La CSA et l'OUSA ne sont pas représentatives des étudiantes et étudiants francophones ni de ceux et celles qui fréquentent les universités du Nord



    SUDBURY, ON, le 5 déc. /CNW/ - Hier, la College Student Alliance (CSA) et
l'Ontario Undergraduate Student Alliance (OUSA) ont diffusé un communiqué de
presse trompeur selon lequel elles parlaient au nom de tous les étudiants et
étudiantes des collèges et universités réunis dans un document qu'elles
voulaient présenter au gouvernement McGuinty.
    "C'est étrange que ces deux alliances de présidentes et de présidents de
conseils étudiants, qui font valoir des opinions marginalisées, paraissent
soudainement s'intéresser à unir les étudiantes et étudiants", dit Sébastien
Perth, président de l'Association générale des étudiant(e)s de l'Université
Laurentienne. "Pendant des années, leur raison d'être a été de diviser les
étudiantes et étudiants et de donner aux décisionnaires une raison d'appuyer
le statu quo, comme solution pratique."
    L'Association générale des étudiant(e)s et l'Association des étudiantes
et étudiants francophones de l'Université Laurentienne connaissent bien les
antécédents de ces deux Alliances, qui prônent des politiques en matière de
frais de scolarité et d'aide financière aux études qui favorisent
l'endettement et qui ne sont pas appuyées par la plupart des Ontariennes et
des Ontariens. Les étudiantes et étudiants de l'Université Laurentienne
veulent signaler que les opinions dans les recommandations de la CSA et de
l'OUSA ne sont pas représentatives parce que ces Alliances n'incluent pas dans
leurs rangs les étudiantes et étudiants francophones et les étudiantes et
étudiants qui vivent et étudient dans le nord de l'Ontario.
    "La CSA et l'OUSA n'ont pas de membres étudiants francophones", dit
Daniel Mayer, président de l'Association des étudiantes et étudiants
francophones de l'Université Laurentienne. "Quel que soit le document que ces
groupes présentent au gouvernement, il ne peut pas être représentatif des
idées des étudiantes et étudiants de cette province."
    Les étudiantes et étudiants de l'Université Laurentienne réitèrent leur
position selon laquelle le gouvernement de l'Ontario doit investir le surplus
budgétaire de sorte à réduire les frais de scolarité, augmenter le financement
affecté aux collèges et universités, et remplacer les prêts étudiants par des
bourses initiales accordées en fonction du besoin.




Renseignements :

Renseignements: Sébastien Perth, président de l'Association générale des
étudiant(e)s de l'Université Laurentienne, (705) 675-1151, poste 1062; Daniel
Mayer, président de l'Association des étudiantes et étudiants francophones de
l'Université Laurentienne, (705) 675-1151, poste 2410

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES ETUDIANTES ET ETUDIANTS FRANCOPHONES DE L'UNIVERSITE LAURENTIENNE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.