La demande pour les examens de dépistage s'accroît mais les taux plafonnent



    Il importe de rejoindre les femmes à faible revenu, immigrantes et
    autochtones

    TORONTO, le 11 oct. /CNW/ - Le nombre de femmes de 50 à 69 ans qui
doivent passer des examens périodiques de dépistage du cancer du sein s'est
accru de 3,3 pour cent cette année, et un plus grand nombre d'entre elles
participent au Programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS). La
proportion générale des femmes de 50 à 69 ans qui passent des mammographies a
cependant plafonné à 60 pour cent, soit en-deçà de la cible de 70 pour cent
des femmes admissibles de l'Ontario qui devraient passer des examens d'ici
2010. Il importe d'accroître les taux de dépistage chez les femmes vivant sous
le seuil de la pauvreté, les nouvelles arrivées au Canada et les femmes
autochtones.
    Selon Terry Sullivan, président et chef de la direction de Action Cancer
Ontario, "la meilleure façon de sauver des vies en évitant le cancer du sein
est de faire en sorte que toutes les femmes de 50 ans et plus aient accès à
des services de dépistage de grande qualité, plus particulièrement les
populations de femmes vulnérables".
    Le PODCS offre des avantages importants aux femmes. Les femmes qui ont ou
non un médecin de famille peuvent passer des examens de dépistage dans le
cadre du PODCS. Elles peuvent prendre elles-mêmes rendez-vous, et elles
reçoivent une lettre de rappel au moment où elles doivent passer leur
prochaine mammographie.
    Tous les centres du PODCS sont agréés dans le cadre du Programme
d'agrément des mammographies de l'Association canadienne des radiologistes. De
plus, dans les centres du PODCS, le personnel et les appareils font l'objet de
vérifications permanentes pour s'assurer qu'ils réalisent en tout temps des
mammographies de bonne qualité. Selon l'Indice de qualité du réseau de
cancérologie, 30,3 pour cent des femmes de 50 à 69 ans ont passé des examens
dans le cadre du Programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS), et
29,7 pour cent dans des centres qui ne faisaient pas partie du programme en
2004-2005.
    "La mammographie représente la méthode la plus fiable pour déceler le
cancer du sein et constitue la norme d'excellence pour la majorité des femmes,
explique la Dre Verna Mai, directrice du dépistage pour Action Cancer Ontario.
Les examens de dépistage périodiques par mammographie permettent de déceler
les cancers de façon précoce, au moment où les tumeurs sont petites et sont
moins susceptibles de s'être disséminées, ce qui signifie qu'il y a davantage
de possibilités de traitement".
    Pour rejoindre un plus grand nombre de femmes, le PODCS cherche
activement à recruter de nouveaux centres de dépistage affiliés en Ontario. En
2006-2007, neuf nouveaux centres de dépistage ont joint les rangs du PODCS, et
17 autres devraient faire de même en 2007-2008. Dans son budget de 2007-2008,
le gouvernement de l'Ontario s'est engagé à subventionner le PODCS pour lui
permettre d'effectuer plus de 600 000 examens supplémentaires chaque année
d'ici 2010-2011, soit le double du nombre d'examens annuels réalisés
présentement par le programme. Action Cancer Ontario travaille en
collaboration avec ses organismes partenaires, notamment la Fondation
canadienne du cancer du sein (Ontario) et la Société canadienne du cancer
(Ontario), pour mettre en place des stratégies ciblées en vue d'accroître les
taux de dépistage chez les femmes difficiles à rejoindre.
    Depuis sa mise sur pied en 1990, le Programme ontarien de dépistage du
cancer du sein (PODCS), qui est un programme provincial de Action Cancer
Ontario, a décelé plus de 12 000 cas de cancer. Les trois quarts des femmes
ayant reçu un diagnostic de cancer du sein dans le cadre du PODCS présentaient
un cancer à un stade précoce (qui ne s'était pas encore disséminé aux
ganglions lymphatiques). Le dépistage précoce signifie que la majorité de ces
femmes peuvent profiter d'un plus grand nombre de choix de traitement, sont
exposées à des risques réduits de récurrence et ont de meilleures chances de
survie.
    Le cancer du sein est la forme de cancer la plus fréquente chez les
femmes de l'Ontario. En 2007, environ 8 500 femmes de la province devraient
recevoir un diagnostic de cancer du sein et 2 000 décéder de cette maladie. En
Ontario, il est recommandé aux femmes de 50 ans et plus de passer une
mammographie de dépistage généralement tous les deux ans.
    Action Cancer Ontario est l'organisme provincial qui dirige et coordonne
les services de lutte contre le cancer et les efforts de prévention en Ontario
de façon à réduire le nombre de personnes atteintes d'un cancer et permettre
aux patients de recevoir des soins de la plus haute qualité.
    Pour trouver un centre de dépistage du PODCS, il suffit de téléphoner au
1-800-668-9304 ou de consulter le site www.cancercare.on.ca.

    Also available in English




Renseignements :

Renseignements: Elizabeth McCarthy, Spécialiste des communications,
Affaires publiques, Action Cancer Ontario, Tél.: (416) 971-9800, poste 3339,
Courriel: elizabeth.mccarthy@cancercare.on.ca

Profil de l'entreprise

Action Cancer Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.