La Banque CIBC annonce ses résultats du premier trimestre de 2008



    TORONTO, le 28 fév. /CNW/ - La Banque CIBC (CM aux Bourses de Toronto et
de New York) a annoncé une perte nette de 1 456 M$ pour le premier trimestre
terminé le 31 janvier 2008, en comparaison du bénéfice net de 770 M$
enregistré au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La perte diluée
par action s'est établie à 4,39 $, contre un bénéfice dilué par action de
2,11 $ pour la même période de l'exercice précédent. La perte diluée par
action (comptabilité de caisse) était de 4,36 $(1), par rapport au bénéfice
dilué par action (comptabilité de caisse) de 2,12 $(1) affiché à la période
correspondante de 2006.
    Le ratio des fonds propres de première catégorie de la Banque CIBC au 31
janvier 2008 était de 11,4 %.

    
    Les résultats pour le premier trimestre de 2008 ont été touchés
positivement par les éléments suivants :
    -   Un montant de 171 M$ (115 M$ après impôts, ou 0,34 $ par action) au
        titre de la variation des écarts de taux sur l'évaluation à la valeur
        du marché de notre portefeuille de dérivés de crédit adossés aux
        prêts aux entreprises (128 M$, 86 M$ après impôts) et aux garants
        financiers (43 M$, 29 M$ après impôts);
    -   Un montant de 56 M$ (0,17 $ par action) représentant des éléments
        fiscaux importants.

    Les résultats pour le premier trimestre de 2008 ont été touchés
négativement par les éléments suivants :
    -   Une charge de 2,28 G$ (1,54 G$ après impôts, ou 4,51 $ par action) à
        l'égard de la protection contre le risque de crédit souscrite auprès
        de ACA Financial Guaranty Corp. (ACA);
    -   Une charge de 626 M$ (422 M$ après impôts, ou 1,24 $ par action) à
        l'égard de la protection contre le risque de crédit souscrite auprès
        de garants financiers autres que ACA;
    -   Des pertes de 473 M$ (316 M$ après impôts, ou 0,93 $ par action)
        liées à l'évaluation à la valeur du marché des titres adossés à des
        créances avec flux groupés (TAC flux groupés) et des titres adossés à
        des créances hypothécaires à l'habitation liés au marché américain
        des prêts hypothécaires à l'habitation, déduction faite des gains sur
        les couvertures connexes;
    -   Une perte combinée de 108 M$ (64 M$ après impôts, ou 0,19 $ par
        action) liée à la vente de certaines des activités américaines de la
        Banque CIBC à Oppenheimer Holdings Inc. (Oppenheimer), aux
        changements apportés à l'équipe de direction et au retrait de la CIBC
        de certaines autres activités et à leur restructuration.
    

    Pour le premier trimestre de 2008, la perte nette, la perte diluée par
action et la perte diluée par action (comptabilité de caisse) sont en
opposition au bénéfice net de 884 M$, au bénéfice dilué par action de 2,53 $
et au bénéfice dilué par action (comptabilité de caisse) de 2,55 $(1) du
trimestre précédent, qui englobaient des éléments d'importance qui, regroupés,
représentaient un bénéfice net de 0,25 $ l'action.
    "Nos pertes liées au marché américain des prêts hypothécaires à
l'habitation sont bien décevantes et ne sont pas conformes à notre objectif
stratégique d'un rendement constant et durable, affirme Gerald T. McCaughey,
président et chef de la direction. Notre objectif est de voir à ce que la
Banque CIBC poursuive le plan stratégique que nous avons établi et qui, depuis
deux ans, a créé de la valeur pour nos actionnaires."

    Le point sur les priorités d'entreprise

    Solidité de l'entreprise
    En dépit de la conjoncture défavorable qui a caractérisé le premier
trimestre, les activités de détail de la Banque CIBC ont dans l'ensemble
affiché une bonne tenue.
    Marchés de détail CIBC a inscrit des revenus de 2 371 M$, en hausse de
98 M$, ou 4 %, par rapport au même trimestre du dernier exercice.
    Au premier trimestre, le bénéfice net s'est établi à 657 M$, une
amélioration de 15% en regard de l'exercice précédent. Ce solide résultat a
découlé de la croissance des volumes et de l'acquisition de FirstCaribbean
International Bank, contrebalancées partiellement par la diminution des
revenus de courtage.
    La Banque CIBC a conservé ou amélioré sa part de marché dans la plupart
des principaux secteurs de produits. Du côté du portefeuille des prêts aux
particuliers, la part de marché, qui avait reculé au cours des trimestres
antérieurs, s'est stabilisée, la CIBC ayant repositionné le profil de risque
de ce portefeuille.
    Marchés mondiaux CIBC a dégagé une perte de 2,2 G$. Cette perte a découlé
des baisses de valeur susmentionnées à l'égard de la protection contre le
risque de crédit souscrite auprès de garants financiers et des pertes de
valeur des TAC flux groupés et des titres adossés à des créances hypothécaires
à l'habitation liés au marché américain des prêts hypothécaires à
l'habitation.
    La conjoncture et les conditions du marché liées aux garants financiers
pourraient changer dans l'avenir, ce qui pourrait engendrer des pertes futures
importantes.
    La Banque CIBC a adopté plusieurs mesures en vue d'améliorer la
convergence des activités de Marchés mondiaux avec l'objectif de rendement
constant et durable de la CIBC.
    La CIBC a réduit les activités de son segment de produits de crédits
structurés dans lequel l'exposition au marché américain des prêts
hypothécaires à l'habitation a pris naissance et a réduit graduellement les
positions existantes. A plus grande échelle, la CIBC a rajusté la composition
de ses activités en se retirant des entreprises qui ne respectaient pas
totalement le profil de risque et la stratégie souhaités. Au cours du
trimestre, la CIBC a conclu la vente de ses services bancaires
d'investissement américains à Oppenheimer et s'est retirée des activités
européennes de financement par effet de levier. La Banque CIBC a également
transféré les activités du Groupe Entreprises à Marchés de détail CIBC, de
façon à permettre à Marchés mondiaux CIBC de se concentrer sur ses activités
essentielles liées aux marchés des capitaux d'emprunt et aux services
bancaires d'investissement.

    Productivité
    En plus de continuer d'investir et de positionner ses activités
essentielles en vue de leur rendement à long terme, la Banque CIBC est fidèle
à son engagement de réaliser son objectif stratégique d'un coefficient
d'efficacité qui se situe à la médiane des grandes banques canadiennes.
    L'objectif de la Banque CIBC pour 2008 consiste à garder ses frais aux
niveaux annualisés du quatrième trimestre de 2006, exclusion faite de
FirstCaribbean et de la restructuration aux Etats-Unis commencée en 2007.
    Les frais pour le premier trimestre ont totalisé 1 761 M$, une baisse par
rapport à ceux de 1 874 M$ du trimestre précédent, attribuable surtout à la
diminution des frais liés aux droits à la plus-value des actions et à la
baisse des coûts associés à la vente de certaines de nos activités
américaines.
    Au chapitre de la productivité, la Banque CIBC consacre ses efforts à
l'amélioration de la croissance des revenus ainsi qu'au contrôle continu des
frais.

    Solidité du bilan
    La troisième priorité de la Banque CIBC est la solidité du bilan. Comme
il a déjà été mentionné, la Banque CIBC met davantage l'accent sur cette
priorité pour 2008, en raison de la conjoncture incertaine.
    En janvier, la Banque CIBC a renforcé ses fonds propres en émettant des
actions ordinaires pour un montant de 2,9 G$, par voie d'un placement privé et
d'une émission publique d'actions.
    "L'amélioration de la position de nos fonds propres nous procure une zone
de sécurité en prévision de toute détérioration supplémentaire de la
conjoncture, notamment du marché américain des prêts hypothécaires à
l'habitation où nous sommes présents, tout en nous permettant de continuer
d'investir dans nos activités essentielles solides, ajoute M. McCaughey. Le
succès du placement privé et de l'émission publique d'actions a un lien direct
avec les perspectives à long terme de la Banque CIBC et la valeur inhérente
que notre entreprise peut procurer."
    La solidité du bilan demeurera la principale priorité de la Banque CIBC
en 2008.

    Nomination de membres de l'équipe de direction

    Le 7 janvier, la Banque CIBC a annoncé la nomination de trois membres de
la haute direction.
    Tom Woods, anciennement chef des services financiers de la CIBC, a été
nommé chef de la gestion du risque. M. Woods est un professionnel aguerri, qui
a une compréhension approfondie du profil de risque de la Banque CIBC. Il se
consacrera avant tout à effectuer une révision complète des processus de
gestion du risque de la Banque CIBC.
    David Williamson, auparavant chef de la direction d'Atlas Cold Storage et
chef des services financiers de Clarica, compagnie d'assurance vie, s'est
joint le 10 janvier à la Banque CIBC à titre de chef des services financiers.
M. Williamson possède de solides antécédents et une vaste expérience des
institutions financières.
    Richard Nesbitt, chef de la direction du Groupe TSX depuis 2004, occupera
le poste de chef de la direction de Marchés mondiaux CIBC à compter du
29 février. M. Nesbitt aidera Marchés mondiaux CIBC à maintenir le cap sur la
rentabilité et la prospérité de ses activités essentielles.

    Apporter davantage aux collectivités

    La Banque CIBC maintient son engagement à appuyer des causes qui comptent
pour ses clients, ses employés et les collectivités où elle exerce ses
activités.
    Le 5 décembre 2007, les employés de Marchés mondiaux CIBC et de CIBC Wood
Gundy du monde entier ont récolté plus de 10,1 M$ au profit de la Fondation
pour l'enfance de Marchés mondiaux CIBC. La Journée du Miracle vient en aide
aux organismes d'aide à l'enfance dans les collectivités partout dans le monde
où Marchés mondiaux CIBC et CIBC Wood Gundy exercent leurs activités. En
outre, la campagne Centraide 2007 de la Banque CIBC a permis de recueillir
plus de 7,8 M$ au Canada, notamment 2,9 M$ en dons de sociétés. Plus de 10 000
employés et retraités au Canada ont donné leur temps ou de l'argent à la
campagne.

    
    ----------------------------------
    (1) Pour plus de précisions, voir la section Mesures non
        conformes aux PCGR.
    

    L'information figurant dans les pages qui suivent fait partie du présent
communiqué de presse.

    (Le conseil d'administration de la Banque CIBC a passé en revue le
présent communiqué de presse avant sa publication. Le président et chef de la
direction et le chef de la gestion du risque de la Banque CIBC s'appuient sur
les procédures et contrôles de la Banque CIBC pour leur attestation du rapport
financier du premier trimestre et des procédures et contrôles. Le chef de la
direction et le chef de la gestion du risque de la Banque CIBC présenteront
volontairement une attestation à la Securities and Exchange Commission quant à
l'information financière du premier trimestre de la Banque CIBC, y compris les
états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés ci-joints. Ils
présenteront les mêmes attestations aux Autorités canadiennes en valeurs
mobilières.)


    RAPPORT DE GESTION
    -------------------------------------------------------------------------

    Le rapport de gestion doit être lu avec les états financiers consolidés
intermédiaires non vérifiés figurant dans le présent rapport trimestriel et
avec le rapport de gestion de notre Reddition de comptes annuelle 2007. Les
états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés ont été dressés selon
les principes comptables généralement reconnus (PCGR) du Canada et sont
libellés en dollars canadiens. Le rapport de gestion est en date du 28 février
2008. D'autres renseignements concernant la CIBC peuvent être obtenus sur le
site SEDAR, à l'adresse www.sedar.com et sur le site de la Securities and
Exchange Commission (SEC) des Etats-Unis à l'adresse www.sec.gov. Aucune
information du site Web de la CIBC (www.cibc.com/francais) n'est censée avoir
été intégrée par renvoi aux présentes. Certains chiffres correspondants ont
été reclassés afin de rendre leur présentation conforme à celle adoptée pour
la période considérée. Un glossaire des termes utilisés dans le présent
rapport trimestriel figure aux pages 149 et 150 de notre Reddition de comptes
annuelle 2007.

    Modifications à la présentation de l'information financière

    Voici un sommaire des modifications à la présentation de l'information
financière mises en oeuvre au premier trimestre de 2008 :

    
    -   Nous avons adopté la ligne directrice Convergence internationale de
        la mesure et des normes de fonds propres - Dispositif révisé, connue
        sous le nom d'Accord de Bâle II. Se reporter à la section Gestion du
        risque pour plus de précisions.
    -   Nous avons transféré les services du Groupe Entreprises de Marchés
        mondiaux CIBC vers Marchés de détail CIBC. L'information des périodes
        précédentes a été retraitée.
    -   Nous avons fait passer le revenu lié à la titrisation des secteurs
        d'activité (cartes de crédit, prêts hypothécaires et crédit
        personnel) au poste Divers de Marchés de détail CIBC. L'information
        des périodes précédentes a été retraitée.
    -   Nous avons fait passer le revenu du Service Gestion-Conseil du
        segment Courtage de détail à celui de Gestion d'actifs, les deux
        faisant partie de Marchés de détail CIBC. L'information des périodes
        précédentes a été retraitée.
    -   Nous avons réparti la provision générale pour pertes sur créances
        entre les secteurs d'activité stratégiques (Marchés de détail CIBC et
        Marchés mondiaux CIBC). Avant 2008, la provision générale (à
        l'exception de celle liée à FirstCaribbean International Bank)
        faisait partie du poste Siège social et autres. L'information des
        périodes précédentes n'a pas été retraitée.
    -   Nous avons reclassé la provision pour pertes sur créances relative à
        la tranche non utilisée des facilités de crédit dans les autres
        passifs. Avant 2008, ce montant figurait dans la provision pour
        pertes sur créances. L'information des périodes précédentes n'a pas
        été retraitée.
    

