La Coalition Contre la Répression et les Abus Policiers se retire de l'enquête publique



    MONTREAL, le 22 mai /CNW Telbec/ - La Coalition Contre la Répression et
les Abus Policiers (CRAP) a tenu un point de presse ce matin devant le Palais
de Justice de Montréal pour annoncer son retrait de l'enquête publique sur la
mort de Fredy Villanueva.
    La Coalition avait fait parvenir une demande de statut de personne
intéressée au mois de février dernier. Ce n'est pourtant que le 4 mai dernier
que la décision d'accorder le statut de personne intéressé à la CRAP a été
rendue. Selon Alexandre Popovic, porte-parole de la coalition "Depuis le
début, les responsables ne voulaient pas de nous dans cette enquête, et en
nous répondant à la dernière minute, ils ont fait en sorte que notre
participation soit moins efficace".
    C'est en solidarité avec la famille Villanueva qui a perdu toute
confiance en cette enquête que la Coalition a pris la décision de se retirer.
Pour la CRAP, si les personnes les plus directement concernées n'ont plus
confiance, cette enquête publique perd alors tout son sens.
    Le lien de confiance a commencé à s'effriter dès la fin du mois de
janvier 2009, lorsqu'il fut révélé que le gouvernement du Québec avait brisé
un engagement qu'il avait pris auprès des familles Villanueva, Méas et
Sagor-Métellus à l'effet qu'il assumerait le coût de leurs frais de
représentation légale durant l'enquête.
    Après avoir constaté l'impossibilité d'un dialogue avec le gouvernement
malgré les nombreux appels en ce sens, la Coalition dénonce l'entêtement du
ministère de la sécurité publique à ne pas corriger le déséquilibre au niveau
de la représentation légale. Puisque, la question d'équilibre des moyens entre
les parties est primordiale afin d'assurer l'objectivité et l'impartialité de
l'enquête publique.
    Constatant l'immobilisme du ministre de la Sécurité publique, M Jacques
Dupuis, la coalition a interpellé le Premier ministre au moyen d'un dossier
contenant une cinquantaine de lettres d'appuis de diverses organisations, dont
Amnistie internationale, afin d'obtenir une intervention de sa part.
Malheureusement, M Jean Charest persiste à ne pas reconnaître l'inégalité dans
ce dossier.
    De plus, la CRAP accuse le coroner ad hoc Robert Sansfaçon d'avoir
exacerbé, le sentiment de méfiance qui s'était déjà installé. Pour Alexandre
Popovic, porte parole de la coalition, "lors de l'audition du 8 avril il a
laissé l'impression qu'il se préoccupait davantage de l'état d'esprit du
témoin-policier Lapointe plutôt que de celui des membres de la famille
Villanueva, dont le départ de la salle d'audience survenu quelques heures plus
tôt semblait avoir laissé parfaitement indifférent puisqu'il a continué à
procéder comme si de rien n'était".




Renseignements :

Renseignements: Alexandre Popovic, (438) 275-9004,
coalitioncrap@hotmail.fr

Profil de l'entreprise

COALITION CONTRE LA REPRESSION ET LES ABUS POLICIERS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.