La composition du premier conseil d'administration du Partenariat canadien de lutte contre le cancer a été annoncée



    TORONTO, le 25 avril /CNW/ - La composition du premier conseil
d'administration du Partenariat canadien de lutte contre le cancer a été
annoncée aujourd'hui par le président du conseil, Jeff Lozon. Le Partenariat,
financé par le gouvernement fédéral, est le premier organisme qui réunit des
personnes ayant survécu au cancer, des experts en oncologie et des
représentants gouvernementaux de l'ensemble du pays afin de diriger la mise en
oeuvre d'une stratégie nationale de lutte contre le cancer.
    Le Partenariat est l'aboutissement de plusieurs années d'efforts déployés
par une coalition réunissant des représentants des organisations de lutte
contre le cancer et de la communauté des chercheurs, des patients et leurs
familles, ainsi que des représentants des organisations autochtones et du
gouvernement, qui a mené à l'élaboration de la Stratégie canadienne de lutte
contre le cancer.
    Fin 2006, le premier ministre Stephen Harper a annoncé la création de
cette société indépendante et Jeff Lozon, président et chef de la direction du
St. Michael's Hospital de Toronto, a été nommé président du conseil
d'administration. Le Dr Simon Sutcliffe, oncologue réputé, président et chef
de la direction de BC Cancer Care, à Vancouver, a été nommé vice-président du
conseil.
    "L'an dernier, le Premier ministre Harper a honoré un engagement qui
consistait à établir le premier organisme national du Canada chargé de la mise
en oeuvre de la Stratégie canadienne de lutte contre le cancer, qui devrait
empêcher la parution de 1,2 million de nouveaux cas de cancer et prévenir
423 000 décès attribuables au cancer au cours des 30 prochaines années. Cette
initiative est la première approche coordonnée de lutte contre le cancer au
Canada, et avec son conseil d'administration récemment constitué, elle peut
commencer son travail", a déclaré le ministre de la Santé, Tony Clement, qui a
défendu la stratégie au sein du gouvernement fédéral.
    Le conseil d'administration est composé de représentants des cinq régions
canadiennes, de personnes atteintes du cancer ou qui y ont survécu ainsi que
de représentants du secteur de l'oncologie de partout au pays.
    "Quiconque est partie prenante aux résultats de la stratégie de lutte
contre le cancer sera représenté, depuis les patients et les survivants
jusqu'aux responsables des politiques en passant par les médecins, les
spécialistes et les chercheurs", a affirmé M. Lozon. "Nous avons un excellent
premier conseil d'administration prêt à s'atteler à la tâche."
    Ses membres sont : Chris Clark, de Toronto, Ontario; Peter Crossgrove, de
Toronto, Ontario; le Dr Lindsay Crowshoe, de Nation Piikani (Alberta); le Dr
Louis Dionne, de Québec, Québec; René Gallant, de Hammonds Plains,
Nouvelle-Ecosse; le Dr Perry Kendall, de Victoria, Colombie-Britannique; Joy
Maddigan, de St. John's , Terre-Neuve-et-Labrador; Paddy Meade, d'Edmonton,
Alberta; Gary Semenchuck, de Regina, Saskatchewan; la Dre Marla Shapiro, de
Toronto, Ontario; Terry Sullivan, Ph.D., de Toronto, Ontario; Laura M. Talbot,
de Kingston, Ontario; Sally Thorne, de Vancouver, Colombie-Britannique;
Elizabeth Whamond, Nouveau-Brunswick; Barbara Whylie, de Toronto; Arlene
Wilgosh, deWinnipeg, Manitoba. Le Partenariat met la dernière main à des
dispositions avec le Québec pour le statut d'observateur.
    "C'est pour moi un honneur de faire partie du conseil d'administration",
a déclaré la Dre Barbara Whylie, chef de la direction, Société canadienne du
cancer. "Nous travaillerons de concert à la mise en oeuvre de la Stratégie et
à améliorer la qualité de vie des personnes qui vivent avec le cancer."
    La première assemblée du conseil d'administration se tiendra au mois de
mai.
    Le gouvernement fédéral investira 260 M$ sur cinq ans dans la mise en
oeuvre de la stratégie de lutte contre le cancer.