    UN MOT SUR LES ENONCES PROSPECTIFS

    De temps à autre, nous faisons des énoncés prospectifs écrits ou oraux au
sens de certaines lois en matière de valeurs mobilières, y compris le présent
rapport, dans d'autres dépôts auprès d'organismes de réglementation canadiens
ou de la SEC des Etats-Unis, et dans d'autres communications. Ces énoncés
comprennent, sans toutefois s'y limiter, des déclarations dans les sections
"Le point sur les priorités d'entreprise", "Vue d'ensemble - Evénements
importants", "Vue d'ensemble - Perspectives" et "Rétrospective du rendement
financier - Impôts sur les bénéfices" du présent rapport de gestion et
d'autres déclarations concernant nos activités, nos secteurs d'activité, notre
situation financière, notre gestion des risques, nos priorités, nos cibles,
nos objectifs permanents ainsi que nos stratégies et perspectives pour 2008 et
les exercices subséquents. Ces énoncés se reconnaissent habituellement à
l'emploi de termes comme "croire", "prévoir", "compter", "s'attendre à",
"estimer" et d'autres expressions de même nature et de verbes au futur et au
conditionnel. De par leur nature, ces énoncés prospectifs nous obligent à
faire des hypothèses, notamment des hypothèses économiques qui sont présentées
dans la section "Perspectives" du présent rapport, et sont assujettis aux
risques inhérents et aux incertitudes qui peuvent être de nature générale ou
spécifique. Divers facteurs, dont nombre sont indépendants de notre volonté,
influent sur nos activités, notre rendement et nos résultats et pourraient
faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des
résultats attendus dans les énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent :
des changements d'ordre législatif ou réglementaire dans les territoires où
nous sommes en exploitation; les changements apportés aux lignes directrices
relatives au capital fondé sur les risques et aux directives d'information, et
leur interprétation; l'issue de poursuites et des questions connexes;
l'incidence de modifications des normes comptables et des règles et leur
interprétation; les changements apportés au montant estimé des réserves et
provisions; l'évolution des lois fiscales; la possibilité que le taux
d'imposition réel normal que nous avons estimé ne se réalise pas; la situation
ou les changements politiques; l'incidence possible de conflits internationaux
et de la guerre au terrorisme, des catastrophes naturelles, des urgences en
matière de santé publique, des perturbations occasionnées aux infrastructures
des services publics et toute autre catastrophe sur nos activités; la
fiabilité de tiers de fournir les infrastructures nécessaires à nos activités;
l'exactitude et l'exhaustivité de l'information qui nous est fournie par nos
clients et contreparties; le défaut de tiers de remplir leurs obligations
envers nous ou nos sociétés affiliées; l'intensification de la concurrence
livrée par des concurrents existants ou de nouveaux venus dans le secteur des
services financiers; l'évolution des technologies; la tenue des marchés
financiers mondiaux; les fluctuations des taux d'intérêt et de change; la
conjoncture économique mondiale et celle du Canada, des Etats-Unis et d'autres
pays où nous menons nos activités; les changements de prix et de taux du
marché qui pourraient réduire la valeur des produits financiers; notre
capacité à élaborer et à lancer des produits et services, à élargir nos canaux
de distribution existants et à en créer de nouveaux, et à accroître les
revenus que nous en tirons; les changements des habitudes des clients en
matière de consommation et d'économie; et notre capacité à anticiper et à
gérer les risques associés à ces facteurs. Cette énumération ne couvre pas
tous les facteurs susceptibles d'influer sur nos énoncés prospectifs. Aussi,
ces facteurs et d'autres doivent-ils éclairer la lecture des énoncés
prospectifs sans toutefois que les lecteurs ne s'y fient indûment. Nous ne
nous engageons à mettre à jour aucun énoncé prospectif du présent rapport ou
d'autres communications, sauf si la loi l'exige.

    
    POINTS SAILLANTS FINANCIERS DU PREMIER TRIMESTRE

    -------------------------------------------------------------------------

                                                     Aux dates indiquées ou
                                            pour les trois mois terminés le
                                         ------------------------------------
                                          31 janv.      31 oct.     31 janv.
    Non vérifié                              2008         2007         2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Données relatives aux actions
     ordinaires
    Par action - (perte) bénéfice de base   (4,39)$       2,55 $       2,13 $
      - (perte) bénéfice de base
         (comptabilité de caisse)(1)        (4,36)        2,57         2,14
      - (perte) bénéfice dilué(e)           (4,39)        2,53         2,11
      - (perte) bénéfice dilué(e)
         (comptabilité de caisse)(1)        (4,36)        2,55         2,12
      - dividendes                           0,87         0,87         0,70
      - valeur comptable                    32,76        33,31        31,85
    Cours de l'action
      - haut                                99,81       103,30       102,00
      - bas                                 64,70        87,00        88,96
      - clôture                             73,25       102,00       100,88
    Nombre d'actions en circulation
     (en milliers)
      - moyen de base                     338 732      334 849      336 486
      - moyen dilué                       340 811      337 927      339 942
      - à la fin de la période            380 650      334 989      337 139
    Capitalisation boursière
     (en millions de dollars)              27 883 $     34 169 $     34 011 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Mesures de valeur
    Ratio cours/bénéfice (sur 12 mois)       26,9         11,1         12,7
    Rendement des actions (selon le
     cours de clôture de l'action)            4,7 %        3,4 %        2,8 %
    Ratio dividendes/bénéfice                négl.        34,1 %       32,9 %
    Cours/valeur comptable                   2,24         3,06         3,17
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultats financiers
     (en millions de dollars)
    Total des revenus                        (521)$      2 946 $      3 091 $
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances                      172          132          143
    Frais autres que d'intérêts             1 761        1 874        1 943
    (Perte nette) bénéfice net             (1 456)         884          770
    -------------------------------------------------------------------------
    Mesures financières
    Coefficient d'efficacité                 négl.        63,6 %       62,9 %
    Coefficient d'efficacité
     (comptabilité de caisse), base
     d'imposition équivalente (BIE)(1)       négl.        60,9 %       61,5 %
    Rendement des capitaux propres          (52,9)%       30,3 %       27,1 %
    Marge d'intérêts nette                   1,33 %       1,45 %       1,33 %
    Marge d'intérêts nette sur l'actif
     productif d'intérêts moyen              1,57 %       1,67 %       1,52 %
    Rendement de l'actif moyen              (1,68)%       1,03 %       0,97 %
    Rendement de l'actif productif
     d'intérêts moyen                       (1,98)%       1,19 %       1,10 %
    Rendement total des actionnaires        (27,3)%       11,2 %       16,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Données du bilan et hors bilan
     (en millions de dollars)
    Encaisse, dépôts auprès d'autres
     banques et valeurs mobilières         99 411 $    100 247 $    108 482 $
    Prêts et acceptations                 171 090      170 678      159 530
    Total des actifs                      347 734      342 178      322 608
    Dépôts                                239 976      231 672      223 625
    Capitaux propres des porteurs
     d'actions ordinaires                  12 472       11 158       10 736
    Actif moyen                           344 528      340 236      316 122
    Actif productif d'intérêts moyen      293 166      294 591      276 799
    Capitaux propres moyens des
     porteurs d'actions ordinaires         11 181       11 191       10 474
    Biens administrés                   1 169 570    1 187 567    1 122 184
    -------------------------------------------------------------------------
    Mesures de qualité du bilan
    Actions ordinaires/actif pondéré
     en fonction du risque(2)                10,6 %        8,8 %        8,7 %
    Actif pondéré en fonction du risque
     (en milliards de dollars)(2)           117,4 $      127,4 $      124,1 $
    Ratio des fonds propres de première
     catégorie(2)                            11,4 %        9,7 %        9,6 %
    Ratio du total des fonds propres(2)      15,2 %       13,9 %       14,1 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres renseignements
    Ratio détail/gros(3)                  71 %/29 %    73 %/27 %    74 %/26 %
    Effectif permanent                     40 237       40 457       40 559
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Pour plus de précisions, voir la section Mesures non conformes aux
        PCGR.
    (2) Le premier trimestre de 2008 repose sur le dispositif de Bâle II
        alors que les trimestres précédents reposaient sur la méthode
        Bâle I.
    (3) Le ratio représente le capital attribué aux secteurs d'activité à
        la fin de la période.
    négl. Négligeable en raison de la perte nette.
    


    VUE D'ENSEMBLE
    -------------------------------------------------------------------------

    La perte nette s'est établie à 1 456 M$ pour le trimestre, en regard du
bénéfice net de 770 M$ au trimestre correspondant de l'exercice précédent et
de 884 M$ au trimestre précédent.
    Nos résultats pour la période considérée ont été touchés positivement par
les facteurs suivants :

    
    -   un montant de 171 M$ (115 M$ après impôts) découlant de l'incidence
        de la variation des écarts de taux sur l'évaluation à la valeur du
        marché de notre portefeuille de dérivés de crédit adossés aux prêts
        aux entreprises (128 M$, 86 M$ après impôts) et aux garants
        financiers (43 M$, 29 M$ après impôts);

    -   un montant de 56 M$ représentant l'incidence d'éléments fiscaux
        importants.

    Par ailleurs, nos résultats pour la période considérée ont été touchés
négativement par les facteurs suivants :

    -   une charge de 2,28 G$ (1,54 G$ après impôts) à l'égard de la
        protection contre le risque de crédit souscrite auprès de ACA
        Financial Guaranty Corp. (ACA);

    -   une charge de 626 M$ (422 M$ après impôts) à l'égard de la protection
        contre le risque de crédit souscrite auprès de garants financiers
        autres que ACA;

    -   des pertes de 473 M$ (316 M$ après impôts) liées à l'évaluation à la
        valeur du marché des titres adossés à des créances avec flux groupés
        (TAC flux groupés) et des titres adossés à des créances hypothécaires
        à l'habitation liés au marché américain des prêts hypothécaires à
        l'habitation, déduction faite des gains sur les couvertures connexes;

    -   une perte combinée de 108 M$ (64 M$ après impôts) liée à la vente de
        certaines de nos activités américaines à Oppenheimer Holdings Inc.
        (Oppenheimer), aux changements apportés à l'équipe de direction et à
        notre retrait de certaines autres activités et à leur
        restructuration.
    

    Comparaison avec le premier trimestre de 2007

    L'importante baisse de revenus par rapport au trimestre correspondant de
l'exercice précédent est principalement attribuable aux baisses de valeur de
2,9 G$ liées au risque de crédit et à la perte de 473 M$ liée à l'évaluation à
la valeur du marché des créances liées au marché américain des prêts
hypothécaires à l'habitation susmentionnées. Le rétrécissement des marges sur
les produits de prêt au détail, la perte liée à la vente de certaines de nos
activités américaines et la diminution des revenus des activités de Services
de banque d'affaires ont également contribué à ce recul. Les revenus ont été
avantagés par la hausse des gains sur dérivés de crédit, la croissance des
volumes de produits de détail et l'incidence de l'acquisition de
FirstCaribbean. La dotation à la provision pour pertes sur créances a
augmenté, en raison des recouvrements inférieurs associés aux portefeuilles de
prêts aux entreprises. Les frais autres que d'intérêts ont diminué, sous
l'effet surtout de la baisse de la rémunération liée au rendement. La perte
subie pour le trimestre s'est traduite par une économie d'impôts.

    Comparaison avec le quatrième trimestre de 2007

    L'importante baisse de revenus est en grande partie imputable aux baisses
de valeur susmentionnées de 2,9 G$ liées au risque de crédit. Le gain de 456
M$ lié à Visa réalisé au trimestre précédent, ainsi que, pour le trimestre
considéré, la baisse des revenus de Services de banque d'affaires et la perte
liée à la vente de certaines de nos activités américaines ont également
contribué à ce recul. Les revenus ont été avantagés par la hausse des gains
sur les dérivés de crédit. La dotation à la provision pour pertes sur créances
a connu une hausse, en raison surtout des recouvrements inférieurs et des
pertes supérieures associés au portefeuille de prêts aux entreprises. Les
frais autres que d'intérêts ont régressé, du fait de la majoration des frais
associés à la vente de certaines de nos activités américaines au trimestre
précédent. La perte subie pour le trimestre a donné lieu à une économie
d'impôts.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Nos résultats pour les périodes précédentes ont été touchés par les
    éléments suivants :

    Quatrième trimestre de 2007
    ---------------------------
    -   Des baisses de valeur de 463 M$ (302 M$ après impôts) liées à
        l'évaluation à la valeur du marché des TAC flux groupés et des
        créances hypothécaires liées au marché américain des prêts
        hypothécaires à l'habitation;
    -   un gain de 456 M$ (381 M$ après impôts et participation minoritaire)
        lié à la restructuration de Visa à l'échelle mondiale (gain lié à
        Visa);
    -   des frais de 47 M$ (26 M$ après impôts) liés à la vente de certaines
        de nos activités américaines à Oppenheimer Holdings Inc.
        (Oppenheimer);
    -   un montant de 27 M$ (22 M$ après impôts) au titre de la reprise nette
        sur les provisions pour les questions judiciaires;
    -   un montant de 17 M$ (11 M$ après impôts) représentant l'incidence
        positive des écarts de taux des dérivés.

