sont de
3 à 6 fois supérieures que celles allouées aux procureurs du Québec.
    L'Ontario compte 900 procureurs de la Couronne, alors qu'au Québec, il
n'y en a que 430.
    L'admission de Me Chartrand, à l'effet qu'il manque de procureurs, n'est
pas uniquement applicable au BLACO, effectivement, les procureurs de la
Couronne du Québec manquent cruellement de ressources dans plusieurs secteurs
afin de pouvoir mener à bien les poursuites criminelles.
    L'Association des procureurs a d'ailleurs dénoncé la politique du
gouvernement Charest voulant que deux procureurs expérimentés qui partent à la
retraite ne soient remplacés que par un seul procureur qui est, le plus
souvent, sans expérience. Une telle politique ne peut avoir que des effets
dévastateurs sur la capacité des procureurs de la Couronne, malgré le
professionnalisme et le dévouement qu'on leur connaît, à offrir un service de
qualité et adéquat auquel la population du Québec est en droit de s'attendre.
    Nous approchons du point de non-retour où l'épuisement des procureurs,
occasionné par leur nombre insuffisant et leurs mauvaises conditions de
travail, aura raison d'eux. Ce jour là, le crime organisé aura gagné la
bataille et ce sera un bien triste jour pour la Justice et la Démocratie.




Renseignements :

Renseignements: Me Christian Leblanc, Président de l'Association des
procureurs aux poursuites criminelles et pénales, Cellulaire: (819) 442-3444

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES PROCUREURS AUX POURSUITES CRIMINELLES ET PENALES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.