LA COMMISSION DES DROITS DE LA PERSONNE ET DES DROITS DE LA JEUNESSE TRANSMET AU MINISTRE DE LA JUSTICE LE RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL MIXTE CONTRE L'HOMOPHOBIE



    MONTREAL, le 6 mars /CNW Telbec/ - La Commission des droits de la
personne et des droits de la jeunesse rend disponible, aujourd'hui, le rapport
De l'égalité juridique à l'égalité sociale - Vers une stratégie nationale de
lutte contre l'homophobie.

    L'engagement de la Commission dans la lutte contre l'homophobie

    C'est en juin 2005 que le ministre de la Justice mandatait la Commission
pour dresser un inventaire des problématiques engendrées par l'homophobie et
proposer ses recommandations. Les recommandations émises dans le rapport
s'inspirent des pistes d'action élaborées par le Groupe de travail mixte
contre l'homophobie, mais n'engagent que la Commission. Le Groupe de travail
était composé de représentants et représentantes de ministères et d'organismes
publics, ainsi que des partenaires des milieux communautaires, syndicaux et de
la recherche universitaire.
    Rappelons qu'en 1994, la Commission avait publié un premier rapport sur
la violence et la discrimination vécues par les gais et les lesbiennes, qui a
servi d'assise aux communautés LGBT (lesbiennes, gaies, bisexuelles et
transgenres) dans la lutte pour la reconnaissance des droits des personnes des
minorités sexuelles. Depuis, des gains importants ont été obtenus : en 1999,
les conjoints de même sexe se sont vu accorder les mêmes droits et privilèges
que les conjoints hétérosexuels; en 2002, la loi reconnaissait l'autorité
parentale aux parents de même sexe et en 2005, on permettait aux conjoints de
même sexe de se marier.

    Des inégalités sociales encore bien présentes

    Le résultat des travaux du Groupe de travail mixte contre l'homophobie
démontre que les personnes des minorités sexuelles continuent d'être victimes
de discrimination, que ce soit à l'école, au travail, dans la famille ou dans
d'autres secteurs d'activités tels la santé, les services sociaux, le sport et
les loisirs. Alors que l'égalité juridique est aujourd'hui atteinte, il reste
du chemin à parcourir pour une véritable égalité sociale.
    On sait qu'au Québec, le suicide constitue l'une des causes majeures de
mortalité chez les jeunes entre 15 et 29 ans. Fait inquiétant, les jeunes gais
et bisexuels présentent des risques, selon les études, de six à seize fois
plus élevés d'avoir des idées suicidaires ou de faire des tentatives de
suicide que les jeunes hétérosexuels. Les jeunes lesbiennes, quant à elles,
ont plus de pensées suicidaires et font presque cinq fois plus de tentatives
de suicide que les jeunes filles hétérosexuelles. "Le désespoir ressenti par
trop de jeunes des minorités sexuelles à l'étape très sensible de leur coming
out commande, à lui seul, l'urgence d'agir", a tenu à souligner M. Marc-André
Dowd, vice-président de la Commission, en conférence de presse.

    Pour une stratégie nationale de lutte contre l'homophobie

    Forte de ces constats, la Commission recommande que soit adoptée une
stratégie nationale de lutte contre l'homophobie axée sur la mise en oeuvre
d'une politique gouvernementale et d'un plan d'action. Dans le rapport, la
Commission cible plus particulièrement les lacunes actuelles en termes de
manque d'information, de sensibilisation et de formation, ainsi que
d'adaptation des services aux besoins des personnes de minorités sexuelles.
Elle met aussi l'accent sur la nécessité d'acquérir des connaissances
scientifiques et de soutenir les organismes des communautés LGBT.
    La Commission recommande également au gouvernement de nommer un ministre
responsable de l'élaboration et de la mise en oeuvre d'une éventuelle
politique de lutte contre l'homophobie, de mettre en place une structure et
d'accorder les ressources nécessaires pour en assurer le succès. "La
Commission s'engage à poursuivre son travail dans la lutte contre l'homophobie
et à effectuer un suivi sur les recommandations qu'elle formule dans ce
document, a promis M. Dowd. Il reste à s'assurer que les différents
partenaires concernés s'engageront avec la même vigueur".
    Le rapport De l'égalité juridique à l'égalité sociale - Vers une
stratégie nationale de lutte contre l'homophobie peut être consulté
intégralement au www.cdpdj.qc.ca.

    
    Source :  Mme Ginette L'Heureux
              (514) 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 207 ou
              (514) 249-6181
              Mme Diep Truong
              (514) 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 358
    




Renseignements :

Renseignements: Mme Ginette L'Heureux, (514) 873-5146, 1 800 361-6477,
poste 207, (514) 249-6181; Mme Diep Truong, (514) 873-5146, 1 800 361-6477,
poste 358


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.