La Conférence régionale des élus de la Chaudière-Appalaches dénonce le troc du gouvernement du Québec en faveur des régions ressources



    MONTMAGNY, QC, le 22 juin /CNW Telbec/ - La Conférence régionale des élus
de la Chaudière-Appalaches (CRE) tenait hier, à Saint-Georges de Beauce, une
rencontre de son conseil d'administration. A cette occasion, les membres du
conseil d'administration de la CRE ont été sensibilisés de l'existence de
tractations entre le gouvernement du Québec et des représentants des régions
ressources quant aux mesures fiscales avantageant les entreprises de ces
régions. C'est dans ce contexte, que les membres du conseil d'administration
ont été unanimes à dénoncer le lobby politique en faveur des régions
ressources qui s'est fait au cours des derniers jours auprès de membres de
l'Assemblée nationale afin que le gouvernement restaure le congé fiscal à la
hauteur de 75% pour les PME manufacturières des régions ressources pour les
années 2008, 2009 et 2010.
    La CRE tient à rappeler au gouvernement que dans son Budget 2007-2008, il
a annoncé la réduction progressive du congé fiscal pour les PME
manufacturières dans les régions ressources. Le taux de l'exonération de 75%
devait alors être réduit à 50% au 1er janvier 2008 et à 25% le 1er janvier
2009 et pour l'année 2010, dernière année de cette mesure. Par ailleurs, dans
le cadre du projet de budget Audet 2007-2008 et du budget Jérôme-Forget
2007-2008 adopté le 1er juin dernier, le gouvernement du Québec a reconnu le
bien-fondé de la position défendue par les intervenants des régions centrales
et métropolitaines dans le dossier des mesures fiscales avantageant les
entreprises de la 2e et 3e transformation localisées dans les régions
ressources.
    L'attitude des représentants des régions ressources vient valider la
problématique invoquée par la coalition des CRE des régions centrales et
métropolitaines en janvier dernier. En aucun moment, la CRE de la
Chaudière-Appalaches et ses partenaires des régions centrales et
métropolitaines ne se sont abaissés à marchander avec le gouvernement dans
l'intention de nuire au développement économique des régions ressources. C'est
pourquoi, nous étions favorables au versement des crédits budgétaires de 21 M$
annoncé lors de la déclaration ministérielle du 1er juin par la ministre
Monique Jérôme-Forget. Nous ne pouvons accepter cette volte-face souterraine
du gouvernement du Québec, a déclaré le président de la CRE, M. Réal
Laverdière.

    Rappelons que la CRE constitue l'interlocuteur privilégié du gouvernement
du Québec en matière de développement régional en Chaudière-Appalaches. Elle a
principalement pour mandat d'encourager le développement régional, de
favoriser la concertation des partenaires régionaux et de donner, le cas
échéant, des avis au gouvernement.




Renseignements :

Renseignements: Laurent Lampron, Directeur général, (418) 248-8488;
Source: Sylvie Fortin, Conseillère en communication,
sfortin@chaudiere-appalaches.qc.ca

Profil de l'entreprise

Conférence régionale des élus de la Chaudière-Appalaches

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.