    www.partnershipagainstcancer.ca


    
                           Document d'information

          Notes biographiques - Membres du conseil d'administration
    

    Chris Clark exerce les fonctions de chef de la direction et d'associé
principal de Pricewaterhouse Coopers s.r.l. au Canada. Il a été élu à son
poste en juillet 2005. Il dirige un cabinet de plus de 4 700 associés et
employés qui offrent des services d'assurance, de consultation et de fiscalité
adaptés à l'industrie. En outre, à titre d'associé principal, M. Clark répond
aux besoins de certains des clients canadiens les plus importants du cabinet
d'experts-comptables. Par ailleurs, il siège à divers conseils
d'administration d'organismes sans but lucratif. Natif de Toronto, Chris Clark
est titulaire d'un baccalauréat spécialisé en commerce de l'Université Queen's
et d'une maîtrise en administration des affaires de l'Université de Toronto.
Passionné de course et de ski, M. Clark, qui joue aussi au hockey, a reçu un
diagnostic de cancer de la langue en mai 2006. En surmontant cette épreuve
personnelle, il est devenu un défenseur de première ligne de la transparence
en matière de communication sur les problèmes de santé, ainsi que de la
création de réseaux de soutien au sein de PwC et des collectivités où la
société exerce ses activités.
    Toronto (Ontario)

    Peter Crossgrove, président de l'Association canadienne des agences
provinciales du cancer et ancien président d'Action Cancer Ontario, exerçait
auparavant les fonctions de président du conseil d'administration de Masonite
International Corporation (anciennement Premdor Inc., fabricant de portes et
de produits industriels). Il siège au conseil d'administration de QLT Inc.,
multinationale biopharmaceutique, ainsi que de nombreuses sociétés cotées en
bourse au Canada et aux Etats-Unis, dont Barrick Gold Corporation, West
Timmins Mining Inc. et Excellon Resources Inc., en plus de figurer parmi les
fiduciaires de Dundee Real Estate Investment Trust. M. Crossgrove a également
assumé la présidence du conseil d'administration d'Action Cancer Ontario et de
l'hôpital Princess Margaret. Récipiendaire de la médaille du Jubilé de Sa
Majesté la Reine, Peter Crossgrove est devenu membre de l'Ordre du Canada en
2004. M. Crossgrove est titulaire d'un baccalauréat en commerce de
l'Université McGill et de l'Université Concordia, ainsi que d'une maîtrise de
l'Université Western Ontario. Il a également obtenu une bourse Sloan dans le
cadre du programme de doctorat de la Harvard Business School.
    Toronto (Ontario)

    Dr Lindsay Crowshoe, médecin de premier recours, est membre à plein temps
du corps professoral de l'Université de Calgary et se spécialise dans la
recherche sur la santé des autochtones. Le Dr Crowshoe a joué un rôle
déterminant dans la réforme des soins de santé aux autochtones en Alberta. Il
s'est concentré sur les relations établies entre les médecins et les autres
prestataires de services de santé, afin d'améliorer le bien-être des patients.
Il exerce la médecine de premier recours dans les réserves et contribue
également à intégrer une composante médicale à un centre urbain de santé des
autochtones, à Calgary. Le Dr Lindsay Crowshoe a reçu le prestigieux Prix
national d'excellence décerné aux Autochtones en 2001.
    Nation Piikani (Alberta)

    Docteur Louis Dionne, chirurgien oncologue, fait office de pionnier dans
le domaine des soins palliatifs. En 1985, il a fondé le premier centre
autonome de soins palliatifs à Québec, la Maison Michel Sarrazin. Docteur
Dionne a siégé pendant 10 ans au conseil national d'administration de la
Société canadienne du cancer. Il est devenu le président fondateur de
l'Association québécoise de soins palliatifs. Depuis 1996, il siège à un
comité consultatif international sur les soins palliatifs. Il a également
compté parmi les membres du conseil directeur de la Stratégie canadienne de
lutte contre le cancer. Par ailleurs, le Dr Dionne enseigne à la faculté de
médecine de l'Université Laval depuis plus de 30 ans. Cet établissement l'a
nommé professeur émérite en 2000. Docteur Louis Dionne est membre de l'Ordre
du Canada et de l'Ordre national du Québec.
    Québec (Québec)