    Premier trimestre de 2007
    -------------------------
    -   Un montant de 6 M$ (4 M$ après impôts) représentant l'incidence
        négative des écarts de taux des dérivés.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Evénements importants

    Vente de certaines de nos activités américaines

    En date du 1er janvier 2008, nous avons vendu à Oppenheimer nos services
bancaires d'investissement, nos activités de financement par effet de levier,
nos activités de négociation d'actions et nos activités sur des marchés de
titres de créances connexes exercées aux Etats-Unis, ainsi que nos services
bancaires d'investissement et nos activités de négociation d'actions en Israel
(les "activités cédées"). Au cours du trimestre, nous avons inscrit une perte
de 80 M$ liée à la vente. La vente à Oppenheimer de certaines autres activités
liées aux marchés des capitaux d'emprunt américains, que nous exerçons au
Royaume-Uni et en Asie, devrait être conclue au deuxième trimestre de 2008.
    Les droits au titre de l'octroi d'actions subalternes de la CIBC détenues
par les employés mutés chez Oppenheimer continueront d'être acquis
conformément aux dispositions originales. Pour soutenir cette entente de
rémunération, Oppenheimer remboursera à la CIBC le coût de l'octroi d'actions
subalternes au fur et à mesure que les droits seront acquis, moment auquel
nous comptabiliserons les remboursements dans le revenu autre que d'intérêts.
    La cession ne devrait pas avoir une incidence importante sur nos
résultats d'exploitation courants.

    Risque non couvert lié au marché américain des prêts hypothécaires
    à l'habitation

    Nos placements dans des TAC flux groupés et des titres adossés à des
créances hypothécaires à l'habitation ainsi que d'autres opérations effectuées
avec des entités exposées à ce marché nous exposent au marché américain des
prêts hypothécaires à l'habitation. Au cours du trimestre, les pertes
réalisées et latentes liées à ce risque, déduction faite des gains sur les
couvertures connexes, ont atteint 475 M$ US (473 M$). Au 31 janvier 2008, le
montant nominal de référence de notre exposition au risque brut non couvert
lié au marché américain des prêts hypothécaires à l'habitation totalisait
environ 1,6 G$ US (1,6 G$). Nous avons subi des pertes à l'évaluation à la
valeur du marché de ces positions, de sorte que le montant correspondant au
risque net non couvert est d'environ 286 M$ US (287 M$). Les couvertures
d'indices de prêts hypothécaires à risque élevé d'un montant nominal de
référence de 300 M$ US (301 M$) et la juste valeur de 150 M$ US (151 M$) ont
atténué cette exposition au risque. Au cours du trimestre, nous avons constaté
un gain de 24 M$ US (24 M$) au titre de ces couvertures.

    Risque couvert lié au marché américain des prêts hypothécaires à
    l'habitation et autres risques liés aux garants financiers

    Notre exposition au risque lié au marché américain des prêts
hypothécaires à l'habitation est couverte auprès de garants financiers et
d'autres contreparties. Le tableau suivant présente les montants nominaux de
référence et les justes valeurs de la protection souscrite par la
contrepartie. La juste valeur, déduction faite de rajustements de valeur, est
incluse dans les instruments dérivés présentés dans les autres actifs du bilan
consolidé.

    
    En millions de dollars US, au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
                                                            Liés au marché
                                                             américain des
                               Notations de crédit        prêts hypothécaires
                               (au 26 février 2008)         à l'habitation
                         -------------------------------- -------------------
                                                                     Juste
                                                                     valeur
                                                           Montant    des
                            Standard   Moody's    Fitch    nominal  contrats
                          and Poor's   Investor  Ratings     de     de déri-
                                       Services           référence   vés(1)
                                                          -------------------
                                                              A         B
    -------------------------------------------------------------------------
    Garants financiers

    No. I                      A-(2)      A3        A(2)    2,628 $   1 508 $
    No. II                    AAA        Aaa(2)   AAA(2)      628       556
    No. III                     A(3)      A3(2)    AA(2)      566       362
    No. IV                    AAA(2)     Aaa(2)    AA(2)      549       217
    No. V                     AAA        Aaa      AAA(2)       85         -
    No. VI(4)                 CCC(3)       -        -       3 453     2 353
    -------------------------------------------------------------------------
                                                            7 909     4 996
    Autre contrepartie

    No. VII(5)                 AA         Aa(2)    AA(2)      591       182
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'exposition
     couverte liée au marché
     américain des prêts
     hypothécaires à l'habitation                           8 500 $   5 178 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Avant rajustement de la valeur.
    (2) Fait l'objet d'une surveillance de crédit assortie d'incidences
        négatives.
    (3) Fait l'objet d'une surveillance de crédit.
    (4) ACA. Pour plus de précisions, se reporter à la description ci-après.
    (5) Importante société américaine de services financiers et d'assurance
        multinationale diversifiée avec laquelle la CIBC a conclu des
        ententes de garantie standard.
    


    Garants financiers
    Au cours du trimestre, nous avons imputé 2,30 G$ US (2,28 G$) au titre
des contrats de couverture de ACA (dont 30 M$ US (30 M$) au titre de contrats
non liés au marché américain des prêts hypothécaires à l'habitation qui ont
été dénoués au cours du trimestre), par suite de la baisse de sa cote à une
cote inférieure. Au 31 janvier 2008, la juste valeur des contrats de dérivés
conclus avec ACA totalisait 70 M$ US (70 M$), déduction faite du rajustement
de valeur. Le rendement des actifs sous-jacents et celui de ACA pourrait
entraîner des imputations supplémentaires.
    Nous sommes également exposés à 10 autres garants financiers et les
actifs sous-jacents en cause ne sont pas liés au marché américain des prêts
hypothécaires à l'habitation. La juste valeur de cette exposition
s'établissait à 885 M$ US (888 M$) au 31 janvier 2008. La juste valeur du
risque le plus important lié à tout garant financier s'élevait à 219 M$ US
(220 M$).
    Nous avons imputé un montant de 624 M$ US (626 M$) à l'égard de notre
exposition aux garants financiers afin de hausser nos rajustements de valeur à
648 M$ US (650 M$) au 31 janvier 2008. La méthode utilisée pour calculer ses
rajustements de valeur (à l'exclusion de ACA) a été changée au cours du
premier trimestre pour tenir compte des écarts de taux observés sur le marché.
La conjoncture et les conditions du marché liées à ces contreparties
pourraient changer dans l'avenir, ce qui pourrait engendrer des pertes futures
importantes.
    Parmi les éléments qui réduisent l'exposition à ces garants financiers (à
l'exclusion de ACA), notons les couvertures de crédit dont le montant nominal
de référence s'établit à 525 M$ US (527 M$) et la juste valeur de 63 M$ US
(63 M$) au 31 janvier 2008. Au cours du trimestre, nous avons constaté un gain
de 42 M$ US (43 M$) au titre de ces couvertures.

    Facilités de trésorerie sur les fonds multicédants de papier commercial
    adossés à des créances (PCAC)

    Au 31 janvier 2008, nous détenions du papier commercial adossé à des
actifs émis par des fonds multicédants que nous soutenons totalisant 1,0 G$
(3,1 G$, au 31 octobre 2007). Nous détenions également une participation d'une
valeur nominale de 358 M$, (358 M$ au 31 octobre 2007), dans des titres de
PCAC non soutenus par des banques, qui sont assujettis à la "Proposition de
Montréal". Au cours du trimestre, nous avons constaté dans l'état des
résultats consolidé des pertes de 8 M$ à l'égard de certains titres de PCAC
non soutenus par des banques. La juste valeur estimative des titres restants a
fait l'objet de fluctuations défavorables de 75 M$, montant qui a été constaté
dans les autres éléments du résultat étendu.
    Au 31 janvier 2008, les facilités de garantie de liquidité consenties par
la CIBC aux fonds multicédants de PCAC totalisaient 14,8 G$ (17,3 G$ au
31 octobre 2007). Environ 94 % (92 % au 31 octobre 2007) des facilités ont été
consenties aux fonds multicédants de PCAC soutenus par la Banque CIBC au
Canada.

    Facteurs de risque liés aux rajustements de la juste valeur

    A notre avis, nous avons rajusté la juste valeur adéquatement et effectué
les baisses de valeur appropriées jusqu'à maintenant. Le calcul des
rajustements de la juste valeur et des baisses de valeur exige que nous
fondions nos estimations sur les processus comptables et sur le jugement de la
direction. Nous évaluons de façon continue le caractère adéquat des
rajustements de la juste valeur et des baisses de valeur. Les montants des
rajustements de la juste valeur et des baisses de valeur pourraient être
modifiés si des événements le justifient.

    Capital-actions émis

    Au cours du trimestre, nous avons émis 45,3 millions d'actions ordinaires
pour un produit net de 2,9 G$, par voie d'un placement privé et d'une émission
publique d'actions.

    Placement privé
    Nous avons émis 23,9 millions d'actions ordinaires pour un produit net de
1,5 G$ à un groupe d'investisseurs institutionnels, dont Société Financière
Manuvie, La Caisse de dépôt et placement du Québec, Cheung Kong (Holdings)
Ltd. et OMERS Administration Corporation.
    Les actions achetées dans le cadre du placement privé ne peuvent être
revendues avant l'expiration d'une période de détention de quatre mois
commençant à la date d'émission, sauf aux termes de certaines dispenses et de
l'obligation de conformité aux autres exigences des lois sur les valeurs
mobilières applicables.

    Emission publique d'actions
    Nous avons émis 21,4 millions d'actions ordinaires pour un produit net de
1,4 G$.

    Retrait de certaines activités

    Etant donné la conjoncture incertaine et l'attention que nous portons aux
activités essentielles de Marchés mondiaux CIBC, nous nous retirons des
activités européennes de financement par effet de levier et avons réduit nos
activités de crédit structurées qui étaient à l'origine de notre exposition au
marché américain des prêts hypothécaires à l'habitation. Les risques inhérents
à ces activités sont actuellement gérés par une équipe spécialisée,
indépendante des activités courantes de Marchés mondiaux CIBC, qui a le mandat
de réduire les risques résiduels.

    Visa Inc.

    Le 25 février 2008, Visa Inc. a annoncé son intention de lancer un
premier appel public à l'épargne visant ses actions de catégorie A à un prix
situé entre 37 $ US et 42 $ US l'action, ce qui suggère que la juste valeur de
nos actions de Visa est de 80 M$ à 130 M$ inférieure à la valeur comptable.
Par conséquent, si le premier appel public à l'épargne et le rachat
obligatoire d'une partie de nos actions (qui devraient représenter environ
50 % de notre participation) se produisent au deuxième trimestre de 2008, il
est probable que nous comptabilisions une perte à la vente de ces actions. Par
ailleurs, au cours du deuxième trimestre, nous évaluerons la mesure dans
laquelle nous devrons comptabiliser une perte de valeur durable sur le reste
de nos actions. Le montant des pertes que nous comptabiliserons subira l'effet
du premier appel public à l'épargne ainsi que du processus de rajustement
final, qui pourraient avoir une incidence positive ou négative sur le nombre
d'actions que nous détenons.

    Perspectives

    Au premier semestre de 2008, en raison de la récession qui semble
imminente aux Etats-Unis, le ralentissement de l'économie canadienne et la
faiblesse des exportations devraient freiner la croissance. Nous prévoyons que
les économies des deux côtés de la frontière devraient retrouver un rythme de
croissance modéré au deuxième semestre de 2008, qui devrait être soutenue par
les importantes réductions des taux d'intérêt des banques centrales et par les
incitatifs fiscaux. La vigueur des marchés mondiaux des ressources et la
stabilité du marché de l'habitation devraient permettre à l'économie
canadienne de surclasser l'économie des Etats Unis.
    Marchés de détail CIBC devrait tirer profit des taux de chômage toujours
bas, de la baisse des taux d'intérêt et de la santé des marchés de
l'habitation, qui favorisent la croissance des prêts et des dépôts. Un
ralentissement de la hausse des prix de l'immobilier pourrait freiner les taux
de croissance des prêts hypothécaires. Les améliorations apportées au profil
de risque du portefeuille de prêts de détail non garantis devraient continuer
de nous avantager.
    Quant à Marchés mondiaux CIBC, la mollesse du marché boursier et les
préoccupations au sujet du risque de crédit, qui nuisent aux opérations par
emprunt à l'échelle mondiale, endigueront vraisemblablement l'activité de
fusions et d'acquisitions et de négociation d'actions. Nous prévoyons que la
demande de prêts augmentera, les investisseurs étant moins friands de papier
commercial. L'atonie de la croissance économique aux Etats-Unis et la vigueur
du dollar canadien pourraient laisser présager une période moins clémente pour
certains secteurs de l'économie canadienne, en termes de risque de crédit.


    
    RETROSPECTIVE DU RENDEMENT FINANCIER
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------

                                            Pour les trois mois terminés le
                                         ------------------------------------
                                          31 janv.      31 oct.     31 janv.
    En millions de dollars                   2008         2007         2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts                   1 154 $      1 240 $      1 059 $
    Revenu autre que d'intérêts            (1 675)       1 706        2 032
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du revenu                          (521)       2 946        3 091
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances                      172          132          143
    Frais autres que d'intérêts             1 761        1 874        1 943
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte) bénéfice avant impôts
     sur les bénéfices et
     participations sans contrôle          (2 454)         940        1 005
    (Bénéfice) charge d'impôts
     sur les bénéfices                     (1 002)          45          231
    Participations sans contrôle                4           11            4
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte) net(te)               (1 456)$        884 $        770 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Revenu net d'intérêts

    Le revenu net d'intérêts a augmenté de 95 M$, ou 9 %, par rapport au
trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison surtout de la
croissance des volumes de produits de détail, de l'incidence de l'acquisition
de FirstCaribbean et des baisses de valeur moindres liées à l'évaluation à la
valeur du marché des couvertures de juste valeur désignées. Les marges
favorables liées aux dépôts ont également contribué à cette hausse. Ces
majorations ont été en partie réduites par le rétrécissement des marges sur
les produits de prêt de détail.
    Le revenu net d'intérêts a reculé de 86 M$, ou 7 %, par rapport au
trimestre précédent, sous l'effet surtout de la baisse du revenu de dividende
sur les valeurs du compte de négociation et du revenu tiré des frais sur les
prêts hypothécaires, contrebalancée partiellement par l'augmentation des
volumes des produits de prêt de détail. Les marges favorables sur les prêts
hypothécaires et les dépôts ont été principalement annulées par la compression
des marges sur le crédit personnel et sur les cartes de crédit.

