La CORPIQ réagit aux recommandations de la coroner Kronstrom - Les locataires doivent aussi être responsabilisés



    MONTREAL, le 10 oct. /CNW Telbec/ - Croyant que des vies pourraient ainsi
être sauvées, la CORPIQ réclame l'adoption d'un règlement provincial pour
responsabiliser les locataires quant au maintien en bon état de marche de leur
avertisseur de fumée, comme il en existe dans certaines juridictions
municipales.
    A l'occasion de la Semaine de prévention des incendies, la CORPIQ
souhaite qu'on aille plus loin que la simple prévention. Elle recommande au
gouvernement d'adopter des mesures incluant des amendes pour les locataires et
les propriétaires-occupants qui omettent d'entretenir leur avertisseur de
fumée ou qui, volontairement, le désactivent.
    La CORPIQ considère qu'il est du devoir des propriétaires d'installer un
avertisseur de fumée fonctionnel dans les logements. Toutefois, au fil des
ans, ceux-ci ne peuvent pas vérifier si le locataire a remplacé la batterie ou
encore s'il l'a mis hors fonction.
    Par ailleurs, réagissant à la recommandation formulée hier par le Bureau
du coroner, la CORPIQ estime que relier tous les logements québécois à une
centrale ne peut être LA solution qui fera la différence entre sauver des vies
ou pas, en cas d'incendie dans des immeubles à logements. Pour la CORPIQ, la
question de prévention des incendies est beaucoup plus large et doit être
regardée dans son intégralité notamment par le plus important : la capacité
des services d'incendies de se doter des effectifs et équipements nécessaires
pour réagir plus rapidement en cas de sinistre, et ce, partout au Québec.
    Bien qu'elle ne minimise pas les avantages d'un système d'alarme relié à
une centrale, la CORPIQ estime que la vitesse d'intervention des pompiers
dépend en grande partie du temps requis pour se rendre sur les lieux, lequel
est généralement plus long hors des centres urbains. Aussi, l'installation de
systèmes d'alarme reliés ne garantit pas nécessairement une plus grande
rapidité d'intervention, sans compter les difficultés à distinguer rapidement
les "vraies" et les "fausses alarmes".
    L'autre recommandation du coroner adressée à la Régie du logement
"d'amorcer une réflexion sur l'installation obligatoire d'avertisseurs de
fumée reliés à une centrale" reçoit pour sa part un accueil favorable de la
CORPIQ. Ceci permettrait d'aborder de façon globale la question de la sécurité
incendie et de la responsabilité partagée à laquelle devraient être tenus tant
les propriétaires que les locataires.
    La CORPIQ rappelle que la grande majorité des incendies ont pour origine
la négligence des occupants, notamment en lien avec la cigarette et sans
interdire de façon systématique cette consommation, elle se questionne.

    Organisme à but non lucratif fondé en 1980, la CORPIQ est la plus
importante association à offrir des services aux propriétaires de logements et
la seule à être présente dans toutes les régions. Au nombre de 277 000, les
propriétaires québécois fournissent un logement à 1,268 million de ménages
locataires.




Renseignements :

Renseignements: Hans Brouillette, responsable des communications, 1 800
548-1921, poste 225, Cellulaire: (514) 249-1691

Profil de l'entreprise

Corporation des propriétaires immobiliers du Québec inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.