    René Gallant a assumé la présidence nationale de la Société canadienne du
cancer et il siège à son conseil national d'administration depuis 2001. En se
joignant à des groupes de pression, il a contribué à modifier la législation
de la Nouvelle-Ecosse, notamment par l'adoption et par l'amélioration de la
loi interdisant la vente des produits du tabac aux mineurs et dans les
pharmacies, ainsi que par la création d'espaces publics sans fumée. M. Gallant
a dirigé de nombreux comités et groupes de travail, dont le groupe de travail
sur la régionalisation, qui a procédé à une consultation élargie auprès des
bénévoles et des employés sur le modèle de régionalisation et de prestation
des services élaboré pour la Société canadienne du cancer, division de la
Nouvelle-Ecosse. Sur le plan professionnel, René Gallant exerce les fonctions
d'avocat spécialisé en droit de la réglementation pour Emera Inc., société de
portefeuille de Nova Scotia Power, réseau public de distribution d'électricité
à intégration verticale. Diplômé de l'Université Mount Allison et de la
faculté de droit de Dalhousie, René Gallant a été admis au Barreau de la
Nouvelle-Ecosse en 1995.
    Hammonds Plains (Nouvelle-Ecosse)

    Docteur Perry Kendall a endossé le mandat d'administrateur de la santé
provinciale de la Colombie-Britannique en 1999. Dans l'exercice de ses
fonctions, il dirige les activités de surveillance de la santé de la
population de la province. De plus, il fournit des renseignements et des
résultats d'analyses sur des problèmes de santé, tout en informant le public
sur des questions de santé, la nécessité d'une législation, ainsi que la
modification des politiques ou des pratiques relatives à la santé en
Colombie-Britannique. Sa nomination à ce poste fait suite à près de 40 ans de
carrière dans le domaine de la médecine, qui a débuté après l'obtention de son
diplôme de l'école de médecine du University College Hospital, pour se
poursuivre à l'hôpital Seaman's de Greenwich, en Angleterre, en passant par
Kingston, en Jamaique, puis à Toronto. A la fin des années 1980, le Dr Kendall
a accédé aux fonctions de médecin hygiéniste en chef du district régional de
la capitale, en Colombie-Britannique. Par la suite, il est devenu médecin
hygiéniste en chef de la Ville de Toronto, où il a mis en oeuvre des
programmes de prévention du VIH-sida et de la toxicomanie, tout en contribuant
à l'élaboration et à l'instauration de règlements municipaux complets sur la
lutte antitabac. Par ailleurs, il a occupé le poste de président et directeur
général de la Fondation de la recherche sur la toxicomanie de l'Ontario, avant
d'accéder au titre de vice-président directeur à la santé, district régional
de la capitale, à Victoria.
    Victoria (Colombie-Britannique)

    Jeff Lozon, président du conseil, exerce, depuis 14 ans, les fonctions de
président-directeur général de l'hôpital St. Michael's, établissement de
recherche, d'enseignement et de soins de santé d'une valeur de 485 millions $.
Sa carrière, qui s'étale sur plus de 30 ans, englobe un détachement d'un an
(1999-2000) comme sous-ministre de la Santé et des Soins de longue durée pour
la province de l'Ontario. Très respecté dans son domaine, Jeff Lozon a siégé à
plusieurs comités nationaux de consultation et d'évaluation. Depuis 2000, il
assume la vice-présidence de l'Inforoute Santé du Canada. De plus, il a siégé
au comité provincial, dont le premier ministre avait nommé les membres, sur le
rôle futur du gouvernement (2002-2004). Professeur agrégé au département des
politiques, de la gestion et de l'évaluation de la santé de l'Université de
Toronto, Jeff Lozon siège également au conseil d'administration de
l'Université de Guelph. Par ailleurs, M. Lozon a enseigné à l'Université de
l'Alberta et à l'Université de la Saskatchewan. De plus, il a assumé la
présidence du conseil de l'Association canadienne des institutions de santé
universitaires. Originaire de l'Ontario, Jeff Lozon est né à St. Thomas. Il
est titulaire d'un baccalauréat en sciences politiques de l'Université de
Guelph, d'une maîtrise en administration de la santé de l'Université de
l'Alberta et d'un doctorat honorifique en droit civil de l'Université
Bishop's.
    Toronto (Ontario)