    Revenu autre que d'intérêts

    Le revenu autre que d'intérêt a été inférieur de 3 707 M$ à celui du même
trimestre de 2007, en raison principalement de la charge à l'égard de la
protection de crédit souscrite auprès de garants financiers et des baisses de
valeur liées à l'évaluation à la valeur du marché des titres du marché
américain des prêts hypothécaires à l'habitation. Les titres disponibles à la
vente ont affiché des gains inférieurs et ont donné lieu à des baisses de
valeur plus importantes au cours du trimestre. En outre, la perte liée à la
vente de certaines de nos activités américaines, et le revenu inférieur tiré
des opérations de couverture portant sur les attributions de droits à la
plus-value des actions (DPVA), le financement immobilier américain et le
courtage de détail ont contribué à ce repli. Ces facteurs ont été en partie
contrebalancés par les gains sur les dérivés de crédit découlant de
l'accentuation progressive des écarts de taux.
    Le revenu autre que d'intérêts a régressé de 3 381 M$ en comparaison du
trimestre précédent, sous l'effet principalement de la baisse de valeur à
l'égard de la protection de crédit souscrite auprès de garants financiers, et
du gain lié à Visa réalisé au trimestre précédent. Les titres disponibles à la
vente ont dégagé des gains inférieurs et ont fait l'objet de baisses de valeur
plus importantes au cours du trimestre. De plus, la perte liée à la vente de
certaines de nos activités américaines et la diminution du revenu tiré des
opérations de couverture portant sur les DPVA ont accentué ce recul. Ces
facteurs ont été en partie contrebalancés par les gains supérieurs sur les
dérivés de crédit découlant de l'élargissement progressif des écarts de taux.

    Dotation à la provision pour pertes sur créances

    La dotation à la provision pour pertes sur créances a connu une hausse de
29 M$, ou 20 %, en regard du premier trimestre de 2007, attribuable surtout à
la diminution des recouvrements associés au portefeuille de prêts aux
entreprises et de pertes plus importantes sur les portefeuilles de cartes en
raison de la croissance des volumes.
    La dotation à la provision pour pertes sur créances a connu une hausse de
40 M$, ou 30 %, en regard du trimestre précédent, attribuable surtout à la
diminution des recouvrements et à la hausse des pertes associés au
portefeuille de prêts aux entreprises.

    Frais autres que d'intérêts

    Les frais autres que d'intérêts ont été inférieurs de 182 M$, ou 9 %, à
ceux du trimestre correspondant de l'exercice précédent, du fait surtout de la
diminution de la rémunération liée au rendement, des frais liés aux DPVA et de
la provision pour les questions judiciaires, contrebalancée en partie par
l'incidence de l'acquisition de FirstCaribbean.
    Les frais autres que d'intérêts ont reculé de 113 M$, ou 6 %, par rapport
au trimestre précédent, les frais liés aux DPVA ayant été plus bas et les
frais liés à la vente de certaines de nos activités américaines au cours du
trimestre précédent, plus élevés. En outre, les frais liés au matériel
informatique et à la publicité, ainsi que les taxes d'affaires et les impôts
et taxes sur le capital ont diminué au cours du trimestre. Ces facteurs ont
été en partie contrebalancés par la reprise nette sur les provisions pour les
questions judiciaires du trimestre précédent.

    Impôts sur les bénéfices

    Une économie d'impôts sur les bénéfices de 1 002 M$ a été réalisée,
comparativement à la charge de 231 M$ inscrite au trimestre correspondant de
2007 et à la charge de 45 M$ du trimestre précédent. Cette économie est
attribuable à la perte subie au cours du trimestre, et englobe un montant de
63 M$ représentant l'incidence positive du report en arrière d'une dette
fiscale calculée selon les taux supérieurs prévus par la loi pour les
exercices précédents.
    Le taux de recouvrement fiscal réel a atteint 40,8 % pour le trimestre en
regard du taux d'imposition réel de 23,0 % pour le trimestre correspondant de
l'exercice précédent et de 4,8 % pour le trimestre précédent.
    Le taux de recouvrement fiscal réel rajusté et les taux de recouvrement
selon la base d'imposition équivalente (BIE) pour le trimestre terminé le
31 janvier 2008 se sont établis respectivement à 38,5 %(1) et 37,0 %(1).
    Bien que les taux varient d'un trimestre à l'autre, nous estimons
actuellement que le taux d'imposition réel durable rajusté se situera entre
20 % et 23 %, et que le taux d'imposition BIE durable rajusté se situera entre
24 % et 27 %. Ces taux sont déterminés en fonction des bénéfices estimatifs
dans différentes administrations à court terme et en fonction des taux
d'imposition en vigueur prévus dans ces administrations. L'incidence des
éléments non récurrents est exclue.

    Change

    Nos résultats libellés en dollars américains ont subi l'incidence des
fluctuations des taux de change du dollar américain par rapport au dollar
canadien. Le dollar canadien s'est apprécié de 14 % en moyenne par rapport au
dollar américain en regard du premier trimestre de 2007, ce qui a donné lieu à
une diminution de 70 M$ de la valeur convertie des bénéfices des
établissements dont la monnaie de fonctionnement est le dollar américain.

    
    -----------------------------
    (1) Pour plus de précisions, voir la section Mesures non conformes
        aux PCGR.


    Revue de l'information financière trimestrielle

                               2008                                    2007
    -------------------------------------------------------------------------
    En millions de dollars,
     sauf les données par
     action, pour les trois                          31
     mois terminés le       31 janv.   31 oct.  juillet  30 avril   31 janv.
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus
      Marchés de détail CIBC  2 371 $   2 794 $   2 386 $   2 309 $   2 273 $
      Marchés mondiaux CIBC  (2 957)        5       455       606       662
      Siège social et autres     65       147       138       135       156
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus          (521)    2 946     2 979     3 050     3 091
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances   172       132       162       166       143
    Frais autres que
     d'intérêts               1 761     1 874     1 819     1 976     1 943
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte) bénéfice avant
     impôts sur les bénéfices
     et participations
     sans contrôle           (2 454)      940       998       908     1 005
    Charge (économie)
     d'impôts sur les
     bénéfices               (1,002)       45       157        91       231
    Participations sans
     contrôle                     4        11         6        10         4
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net
     (perte nette)           (1 456)$     884 $     835 $     807 $     770 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Par action :
    Bénéfice de base
     (perte de base)          (4,39)$    2,55 $    2,33 $    2,29 $    2,13 $
    Bénéfice dilué
     (perte diluée)(1)        (4,39)$    2,53 $    2,31 $    2,27 $    2,11 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                                   2006
    -----------------------------------------------------
    En millions de dollars,
     sauf les données par
     action, pour les trois                31
     mois terminés le        31 oct.  juillet  30 avril
    -----------------------------------------------------
    Revenus
      Marchés de détail CIBC  2 171 $   2 164 $   2 094 $
      Marchés mondiaux CIBC     572       551       488
      Siège social et autres    147       111       195
    -----------------------------------------------------
    Total des revenus         2 890     2 826     2 777
    Dotation à la provision
     pour pertes sur créances    92       152       138
    Frais autres que
     d'intérêts               1 892     1 883     1 836
    -----------------------------------------------------
    (Perte) bénéfice avant
     impôts sur les bénéfices
     et participations
     sans contrôle              906       791       803
    Charge (économie)
     d'impôts sur les
     bénéfices                   87       125       190
    Participations sans
     contrôle                     -         4        28
    -----------------------------------------------------
    Bénéfice net
     (perte nette)              819 $     662 $     585 $
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------
    Par action :
    Bénéfice de base
     (perte de base)           2,34 $    1,88 $    1,65 $
    Bénéfice dilué
     (perte diluée)(1)         2,32 $    1,86 $    1,63 $
    -----------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------
    (1) En cas de perte, l'incidence des options sur actions pouvant être
        exercées sur le bénéfice dilué (la perte diluée) par action sera
        antidilutive; c'est pourquoi le bénéfice (la perte) de base par
        action et le bénéfice dilué (la perte diluée) par action seront
        identiques.
    

    Les facteurs saisonniers ont eu une incidence modérée sur nos résultats
trimestriels. Le premier trimestre est généralement caractérisé par une hausse
des achats par carte de crédit pendant la période des Fêtes. Le deuxième
trimestre compte moins de jours comparativement aux autres trimestres, ce qui
engendre une diminution du bénéfice. Pendant les mois d'été (juillet -
troisième trimestre et août - quatrième trimestre), les niveaux d'activité sur
les marchés financiers sont généralement à la baisse, ce qui a une incidence
sur nos activités de courtage, de gestion de placements et de gros.
    L'acquisition de FirstCaribbean a donné lieu à une majoration des revenus
de Marchés de détail CIBC depuis 2007. De plus, les revenus ont été
particulièrement élevés au quatrième trimestre en raison du gain lié à Visa.
Les revenus de Marchés mondiaux CIBC ont été touchés négativement depuis le
troisième trimestre de 2007 par les baisses de valeur liées à l'évaluation à
la valeur du marché des TAC flux groupés et des titres adossés à des créances
hypothécaires à l'habitation, et, particulièrement au cours du trimestre
courant, par les baisses de valeur à l'égard de la protection de crédit
souscrite auprès de garants financiers, y compris ACA. Les revenus de change
découlant du rapatriement du capital et des bénéfices non répartis tirés de
nos activités étrangères ont engendré une augmentation des revenus de Siège
social et autres au deuxième trimestre de 2006, alors que la déconsolidation
d'une entité à détenteurs de droits variables (EDDV) a donné lieu à une baisse
des revenus au troisième trimestre de 2006.
    Les provisions liées au crédit de détail ont légèrement augmenté en 2007,
du fait surtout des pertes plus importantes subies par le portefeuille de
cartes, attribuables aux volumes plus importants, et de l'acquisition de
FirstCaribbean. Les recouvrements et les reprises associés aux prêts aux
entreprises ont reculé, comparativement aux niveaux élevés atteints dans le
passé. Les reprises de la provision générale ont été incluses dans les
résultats des deuxièmes trimestres de 2007 et de 2006 et du quatrième
trimestre de 2006.
    Les frais autres que d'intérêts ont été plus élevés en 2007 en raison de
l'acquisition de FirstCaribbean. La rémunération liée au rendement a diminué
depuis le troisième trimestre de 2007. La reprise nette sur les provisions
pour les questions judiciaires a également entraîné des frais inférieurs au
troisième et au quatrième trimestres de 2007.
    Une économie d'impôts sur les bénéfices a été réalisée au premier
trimestre de 2008, du fait de la perte subie au cours du trimestre. Des
recouvrements d'impôts sur les bénéfices liés au règlement favorable de
diverses vérifications fiscales et aux éventualités d'ordre fiscal moindres
ont été constatés dans les résultats des trois derniers trimestres de 2007 et
de 2006. En règle générale, le revenu exonéré d'impôts a progressé tout au
long de la période, les dividendes exonérés d'impôts reçus aux quatrièmes
trimestres de 2007 et de 2006 ayant été plus élevés. Les résultats du dernier
trimestre de 2007 ont tiré profit du taux d'imposition moindre sur le gain lié
à Visa, et les résultats des deux derniers trimestres de 2007 ont été
favorisés par un taux d'imposition plus faible sur la reprise nette sur les
provisions pour les questions judiciaires. La charge d'impôts liée au
rapatriement du capital et des bénéfices non répartis tirés de nos activités
étrangères est également comprise dans les résultats du quatrième trimestre de
2007 et du deuxième trimestre de 2006.

    Mesures non conformes aux PCGR

    Nous recourons à différentes mesures financières pour évaluer le
rendement de nos secteurs d'activité. Certaines mesures sont calculées
conformément aux PCGR, tandis que d'autres n'ont pas de signification
standardisée en vertu des PCGR et ne peuvent donc pas être comparées à des
mesures similaires utilisées par d'autres sociétés. Ces mesures non conformes
aux PCGR peuvent être utiles aux investisseurs pour l'analyse du rendement
financier. Pour plus de renseignements sur nos mesures non conformes aux PCGR,
se reporter à la page 45 de la Reddition de comptes annuelle 2007.
    Le tableau suivant présente un rapprochement entre les mesures non
conformes aux PCGR et les mesures conformes aux PCGR se rapportant à la CIBC
consolidée. Les rapprochements des mesures non conformes aux PCGR par secteurs
d'activité sont présentés dans leur section respective.

