La demande de logements locatifs demeure forte en Nouvelle-Ecosse en 2007



    HALIFAX, le 6 juin /CNW/ - Selon les résultats de l'Enquête sur les
logements locatifs (ELL) réalisée au printemps par la Société canadienne
d'hypothèques et de logement (SCHL)(1), le taux d'inoccupation des
appartements locatifs d'initiative privée se situait à 3,8 % en avril 2007
dans les villes de la Nouvelle-Ecosse comptant au moins 10 000 habitants. Le
loyer mensuel moyen s'élevait à 720 $ à l'échelle de la province.
    "La récente vigueur de l'économie a stimulé la demande à l'égard des
collectifs d'habitation et la demande de logements locatifs en
Nouvelle-Ecosse", a déclaré Matthew Gilmore, analyste principal de marché de
la SCHL pour la Nouvelle-Ecosse. "On prévoit par contre que le taux
d'inoccupation commencera à monter, en raison de l'imposant volume de
logements locatifs en construction parvenant au stade de l'achèvement, et que
l'offre deviendra supérieure à la demande au cours des 12 à 18 prochains
mois", a-t-il précisé.
    L'incidence de cette production accrue de logements locatifs sur le taux
d'inoccupation sera moins forte dans les immeubles de construction récente que
dans les immeubles plus vieux. "Ce sont les propriétaires-bailleurs des vieux
immeubles qui devraient être le plus touchés par la hausse des coûts, car
leurs logements présentent une moins bonne efficacité énergétique, leurs coûts
d'entretien sont plus élevés et leur marge de majoration des loyers est
limitée. Ce sera en outre de plus en plus difficile pour eux d'attirer et de
retenir des locataires tout en essayant de gérer l'augmentation de leurs
coûts", a ajouté M. Gilmore.

    La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme
national responsable de l'habitation au Canada, et ce depuis plus de 60 ans.
Elle veille à ce que les Canadiens aient accès à un large éventail de
logements de qualité, à coût abordable, et elle favorise la création de
collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays.

    
    -------------------------------------------------------------------------

    (1)Les principaux centres urbains correspondent aux régions
       métropolitaines de recensement (RMR) définies par Statistique Canada.
       Font exception la RMR d'Ottawa-Gatineau, qui est considérée comme deux
       centres distincts pour les besoins de l'Enquête sur les logements
       locatifs, et Charlottetown, qui est une agglomération de recensement.

    La SCHL mène dorénavant l'Enquête sur les logements locatifs deux fois
l'an, en avril et en octobre, afin de connaître les taux d'inoccupation, les
taux de disponibilité et les loyers des logements d'initiative privée dans les
centres urbains de plus de 10 000 habitants au Canada. Des rapports sont
publiés en juin et en décembre.
    L'enquête du printemps porte sur les immeubles comptant au moins trois
appartements ou logements en rangée locatifs. Contrairement à l'enquête de
l'automne :

    - les données ne sont pas ventilées à l'échelle des zones géographiques
      dont sont constitués les centres urbains;
    - l'enquête du printemps ne vise pas le marché locatif secondaire
      (appartements en copropriété, maisons individuelles, logements jumelés,
      duplex et appartements accessoires offerts en location).

    Dans notre analyse, nous avons évité de comparer les résultats de
l'enquête d'avril 2007 à ceux de l'enquête d'octobre 2006. Une des principales
raisons qui ont motivé cette façon de procéder tient au fait que l'évolution
des loyers, des taux d'inoccupation et des taux de disponibilité entre
l'automne 2006 et le printemps 2007 peut ne pas être entièrement attribuable à
des changements survenus dans la conjoncture du marché locatif; elle pourrait
avoir été causée également par des facteurs saisonniers. Par exemple, si un
plus grand nombre de personnes ont tendance à déménager au printemps plutôt
qu'à l'automne, cela pourrait avoir des répercussions sur les taux
d'inoccupation et de disponibilité, ainsi que sur les loyers. De plus, dans
les centres comptant beaucoup d'étudiants universitaires, les taux
d'inoccupation et de disponibilité pourraient être plus élevés au printemps,
période où bien des étudiants retournent à la maison pour l'été.
    Dans la mesure où de telles variations saisonnières existent, comparer les
résultats de l'enquête effectuée au printemps avec ceux de l'enquête réalisée
à l'automne pourrait entraîner des conclusions erronées sur les tendances du
marché locatif. Nous avons donc limité notre analyse aux résultats de
l'Enquête sur les logements locatifs du printemps 2007 et à la comparaison de
données entre les différents centres du pays. En 2008, quand nous aurons les
résultats de notre deuxième enquête du printemps, notre analyse pourra être
enrichie de comparaisons d'une année à l'autre.

    Nota : Un tableau présentant des données sur les taux d'inoccupation, les
           taux de disponibilité et les loyers est joint au présent
           communiqué.

    (Also available in English)


         TAUX D'INOCCUPATION, TAUX DE DISPONIBILITE ET LOYERS MOYENS
      DESAPPARTEMENTS NEUFS ET EXISTANTS DANS LES IMMEUBLES D'INITIATIVE
       PRIVEE COMPTANT AU MOINS TROIS LOGEMENTS, SELON LE CENTRE URBAIN

    -------------------------------------------------------------------------
                                 Taux         Taux de        Loyer moyen -
                       d'inoccupation   disponibilité      apt. 2 chambres
                                   (%)             (%)                  (%)
                           avril 2007      avril 2007           avril 2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Nova Scotia                   3.8             4.7                   757
    -------------------------------------------------------------------------
    Halifax (RMR)                 3.6             4.6                   793
    Cape Breton (AR)              6.7             6.7                   592
    Kentville (AR)                5.1             5.2                   584
    New Glasgow (AR)              4.7             4.9                   582
    Truro (AR)                    4.2             4.9                   667
    




Renseignements :

Renseignements: Matthew Gilmore, Analyste principal de marché - NE,
(902) 426-4686, mgilmore@cmhc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.