    Joy Maddigan exerce les fonctions de sous-ministre adjointe du ministère
de la Santé et des Services communautaires du gouvernement de
Terre-Neuve-et-Labrador. Elle a fait son entrée au gouvernement provincial en
1990, à titre de conseillère en soins infirmiers spécialisée en psychiatrie au
sein du ministère de la Santé et des Services communautaires. Depuis 1999,
elle siège comme administratrice de l'élaboration des politiques. Elle a joué
un rôle déterminant dans le développement d'une structure provinciale des
politiques sur la santé mentale et les toxicomanies. Mme Maddigan s'engage
activement au sein d'un groupe d'intervenants responsables de l'élaboration
d'une stratégie provinciale de lutte anticancer pour Terre-Neuve, qui sera
publiée à l'automne de 2007. Avant d'assumer son mandat au gouvernement, Mme
Maddigan, infirmière autorisée, a consacré 20 ans de sa carrière au domaine
des soins infirmiers. Durant cinq ans, elle a occupé un poste de professeure
adjointe à l'école de sciences infirmières de l'Université Memorial. Titulaire
d'un baccalauréat et d'une maîtrise en sciences infirmières de l'Université
Memorial, Joy Maddigan achève un doctorat en sciences infirmières à
l'Université de Calgary.
    St. John's (Terre-Neuve)

    Paddy Meade exerce les fonctions de sous-ministre de la Santé et du
Bien-Etre de l'Alberta depuis novembre 2004 après avoir endossé, pendant trois
ans, le rôle de sous-ministre des Affaires autochtones et du Développement du
Grand Nord. Dans le cadre de son précédent mandat, elle s'est faite l'ardente
défenseure de l'autosuffisance et du bien-être des autochtones, ainsi que du
développement du Grand Nord de l'Alberta. Sa passion pour l'avancement de la
cause autochtone lui a donné l'occasion de visiter de nombreuses collectivités
autochtones en Alberta. Avant d'accepter son mandat de sous-ministre des
Affaires autochtones et du Développement du Grand Nord, Mme Meade a occupé le
poste de directrice générale de la Commission de l'Alberta sur l'alcoolisme et
la toxicomanie. De plus, Mme Meade a consacré six ans de sa carrière aux
fonctions de directrice administrative, bureau des jeunes contrevenants,
division des services correctionnels du ministère de la Justice de l'Alberta.
Auparavant, elle a passé plusieurs années à intervenir auprès des jeunes en
conflit avec la loi, à titre de directrice du centre des jeunes contrevenants
de Calgary, de directrice des programmes du centre de développement de la
jeunesse de Strathmore, et de directrice des programmes de l'école Enviros
Wilderness, établie dans le sud de l'Alberta. En novembre 2006, Mme Meade a
accédé à la liste des 100 femmes les plus influentes du Canada. Cumulant 30
ans d'expérience au sein des services publics, Paddy Meade fait énergiquement
appel à la collaboration et au partenariat dans l'exercice de ses fonctions de
sous-ministre de la Santé et du Bien-Etre de l'Alberta.
    Edmonton (Alberta)

