La dépression nuit à la réadaptation et au retour au travail

MONTRÉAL, le 25 mai 2011 /CNW Telbec/ - La dépression nuit à la réadaptation des travailleurs et retarde leur retour au travail. C'est la conclusion d'une nouvelle étude de l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) réalisée auprès d'un échantillon de 138 travailleuses et 87 travailleurs souffrant de troubles musculo-squelettiques (TMS) qui avaient été dirigés vers une clinique de réadaptation.

Méthode
Les chercheurs ont évalué les symptômes dépressifs des participants au début du programme de réadaptation. Les résultats ont par la suite servis à prédire les données symptomatiques et les capacités fonctionnelles mesurées à la fin du traitement ainsi qu'au moment d'un suivi réalisé un an plus tard. Les chercheurs ont pu ainsi vérifier si les symptômes initiaux de dépression permettaient de prédire l'évolution de la réponse des travailleurs à leur réadaptation, au retour au travail et au maintien en emploi.

Résultats
Un an après la fin du traitement, le Dr Michael Sullivan et son équipe ont communiqué avec 207 des participants à l'étude pour constater que 143 d'entre eux travaillaient à temps plein ou à temps partiel. Toutefois, les travailleurs déprimés étaient moins susceptibles (56 %) d'avoir repris leur emploi que les personnes non déprimées (78 %). Parmi les 143 personnes ayant recommencé à travailler, les individus déprimés avaient moins tendance (38 %) à le faire à temps plein que les individus non déprimés (63 %). De plus, les personnes déprimées sont plus susceptibles de mettre un terme au traitement avant la fin du programme de réadaptation et, durant l'année suivant le traitement, les travailleurs déprimés étaient plus portés (66 %) que les participants non déprimés (43 %) à faire usage d'analgésiques.

Combinaison
« Il est de plus en plus clair que la dépression a une influence sur le rétablissement des personnes atteintes de TMS. Nous croyons qu'une meilleure approche pour faciliter la réadaptation des travailleurs serait le recours à une équipe qui combinerait la physiothérapie et l'intervention psychologique », a conclu le Dr Sullivan.

Pour consulter l'étude : http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-686.pdf.

SOURCE INSTITUT DE RECHERCHE ROBERT-SAUVE EN SANTE ET EN SECURITE DU TRAVAIL (IRSST)

Renseignements :

Jacques Millette
Responsable des affaires publiques
IRSST
(514) 288-1551 poste 210

Profil de l'entreprise

INSTITUT DE RECHERCHE ROBERT-SAUVE EN SANTE ET EN SECURITE DU TRAVAIL (IRSST)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.