    
    -------------------------------------------------------------------------

                                            Pour les trois mois terminés le
                                           ----------------------------------
    En millions de dollars,                 31 janv.     31 oct.    31 janv.
     sauf les données par action               2008        2007        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts                     1 154 $     1 240 $     1 059 $
    Revenu autre que d'intérêts              (1 675)      1 706       2 032
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus présentés
     selon les états financiers       A        (521)      2 946       3 091
    Rajustement de la BIE             B          61         116          62
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus (BIE)(1)        C        (460)$     3 062 $     3 153 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Frais autres que d'intérêts
     présentés selon les états
     financiers                       D       1 761 $     1 874 $     1 943 $
    Moins : amortissement des
     autres actifs incorporels                   10          11           5
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais autres que d'intérêts -
     comptabilité de caisse(1)        E       1 751 $     1 863 $     1 938 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (Perte) bénéfice avant impôts
     sur les bénéfices et
     participations sans contrôle
     présenté(e) selon les états
     financiers                       F      (2 454)$       940 $     1 005 $
    Rajustement de la BIE             B          61         116          62
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte) bénéfice avant impôts
     sur les bénéfices et
     participations sans contrôle
     présenté(e) (BIE)(1)             G      (2 393)$     1 056 $     1 067 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Impôts sur les bénéfices
     déclarés présentés selon
     les états financiers             H      (1 002)$        45 $       231 $
    Rajustement de la BIE             B          61         116          62
    Autres rajustements fiscaux       I          56          75           -
    -------------------------------------------------------------------------
    Impôts sur les bénéfices
     rajustés(1)                      J        (885)$       236 $       293 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (Perte nette) bénéfice net
     applicable aux actions
     ordinaires                       K      (1 486)$       854 $       716 $
    Ajouter : effet après impôts
     de l'amortissement des autres
     actifs incorporels                           8           8           4
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte nette) bénéfice net
     applicable aux actions
     ordinaires - comptabilité
     de caisse(1)                     L      (1,478)$       862 $       720 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Nombre moyen pondéré d'actions
     ordinaires de base
     (en milliers)                    M     338 732     334 849     336 486
    Nombre moyen pondéré d'actions
     ordinaires diluées
     (en milliers)                    N     340 811     337 927     339 942
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Coefficient d'efficacité -
     comptabilité de caisse
     (BIE)(1)                        E/C       négl.       60,9 %      61,5 %
    Taux d'imposition réel
     déclaré (BIE)(1),(2)          (H+B)/G     39,3 %      15,2 %      27,5 %
    Taux d'imposition réel
     rajusté(1),(2)                (H+I)/F     38,5 %      12,8 %      23,0 %
    Taux d'imposition réel
     rajusté (BIE)(1),(2)            J/G       37,0 %      22,3 %      27,5 %
    (Perte) bénéfice de base
     par action - comptabilité
     de caisse(1)                    L/M      (4,36)$      2,57 $      2,14 $
    (Perte) bénéfice dilué par
     action - comptabilité de
     caisse(1),(3)                   L/N      (4,36)$      2,55 $      2,12 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1)   Mesures non conformes aux PCGR.
    (2)   Pour le trimestre terminé le 31 janvier 2008, représente les taux
          de recouvrement d'impôt applicables à la perte avant impôts sur les
          bénéfices et participations sans contrôle.
    (3)   En cas de perte, l'incidence des options sur actions pouvant être
          exercées sur le bénéfice dilué (la perte diluée) par action sera
          antidilutive; c'est pourquoi le bénéfice (la perte) de base par
          action et le bénéfice dilué (la perte diluée) par action seront
          identiques.
    négl. Négligeable en raison de la perte nette.
    


    MARCHES DE DETAIL CIBC
    -------------------------------------------------------------------------

    Marchés de détail CIBC comprend les activités de détail et de gestion des
avoirs de la CIBC. Nous offrons une gamme complète de produits et services
financiers à des particuliers, à des PME et aux clients de Groupe Entreprises,
ainsi que des services de gestion de placements à des clients de détail et à
des clients institutionnels partout dans le monde.

    
    Résultats(1)
    -------------------------------------------------------------------------

                                            Pour les trois mois terminés le
                                         ------------------------------------
                                          31 janv.      31 oct.     31 janv.
    En millions de dollars                   2008         2007         2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus
      Services bancaires personnels et PME    544 $        546 $        517 $
      Service Impérial                        244          242          237
      Courtage de détail                      276          282          302
      Cartes                                  423          809          410
      Prêts hypothécaires et crédit
       personnel                              319          321          381
      Gestion d'actifs                        120          123          123
      Groupe Entreprises                      126          142          121
      FirstCaribbean                          126          174           50
      Divers                                  193          155          132
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus(a)                    2 371        2 794        2 273
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances                      155          150          148
    Frais autres que d'intérêts(b)          1 353        1 402        1 353
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts sur les
     bénéfices et participations
     sans contrôle                            863        1 242          772
    Charge d'impôts                           202          271          198
    Participations sans contrôle                4           11            4
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net(c)                           657 $        960 $        570 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    Coefficient d'efficacité(b/a)            57,1 %       50,2 %       59,6 %
    Amortissement des autres actifs
     incorporels(d)                             8 $          8 $          3 $
    Coefficient d'efficacité
     (comptabilité de caisse)(2)((b-d)/a)    56,7 %       49,9 %       59,4 %
    Rendement des capitaux propres(2)        54,0 %       76,1 %       53,8 %
    Montant au titre du capital
     économique(2)(e)                        (156)$       (159)$       (137)$
    Bénéfice économique(2)(c+e)               501 $        801 $        433 $
    Effectif permanent                     27 984       27 659       27 758
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Pour de l'information sectorielle additionnelle, se reporter aux
        notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires.
    (2) Pour plus de précisions, voir la section Mesures non conformes
        aux PCGR.
    

    Aperçu financier

    Le bénéfice net a augmenté de 87 M$, ou 15 %, en regard du trimestre
correspondant de l'exercice précédent. La croissance des volumes, la hausse
des revenus de trésorerie répartis et l'acquisition de FirstCaribbean,
contrebalancées en partie par le rétrécissement des marges sur produits de
prêts et la diminution des revenus de courtage, ont contribué à l'augmentation
du bénéfice net.
    Le bénéfice net a chuté de 303 M$, ou 32 %, par rapport au trimestre
précédent, surtout en raison du gain lié à Visa de 456 M$ compris dans le
trimestre précédent.

    Revenus

    Les revenus de FirstCaribbean sont inclus à partir de la date
d'acquisition du 22 décembre 2006. Avant cette date, FirstCaribbean était
comptabilisée à la valeur de consolidation et les revenus étaient inclus au
poste divers.
    Les revenus ont progressé de 98 M$, ou 4 %, par rapport au trimestre
correspondant de l'exercice précédent.
    Les revenus de Services bancaires personnels et PME ont augmenté de
27 M$, surtout en raison de la croissance des volumes et des marges sur dépôts
favorables.
    La diminution de 26 M$ des revenus du Courtage de détail s'explique
surtout par la réduction des activités de négociation et des nouvelles
émissions, neutralisée en partie par la montée des revenus d'honoraires
engendrée par la hausse des valeurs des actifs.
    Les revenus du segment Cartes ont augmenté de 13 M$ en raison de la
croissance des volumes, partiellement contrebalancée par le rétrécissement des
marges.
    Les revenus du segment Prêts hypothécaires et crédit personnel ont
diminué de 62 M$, surtout en raison du rétrécissement des marges,
contrebalancé en partie par la croissance des volumes et la hausse des revenus
tirés des frais liés aux prêts hypothécaires.
    Les revenus Divers ont progressé de 61 M$, surtout en raison de la hausse
des revenus de trésorerie répartis.
    Les revenus ont fléchi de 423 M$, ou 15 %, en regard du trimestre
précédent.
    La baisse de 386 M$ des revenus du segment Cartes est essentiellement
attribuable au gain lié à Visa de 404 M$ au trimestre précédent. A l'exclusion
du gain lié à Visa, les revenus ont augmenté surtout en raison de la
croissance des volumes, contrebalancée en partie par le rétrécissement des
marges.
    Les revenus du segment Prêts hypothécaires et crédit personnel ont
diminué de 2 M$. Les revenus du segment Prêts hypothécaires ont augmenté de
5 M$, principalement en raison des marges favorables et de la croissance des
volumes, contrebalancées en partie par la diminution des revenus tirés des
frais. Les revenus du segment Crédit personnel ont diminué de 7 M$, surtout en
raison du rétrécissement des marges, contrebalancé en partie par la diminution
des commissions de vente internes versées à Services bancaires personnels et
PME.
    Les revenus de Groupe Entreprises ont reculé de 16 M$, essentiellement en
raison des recouvrements liés aux intérêts et aux revenus tirés des frais au
trimestre précédent et du recul des revenus d'honoraires.
    Les revenus de FirstCaribbean ont décliné de 48 M$, surtout en raison du
gain lié à Visa au trimestre précédent.
    Les revenus du segment Divers ont progressé de 38 M$ surtout en raison de
la hausse des revenus de trésorerie répartis.

    Dotation à la provision pour pertes sur créances

    La dotation à la provision pour pertes sur créances a connu une hausse de
7 M$, ou 5 %, en regard du trimestre correspondant de l'exercice précédent,
surtout en raison de l'augmentation des pertes dans le portefeuille de cartes
découlant de la croissance des volumes, et de la diminution des recouvrements
et des reprises du Groupe Entreprises, contrebalancées en partie par des
pertes moindres dans le portefeuille de prêts personnels.
    La dotation à la provision pour pertes sur créance a augmenté de 5 M$, ou
3 %, par rapport au trimestre précédent, essentiellement en raison de la
hausse des pertes dans le portefeuille des prêts aux PME.

    Frais autres que d'intérêts

    Les frais autres que d'intérêts ont été comparables à ceux du trimestre
correspondant de l'exercice précédent, et les hausses des frais liés à
l'acquisition de FirstCaribbean ont été en grande partie neutralisées par la
diminution de la rémunération liée au rendement, des impôts et taxes sur le
capital, des taxes d'affaires et des coûts de soutien du siège social.
    Les frais autres que d'intérêts ont fléchi de 49 M$, ou 3 %, par rapport
au trimestre précédent, ce qui s'explique surtout par la diminution des pertes
d'exploitation, des frais de publicité, des charges de projet, des taxes
d'affaires et des impôts et taxes sur le capital.

    Impôts sur les bénéfices

    Les impôts sur les bénéfices ont augmenté de 4 M$, ou 2 %, par rapport au
trimestre correspondant de l'exercice précédent en raison de la hausse des
bénéfices, contrebalancée en partie par l'augmentation de la proportion
relative des bénéfices assujettis à des taux d'imposition moins élevés.
    Les impôts sur les bénéfices ont chuté de 69 M$, ou 25 %, par rapport au
trimestre précédent compte tenu d'une diminution des bénéfices.

    Effectif permanent

    L'effectif permanent comptait 226 employés de plus qu'au trimestre
correspondant de l'exercice précédent, et 325 employés de plus qu'au trimestre
précédent, principalement en raison d'une augmentation du nombre d'employés
traitant avec la clientèle.

    MARCHES MONDIAUX CIBC
    -------------------------------------------------------------------------

    Marchés mondiaux CIBC représente le secteur des services bancaires de
gros et des services financiers aux entreprises de la CIBC et offre un
éventail de produits de crédit et de produits des marchés financiers intégrés,
des services bancaires d'investissement et des Services de banque d'affaires à
ses clients sur les principaux marchés des capitaux en Amérique du Nord et
ailleurs dans le monde. Nous offrons des solutions en matière de capital et
des services-conseils à un large éventail de secteurs de même que des
recherches aux grandes entreprises, aux gouvernements et aux clients
institutionnels que nous servons.

    
    Résultats(1)
    -------------------------------------------------------------------------

                                            Pour les trois mois terminés le
                                         ------------------------------------
                                          31 janv.      31 oct.     31 janv.
    En millions de dollars                   2008         2007         2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus (BIE)(2)
      Marchés financiers                   (3 169)$       (249)$        449 $
      Services bancaires d'investissement
       et produits de crédit                  283          240          204
      Services de banque d'affaires             9          141           77
      Divers                                  (19)         (11)          (6)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus (BIE)(2)(a)          (2,896)         121          724
    Rajustement de la BIE                      61          116           62
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus(b)                   (2 957)           5          662
    Dotation à la (reprise sur) provision
     pour pertes sur créances                  17          (18)          (5)
    Frais autres que d'intérêts(c)            351          357          486
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte) avant impôts sur
     les bénéfices et participations
     sans contrôle                         (3 325)        (334)         181
    Charge (économie) d'impôts             (1 166)        (222)          11
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net (perte nette)(d)          (2 159)$       (112)$        170 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    Coefficient d'efficacité(c/b)            négl.        négl.        73,4 %
    Coefficient d'efficacité (BIE)(2)(c/a)   négl.        négl.        67,1 %
    Rendement des capitaux propres(2)      (391,7)%      (26,6)%       41,6 %
    Montant au titre du capital
     économique(2)(e)                         (72)$        (56)$        (52)$
    Bénéfice (perte) économique(2)(d+e)    (2 231)$       (168)$        118 $
    Effectif permanent                      1 287        1 862        1 880
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1)   Pour de l'information sectorielle additionnelle, se reporter aux
          notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires.
    2)    Pour plus de précisions, voir la section Mesures non conformes
          aux PCGR.
    négl. Négligeable en raison de la perte nette.
    

    Aperçu financier

    La perte nette s'est établie à 2 159 M$ en regard d'un bénéfice net de
170 M$ pour la même période de l'exercice précédent. Les résultats de Marchés
mondiaux CIBC ont été grandement touchés par la charge de 2,0 G$ après impôts
au titre de la protection contre le risque de crédit souscrite auprès de
garants financiers, notamment un montant de 1,5 G$ après impôts liés à ACA. Au
cours du trimestre, nous avons également subi des pertes, déduction faite des
gains sur les couvertures connexes, s'élevant à 314 M$ après impôts, liées au
risque non couvert relatif au marché américain des prêts hypothécaires à
l'habitation.
    La perte nette s'est accrue de 2 047 M$ par rapport au trimestre
précédent, principalement pour les raisons susmentionnées.

