LA CAISSE PUBLIE SON RAPPORT ANNUEL 2010

MONTRÉAL, le 12 avril /CNW Telbec/ - La Caisse de dépôt et placement du Québec a rendu public son rapport annuel pour l'exercice 2010 aujourd'hui, à la suite de son dépôt à l'Assemblée nationale par le ministre des Finances du Québec.

« Je suis heureux de vous présenter le rapport annuel 2010, qui offre une reddition de comptes des activités de la Caisse. Ce rapport annuel permet aux Québécoises et aux Québécois de prendre connaissance du progrès accompli, ainsi que des résultats solides que nous avons obtenus en 2010. Il nous reste encore beaucoup de travail à faire mais je suis convaincu que notre organisation est sur la bonne voie », a déclaré le président et chef de la direction de la Caisse, Michael Sabia.

En plus de l'analyse détaillée des résultats financiers publiés le 24 février dernier, le rapport annuel 2010 comporte des sections sur des éléments clés facilitant la compréhension des activités de la Caisse. En voici les faits saillants :

Performance 2010

  • Rendement de 13,6 %, soit une performance qui excède les indices de référence de 4,1 % et est nettement supérieure à la grande majorité de ses pairs;
  • Neuf des 11 portefeuilles gérés de manière active ont surpassé leur indice de référence ou ajouté de la valeur par rapport à leurs cibles;
  • Gestion efficace et rigoureuse des charges d'exploitation, lesquelles ont chuté de 14 % en deux ans, soit 45 M$;
  • Mise en place d'un nouveau modèle d'affaires opérationnel;
  • Objectifs atteints des cinq priorités stratégiques pour renforcer les fondations de la Caisse.

Offre de portefeuilles

  • Des changements à l'offre de portefeuilles ont été mis en œuvre dans l'objectif de la simplifier et de la rendre plus transparente et plus flexible pour les déposants;
  • Les actifs qui présentent des caractéristiques et un profil rendement-risque similaires ont été regroupés dans un même portefeuille;
  • Afin d'élargir la gamme des choix pour les déposants, certains portefeuilles de revenu fixe et d'actions sont maintenant gérés de façon indicielle;
  • L'offre de portefeuilles est complétée par des stratégies de superposition qui permettent d'offrir aux déposants une couverture personnalisée contre certains risques.

Gestion des risques

  • Intégration de la notion de rendement-risque dans les activités quotidiennes d'investissement;
  • Réduction du risque absolu (10 %) et du risque actif (56 %) du portefeuille global, procurant une marge de manœuvre additionnelle à la Caisse;
  • Diminution du levier global de 50 % en deux ans;
  • Renforcement des pratiques et des outils de gestion des risques afin de mieux identifier et quantifier les risques et de développer une culture de gestion des risques fondée sur la collaboration entre les équipes d'investissement et de risques.

Contribution au développement économique du Québec

  • Adoption d'un énoncé de contribution au développement économique du Québec  visant à:
    • Identifier et saisir les meilleures occasions d'affaires et d'investissements;
    • Servir de pont sur la scène internationale;
    • Contribuer à l'expertise financière au Québec.
  • Augmentation de l'actif total au Québec de 3,0 G$, pour atteindre 36,5 G$ à la fin de 2010;
    • Hausse de l'actif total dans le secteur privé de 1,8 G$, pour atteindre 20,5 G$ à la fin de 2010.
  • 1,7 G$ de nouveaux investissements et engagements auprès d'entreprises québécoises;
  • Augmentation des investissements dans les entreprises québécoises cotées en Bourse d'un montant de plus de 800 M$ depuis 2009.

Rémunération

Le nouveau programme de rémunération de la Caisse est entré en vigueur en 2010. En voici les principaux objectifs :

  • Payer pour la performance tout en étant plus exigeant que le programme précédent;
  • Offrir une rémunération compétitive pour attirer, mobiliser et retenir les employés ayant les compétences pour permettre à la Caisse d'atteindre ses objectifs stratégiques;
  • Assurer un meilleur équilibre rendement-risque et aligner les intérêts des dirigeants à ceux des déposants.

Mise en œuvre et application

  • Balisage rigoureux des marchés de référence par une firme reconnue, Towers Watson;
  • Une firme indépendante d'experts-conseil, Hugessen Consulting, reconnue en matière de rémunération dans l'univers des caisses de retraite, a validé le nouveau programme et son application à la demande du conseil d'administration.

Étalement et meilleur alignement des intérêts

Afin de favoriser un meilleur alignement des intérêts à long terme du personnel de la Caisse avec les objectifs des déposants, une portion significative de la rémunération incitative totale est différée pour trois ans, conformément aux meilleures pratiques dans l'industrie :

  • 25 % de la rémunération incitative totale pour le personnel d'encadrement et les gestionnaires de portefeuille;
  • Au moins 40 % de la rémunération incitative totale pour les membres de la haute direction;
  • Les montants différés payés en 2013 dépendront des rendements enregistrés par la Caisse d'ici là.

Rémunération incitative en 2010 : sous la médiane même si les rendements sont de premier rang

  • Malgré un rendement de premier décile en 2010 (parmi les premiers dix pour cent), le positionnement de la rémunération globale moyenne se situe sous la médiane du marché de référence (au 48e rang centile), soit bien en deçà de ce qu'autorise le règlement de régie interne sur la rémunération de la Caisse;
  • Total de la rémunération incitative versée en 2011 à l'égard de 2010 de 35 M$ (dont 2,5 M$ pour les cinq dirigeants les mieux rémunérés - voir page 112 du rapport annuel), comparativement à :
    • 2009 : 20,9 M$
    • 2008 : 0 $
    • 2007 : 44,2 M$
    • 2006 : 42,5 M$
  • À cette rémunération incitative versée en 2011, s'ajoute un montant de rémunération incitative différée de 10 M$, payable seulement en 2013 (dont 2,0 M$ pour les cinq dirigeants les mieux rémunérés - voir page 112 du rapport annuel);
  • Tel qu'il s'y était engagé à son arrivée à la Caisse, le président et chef de la direction de la Caisse, Michael Sabia, renonce pour une deuxième année à toute rémunération incitative.

Investissement responsable

  • La Caisse a révisé sa Politique sur l'investissement responsable. Celle-ci s'articule autour de quatre axes :
    • L'engagement actionnarial par l'exercice du droit de vote;
    • L'intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG);
    • L'exclusion de titres en portefeuille;
    • Le comité d'investissement responsable.

À PROPOS DE LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC
La Caisse de dépôt et placement du Québec est une institution financière qui gère des fonds provenant principalement de régimes de retraite et d'assurance publics et privés. Son actif net s'élève à 151,7 G$ au 31 décembre 2010. Un des plus importants gestionnaires de fonds institutionnels au Canada, la Caisse investit dans les grands marchés financiers et sous forme de placements privés et d'investissements immobiliers. Pour plus de renseignements : www.lacaisse.com.

SOURCE CAISSE DE DEPOT ET PLACEMENT DU QUEBEC

Renseignements :

Maxime Chagnon
Directeur principal, Communications avec les médias
(514) 847-5493
mchagnon@lacaisse.com

Profil de l'entreprise

CAISSE DE DEPOT ET PLACEMENT DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.