La confiance accrue des consommateurs alimente les ventes d'automobiles au Canada - Cette tendance s'observera particulièrement en Alberta, en Saskatchewan et à Terre-Neuve, selon Études économiques

TORONTO, le 4 févr. /CNW/ - Alors que la confiance des consommateurs canadiens se situe à son niveau le plus élevé depuis le printemps dernier et que la création d'emplois progresse au rythme de 15 000 nouveaux emplois par mois, les ventes de véhicules continuent de se raffermir, peut-on lire dans le dernier rapport Marché mondial de l'automobile publié par Études économiques Scotia.

« La progression des ventes de voitures et de véhicules utilitaires légers au Canada en 2011 sera particulièrement notable dans les provinces riches en ressources de l'Alberta, de la Saskatchewan et de Terre-Neuve », indique Carlos Gomes, économiste principal à Études économiques Scotia. « Les prix des marchandises ont augmenté de plus de 10 % en 2010 et continueront de progresser cette année, de concert avec une reprise économique solide et durable, surtout dans les pays émergents qui enregistrent une forte croissance. »

C'est en Alberta que l'augmentation des ventes de véhicules au Canada sera la plus forte en 2011, et les achats devraient se chiffrer à 210 000 unités, en hausse par rapport à 200 000 l'an dernier et à seulement 182 000 en 2009. Les volumes seront stimulés par un accroissement de plus de 10 % de la production des sables bitumineux, l'augmentation la plus marquée en cinq ans. La reprise des activités des sociétés pétrolières a déjà fait progresser l'emploi à Edmonton de 3 % sur douze mois, ce qui représente un point de pourcentage de plus que la moyenne nationale et l'une des plus fortes progressions parmi les grandes villes canadiennes. L'Alberta attire une fois de plus des flux de population, qui feront augmenter le nombre de personnes en âge d'acheter un véhicule dans la province de plus de 2 % annuellement au cours des prochaines années, soit la progression la plus importante parmi les provinces.

Les ventes de véhicules en Saskatchewan ont également commencé à se rétablir sous l'effet de la hausse de la production minérale. Les achats ont bondi de 6 %, à 46 000 unités, l'an dernier et se chiffreront à 48 000 unités en 2011, soit un niveau équivalent au sommet enregistré en 2008. Le secteur agricole commencera également à soutenir l'activité économique en 2011, ce qui permettra d'annuler les baisses de plus de 10 % depuis le troisième trimestre de 2009.

Terre-Neuve-et-Labrador profite également de la reprise dans le secteur de l'énergie, et les ventes de véhicules ont augmenté de 11 % l'an dernier et se sont situées au niveau record de 32 000 unités, soit plus de 20 % au-dessus de la moyenne de la dernière décennie. Cependant, cette progression sera moins forte en 2011, car la province compte maintenant le parc de véhicules le plus jeune au Canada. En outre, le déclin de la population en âge de conduire réduira également les gains au chapitre des ventes.

Dans le reste du Canada, les achats en Colombie-Britannique atteindront 157 000 unités en 2011, en hausse par rapport à 154 000 en 2010. L'activité sera soutenue par l'intensification des exportations vers l'Asie, qui constitue la destination de 40 % de toutes les exportations de la province. En particulier, les exportations vers la Chine ont fait un bond de 60 % comparativement à l'an dernier, et leur niveau est maintenant deux fois plus élevé qu'en 2007.

Les volumes liés aux parcs automobiles en Colombie-Britannique commenceront également à progresser légèrement cette année, ce qui permettra d'annuler la chute de 60 % enregistrée depuis 2006. En fait, c'est en Colombie-Britannique que la baisse des achats liés aux parcs de véhicules a été la plus marquée, soit près du double du déclin observé dans le reste du Canada. Il s'agit là de la conséquence du ralentissement prolongé qu'a connu le secteur forestier de la province qui, jusqu'à tout récemment, représentait la principale source de recettes d'exportation.

Les ventes au Manitoba devraient atteindre 46 000 unités en 2011, un niveau équivalent au sommet annuel de 2008 et une hausse par rapport aux 44 000 unités vendues l'an dernier. La province a le marché automobile le plus stable au Canada, et les volumes y ont décliné de seulement 7 % en tout au cours de la dernière crise économique, ce qui est beaucoup mieux que le recul de 12 % constaté dans le reste du Canada. La stabilité du marché automobile manitobain s'explique par l'économie diversifiée de la province qui lui a permis d'éviter de connaître une période de repli pendant la récente récession économique mondiale.

Les ventes de véhicules en Ontario ont bondi de 8 % l'an dernier, atteignant 576 000 unités après avoir connu un creux de 13 ans, à 536 000 unités, en 2009. Une progression de 40 % de la production de véhicules a soutenu les achats et la création d'emplois dans la province l'an passé. En fait, Oshawa est la ville ontarienne qui a enregistré la croissance de l'emploi la plus forte l'an dernier alors que la masse salariale y a augmenté de 5 %. Le nombre de véhicules montés devrait connaître une hausse supplémentaire de 9 % en 2011, ce qui contribuera à faire passer à 586 000 unités les ventes de voitures et de véhicules utilitaires légers en Ontario, leur niveau le plus élevé depuis 2007 et seulement 3 % de moins que la moyenne de la dernière décennie.

Les ventes de voitures et de véhicules utilitaires légers ont été plus importantes que prévu au Québec en 2010; elles ont progressé de 6 %, à 415 000 unités. Les achats ont été soutenus par les mesures de relance mises en place par le gouvernement qui ont contribué à une hausse de 8 % des achats liés aux parcs automobiles l'an dernier. Cependant, malgré la récente intensification de la croissance économique à l'échelle mondiale, les gains au chapitre des ventes seront plus modérés, à environ 2 %, dans la province en 2011, en raison des compressions dans les dépenses publiques. Tout particulièrement, les dépenses dans les infrastructures au Québec devraient décliner d'environ 6 % par année au cours des prochaines années.

La Nouvelle-Écosse a été la seule province à afficher un léger recul des ventes de véhicules l'an dernier, mais elle enregistrera vraisemblablement un petit gain en 2011. L'activité de la province sera soutenue par la tenue des Jeux d'hiver du Canada de 2011 à Halifax, ce qui stimulera le tourisme. Les ventes de voitures et de véhicules utilitaires légers devraient être stables au Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard cette année, après avoir progressé de plus de 10 % en 2010. Les projets d'immobilisations en cours ont permis de soutenir l'activité dans ces deux provinces, mais la croissance de l'emploi a récemment ralenti.

Études économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.

SOURCE Banque Scotia - Rapports Economiques

Renseignements :

Carlos Gomes, Études économiques Scotia, 416-866-4735, carlos_gomes@scotiacapital.com; Patty Stathokostas, Relations publiques, Banque Scotia, 416-866-3625, patty_stathokostas@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports Economiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.