La députée Fatima Houda-Pepin interpelle les candidats aux élections fédérales sur le projet du SLR dans l'axe du pont Champlain



    BROSSARD, QC, le 7 oct. /CNW Telbec/ - La Première vice-présidente de
l'Assemblée nationale et députée de La Pinière, madame Fatima Houda-Pepin,
invite les candidats de la Rive-Sud aux élections fédérales à se positionner
clairement, et dès maintenant, en faveur de la réalisation du projet du
Système léger sur rails (SLR) dans l'axe du pont Champlain.
    Consciente de l'importance de ce projet pour notre région, la ministre
des Transports et ministre responsable de la région de la Mauricie, madame
Julie Boulet, a interpellé son homologue fédéral afin qu'il considère
l'intégration d'un SLR au nouveau pont prévu en remplacement du Pont Champlain
    "Je remercie ma collègue, Julie Boulet, ministre des Transports du
Québec, pour son appui à ce projet. Après avoir saisi par écrit, son vis-à-vis
fédéral, M. Lawrence Cannon, le 20 juin 2007, elle lui a réitéré, le
4 septembre dernier, la volonté du gouvernement du Québec de réaliser ce
projet tant attendu par les citoyens de la Rive-Sud. Le gouvernement du Québec
est même prêt à contribuer financièrement aux études sur l'intégration du SLR
au nouveau pont que le gouvernement fédéral envisage de construire à la place
du pont actuel dont l'usure s'avère prématurée. Déjà en février 2007, l'Agence
métropolitaine de Transports a rendu publiques des études sur l'implantation
d'un SLR sur l'estacade, financées, conjointement par Ottawa et Québec, qui
ont confirmé la faisabilité de ce projet et démontré qu'il s'agit de la
solution la plus écologique, la plus efficace, la plus sécuritaire et la plus
économique, pour décongestionner la Rive-Sud. De plus, de tous les axes de la
Grande région de Montréal, l'AMT avait identifié le corridor du pont Champlain
comme étant le plus prioritaire.", a déclaré la députée Fatima Houda-Pepin.
    Pour sa part, la Société des ponts fédéraux a procédé à des études
d'experts, qui ont constaté l'usure prématurée du tablier du pont Champlain et
conclu qu'il en coûterait moins cher aux contribuables de construire un
nouveau pont que de payer, à long terme, jusqu'à 30 millions de dollars par
année en entretien, pour une infrastructure dont la durée de vie utile se
situerait autour de 2016.
    Rappelons que le pont Champlain, avec ses 130 000 véhicules par jour, est
le pont le plus achalandé au Canada. A lui seul, il accapare 66% des
déplacements entre la Rive-Sud et Montréal en période de pointe du matin et
quelque 45 000 passagers utilisent quotidiennement les autobus sur les voies
réservées.
    Le projet du SLR permettrait un achalandage estimé à 27 000 usagers en
pointe du matin, comparativement à 17 000 actuellement, ce qui correspondrait
au retrait de près de 2 500 automobiles sur les ponts de la Rive-Sud. De plus,
ce projet faciliterait l'accès au centre-ville de Montréal et allégerait le
Terminus du centre-ville par le retrait de plusieurs autobus empruntant
actuellement la voie réservée du pont Champlain.
    Le projet d'un lien inter-rives fait consensus auprès des différentes
instances décisionnelles de la Rive-Sud. Il est attendu depuis une trentaine
d'années par les citoyens qui doivent emprunter, chaque jour, cet axe routier,
dont la congestion est aggravée par le trafic lourd des marchandises en
provenance et en direction des Etats-unis.
    "Compte tenu des récentes déclarations du ministre des Transports
fédéral, M, Lawrence Cannon qui a publiquement manifesté son intérêt à
construire un nouveau pont, il est primordial que le gouvernement fédéral qui
sera issu de l'élection du 14 octobre prochain, s'engage à débloquer des
fonds, dans le budget 2009, pour procéder, dès le début de son mandat, aux
études sur un nouveau pont qui intégrerait le projet du SLR. J'invite donc les
candidats aux élections fédérales de la Rive-Sud à prendre un engagement ferme
pour passer de la parole aux actes, afin d'entamer le processus de
concrétisation de ce projet de transport en commun, dès 2009." a conclu la
députée Fatima Houda-Pepin.
    Le SLR, ça veut dire moins de voitures sur nos routes, moins de
pollution, moins de congestion routière, plus de fluidité et plus de sécurité
dans le transport. Il en va de la qualité de vie de nos concitoyens et du
dynamisme économique de notre région.
    -%SU: TRN
    -%RE: 40,68




Renseignements :

Renseignements: Céline Vaillancourt, (450) 678-0611


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.