    Revenus

    Les revenus ont diminué de 3 619 M$ par rapport au trimestre
correspondant de l'exercice précédent.
    Les revenus de Marchés financiers ont diminué de 3 618 M$,
essentiellement en raison de la charge au titre de la protection contre le
risque de crédit souscrite auprès de garants financiers et des pertes liées à
l'évaluation à la valeur du marché relatives au marché américain des prêts
hypothécaires à l'habitation dont il a été question précédemment. Les revenus
ont également été à la baisse en raison de la hausse des coûts de financement
découlant de l'élargissement des écarts de taux, et de la baisse des revenus
tirés des produits structurés en actions et en marchandises. Ces facteurs ont
été contrebalancés en partie par des gains sur des couvertures de risque de
crédit lié aux garants financiers.
    Les revenus de Services bancaires d'investissement et de produits de
crédit ont bondi de 79 M$, principalement en raison des gains liés aux
programmes de couverture de prêts aux entreprises, engendrés par
l'élargissement continu des écarts des taux, et aux revenus plus élevés de
Services bancaires d'investissement au Canada. Ces facteurs ont été en partie
contrebalancés par la baisse du revenu du financement immobilier aux
Etats-Unis et la vente de nos activités américaines de services bancaires
d'investissement et de Services de banques d'affaires.
    Les revenus de Services de banque d'affaires ont diminué de 68 M$,
essentiellement en raison de la diminution des gains tirés des investissements
directs.
    Les revenus du segment Divers ont reculé de 13 M$, surtout en raison de
la perte à la vente de certaines de nos activités américaines, neutralisée en
partie par la hausse des revenus de trésorerie répartis.
    Les revenus ont diminué de 2 962 M$ en regard du trimestre précédent.
    Les revenus de Marchés financiers ont reculé de 2 920 M$, surtout en
raison de la charge susmentionnée au titre de la protection contre le risque
de crédit souscrite auprès de garants financiers et de la diminution des
revenus au chapitre des produits structurés en actions et en marchandises. Ces
facteurs ont été contrebalancés en partie par des gains sur des couvertures de
risque de crédit lié aux garants financiers.
    Les revenus de Services bancaires d'investissement et de produits de
crédit ont augmenté de 43 M$, principalement en raison des gains liés aux
programmes de couverture de prêts aux entreprises, engendrés par
l'élargissement continu des écarts des taux, contrebalancés en partie par la
vente de nos activités américaines de services bancaires d'investissement et
de Services de banques d'affaires.
    Les revenus de Services de banque d'affaires ont diminué de 132 M$,
essentiellement en raison de la diminution des gains tirés des investissements
directs et des fonds tiers sous gestion.
    Les revenus du segment Divers ont reculé de 8 M$, surtout en raison de la
perte à la vente de certaines de nos activités américaines, neutralisée en
partie par la hausse des revenus de trésorerie répartis.

    Dotation à la (reprise sur) provision pour pertes sur créances

    La dotation à la provision pour pertes sur créances s'est établie à 17 M$
par rapport à une reprise de 5 M$ au trimestre correspondant de l'exercice
précédent, ce qui s'explique surtout par les recouvrements en Europe au
trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le trimestre considéré a subi
des pertes plus élevées au Canada et des pertes moins élevées aux Etats-Unis,
déduction faite des recouvrements.
    La dotation à la provision pour pertes sur créances s'est élevée à 17 M$
en regard d'une reprise de 18 M$ au trimestre précédent, surtout en raison de
la diminution des recouvrements aux Etats-Unis et de la hausse des pertes au
Canada.

    Frais autres que d'intérêts

    Les frais autres que d'intérêts ont reculé de 135 M$, ou 28 %, par
rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, surtout en raison
de la diminution de la rémunération liée au rendement et des provisions pour
les questions judiciaires.
    Les frais autres que d'intérêts ont baissé de 6 M$, ou 2 %, par rapport
au trimestre précédent, principalement en raison de la hausse des coûts liés à
la vente de certaines de nos activités américaines, contrebalancée en partie
par la reprise nette sur les provisions pour les questions judiciaires, les
deux s'étant produites au trimestre précédent.

    Impôts sur les bénéfices

    L'économie d'impôts a atteint 1 166 M$ en regard d'une charge d'impôts de
11 M$ au trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'économie d'impôts
s'explique essentiellement par la perte au cours du trimestre, qui a découlée
principalement de la charge au titre de la protection contre le risque de
crédit souscrite auprès de garants financiers et des pertes liées à
l'évaluation à la valeur du marché relatives au marché américain des prêts
hypothécaires à l'habitation dont il a été question précédemment.
    L'économie d'impôts s'est accrue de 944 M$ par rapport au trimestre
précédent, principalement en raison de la hausse des pertes au cours du
trimestre qui a découlé de la charge au titre de la protection contre le
risque de crédit souscrite auprès de garants financiers susmentionnée.

    Effectif permanent

    L'effectif permanent comptait 593 employés de moins qu'au trimestre
correspondant de l'exercice précédent, et 575 employés de moins qu'au
trimestre précédent, surtout en raison de la vente de certaines de nos
activités américaines.

    SIEGE SOCIAL ET AUTRES
    -------------------------------------------------------------------------

    Le groupe Siège social et autres comprend les cinq groupes fonctionnels,
soit Administration, Technologie et opérations, Expansion de l'entreprise,
Finance, Conformité, Affaires juridiques et réglementation, ainsi que
Trésorerie et Gestion du risque qui soutiennent les secteurs d'activité de la
CIBC, ainsi que les coentreprises CIBC Mellon, et d'autres postes de l'état
des résultats et du bilan, non directement attribuables aux secteurs
d'activité. Les revenus et frais des groupes fonctionnels sont généralement
répartis entre les secteurs d'activité.

    
    Résultats(1)
    -------------------------------------------------------------------------

                                            Pour les trois mois terminés le
                                         ------------------------------------
                                          31 janv.      31 oct.     31 janv.
    En millions de dollars                   2008         2007         2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus                          65 $        147 $        156 $
    Frais autres que d'intérêts                57          115          104
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts sur les bénéfices     8           32           52
    Charge (économie) d'impôts                (38)          (4)          22
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                               46 $         36 $         30 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    Effectif permanent                     10 966       10 936       10 921
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Pour de l'information sectorielle additionnelle, se reporter aux
        notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires.
    

    Aperçu financier

    Le bénéfice net a augmenté de 16 M$, ou 53 %, en regard du trimestre
correspondant de l'exercice précédent, surtout en raison de la hausse des
recouvrements, contrebalancée en partie par la baisse des revenus de
trésorerie non répartis.
    Le bénéfice net s'est accru de 10 M$, ou 28 %, en regard du trimestre
précédent, surtout en raison de la diminution des impôts et taxes et des coûts
de soutien non répartis du siège social, contrebalancée par la baisse des
revenus de trésorerie non répartis.

    Revenus

    Les revenus ont diminué de 91 M$, ou 58 %, en regard du trimestre
correspondant de l'exercice précédent, et de 82 M$, ou 56 %, en regard du
trimestre précédent, surtout en raison de la baisse des revenus de trésorerie
non répartis et de la diminution des revenus tirés des opérations de
couverture portant sur les DPVA.

    Frais autres que d'intérêts

    Les frais autres que d'intérêts ont diminué de 47 M$, ou 45 %, par
rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, surtout en raison
de la baisse des frais liés aux DPVA.
    Les frais autres que d'intérêts ont baissé de 58 M$, ou 50 %, par rapport
au trimestre précédent, surtout en raison de la baisse des frais liés aux DPVA
et à la diminution des coûts de soutien non répartis du siège social.

    Impôts sur les bénéfices

    L'économie d'impôts s'est établie à 38 M$ par rapport à une charge
d'impôts de 22 M$ au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Ce
changement s'explique surtout par l'incidence du montant de 63 M$ lié à des
recouvrements d'impôts calculés selon les taux d'imposition prévus par la loi
pour des exercices antérieurs, lesquels étaient plus élevés.
    L'économie d'impôts s'est accrue de 34 M$ par rapport au trimestre
précédent, principalement pour les raisons susmentionnées. Le trimestre
précédent incluait des recouvrements d'impôts et une charge d'impôts de 22 M$
liée au rapatriement du capital d'un établissement étranger.

    
    SITUATION FINANCIERE
    -------------------------------------------------------------------------

    Revue du bilan consolidé
    -------------------------------------------------------------------------

                                                       31 janv.      31 oct.
    En millions de dollars, au                            2008         2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Actifs
    Encaisse et dépôts auprès d'autres banques          18 193 $     13 747 $
    Valeurs mobilières                                  81 218       86 500
    Valeurs empruntées ou acquises en vertu
     de prises en pension de titres                     35 625       34 020
    Prêts                                              162 563      162 654
    Instruments dérivés                                 23 395       24 075
    Autres actifs                                       26 740       21 182
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des actifs                                   347 734 $    342 178 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Passifs et capitaux propres
    Dépôts                                             239 976 $    231 672 $
    Instruments dérivés                                 26 109       26 688
    Engagements liés à des valeurs prêtées ou
     vendues à découvert ou en vertu de prises
     en pension de titres                               39 432       42 081
    Autres passifs                                      21 255       21 977
    Titres secondaires                                   5 402        5 526
    Passif au titre des actions privilégiées               600          600
    Participations sans contrôle                           157          145
    Capitaux propres                                    14 803       13 489
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des passifs et des capitaux propres          347 734 $    342 178 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Actifs

    Au 31 janvier 2008, l'actif total était de 5,6 G$, ou 2 %, plus élevé
qu'au 31 octobre 2007.
    L'encaisse et les dépôts auprès d'autres banques ont progressé surtout en
raison de l'émission de capital-actions supplémentaire.
    Les valeurs mobilières ont diminué en raison de la baisse des valeurs
disponibles à la vente et des valeurs du compte de négociation, contrebalancée
en partie par la hausse des valeurs mobilières désignées à la juste valeur.
Les valeurs mobilières disponibles à la vente ont diminué en raison de la
vente d'obligations du Trésor US et d'obligations du gouvernement du Canada et
de la réduction des fonds multicédants de papier commercial adossés à des
créances soutenus par la CIBC. Les valeurs du compte de négociation ont connu
une légère baisse découlant des activités de négociation normales,
contrebalancée en grande partie par l'achat à la valeur nominale d'actifs
d'entités émettrices de titrisations structurées par des tiers. Les valeurs
mobilières désignées à la juste valeur ont augmenté en raison de la hausse du
portefeuille de titres adossés à des créances hypothécaires en appui de notre
programme continu de titrisation des prêts hypothécaires à l'habitation et aux
fins de la gestion des garanties.
    La hausse des valeurs empruntées ou acquises en vertu de prises en
pension de titres reflète principalement les activités normales axées sur les
clients.
    Les prêts ont légèrement diminué puisque l'incidence de la titrisation
des prêts hypothécaires à l'habitation a été en grande partie contrebalancée
par la croissance des volumes dans les prêts à la consommation et les prêts
aux entreprises et aux gouvernements.
    Les instruments dérivés ont reculé surtout en raison de rajustements de
valeur liés à la protection contre le risque de crédit souscrite auprès de
garants financiers et de la diminution de la valeur marchande des dérivés de
change et des dérivés d'actions. Ces facteurs ont été en grande partie
contrebalancés par la hausse de la valeur marchande des dérivés de crédit et
des dérivés de taux d'intérêt.
    Les autres actifs ont progressé essentiellement en raison de
l'augmentation des garanties sur dérivés et des impôts à recevoir.

    Passif

    Au 31 janvier 2008, le passif total était de 4,3 G$, ou 1 %, plus élevé
qu'au 31 octobre 2007.
    La hausse des dépôts a été engendrée par les activités normales de
trésorerie et la croissance des volumes des activités de détail.
    Les instruments dérivés ont connu un recul surtout en raison de la baisse
de la valeur marchande des dérivés de change et des dérivés d'actions,
neutralisée en grande partie par la hausse de la valeur marchande des dérivés
de crédit et des dérivés de taux d'intérêt.
    La diminution des engagements liés à des valeurs prêtées ou vendues à
découvert ou conformément à des mises en pension de titres découle
principalement de la croissance normale des activités axées sur les clients.
    Les titres secondaires ont diminué surtout à cause d'un rachat,
contrebalancé en partie par la variation de la juste valeur des débentures
couvertes.

    Capitaux propres

    Au 31 janvier 2008, les capitaux propres avaient augmenté de 1,3 G$, ou
10 %, par rapport au 31 octobre 2007, principalement en raison de l'émission
de capital-actions supplémentaire, contrebalancée en partie par la diminution
des bénéfices non répartis découlant de la perte subie au cours du trimestre.

    Sources de financement

    Nous gérons notre capital de façon à maintenir des sources de capitaux
solides et efficaces, d'augmenter le plus possible le rendement en fonction du
risque pour les actionnaires, et de satisfaire aux exigences réglementaires.
Pour plus de précisions, se reporter aux pages 54 à 56 de la Reddition de
comptes annuelle 2007.