    Gary Semenchuck, conseiller de la Reine, assume la présidence du conseil
d'administration de l'Agence du cancer de la Saskatchewan. Auparavant, il a
exercé les fonctions de président national de la Société canadienne du cancer
de 2000 à 2002, ainsi que de président, division de la Saskatchewan pour la
Société de 1996 à 1998. Membre du Club K40 de Regina et ex-membre du Sénat de
l'Université de Regina, M. Semenchuck a occupé le poste de gouverneur des
Clubs Kinsmen de la Saskatchewan. Sur le plan professionnel, Gary Semenchuck
cumule 40 ans d'expérience à titre d'avocat. Il a représenté des assureurs,
des clients des secteurs corporatif et commercial, ainsi que des particuliers
dans le cadre de divers litiges. Il est devenu un avocat plaidant chevronné,
et ce, à tous les paliers de la procédure civile, de l'instruction aux appels
en passant par la Cour suprême du Canada. M. Semenchuck a également siégé à de
nombreux conseils d'arbitrage en tant qu'arbitre unique, membre et président.
Gary Semenchuck a reçu le titre de conseiller de la Reine en 1983.
    Regina (Saskatchewan)

    Dre Marla Shapiro est connue par nombre de Canadiens pour son rôle de
chroniqueure spécialisée en médecine et santé dans le cadre des émissions
Canada AM et National News, diffusées par CTV. Elle anime également sa propre
émission, intitulée Balance: Television for Living Well. La Dre Shapiro publie
également une chronique dans le Globe and Mail. Elle est l'auteure du livre
Life in the Balance: My Journey with Breast Cancer, qui a remporté un grand
succès à l'échelle nationale. La Dre Shapiro a obtenu son diplôme en médecine
de l'Université McGill, son certificat en médecine familiale du Collège des
médecins de famille du Canada, ainsi qu'une maîtrise en sciences de la santé,
spécialisation santé communautaire et épidémiologie de l'Université de
Toronto. A l'heure actuelle, la Dre Shapiro occupe un poste de professeure
agrégée au département de médecine familiale et communautaire de l'Université
de Toronto. La Dre Shapiro a obtenu une reconnaissance internationale pour son
intervention au sein des médias dans le but d'approfondir la compréhension des
questions de santé féminine. Elle exerce également en cabinet privé à Toronto,
en plus de siéger à de nombreux conseils et de donner régulièrement des
conférences sur sa vaste expérience dans le domaine des soins de santé aux
femmes.
    Toronto (Ontario)

    Terry Sullivan, Ph. D., exerce les fonctions de président et chef de la
direction d'Action Cancer Ontario. Chercheur d'orientation behavioriste, M.
Sullivan a consacré ses travaux de recherche et sa pratique à la prévention
ainsi qu'au rendement des systèmes de santé. Il a occupé un poste de
sous-ministre adjoint aux Affaires constitutionnelles et aux Relations
fédérales-provinciales durant les négociations de Charlottetown. De plus, il a
servi consécutivement deux premiers ministres de l'Ontario, à titre de
directeur administratif du conseil du premier ministre sur la stratégie en
santé, ainsi que de sous-ministre, pendant un certain temps. Avant d'endosser
son rôle à Action Cancer Ontario, Terry Sullivan a assumé la présidence de
l'Institut de recherche sur le travail et la santé. M. Sullivan enseigne à
l'Université de Toronto, au département de la gestion et de l'évaluation des
politiques sur la santé, ainsi qu'au département des sciences de santé
publique. Il est l'auteur, l'éditeur et le coéditeur de six livres publiés
récemment, ainsi que de nombreux articles sur la gestion des systèmes de santé
ainsi que la prévention. Terry Sullivan siège à plusieurs conseils
d'administration, dont celui de l'Institut national du cancer du Canada, de
l'Association des hôpitaux de l'Ontario, de l'Association canadienne des
agences provinciales du cancer, de l'Institut ontarien de recherche sur le
cancer et de l'Institute for Clinical Evaluative Sciences.
    Toronto (Ontario)

