La compression du personnel infirmier autorisé menace la qualité des soins aux patients: réduction du nombre de postes d'infirmières autorisées à Toronto



    TORONTO, le 26 août /CNW/ - En réduisant le nombre d'heures de travail du
personnel infirmier autorisé, la direction d'hôpitaux de la plus grande ville
de l'Ontario, Toronto, met en péril la qualité des soins prodigués aux
patients.
    "Voilà d'autres mauvaises nouvelles pour les patients", déclare la
présidente de l'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario (AIIO),
Linda Haslam-Stroud, inf. aut. "L'Hôpital régional Humber River de Toronto a
réduit de 10 le nombre d'infirmières autorisées travaillant dans son service
des urgences achalandé. L'Hôpital St. Michael de Toronto a supprimé 12 postes
d'infirmières autorisées à temps plein et 9 à temps partiel, entraînant ainsi
la dégradation de la qualité des soins prodigués aux patients."
    L'AIIO croit que ces hôpitaux tentent d'équilibrer leurs budgets sur le
dos du personnel infirmier. Les infirmières de l'Hôpital St. Michael
concernées par les suppressions de postes ont été transférées vers d'autres
unités.
    "Toute la population de l'Ontario continue de faire les frais de la
pénurie d'infirmières. Il est donc complètement inacceptable qu'on élimine des
postes d'infirmières autorisées et qu'on laisse des équipes réduites traiter
un nombre élevé de patients. Ces licenciements auront très certainement un
impact négatif sur les patients et pourraient entraîner des risques accrus
pour eux", affirme Mme Haslam-Stroud. "Les hôpitaux doivent préserver la
qualité des soins offerts et le ministère de la Santé et des Soins de longue
durée doit s'assurer que les hôpitaux ne suppriment pas de postes
d'infirmières autorisées."
    Ces suppressions de postes font suite à une série de compressions
effectuées dans toute la province. A Toronto, des postes d'infirmières
autorisées ont été récemment supprimés dans le Rouge Valley Health System et
au Toronto East General Hospital.
    Des recherches ont démontré l'existence d'un lien direct entre la qualité
des soins et le nombre d'infirmières autorisées en poste. La réduction du
personnel infirmier autorisé entraîne l'augmentation des taux de complications
et de mortalité chez les patients.
    "Dans le contexte de pénurie d'infirmières, le personnel infirmier
autorisé n'a certainement pas besoin d'entendre que des postes sont supprimés.
Nos priorités absolues doivent être de promouvoir la profession d'infirmière
auprès des jeunes et de maintenir en poste le plus longtemps possible les
infirmières en fin de carrière. L'annonce de l'élimination de postes
d'infirmières ne contribue à l'atteinte d'aucun de ces objectifs."

    L'AIIO est le syndicat qui représente 54 000 infirmières et infirmiers
autorisés et membres des professions paramédicales qui travaillent en milieu
hospitalier, dans les établissements de soins de longue durée, en santé
publique, dans les organismes communautaires, dans les cliniques et en
entreprise.
    L'AIIO célèbre 35 années à défendre les intérêts du personnel infirmier -
un passé fier, un avenir porteur.





Renseignements :

Renseignements: Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario,
Melanie Levenson, (416) 964-8833, poste 2369, Cellulaire: (416) 801-8958; Ruth
Featherstone, (416) 964-8833, poste 2267

Profil de l'entreprise

Association des infirmiers et des infirmières de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.