La clé pour combattre le virus de l'hépatite C: le traitement précoce - Des scientifiques publient les résultats de leurs recherches dans l'édition en ligne de Journal of Virology



    MONTREAL, le 8 août /CNW Telbec/ - Les résultats d'une étude clinique de
chercheurs canadiens démontrent que les personnes qui ont développé une
réponse immunitaire poly-fonctionnelle contre le virus de l'hépatite C (VHC),
éliminaient le virus rapidement et spontanément, sans nécessité de traitement.
Ceci est particulièrement significatif car l'identification des mécanismes
immunitaires qui permettent d'éliminer ce virus est cruciale dans le
développement de nouvelles cibles thérapeutiques et pour le développement de
vaccins.
    Réalisée en collaboration par les Dres Naglaa Shoukry et Julie Bruneau du
Centre de Recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal,
également professeures à l'Université de Montréal, et le concours de
l'Institut de la santé et de la recherche médicale (unité de Montréal),
l'étude démontre qu'en l'absence d'un traitement précoce, les patients n'ayant
pas présenté une telle réponse ont développé une infection chronique au VHC,
avec persistance du virus dans le sang et une diminution des cellules
immunitaires dirigées contre le VHC. Surtout, les chercheurs ont démontré que
si l'infection était traitée dans les premiers mois suivant l'exposition
virale, une réponse immunitaire poly-fonctionnelle similaire à celle observée
lors de l'éradication spontanée pouvait être stimulée.
    Pour développer de nouvelles approches curatives, il est crucial de mieux
comprendre les mécanismes impliqués dans l'éradication de l'infection au VHC.
En Amérique du Nord, les utilisateurs de drogues injectables (UDI) constituent
la majorité des personnes nouvellement infectées par le VHC, une population
marginale, sous-diagnostiquée et sous-traitée. Ces résultats militent en
faveur d'un diagnostic et d'un traitement précoces de l'infection au VHC, en
particulier dans les populations marginalisées à plus haut risque d'infection,
tels que les UDIs et les populations autochtones. Les chercheurs ont suivi un
groupe d'UDIs à haut risque d'infection au VHC, avant et immédiatement après
l'exposition au VHC.
    Le VHC est transmis par le sang contaminé. Si le quart des personnes
infectées réussissent à éradiquer l'infection spontanément, il reste que la
majorité développe une infection chronique, une cause importante de cirrhose
et de cancer du foie. Le seul traitement disponible est un médicament
antiviral, l'interféron pegylée. Ce médicament est efficace chez seulement la
moitié des personnes traitées durant l'infection chronique. En revanche, le
taux de succès est significativement plus élevé, de l'ordre de 90%, chez les
personnes traitées dans les premiers mois suivant l'infection.

    Cette étude est subventionnée par les Instituts de recherche en santé du
Canada (IRSC) et le Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ). Le résumé
peut en être obtenu sur le site web du Journal à l'adresse suivante :
jvi.asm.org/cgi/content/abstract/JVI.01083-08v1

    A propos du Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de
    Montréal et du Centre hospitalier de l'Université de Montréal :
    chumtl.qc.ca/research-centre.fr.html and chumtl.qc.ca
    A propos de l'Université de Montréal : umontreal.ca
    A propos de l'INSERM : inserm.fr
    A propos des IRSC : cihr.irsc.gc.ca
    A propos du FRSQ : frsq.gouv.qc.ca




Renseignements :

Renseignements: Nathalie Forgue, conseillère en communication, Centre
hospitalier de l'Université de Montréal, (514) 890-8000, poste 14342,
Téléavertisseur: (514) 801-5762; Andrew McColgan, Relations ministérielles et
affaires publiques, Instituts de la recherche en santé du Canada,
(613)-946-0927, amccolgan@cihr-irsc.gc.ca; Marielle Gascon-Barré,
Présidente-directrice générale par intérim, FRSQ, (514) 873-2114, poste 229;
Source: Direction des communications, Centre hospitalier de l'Université de
Montréal


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.