    Fonds propres réglementaires

    Les exigences minimales en matière de fonds propres réglementaires sont
assujetties aux lignes directrices du Bureau du surintendant des institutions
financières, Canada (BSIF). Les lignes directrices du BSIF découlent du cadre
normatif sur les fonds propres à risque élaboré par la Banque des règlements
internationaux (BRI). Depuis le 1er novembre 2007, nos exigences en matière de
fonds propres réglementaires sont fondées sur le dispositif de Bâle II, tel
qu'il est décrit à section Gestion du risque.
    Selon les normes de la BRI, les banques doivent maintenir un ratio des
fonds propres de première catégorie d'au moins 4 % et un ratio du total des
fonds propres d'au moins 8 %. Le BSIF a décrété que les institutions
financières canadiennes acceptant des dépôts étaient tenues de maintenir un
ratio de fonds propres de première catégorie d'au moins 7 % et un ratio du
total des fonds propres d'au moins 10 %.
    Les exigences en matière de suffisance des fonds propres sont appliquées
de façon consolidée. La méthode de consolidation appliquée aux états
financiers de la CIBC est décrite à la note 1 afférente aux états financiers
consolidés de 2007. Toutes les filiales, à l'exception de certains placements
et de participations qui ne sont pas assujettis à l'évaluation du risque en
vertu de l'Accord de Bâle II et qui sont plutôt déduits des fonds propres
réglementaires, sont comprises dans le calcul des fonds propres
réglementaires. Une méthode de déduction est applicable aux placements dans
les compagnies d'assurance affiliées, aux placements importants et aux
activités liées à la titrisation.
    Notre compagnie d'assurance canadienne, Compagnie d'assurance-vie CIBC
limitée, est assujettie à la ligne directrice du BSIF portant sur le montant
minimal permanent requis pour le capital et l'excédent des sociétés
d'assurance-vie.
    Les éléments constitutifs de nos fonds propres réglementaires sont
présentés dans le tableau qui suit. L'information au 31 janvier 2008 est basée
sur les exigences de l'Accord de Bâle II, et l'information au 31 octobre 2007,
sur les exigences de l'Accord de Bâle I. Par conséquent, certains éléments
d'information ne peuvent être comparés.

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                                         Selon        Selon
                                                       Bâle II,      Bâle I,
                                                       31 janv.      31 oct.
    En millions de dollars, au                            2008         2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds propres de première catégorie                 13 426 $     12 379 $
    Fonds propres de deuxième catégorie                  4 419        6 304
    Total des fonds propres réglementaires              17 845       17 758
    Actif pondéré en fonction du risque                117 408      127 424
    Ratio des fonds propres de première catégorie         11,4 %        9,7 %
    Ratio du total des fonds propres                      15,2 %       13,9 %
    Ratio actif/fonds propres                             19,0x        19,0x
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Le ratio des fonds propres de première catégorie a connu une hausse de
1,7 % par rapport à la fin de l'exercice, surtout en raison de l'émission
d'actions ordinaires et d'une réduction des actifs pondérés en fonction du
risque qui a découlée du passage à la méthode fondée sur Bâle II le 1er
novembre 2007. Ces facteurs ont été en partie contrebalancés par la réduction
des bénéfices non répartis causée par la perte au cours du trimestre, et
certaines autres déductions qui, en vertu de l'Accord de Bâle II, sont
maintenant soustraites directement des fonds propres de première catégorie.
    Le ratio du total des fonds propres a augmenté de 1,3 % compte tenu des
raisons susmentionnées, contrebalancées en partie par la réduction des fonds
propres de deuxième catégorie car, conformément à la méthode de Bâle II, seule
une partie de la provision générale peut être incluse dans les fonds propres
de deuxième catégorie. Le remboursement de titres secondaires a également eu
pour effet de réduire les fonds propres de deuxième catégorie.

    Activités importantes de gestion du capital

    Le tableau suivant offre un sommaire des principales activités de gestion
de capital :

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                                       Pour les trois mois
                                                               terminés le
    En millions de dollars                                 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Emission d'actions ordinaires                                    2 916(1)
    Remboursement de titres secondaires                               (250)
    Dividendes
      Actions privilégiées - classées à titre
       de capitaux propres                                             (30)
      Actions privilégiées - classées à titre
       de passif                                                        (8)
      Actions ordinaires                                              (291)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Après les frais d'émission, déduction faite des impôts et taxes
        de 32 M$.
    

    Après la fin du trimestre, soit le 26 février 2008, conformément à leurs
modalités, nous avons racheté la totalité de nos débentures (titres
secondaires) à 5,89 %, soit 89 M$, venant à échéance le 26 février 2013, pour
leur principal impayé, plus les intérêts courus et impayés à la date de
rachat.
    Pour plus de précisions, se reporter aux notes 6 et 7 afférentes aux
états financiers consolidés intermédiaires.

    Arrangements hors bilan

    Nous concluons plusieurs types d'arrangements hors bilan dans le cours
normal de nos affaires. Ces arrangements hors bilan comprennent des
titrisations, des dérivés, des ententes relatives au crédit et des garanties.
Les précisions sur nos arrangements hors bilan figurent aux pages 57 à 59 de
la Reddition de comptes annuelle 2007.
    Les risques associés aux entités prenant part à la titrisation de
créances de tiers (entités soutenues ou structurées par la CIBC et structurées
par des tiers) sont résumés dans le tableau suivant :

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                    31 janv.
    En millions de dollars, au                                         2008
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                    Dérivés
                                                    Facilités     de crédit
                                                 de liquidité        vendus
                                     Placements  et de crédit      (montant
                                     et prêts(1)  inutilisées    nominal)(2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds multicédants soutenus
     par la CIBC                            985 $      12 234 $(3)        - $
    Titres adossés à des créances
     avec flux groupés structurés
     par la CIBC                            823           162         1,018
    Entités structurés par des tiers      7 132         1 704        26 065
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
                                                                     31 oct.
    En millions de dollars, au                                         2007
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                    Dérivés
                                                    Facilités     de crédit
                                                 de liquidité        vendus
                                     Placements  et de crédit      (montant
                                     et prêts(1)  inutilisées    nominal)(2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds multicédants soutenus
     par la CIBC                          3 029 $      12 092 $(3)        - $
    Titres adossés à des créances
     avec flux groupés structurés
     par la CIBC                            647           154         1 147
    Entités structurés par des tiers      3 083         2 236        31 467
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les montants sont présentés déduction faite des pertes liées à
        l'évaluation à la valeur du marché. Compte non tenu des valeurs
        émises par les entités incorporées par la Société canadienne
        d'hypothèques et de logement (SCHL), la Federal National Mortgage
        Association (Fannie Mae), la Federal Home Loan Mortgage Corporation
        (Freddie Mac), la Government National Mortgage Association (Ginnie
        Mae) et la Student Loan Marketing Association (Sallie Mae). Le risque
        a été couvert par des dérivés de crédit avec des tiers pour un
        montant de 7,3 G$ (2,0 G$ au 31 octobre 2007).
    (2) Comprennent les options vendues à titre de dérivés de crédit et les
        swaps sur rendement total en vertu desquels nous assumons le risque.
        La juste valeur comptabilisée dans le bilan consolidé a été de
        (6,2) G$ ((3,8) G$ au 31 octobre 2007). Un montant nominal totalisant
        26,1 G$ (31,7 G$ au 31 octobre 2007) a été couvert par une protection
        de dérivés de crédit obtenue de tiers. La juste valeur de ces
        couvertures, déduction faite de rajustements de valeur, s'est établie
        à 2,5 G$ (3,4 G$ au 31 octobre 2007). Le cumul des pertes liées à la
        juste valeur pour les dérivés de crédit vendus non couverts s'est
        fixé à 812 M$ (484 M$ au 31 octobre 2007). En vertu d'ententes au
        sujet des dérivés de crédit, nous pourrons être tenus d'acheter, à la
        valeur nominale, les actifs de référence, ce qui met fin aussitôt aux
        dérivés de crédit; le montant nominal découlant de ces négociations a
        totalisé environ 2,0 G$ (6,5 G$ au 31 octobre 2007) et le montant de
        la juste valeur s'est établi à environ (654) M$ ((470) M$ au
        31 octobre 2007).
    (3) Déduction faite d'un investissement de 985 M$ (3 029 M$ au 31 octobre
        2007) dans les fonds multicédants soutenus par la CIBC.
    

    Au cours du trimestre, nous avons acheté certains actifs de référence à
la valeur nominale, soit 4,8 G$, de deux entités émettrices structurées par
des tiers en contrepartie de la résiliation des swaps sur rendement total
connexes (voir la note 2 du tableau ci-dessus). Les actifs de référence
achetés ont été classés comme valeurs du compte de négociation au bilan
consolidé. Nous pouvons également être tenus d'acheter des actifs de référence
supplémentaires d'une valeur nominale de 2,0 G$ couverts par le reste des
swaps sur rendement total au moyen d'entités émettrices structurées par des
tiers.
    Pour plus de précisions sur la titrisation de nos propres créances et
garanties, se reporter aux notes 5 et 11 afférentes aux états financiers
consolidés intermédiaires.

    GESTION DU RISQUE
    -------------------------------------------------------------------------

    Notre approche à l'égard de la gestion du risque est décrite aux pages 60
à 73 de la Reddition de comptes annuelle 2007.
    Par ailleurs, dans le rapport de gestion, nous avons fourni certaines des
informations exigées conformément au chapitre 3862, "Instruments financiers -
informations à fournir", du Manuel de l'Institut Canadien des Comptables
Agréés (ICCA) portant sur la nature et l'ampleur des risques découlant des
instruments financiers, comme l'autorise la norme. Ces informations sont
fournies aux sections Vue d'ensemble, Risque de crédit, Risque de marché,
Risque d'illiquidité, Risque opérationnel, Risque juridique et de réputation
et Risque de réglementation. Ces informations se trouvent dans les sections
ombragées et font partie intégrante des états financiers consolidés
intermédiaires.

    Vue d'ensemble

    Nous gérons le risque et les ressources connexes au bilan en fonction de
niveaux de tolérance établis par nos comités de gestion et approuvés par le
conseil d'administration et ses comités. Plusieurs divisions au sein des
groupes Trésorerie et Gestion du risque, indépendamment de leurs activités
d'origine, contribuent à la gestion du risque, notamment :

    
    -   La division Trésorerie qui s'occupe du financement à l'échelle de
        l'entreprise et de la gestion de l'actif et du passif, de la
        liquidité, de l'encaisse et des garanties, qui gère la structure du
        capital en fonction du cadre réglementaire et qui gère le capital de
        nos filiales, de nos sociétés affiliées et de nos entités juridiques.
    -   La division Gestion du crédit et de placement qui offre une
        surveillance indépendante à l'échelle de l'entreprise du processus
        d'approbation, de gestion et de contrôle de risque de crédit à
        l'échelle mondiale, applique des techniques et des modèles axés sur
        le marché pour évaluer, surveiller et contrôler les risques liés aux
        portefeuilles de crédit et aux placements de Services de banque
        d'affaires.
    -   La division Gestion du risque de marché (GRM) qui offre à l'échelle
        de l'entreprise une surveillance indépendante de la gestion et des
        activités connexes de mesure, de surveillance et de contrôle du
        risque de marché dans nos activités de négociation et autres que de
        négociation et du risque de crédit dans nos activités de négociation.
    -   La division Gestion du risque opérationnel est responsable de
        relever, mesurer, surveiller et contrôler, de façon indépendante, le
        risque opérationnel à l'échelle de l'entreprise.
    -   La division Mesure, surveillance et contrôle du bilan qui surveille
        le processus d'attribution des ressources au bilan et qui offre à
        l'échelle de l'entreprise une surveillance indépendante de la mesure,
        de la surveillance et du contrôle de nos ressources au bilan, du
        capital économique et du risque lié aux modèles, notamment des
        validations indépendantes des systèmes et des paramètres d'évaluation
        du risque.
    

    Accord de Bâle II sur les fonds propres

    Le 1er novembre 2007, nous avons adopté un nouveau dispositif de gestion
des fonds propres, connu sous le nom d'Accord de Bâle II. Son objectif est
d'accroître la sensibilité aux risques des fonds propres réglementaires. Aux
termes du nouveau dispositif de Bâle II, pour la première fois, une charge au
titre du risque opérationnel est incluse dans les fonds propres
réglementaires. En outre, les nouvelles règles offrent aux organismes de
réglementation bancaire un plus grand pouvoir discrétionnaire quant à
l'augmentation ou à la réduction des exigences en matière de fonds propres
selon les circonstances s'appliquant à chaque banque. Les règles nécessitent
une plus grande transparence quant à l'information sur la gestion des risques
se rapportant aux risques sous-jacents et à la suffisance des fonds propres.
    Nous avons adopté l'approche fondée sur les notations internes avancée
(NI avancée) en ce qui a trait au risque de crédit lié à tous nos
portefeuilles importants. Le 31 décembre 2007, nous avons obtenu du BSIF
l'autorisation définitive d'utiliser l'approche NI avancée pour le calcul du
capital de risque de crédit, sous réserve de conditions. Les portefeuilles non
significatifs (pour plus de précisions, se reporter à la section Risque de
crédit) sont d'abord présentés selon l'approche standardisée et, dans
l'éventualité où ils deviendraient importants, la direction devra mettre en
oeuvre des plans pour qu'ils soient présentés selon la méthode NI avancée,
conformément aux exigences du BSIF.
    Le 1er août 2007, nous avons obtenu l'acceptation conditionnelle du BSIF
pour l'application de l'approche des mesures avancées (AMA) visant le risque
opérationnel à compter du 1er novembre 2007. Le BSIF a fixé comme date
d'approbation formelle le 31 décembre 2008 ou plus tôt.
    Le risque de marché lié aux portefeuilles de négociation continue d'être
évalué en vertu de l'autorisation existante du BSIF d'utiliser l'approche des
modèles internes.

    Risque de crédit

    Le risque de crédit découle essentiellement de nos activités directes de
prêt et de nos activités de négociation, d'investissement et de couverture. Le
risque de crédit est le risque de perte financière résultant du manquement
d'un emprunteur ou d'une contrepartie à ses obligations conformément aux
dispositions convenues.

