La CMQ réclame plus de ressources du gouvernement pour s'attaquer au dossier du compostage



    QUEBEC, le 20 fév. /CNW Telbec/ - La Communauté métropolitaine de Québec
(CMQ) vient de présenter sa position à l'égard de l'actualisation de la
Politique québécoise de gestion des matières résiduelles 1998-2008 devant les
membres de la Commission des transports et de l'environnement de l'Assemblée
nationale. La CMQ considère que le gouvernement du Québec doit faire davantage
en matière de financement des infrastructures pour le compostage et adopter
des mesures susceptibles de favoriser la réduction à la source.
    Le dossier du compostage est en effet considéré prioritaire par la CMQ.
Rappelons que 44 % des matières résiduelles produites sur son territoire sont
constituées de matières organiques, donc pouvant être compostées. L'atteinte
du 60 % de mise en valeur globale des matières résiduelles fixé par la
Politique québécoise de gestion des matières résiduelles 1998-2008 doit donc
passer par une augmentation des quantités de matières organiques traitées.
    Divers travaux ont à ce jour permis à la Communauté métropolitaine de
Québec de mieux connaître le marché régional du compost et la variété des
technologies de collecte et de traitement disponibles. Des visites techniques
ainsi que deux projets-pilotes actuellement en cours lui permettront bientôt
d'évaluer l'ensemble des impacts de la mise en valeur des matières organiques
pour son territoire.
    La construction d'un nouveau centre de traitement des matières organiques
utilisant des technologies de pointe adaptées à un contexte urbain nécessitera
des dépenses en immobilisation évaluées à environ 35 millions de dollars. A
celles-ci s'ajouteront les coûts reliés à la collecte de ces nouvelles
matières. La CMQ estime que la valorisation des matières organiques aura pour
conséquence d'alourdir le budget des municipalités de son territoire de plus
de 7 millions de dollars par année. En considérant les coûts additionnels déjà
engagés par le passé et la nouvelle facture pour le compostage des matières
organiques, la CMQ estime que le budget total consacré à la gestion des
matières résiduelles subira une augmentation de 58 %. Or, les Lois 102 et 130
ne permettront de financer que 18 % de cette augmentation.
    La Communauté métropolitaine de Québec sera donc bientôt prête à passer à
l'action. Elle estime cependant que le gouvernement du Québec doit également
faire sa part puisque les investissements requis pour faire face au défi du
compostage dépassent de beaucoup la capacité de payer des municipalités de la
CMQ Rive-Nord".
    La CMQ constate également que la quantité de matières résiduelles
générées sur son territoire ne cesse d'augmenter. Ces dernières sont passées
de 229 165 à 270 818 tonnes entre 2002 et 2007, une augmentation de 18 % en
cinq ans. Malgré les nombreuses mesures mises en place par les municipalités
pour favoriser la mise en valeur des matières résiduelles et malgré une
augmentation de 80 % des tonnages recyclés, compostés ou récupérés par les
écocentres, l'augmentation des volumes générés accentue d'autant le défi de la
valorisation. Des solutions s'imposent donc. Et plusieurs nécessitent une
intervention du gouvernement du Québec.
    Face à ces constats, la CMQ recommande donc entre autres au gouvernement
du Québec :

    
    - De créer un programme de financement des infrastructures de
      valorisation des matières organiques;
    - D'obtenir du Ministère qu'il réaffirme son engagement en vue d'une
      indemnisation à 100 % des coûts municipaux de la collecte des matières
      recyclables d'ici 2010;
    - De déterminer des objectifs de récupération en mettant au point des
      indicateurs simples pour la préparation des bilans et le suivi des
      PGMR;
    - D'intervenir rapidement et avec détermination pour favoriser la
      réduction à la source;
    - D'entreprendre, en collaboration avec Recyc-Québec, une réflexion
      d'ensemble dans le but de déterminer des pistes d'actions concrètes
      pour mieux structurer et intégrer les activités et les entreprises du
      secteur du réemploi.
    




Renseignements :

Renseignements: Benoît Massicotte, Coordonnateur aux communications et
aux consultations, (418) 641-6250, poste 1210

Profil de l'entreprise

Communauté métropolitaine de Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.