La cause des personnes atteintes d'une maladie pulmonaire rare, mais grave, progresse en Ontario, mais celles-ci ont encore besoin d'un meilleur accès aux traitements actuellement disponibles



    TORONTO, le 15 mai /CNW/ - Les Ontariennes et Ontariens qui souffrent
d'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP), une maladie pulmonaire grave, ont
reçu une importante dose de bonnes nouvelles grâce à une décision récente du
Programme de médicaments de l'Ontario (PMO). Cette décision permet de mettre
en lumière le fait qu'il faut aller encore plus loin afin d'assurer un
meilleur accès aux traitements pour que tous les patients puissent en profiter
au maximum et ainsi avoir la possibilité de voir leur vie se prolonger.
    Le pronostic de l'HTAP est bien sombre, et si elle n'est pas traitée, la
maladie peut mener à la mort en très peu de temps soit deux à trois ans après
le diagnostic. Souvent, la maladie est diagnostiquée à un stade avancé alors
que les taux de survie sont faibles. Par conséquent, il est vital de s'assurer
que les personnes atteintes ont accès à toutes les options de traitement
éprouvées à temps afin qu'elles puissent en retirer le plus de bénéfices
possibles.
    Cette nouvelle décision du PMO lève les restrictions imposées, il y a un
an, selon lesquelles les médecins devaient suivre un ensemble de procédures et
prescrire différents traitements dans un ordre déterminé, plutôt que de
choisir le médicament qui, selon eux, serait le plus avantageux pour leur
patient.
    "Cet important changement montre que le gouvernement de l'Ontario est
déterminé à accorder la priorité aux patients en améliorant l'accès à des
médicaments approuvés pour les personnes atteintes d'HTAP en Ontario, a noté
Darren Bell, président de l'Association d'Hypertension Pulmonaire du Canada.
Cependant, il faut que d'autres restrictions soient levées afin que les
médecins puissent prescrire une combinaison de traitements et ainsi mieux
aider les patients." Le PMO ne rembourse actuellement qu'un seul médicament
contre l'HTAP à la fois, même si des spécialistes de l'HTAP croient que pour
certains patients, il serait avantageux d'attaquer cette maladie terrible en
utilisant une combinaison de médicaments approuvés afin d'optimiser la réponse
du patient au traitement.
    "Il est vital d'avoir accès à toutes les options de traitement à temps si
l'on veut que les patients puissent avoir une meilleure qualité de vie et
espérer survivre le plus longtemps possible, a ajouté le Dr Sanjay Mehta,
pneumologue et directeur de la Southwest Ontario Pulmonary Hypertension
Clinic, à London, Ontario. La décision récente du PMO concernant les
médicaments contre l'HTAP redonne aux médecins la possibilité de prendre des
décisions de traitement dans le meilleur intérêt des personnes atteintes
d'HTAP."
    Le changement du PMO est également important pour les personnes atteintes
de sclérodermie, qui courent un risque élevé de développer l'hypertension
artérielle pulmonaire.
    "L'HTAP est la principale cause de décès chez les personnes atteintes de
sclérodermie. Cette complication survient chez jusqu'à 15 % de nos patients, a
déclaré Mme Maureen Sauve, présidente de la Société de sclérodermie de
l'Ontario (www.sclerodermaontario.ca). Nous sommes reconnaissants envers le
gouvernement de l'Ontario, qui a pris nos inquiétudes en considération et a
fait en sorte que nos patients ont accès aux traitements appropriés - des
traitements qui amélioreront non seulement leur qualité de vie, mais
pourraient aussi prolonger leur espérance de vie."

    A propos de l'hypertension artérielle pulmonaire

    L'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une maladie incurable
rare, souvent mal diagnostiquée, qui touche les artères des poumons. Chez les
personnes atteintes d'HTAP, les artères des poumons peuvent être cicatrisées
ou se fermer, ce qui engendre une pression artérielle élevée dans les poumons.
L'HTAP touche principalement les femmes en âge de procréer, mais peut frapper
n'importe qui, peu importe l'âge, le sexe, la race ou le statut social. Les
principaux symptômes de l'HTAP sont des manifestations inexpliquées
d'essoufflement, de fatigue, d'enflure des pieds et des chevilles, et de
syncope.
    Il pourrait y avoir jusqu'à 10 000 personnes atteintes d'hypertension
artérielle pulmonaire au Canada. Le nombre exact est inconnu en raison du
faible nombre d'essais cliniques qui ont été réalisés dans ce domaine et du
fait que bon nombre de personnes ne reçoivent pas le diagnostic de la maladie
à un stade précoce. Bien que l'HTAP demeure une maladie incurable, sept
traitements ont été approuvés au Canada depuis 1997. Grâce à ces traitements,
de nombreuses personnes vivent plus longtemps et en meilleure santé.





Renseignements :

Renseignements: Angie Slubowska, Directrice nationale de l'Association
d'Hypertension Pulmonaire du Canada, 1-877-7-PHA-CANADA,
aslubowska@PHAcanada.ca; Maureen Sauve, Présidente de la Société de
sclérodermie de l'Ontario, (905) 973-9904, maureen.sauve@gmail.com; Jean
Kanan, HKDP Communications et affaires publiques, (514) 395-0375 x225,
jkanan@hkdp.qc.ca

Profil de l'entreprise

Association d'hypertension pulmonaire du Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.