La Coalition Solidarité Santé et le Conseil des Canadiens s'inquiètent du flirt de certains médecins avec la privatisation et la médecine à deux vitesses



    MONTREAL, le 18 août /CNW Telbec/ - La Coalition Solidarité Santé ainsi
que le Conseil des Canadiens s'inquiètent de l'orientation prise par certains
médecins en regard du financement du système de santé.
    Réunis en assemblée générale à Montréal du 17 au 20 août, les membres de
l'Association Médicale Canadienne (AMC) se pencheront bientôt sur les
possibilités d'un financement "en fonction des résultats et axé sur le
patient", comme cela se fait actuellement au Royaume-Uni. "Pourtant, en 2007,
des médecins britanniques membres de l'exécutif de la National Health Service
Consultants Association avaient écrit à l'AMC afin de la mettre en garde en
regard du modèle britannique." dit Claudelle Cyr porte parole de la Coalition
Solidarité Santé. " Selon eux, ni le paiement par résultats, ni le recours
accru au secteur privé, ni l'ordre du jour du libre choix du patient n'ont
donné les résultats escomptés." ajoute-t-elle
    Certains médecins semblent s'être engagés sur la voie de la médecine à
deux vitesses, malgré les preuves qu'un système de santé public, universel et
accessible demeure la meilleure option, Ils maintiennent une position assez
indéfendable : faire des soins de santé un produit de consommation. "Le Québec
continue d'être le point zéro de la privatisation de la santé," dit Maude
Barlow, présidente nationale du Conseil des Canadiens. "Avec la prolifération
des cliniques privées - particulièrement les cliniques de diagnostic - un
gouvernement provincial en faveur de la privatisation de la santé et le refus
du gouvernement du Québec de fournir quelque rapport que ce soit au
gouvernement fédéral en vertu de la Loi canadienne sur la santé, le système de
santé public du Québec est gravement menacé.", ajoute-t-elle.
    De plus, le nouveau poste qu'occupera l'ex-ministre de la santé du Québec
Philippe Couillard ne laisse pas présager non plus de bonne nouvelle. "En tant
qu'ancien ministre de la santé, M. Couillard connait très bien le plan
d'action du gouvernement en regard de l'ouverture à la privatisation des soins
de santé. Ceci est pour le moins inquiétant." mentionne la porte parole de la
Coalition Solidarité Santé.
    Les nouvelles nominations, au sein du conseil d'administration de l'AMC,
de John Rapin, nouveau président et de Joanne Vézina, semblent renforcer le
virage de l'association en faveur d'une plus grande ouverture au marché privé.
M. Rapin, alors qu'il était candidat conservateur aux élections provinciales
en Ontario, s'est dit favorable aux partenariats public-privé dans le domaine
de la santé. Mme Vézina est également membre du conseil d'administration de la
compagnie d'assurance La Survivance. "N'est-elle pas en conflit d'intérêt? Il
ne serait pas surprenant de voir de nouvelles propositions de la part de l'AMC
quant aux possibilités d'avoir recours aux services d'assurances privées."
selon Claudelle Cyr.
    "Maintenant, avec Robert Ouellet, président désigné de l'AMC, un
propriétaire de clinique privée qui, comme son prédécesseur, le Dr Brian Day,
n'en a que pour la privatisation, l'Association médicale canadienne semble
dangereusement en voie de démanteler le régime public d'assurance-maladie",
affirme également Maude Barlow. "Les Canadiens sont en faveur d'un système de
santé public fort et les deux paliers de gouvernement ont la responsabilité
d'intervenir et de stopper la vague de privatisation qui se produit dans le
pays.", dit-elle en terminant.
    "Les soins de santé ont un coût, mais la santé n'a pas de prix. Nous ne
pouvons souscrire à un régime à deux vitesses qui ne fera qu'enrichir les
compagnies d'assurances. Avant l'instauration d'un système public,
l'endettement pour les soins de santé était la principale cause de faillite
personnelle au Québec", rappelle Claudelle Cyr.
    Aux problèmes que vit notre système de santé public, des solutions
publiques existent.




Renseignements :

Renseignements: Claudelle Cyr, Coalition Solidarité Santé, (514)
268-7320

Profil de l'entreprise

Conseil des Canadiens

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.