La CAQ fait cinq propositions pour le projet de loi 20

QUÉBEC, le 20 févr. 2015 /CNW Telbec/ - Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de santé, François Paradis, dévoile aujourd'hui cinq propositions pour répondre aux principaux problèmes liés à l'accès aux soins dans le réseau de la santé, problèmes que doit régler le projet de loi 20, Loi favorisant l'accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée.

Le porte-parole caquiste constate que l'accès à un médecin de famille reste défaillant, que les patients attendent encore plus de 16 heures aux urgences et qu'il demeure difficile d'obtenir un rendez-vous avec un médecin spécialiste dans un délai raisonnable pour certaines chirurgies. Il pose donc un regard critique envers le projet de loi du ministre, qui est censé régler plusieurs de ces problèmes. «Les objectifs contenus dans le projet de loi 20 d'augmenter la prise en charge des patients sont bons, mais les moyens employés par le ministre de la Santé ne le sont pas. En effet, les risques et conséquences du projet de loi 20 sont nombreux et majeurs », explique-t-il. Par exemple, le projet de loi va se traduire par une bureaucratie de plus en plus lourde et complexe. Beaucoup de ressources humaines et financières seront utilisées inutilement pour mettre en application cette réforme. 

 La Coalition Avenir Québec propose donc cinq solutions aux problèmes liés à l'accès aux soins dans le réseau de la santé :

  1. Revoir la rémunération des médecins afin qu'une partie importante de celle-ci soit liée à l'atteinte d'un nombre minimal de patients pris en charge.
  2. Abolir progressivement les activités médicales particulières (AMP).
  3. Changer la Loi sur l'assurance-maladie pour permettre aux omnipraticiens de déléguer certains de leurs actes à du personnel paramédical.
  4. Établir des corridors de services prioritaires entre les médecins de famille et les médecins spécialistes pour les patients.
  5. Favoriser les ententes avec des cliniques spécialisées affiliées au réseau public pour certaines chirurgies ambulatoires.

Par ailleurs, la CAQ considère qu'il faut scinder le projet de loi 20 en deux, afin de considérer séparément les questions de l'accès aux médecins et de la procréation assistée. «C'est deux questions sont trop importantes pour qu'on ne prenne pas la peine et le temps de les considérer individuellement.  Le ministre de la Santé n'a aucun argument valable pour justifier son refus de scinder ce projet de loi et, en refusant, il se montre complètement insensible envers les familles qui ont des problèmes médicaux qui les obligent à recourir aux traitements de procréation assistée », explique le député de Lévis. La CAQ réclame la poursuite du programme public de procréation assistée en l'encadrant et le limitant. Cela pourrait permettre de réduire les coûts du programme de 30 M$ par année.

Enfin, la Coalition Avenir Québec dénonce le manque de transparence du ministre qui refuse de rendre publics, avant le début des auditions publiques, les règlements qui découleront du projet de loi. Ces règlements ne sont d'ailleurs pas prêts. «Le législateur ne peut légiférer sans connaître les détails les plus fondamentaux du projet de loi 20. Le ministre veut que l'opposition légifère à l'aveugle», déplore François Paradis

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, etoussaint@assnat.qc.ca, 418-446-1383

Profil de l'entreprise

Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.