    Dr Simon Sutcliffe, vice-président du conseil, exerce les fonctions de
président de l'Agence du cancer de la Colombie-Britannique depuis 2000. Cette
Agence s'est donné pour mandat de fournir un programme de lutte anticancer à
la population de la Colombie-Britannique. Il a assumé le développement de la
spécialisation en oncologie à l'Université de la Colombie-Britannique et a
dirigé les groupes de travail provinciaux sur les tumeurs. Avant de s'établir
en Colombie-Britannique, le Dr Sutcliffe a occupé le poste de président et
directeur général de l'Ontario Cancer Institute à l'hôpital Princess Margaret
de Toronto, en plus d'assumer la vice-présidence des programmes d'oncologie de
l'Université de Toronto. Le Dr Sutcliffe a achevé sa thèse de doctorat à
l'Université de Londres (1979). Après avoir obtenu son agrément de spécialiste
en oncologie médicale (Royaume-Uni) en 1978, il a réalisé son stage
postdoctoral en radio-oncologie au Canada en 1981, puis obtenu ses titres
universitaires du Royal College of Physicians du Royaume-Uni en 1989 et du
Royal College of Radiologists en 1997. Le Dr Sutcliffe est devenu le président
fondateur du conseil directeur de la Stratégie canadienne de lutte contre le
cancer (SCLC), programme exécuté conjointement par la Société canadienne du
cancer et l'Institut national du cancer du Canada (SCC-INCC), par
l'Association canadienne des agences provinciales du cancer (ACAPC) et par
Santé Canada. En 1999-2000, le Dr Sutcliffe a assumé la présidence du groupe
de travail sur les traitements, sous-groupe de la SCLC.
    Il a également occupé le poste de président du comité consultatif
conjoint du SCC-INCC sur la lutte anticancer, ainsi que du comité consultatif
médical national du SCC-INCC. Enfin, il a siégé au conseil d'administration de
l'Institut national du cancer du Canada.
    Vancouver (Colombie-Britannique)

    Laura M. Talbot exerce les fonctions de présidente et d'associée
principale de Talbot-Allan Consulting. Mme Talbot est trésorière et membre du
Conseil ontarien de la qualité des services de santé. Elle est vice-présidente
et membre du conseil d'administration de la Société ontarienne
d'assurance-dépôts. Elle siège également à de nombreux conseils
d'administration bénévoles, en occupant notamment le poste de présidente du
comité d'élaboration des normes d'information et de communication (loi sur
l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario). Parmi ses
fonctions professionnelles antérieures, Mme Talbot a occupé le poste de
vice-présidente aux relations extérieures de l'Université de Waterloo, assumé
le mandat de première vice-présidente et directrice des finances de la Bank
One International (Canada) et exercé diverses fonctions de cadre supérieure au
gouvernement fédéral. Laura M. Talbot est titulaire d'un MBA délivré par les
universités d'Ottawa et du Manitoba. Comptable en management accréditée, elle
a récemment obtenu le titre d'ICD.D, conféré par l'Institut des
administrateurs de sociétés. Elle est également membre du Conseil des Fellows
de l'Ordre des comptables en management accrédités du Québec.
    Kingston (Ontario)

    Sally Thorne, IA, Ph.D., professeure et directrice de l'Ecole des
sciences infirmières de l'Université de la Colombie-Britannique. Ses centres
d'intérêt en matière de recherche sont axés sur l'expérience de la maladie
chronique et du cancer, en particulier lorsqu'ils recoupent les composantes
humaines de la prestation des soins de santé et l'orientation idéologique du
système de santé. Elle participe activement à divers projets communautaires en
rapport avec l'oncologie, la sensibilisation aux maladies chroniques et les
questions générales de santé, établissant des liens entre les projets
théoriques et l'action sociale en sciences sociales et de la santé. Elle donne
des cours de niveau supérieur en philosophie des sciences infirmières et porte
depuis longtemps un intérêt particulier au raffinement des méthodes
qualitatives afin que leurs produits soient applicables dans le contexte de la
pratique de soins de santé fondée sur des données probantes.
    Vancouver (Colombie-Britannique)

