La capitalisation boursière des sociétés minières inscrites à la Bourse de croissance TSX est en hausse de 62 %, mais la volatilité est là pour durer

L'exploration à la cote alors que l'Arctique fait figure de nouveau territoire inconnu

MONTRÉAL, le 8 nov. 2011 /CNW/ - La capitalisation boursière des 100 plus importantes petites sociétés minières inscrites à la Bourse de croissance TSX (TSX-V) a atteint 20,6 milliards de dollars pour la période de douze mois close le 30 juin 2011. Il s'agit d'un bond de 62 % par rapport à la capitalisation de 12,7 milliards de dollars réalisée pour la même période de 2010, selon la plus récente étude Junior Mine publiée par PwC aujourd'hui.

Le cours des actions et la capitalisation boursière totale sont en hausse. Parmi les 100 plus importantes petites sociétés minières, 36 ont une capitalisation boursière supérieure à 200 millions de dollars, soit trois fois plus qu'en 2010 (12), ce qui constitue un nouveau sommet au chapitre de la capitalisation boursière depuis que PwC a commencé à publier des données à ce sujet en 2006. Par ailleurs, quatre des 5 plus importantes petites sociétés minières ont triplé leur capitalisation boursière entre 2010 et 2011.

La volatilité est toutefois devenue la nouvelle norme. Depuis le 30 juin 2011, la capitalisation boursière totale des cinq sociétés les plus importantes a chuté de 38 %. Dans le dernier mois seulement, l'indice de la Bourse de croissance TSX a progressé ou reculé de 1 % au cours de la même journée plus de 60 % du temps.

« La volatilité des marchés financiers n'est pas qu'une tendance passagère. Elle constitue la nouvelle réalité des petites sociétés minières et elle est plus intense que jamais. Les fluctuations des taux de change, le taux de croissance actuel des résultats et l'incertitude qu'il suscite, les tensions politiques et les problèmes liés à la dette souveraine à l'échelle mondiale, tous ces facteurs font obstacle à la stabilité », explique M. Nochane Rousseau, leader de l'industrie minière pour la région du Québec de PwC. « Les petites sociétés minières doivent demeurer centrées sur le long terme. Toute réaction irréfléchie pourrait avoir nuire à leur croissance. »

Les dépenses d'exploration ont bondi de 115 % par rapport à l'année précédente, et les coûts de production totaux ont plus que quintuplé depuis 2006, avec une progression supérieure à 23 % entre 2010 et 2011.

Cependant, la baisse notable des capitaux réunis et du nombre de PAPE conclus au cours du troisième trimestre de 2011 pourrait annoncer des difficultés. « Le déclin actuel de l'activité au chapitre de la réalisation de PAPE et de la mobilisation de capitaux rappelle les conditions observées en 2008. Si ce qui s'est produit en 2008 se répète, alors les petites sociétés minières pourraient interrompre toutes dépenses d'exploration à moins que la conjoncture ne s'améliore d'ici le début de 2012 », affirme M. Tousseau.

Le rapport renferme cependant une bonne nouvelle pour les petites sociétés minières. En effet, leurs consœurs de plus grande envergure impartissent leurs activités d'exploration : elles investissent moins dans l'exploration et plus dans l'acquisition d'entreprises qui œuvrent actuellement dans ce domaine. Ainsi que M. Rousseau le souligne : « Les acquisitions joueront un rôle clé dans les plans d'expansion des entreprises minières de taille moyenne et des grandes sociétés. »

M. Rousseau poursuit en ces termes : « La Chine achète activement. L'Amérique du Nord se préoccupe beaucoup plus de l'état de l'économie chinoise que la Chine elle-même. Les Chinois sont très actifs sur le marché des fusions et acquisitions, et nous croyons que leur intérêt se maintiendra pendant la majeure partie de 2012. »

L'exploration prend le pas

  • Parmi les 100 plus importantes petites sociétés minières inscrites à la Bourse de croissance TSX, 58 sont des sociétés d'exploration.
  • Ces entreprises représentent 61 % de la capitalisation boursière totale des 100 plus importantes sociétés.
  • Pour la plupart des petites sociétés minières, l'Arctique est la région qui présente le plus de potentiel pour de nouvelles activités d'exploration au cours de la prochaine décennie.
  • Plus de la moitié des sociétés d'exploration (53 %) étaient à la recherche d'or.

La publication Junior Mine fournit divers renseignements sur les 100 plus importantes petites sociétés minières inscrites à la Bourse de croissance TSX, dont les principales données financières, les activités de prospection, de production et de mise en valeur, les faits saillants des résultats, des flux de trésorerie et du bilan, le passage aux IFRS, et des renseignements d'ordre géographique et opérationnel ainsi que des informations sur les effets du Plan Nord, initiative de développement durable du Nord du Québec. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter la page www.pwc.com/ca/juniormine. On peut également obtenir un exemplaire du rapport en communiquant avec les responsables des relations avec les médias.

Suivez PwC sur Twitter à @PwC_Canada_LLP et sur Facebook à http://www.facebook.com/pwccanada.


À propos de PwC
Les cabinets PwC fournissent des services de certification, des services fiscaux et des services-conseils spécialisés dans divers secteurs d'activité, dans le but d'apporter une plus grande valeur ajoutée à leurs clients. Dans les 154 pays où sont réparties les sociétés membres du réseau PwC, plus de 161 000 personnes mettent en commun leurs idées, leur expérience et leurs solutions pour présenter une perspective nouvelle et donner des conseils pratiques. Dans ses bureaux au Canada, PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. et ses entités apparentées comptent plus de 5 700 associés et employés. Pour plus d'information, consultez le site www.pwc.com/ca.

« PwC » est la marque sous laquelle les cabinets membres de PricewaterhouseCoopers International Limited (PwCIL) exercent leurs activités et offrent leurs services. Ensemble, ils forment le réseau PwC. Chaque cabinet du réseau est une entité juridique distincte et n'est pas un mandataire de PwCIL ni d'aucun autre cabinet membre. PwCIL n'offre aucun service à des clients. PwCIL n'est pas responsable des actes ou omissions de ses cabinets membres et ne peut exercer aucun contrôle sur leur jugement professionnel ni les lier de quelque manière que ce soit.

Note aux rédacteurs : La société PricewaterhouseCoopers a adopté la nouvelle désignation « PwC » à l'automne 2010. « PwC » s'écrit avec un « P » et un « C » majuscules. Le logo de la société, qui représente les initiales PwC en lettres minuscules, est la seule exception à cette règle d'écriture.



« PwC » s'entend de PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., société à responsabilité limitée de l'Ontario qui est membre de PricewaterhouseCoopers International Limited, chaque société membre étant une entité distincte sur le plan juridique.

SOURCE PwC

Renseignements :

Olivia Boucherie
Tél. : 514 205-5335
Courriel : olivia.boucherie@ca.pwc.com

OU:
Kiran Kiran Chauhan
Tel.Tél. : 416 -947 -8983
Courriel : kiran.chauhan@ca.pwc.com

Profil de l'entreprise

PwC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.