La Capitale-Nationale se mobilise pour réaliser le Pacte pour l'emploi - LE MINISTRE SAM HAMAD ANNONCE UN INVESTISSEMENT ADDITIONNEL DE 72,2 M$ DANS LE CADRE DU PACTE POUR L'EMPLOI DANS LA CAPITALE-NATIONALE



    QUEBEC, le 8 sept. /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Emploi et de la
Solidarité sociale, M. Sam Hamad, a poursuivi aujourd'hui à Québec sa tournée
des régions dans la foulée du Pacte pour l'emploi et a annoncé un
investissement additionnel de 72,2 M$ sur trois ans, dont 42,2 M$ provenant du
gouvernement du Québec et 30 M$ du secteur privé, pour améliorer la
participation au marché du travail et rendre la main-d'oeuvre et les
entreprises plus productives. Des partenaires patronaux et syndicaux de même
que plusieurs intervenants socioéconomiques, tous signataires du Pacte pour
l'emploi Capitale-Nationale, étaient aussi présents lors de cette annonce.
    Le Pacte pour l'emploi permettra aux entreprises québécoises de combler
leurs besoins grandissants de main-d'oeuvre. Il aura pour effet d'améliorer
les compétences et la performance des travailleurs, d'élargir les bassins de
main-d'oeuvre et de rendre la participation au marché du travail plus
attrayante, plus payante. Cette démarche s'inscrit aussi dans la volonté du
gouvernement du Québec d'accroître la productivité des entreprises et la
compétitivité de l'économie du Québec et de chacune de ses régions.
    En matière de main-d'oeuvre, la Capitale-Nationale devra relever
d'importants défis au cours des prochaines années alors que 63 000 postes
seront à combler entre 2007 et 2011 et que des entreprises éprouvent déjà des
difficultés de recrutement. "Le Québec de demain ne manquera pas de travail,
mais de travailleurs. Paradoxalement, on estime à 25 000 le nombre de
personnes disponibles au travail dans la Capitale-Nationale. Nous leur
disons : la Capitale-Nationale et le Québec ont besoin de vous! Avec le Pacte
pour l'emploi, nous accompagnerons nos concitoyens comme jamais un
gouvernement ne l'a fait auparavant du point de vue des ressources, des moyens
et de la mobilisation. Jamais autant d'efforts n'ont été déployés pour élargir
l'accès au marché du travail, valoriser l'emploi et accroître le niveau de
compétence et de productivité de la main-d'oeuvre", a mentionné le ministre
Hamad.

    D'ici 2011, avec le déploiement du Pacte pour l'emploi dans la
Capitale-Nationale, nous entendons :

    
    - réduire de 6 600 le nombre de prestataires des programmes d'assistance
      sociale dans la région;

    - augmenter de 3 900 le nombre de personnes desservies dans la région par
      les services publics d'emploi dans leur démarche d'insertion en emploi
      ou de formation;

    - soutenir 430 entreprises additionnelles de la région pour répondre à
      leurs besoins de formation et leur recherche d'une plus grande
      productivité;

    - rejoindre dans la région un potentiel de 18 000 travailleurs et
      travailleuses en entreprises pour le rehaussement de leurs
      qualifications ou la reconnaissance de leurs compétences.

    Un Comité régional du Pacte pour l'emploi a été mis en place, sous la
responsabilité du Conseil régional des partenaires du marché du travail, afin
notamment d'assurer une meilleure adéquation entre l'emploi, la formation,
l'apport de l'immigration, les besoins des entreprises et le développement
économique des régions.

    Le Comité régional a identifié différentes problématiques et quelques
actions propres à la région de la Capitale-Nationale et sur lesquelles il veut
se pencher spécifiquement.

    Recrutement de la main-d'oeuvre :

    - favoriser l'attraction d'une main-d'oeuvre immigrante par des
missions
      de recrutement à Montréal, dans d'autres provinces canadiennes et à
      l'étranger;

    - faciliter l'accès à des professions et métiers réglementés pour les
      immigrants;

    - élaborer un plan d'action visant à diminuer le décrochage scolaire;

    - favoriser l'établissement durable dans la région des nouveaux diplômés
      de l'Université Laval, notamment ceux d'origine étrangère.

    Développement des compétences linguistiques en anglais langue seconde :

    - afin de maintenir la compétitivité des entreprises de la région à
      l'échelle internationale et de pouvoir assurer un service à la
      clientèle plus efficace, favoriser l'apprentissage de l'anglais par de
      nouvelles formations à temps plein pour les chercheurs d'emploi et à
      temps partiel pour les travailleurs, soit dans des établissements
      d'enseignement ou directement dans des entreprises.

    Adéquation entre la formation et l'emploi :

    - répondre aux besoins de main-d'oeuvre qualifiée des entreprises du
      secteur pharmaceutique de la région en offrant une nouvelle attestation
      d'étude collégiale en procédé de fabrication de produits
      pharmaceutiques;

    - supporter les besoins de main-d'oeuvre des entreprises du secteur de
la
      transformation alimentaire en adaptant un programme de formation
      professionnelle au secondaire.

    Intégration des personnes éloignées du marché du travail :

    - d'ici 2011, augmenter du tiers le nombre d'inscriptions au programme
      Alternative jeunesse destiné aux jeunes de moins de 25 ans;

    - investir 49 % du Fonds de développement du marché du travail (plus de
      20 M$ par année) pour des formations sur mesure et de courte durée afin
      de répondre aux besoins de main-d'oeuvre qualifiée des entreprises
et
      permettre aux clientèles éloignées du marché du travail d'intégrer des
      emplois offrant de bonnes perspectives professionnelles;

    - dispenser des activités de formation adaptées à la situation des
      personnes handicapées et qui répondent à des besoins du marché du
      travail (ex : programme de massothérapie pour une clientèle souffrant
      d'un handicap visuel ou d'aide en aménagement paysager pour une
      clientèle atteinte d'un handicap intellectuel).
    

    "Le Pacte pour l'emploi dans la Capitale-Nationale constitue une réponse
concertée et adaptée aux besoins spécifiques de la région et de ses localités.
Son succès repose sur une mobilisation de tous les acteurs socioéconomiques
que sont les entreprises, les partenaires du marché du travail, le milieu de
l'éducation, les organismes en développement de l'employabilité, les
travailleurs et les personnes disponibles au travail. Tous ensemble, nous nous
sommes mobilisés pour livrer un même combat. Plus que jamais, la
Capitale-Nationale a besoin de toutes ses forces pour relever les défis du
marché du travail, un gage de prospérité économique", a conclu le ministre Sam
Hamad.

    Source :
    Alexandre Boucher
    Attaché de presse
    Cabinet du ministre de l'Emploi
    et de la Solidarité sociale
    418 643-4810
    -%SU: LBR,SOC
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Alexandre Boucher, Attaché de presse, Cabinet du
ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, (418) 643-4810

Profil de l'entreprise

Cabinet du ministre de l'Emploi et de la solidarité sociale

Renseignements sur cet organisme

Ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.