    Elizabeth (Liz) Whamond, qui a reçu un diagnostic de cancer du sein en
1993, est co-fondatrice de Breast Cancer Survivors Fredericton (groupe de
soutien communautaire). Plus récemment, elle a co-fondé le Réseau du cancer du
sein du Nouveau-Brunswick dont elle a été la première présidente de 1995 à
1997. Elle a également été la première président du Réseau canadien du cancer
du sein et a participé activement aux activités de sensibilisation à l'échelle
nationale. Mme Whamond est actuellement vice-présidente d'Action cancer Canada
(ACC). En 1996, l'Institut national du cancer du Canada l'a invitée à siéger à
son comité d'évaluation par des pairs sur l'immunologie. On a demandé à trois
Canadiennes atteintes de cancer de participer à ce projet pilote et depuis on
a pris l'habitude d'inclure la voix de survivantes du cancer au comité des
pairs. Mme Whamond est diplômée de Project Lead, un cours de formation
scientifique élaboré par la National Breast Cancer Coalition (Etats-Unis) et
conçu pour aider les militantes de la lutte contre le cancer du sein à
influencer la recherche et les processus de politique publique. Outre ses
contributions à l'échelle nationale, Mme Whamond a également joué un rôle
actif sur le plan international. Elle est présidente du Réseau international
de consommateur Cochrane.
    Fredericton (Nouveau-Brunswick)

    Dre Barbara Whylie, présidente et chef de la direction de la Société
    canadienne du cancer.
    Elle est entrée au service de la Société canadienne du cancer et de
l'Institut National du cancer du Canada en 1996 à titre de directrice des
politiques de lutte contre le cancer. A ce titre, elle a fait en sorte que
toutes les politiques de la Société canadienne du cancer en matière de santé,
ainsi que l'information que la Société diffuse, s'appuient sur de solides
preuves scientifiques; elle a également travaillé en étroite collaboration
avec des comités bénévoles composés d'experts en soins de santé et en lutte
contre le cancer, chargés de conseiller la Société et l'Institut sur des
questions en cours et en émergence. De 1997 à 2002, la Dre Whylie a présidé la
Coalition canadienne pour la surveillance du cancer, un regroupement
d'importants organismes nationaux et provinciaux mandatés pour suivre de près
la situation du cancer au pays. Elle a également coprésidé de 1999 à 2002 la
Stratégie canadienne de lutte contre le cancer, et elle a été
co-vice-présidente du Conseil de la Stratégie canadienne de lutte contre le
cancer de 2002 à 2006. Cette stratégie qui a défini des moyens prioritaires
pour atténuer l'impact grandissant du cancer sur la santé et la qualité de vie
des Canadiens, sert de base de travail au Partenariat canadien de lutte contre
le cancer. Au cours de sa carrière médicale, la Dre Whylie a été
vice-présidente des affaires médicales au West Park Hospital de Toronto et
médecin chef pour la Commission des accidents du travail de l'Ontario. Elle
détient un diplôme en médecine de la Queen's University de Belfast.
    Toronto (Ontario)

    Arlene Wilgosh, a été nommée sous-ministre de la Santé et de la Vie saine
Manitoba en 2005, devenant ainsi la première femme sous-ministre de la Santé
dans la province. Avant sa promotion, Mme Wilgosh fut sous-ministre adjointe
de la Santé pour les Affaires régionales. Antérieurement, elle fut directrice
administrative des Régies régionales de la Santé du Manitoba (RHAM) et
directrice générale du district de la vallée de la rivière Rouge. Elle a
récemment siégé en tant que coprésidente à la conférence des sous-ministres de
la Santé du Comité consultatif fédéral-provincial-territorial sur la
gouvernance et la responsabilité, et comme présidente du conseil consultatif
sur les soins infirmiers du Manitoba. Mme Wilgosh a commencé sa carrière en
tant qu'infirmière et a occupé divers postes en soins et services
gériatriques.
    Winnipeg (Manitoba)

    www.partnershipagainstcancer.ca





Renseignements :

Renseignements: Lee Allison Howe, (416) 915-9223, (416) 903-5420
(cellulaire)

Profil de l'entreprise

Canadian Partnership Against Cancer

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.