La Coalition spéciale pour l'égalité des femmes et les droits de la personne - Communiqué prébudgétaire 2008 - Les femmes réclament de nouvelles priorités budgétaires



    OTTAWA, le 24 fév. /CNW Telbec/ - D'un bout à l'autre du pays, les femmes
réclament de nouvelles priorités gouvernementales, qui tiennent compte de
leurs réalités, au lieu des compressions massives dans les programmes qui ont
marqué la dernière année.
    "Les budgets sont une question de choix, affirme Pamela Cross, directrice
des plaidoyers et des politiques publiques au YWCA. Le gouvernement fédéral
peut choisir de continuer sur sa lancée destructive, qui consiste à sabrer
dans les programmes essentiels et à financer des guerres discutables, ou
plutôt opter pour un financement équilibré qui répond aux besoins réels des
femmes canadiennes et de leurs familles."
    Un rapport économique de la banque TD rendu public avant la mise à jour
de la situation économique de 2007 estimait que l'excédent budgétaire fédéral
serait de 14,5 milliards $ en 2007-2008 et aurait atteint $27,5 milliards $ en
2012-2013. Malgré la crise du logement qui sévit partout au payer, les
difficultés éprouvées par les parents à la recherche de services de garde
abordables et les coûts croissants de l'éducation postsecondaire, le
gouvernement Harper a décidé de dilapider le surplus au moyen de réductions
d'impôt massives (60 milliards $ sur cinq ans), d'un plan de réduction
accélérée de la dette (10 milliards $) et d'énormes hausses des dépenses
militaires (7,2 milliards $ en Afghanistan seulement). Toute nouvelle
réduction d'impôt annoncée dans le prochain budget entraînera inévitablement
d'autres compressions dans les sommes consacrées à des programmes essentiels.
Ces mesures ont érodé les excédents, ce qui risque de compromettre davantage
la survie de programmes essentiels advenant un ralentissement économique.
    A cause de la stratégie actuelle du gouvernement fédéral, les femmes sont
encore une fois laissées pour compte. Au lieu de continuer à ne pas tenir
compte des réalités pourtant bien connues des femmes, le gouvernement Harper
aurait intérêt à établir des priorités budgétaires qui procurent des avantages
considérables aux femmes du Canada et à leurs familles, entre autres :

    
       - Logement abordable. Puisque 1,5 million de ménages canadiens (dont
         beaucoup avec des enfants) risquent de devenir sans abri, la mise en
         place d'une politique nationale sur l'habitation financée par le
         gouvernement fédéral se fait attendre depuis déjà trop longtemps.

       - Des services de garde de qualité abordables et accessibles. Au cours
         des trois dernières années, plus de deux milliards de dollars en
         financement fédéral destinés aux services de garde ont disparu dans
         un trou noir comptable. Moins de 20 % des enfants et des familles au
         Canada ont accès à des services éducatifs et de garde à l'enfance
         réglementés. Les frais ont augmenté et les familles ont de la
         difficulté à trouver des services de garde pour leurs enfants parmi
         les programmes disparates qui existent présentement. Le gouvernement
         doit rétablir le financement fédéral pluriannuel visant les services
         de garde au moyen de transferts de capitaux réservés aux services
         communautaires de garde d'enfants sans but lucratif pour que toutes
         les familles et tous les enfants qui ont besoin ou veulent des
         services de garde puissent y accéder.

       - Accessibilité de l'enseignement postsecondaire. A cause des frais
         élevés de l'enseignement postsecondaire qui font que les étudiants
         se retrouvent avec des dettes difficiles à rembourser, la majorité
         des femmes risque de ne plus pouvoir se permettre de poursuivre
         leurs études. En plus de rétablir et d'augmenter les paiements de
         transfert fédéraux aux provinces, le budget doit comporter un plan
         précis pour transformer le programme actuel coûteux et injuste de
         prêts aux étudiants en un programme axé sur les bourses.

       - Engagement envers l'égalité des femmes. Augmenter le budget de
         Condition féminine Canada à 50 millions de dollars, rouvrir les
         bureaux régionaux et améliorer la formation destinée aux ministères
         gouvernementaux en matière d'analyse comparative entre les sexes.
         Augmenter le financement du programme de promotion de la femme à
         Condition féminine Canada pour subventionner les organismes de
         femmes qui font de la recherche et la promotion des intérêts des
         femmes. Nommer un commissaire en matière d'égalité des sexes pour
         faire en sorte que le Canada respecte pleinement ses engagements
         envers l'égalité en vertu des lois canadiennes et internationales.
    

    Le gouvernement Harper refuse de reconnaître les conséquences
douloureuses des réductions d'impôt et des dépenses militaires. En réduisant
les impôts, en soutenant financièrement la guerre et en siphonnant des fonds
publics dans la réduction de la dette, le gouvernement choisit l'instabilité
familiale, l'itinérance, l'endettement des étudiants et l'inégalité des sexes
pour le Canada. Pas surprenant qu'il y ait eu un "écart entre les sexes" de
9,5 % dans le vote conservateur lors des élections de janvier 2006 - les
femmes ne font pas confiance aux priorités conservatrices.
    Le moment est venu de faire entendre la voix des femmes et d'accorder la
priorité aux familles dans les dépenses gouvernementales - ce qui est
avantageux pour les femmes est avantageux pour tout le monde.

    La Coalition spéciale pour l'égalité des femmes et les droits de la
personne, créée en 2006, comprend plus de 25 organismes de femmes régionaux et
nationaux qui se sont regroupés pour encourager le gouvernement fédéral à
faire preuve de leadership sur la question de l'égalité des sexes au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Cathy Tilsley, la Coalition spéciale pour l'égalité des
femmes et les droits de la personne, (613) 355-7842

Profil de l'entreprise

LA COALITION SPECIALE POUR L'EGALITE DES FEMMES ET LES DROITS DE LA PERSONNE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.