    Processus et contrôle

    Le contrôle du processus d'approbation du crédit est centralisé, toutes
les demandes de crédit importantes étant envoyées à une unité de gestion du
risque de crédit, qui n'a aucun lien avec les activités de montage de prêts.
Les pouvoirs d'approbation dépendent du niveau de risque et du montant
demandé. Dans certains cas, les demandes de crédit doivent être soumises au
Comité de gestion du risque (CGR) pour approbation.
    Après l'approbation initiale, chaque risque de crédit continue d'être
surveillé et, au moins chaque année, une évaluation complète du risque, y
compris la révision des notes, est consignée en dossier. Les comptes très
risqués sont surveillés de près et sont revus au moins chaque trimestre. De
plus, des groupes de recouvrement et des groupes spécialisés de
restructuration gèrent au quotidien les prêts très risqués pour maximiser les
recouvrements.

    Limites de risque de crédit
    Des limites de crédit sont établies pour les prêts aux entreprises et aux
gouvernements afin de diversifier le portefeuille et de gérer la concentration
du risque. Il s'agit par exemple de limites fixées pour des emprunteurs, des
groupes d'emprunteurs liés, des secteurs, des pays ou des régions
géographiques, et des produits ou des portefeuilles. La vente directe de
prêts, les opérations de couverture de dérivés de crédit ou d'opérations
structurées servent à réduire les concentrations de risque.

    Dérivés de crédit
    Nous utilisons les dérivés de crédit pour atténuer les concentrations de
prêts dans des secteurs d'activité et le risque lié aux prêts relatifs à un
débiteur particulier, ou aux fins de techniques de diversification du
portefeuille.

    Garanties
    Nous obtenons des garanties et des assurances de tiers afin de réduire le
risque associé à nos portefeuilles de prêts. La plus importante de ces
garanties est liée à notre portefeuille de prêts hypothécaires à l'habitation
garantis par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (société
détenue par le gouvernement du Canada) ou par d'autres contreparties de
qualité supérieure.

    Biens donnés en garantie
    Nos politiques en matière de gestion du risque de crédit comprennent des
exigences liées à l'évaluation et à la gestion des biens donnés en garantie.
Les évaluations sont mises à jour périodiquement selon la nature des biens
donnés en garantie. Les principaux types de biens donnés en garantie sont les
liquidités, les valeurs, les stocks et les biens immobiliers. Nous avons des
politiques en place afin de surveiller l'existence de concentrations
préjudiciables de biens donnés en garantie à l'appui de notre risque de
crédit.

    Exposition au risque de crédit
    Le tableau suivant présente l'exposition au risque de crédit, qui est
évaluée à titre d'exposition en cas de défaillance (ECD) pour les instruments
financiers au bilan et hors bilan. Les détails du calcul de l'ECD sont
présentés à la page suivante.

    
    En millions de dollars, au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
                                      Approche NI     Approche
                                          avancée   standardisée      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Portefeuilles de prêts aux
     entreprises et aux gouvernements
      Expositions aux entreprises
        Montants tirés                     34 276 $      5 561 $     39 837 $
        Engagements non utilisés           18 764          332       19 096
        Transactions assimilées à des
         mises en pension                  26 201           46       26 247
        Divers - hors bilan                 6 215          197        6 412
        Produits dérivés de gré à gré      12 119           67       12 186
    -------------------------------------------------------------------------
                                           97 575        6 203      103 778
    -------------------------------------------------------------------------
      Expositions aux entités souveraines
        Montants tirés                     20 968          953       21 921
        Engagements non utilisés            2 762            -        2 762
        Transactions assimilées à des
         mises en pension                   1 082            -        1 082
        Divers - hors bilan                    32            2           34
        Produits dérivés de gré à gré       1 661            -        1 661
    -------------------------------------------------------------------------
                                           26 505          955       27 460
    -------------------------------------------------------------------------
      Expositions aux banques
        Montants tirés                     14 428          854       15 282
        Engagements non utilisés              816            -          816
        Transactions assimilées à des
         mises en pension                  57 051          354       57 405
        Divers - hors bilan                41 120           14       41 134
        Produits dérivés de gré à gré       6 509           14        6 523
    -------------------------------------------------------------------------
                                          119 924        1 236      121 160
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des portefeuilles de prêts aux
     entreprises et aux gouvernements     244 004        8 394      252 398
    -------------------------------------------------------------------------
    Portefeuilles de commerce de détail
      Expositions au crédit personnel
       garanti - immobilier
        Montants tirés                    100 707        2 013      102 720
        Engagements non utilisés           23 795            -       23 795
    -------------------------------------------------------------------------
                                          124 502        2 013      126 515
    -------------------------------------------------------------------------
      Expositions au commerce de
       détail renouvelables admissibles
        Montants tirés                     15 259            -       15 259
        Engagements non utilisés           22 693            -       22 693
    -------------------------------------------------------------------------
                                           37 952            -       37 952
    -------------------------------------------------------------------------
      Autres expositions associées
       au commerce de détail
        Montants tirés                      9 261          972       10 233
        Engagements non utilisés            2 086           53        2 139
        Divers - hors bilan                   108            -          108
    -------------------------------------------------------------------------
                                           11 455        1 025       12 480
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des portefeuilles de
     commerce de détail                   173 909        3 038      176 947
    -------------------------------------------------------------------------
    Expositions liées aux titrisations(1)  17 482          839       18 321
    -------------------------------------------------------------------------
    Expositions brutes au risque
     de crédit                            435 395 $     12 271 $    447 666 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) En vertu de la méthode de notations internes.
    

    Les portefeuilles sont classés en fonction de la façon dont nous gérons
nos activités et les risques qui s'y rattachent. Les montants présentés sont
après les rajustements des valeurs liés aux garants financiers et avant la
provision pour pertes sur créances et l'atténuation des risques, dont un
montant de 79,0 G$ de biens donnés en garantie aux fins de nos activités de
mise en pension. Les risques liés aux titres autres que de négociation ne sont
pas compris dans le tableau ci-dessus car ils sont considérés comme étant
négligeables en vertu des lignes directrices du BSIF et qu'ils sont par
conséquent assujettis à une pondération de 100 % en fonction du risque.

    Expositions assujetties à l'approche NI avancée

    Portefeuilles de prêts aux entreprises et aux gouvernements (à
    l'exclusion de la cotation du risque PME) - méthode de notation du risque

    Le portefeuille comprend des risques liés aux entreprises, aux entités
souveraines et aux banques. Les débiteurs sont évalués individuellement et se
voient attribuer une note de débiteur qui reflète notre estimation de la
probabilité de défaillance. Les liens entre nos notes internes et les notes
utilisées par les agences de notation externes sont indiqués dans le tableau
ci-après. En vertu de notre méthode de notation du risque, l'évaluation du
risque comprend un examen des notations externes du débiteur. L'évaluation de
la notation du débiteur tient compte de notre évaluation financière du
débiteur, du secteur et de la conjoncture économique de la région où le
débiteur exploite ses activités. Dans certaines circonstances, lorsqu'un tiers
offre une garantie, le débiteur et le garant sont évalués.

    
                                                                Equivalent de
                         Note de la         Equivalent de             Moody's
    Type de cote               CIBC   Standard and Poor's   Investor Services
    -------------------------------------------------------------------------
    De première qualité     00 - 47            AAA à BBB-          Aaa à Baa3
    -------------------------------------------------------------------------
    De cote inférieure      51 - 67              BB+ à B-            Ba1 à B3
    -------------------------------------------------------------------------
    Liste de surveillance   70 - 80             CCC+ à CC           Caa1 à Ca
    -------------------------------------------------------------------------
    Défaillance                  90                     D                   C
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Nous nous servons de techniques de modélisation quantitatives pour
établir des systèmes internes de notation du risque. Les systèmes de notation
du risque ont été élaborés au moyen de l'analyse de données internes et
externes sur le risque de crédit. Ils servent à la gestion de portefeuilles, à
l'établissement de limites de risque, à la tarification des produits et à la
détermination du capital économique.
    Nous évaluons l'exposition au risque selon les trois dimensions ci-après.
Les estimations des paramètres pour chacune de ces dimensions sont des
moyennes à long terme qui comportent un rajustement pour tenir compte de toute
variation éventuelle dans le cycle de crédit.

    
    -   Probabilité de défaillance (PD) - la probabilité qu'il y aura
        défaillance de la part du débiteur au cours des douze prochains mois.
    -   Exposition en cas de défaillance (ECD) - l'estimation du montant qui
        sera tiré par le débiteur au moment de la défaillance.
    -   Perte en cas de défaillance (PCD) - l'ampleur de la perte prévue en
        raison de la défaillance, exprimée en pourcentage de l'ECD.
    

    L'efficacité des systèmes d'évaluation du risque et les paramètres
associés aux notations du risque de crédit sont surveillés par le groupe
Trésorerie et Gestion du risque et font l'objet d'un examen annuel. Les
modèles servant à l'estimation des paramètres de risque font également l'objet
d'une validation indépendante par le groupe Trésorerie et Gestion du risque,
qui est indépendant des processus de montage de prêts et d'élaboration des
modèles.
    Nous nous exposons à un risque de crédit de contrepartie qui découle de
nos activités de gestion de portefeuilles et de couverture et négociation de
risques de crédit sur marchandises, sur actions, sur devises et sur taux
d'intérêt au moyen de dérivés, comme il est précisé à la note 14 des états
financiers consolidés de 2007. La probabilité de défaillance de nos
contreparties est évaluée de la même manière que pour nos activités directes
de prêt. Nous établissons un rajustement de valeur pour les pertes sur
créances futures prévues pour chacune des contreparties avec lesquelles nous
avons conclu des contrats de dérivés. Les pertes sur créances futures prévues
sont fonction de nos estimations de la probabilité de défaillance, de la perte
ou du risque prévu dans l'éventualité d'une défaillance et d'autres facteurs
tels que l'incidence du portefeuille et l'atténuation des risques.

    Qualité du crédit des portefeuilles pondérés en fonction du risque
    Le tableau qui suit présente la qualité du crédit des portefeuilles
pondérés en fonction du risque. Les montants présentés sont avant la provision
pour pertes sur créances, et après l'atténuation du risque de crédit, les
rajustements de valeurs liés aux garants financiers et les biens donnés en
garantie en vertu de mises en pension. Les portefeuilles de prêts
hypothécaires à l'habitation et de prêts étudiants garantis, dont le montant
s'élève à 53,1 G$, sont reclassés au titre d'expositions aux entreprises ou
d'expositions aux entités souveraines dans le tableau ci-dessous.

    
    En millions de dollars, au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
                                          ECD
                         --------------------------------------
                         Expositions  Expositions
                                 aux  aux entités   Expositions
    Type de cote         entreprises  souveraines   aux banques        Total
    -------------------------------------------------------------------------
    De première qualité     39 425 $     77 802 $      58 882 $     176 109 $
    De cote inférieure      25 367          206         9 040        34 613
    Liste de surveillance    1 256            1             -         1 257
    Défaillance                294            1             -           295
    -------------------------------------------------------------------------
                            66 342 $     78 010 $      67 922 $     212 274 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Portefeuilles de prêts aux entreprises et aux gouvernements (à
    l'exclusion de la cotation du risque PME) - approche de classement
    Un processus de notation du risque simplifié (l'approche de classement)
est appliqué aux prêts hypothécaires commerciaux canadiens non garantis,
notamment les prêts hypothécaires autres qu'à l'habitation et les prêts
hypothécaires à l'habitation multifamiliale. Ces expositions sont notées
individuellement selon notre échelle de notation au moyen d'une méthode de
notation du risque qui évalue les principales caractéristique du bien
immobilier, incluant le rapport prêt-garantie et le ratio du service de la
dette, la qualité du bien immobilier et la solidité financière du
propriétaire/commanditaire. Toutes les expositions sont garanties par une
hypothèque sur le bien immobilier, de même qu'une assurance hypothécaire, dans
certains cas. Les prêts hypothécaires à l'habitation multifamiliale garantis
sont traités comme des expositions aux entités souveraines dans le tableau
ci-dessus.

    Expositions par tranches de risques
    Le tableau suivant présente les expositions en fonction des tranches de
risques pondérées. Les facilités qui figurent dans la catégorie "Profil
satisfaisant" comportent des caractéristiques clés qui satisfont à nos
critères, tandis que les facilités qui figurent dans les catégories "Bon
profil" ou "Très bon profil" surpassent nos critères en fonction de
caractéristiques de risque progressif. Les expositions figurant dans la
catégorie "Profil faible" étaient auparavant classées à un meilleur niveau de
risque, mais sont passées à un niveau inférieur puisqu'ils ne satisfont pas à
nos critères actuels.

    
    En millions de dollars, au 31 janvier 2008                            ECD
    -------------------------------------------------------------------------
    Très bon profil                                                   5 594 $
    Bon profil                                                          130
    Profil satisfaisant                                                  40
    Profil faible                                                         7
    Défaillance                                                           3
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                      5 774 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Portefeuilles de détail
    Les portefeuilles de détail sont caractérisés par un grand nombre
d'expositions relativement faibles. Ils sont composés de ce qui suit :
expositions au crédit personnel garanti - immobilier (incluant les prêts
hypothécaires à l'habitation, les prêts personnels et les marges garanties par
les biens immeubles résidentiels); expositions au portefeuille de détail
renouvelables admissibles (cartes de crédit et marges de crédit non
garanties); autres expositions liées au portefeuille de détail (prêts garantis
par des actifs autres que résidentiels, prêts non garantis, y compris les
prêts étudiants, et les portefeuilles de cotation du risque PME). Ils sont
gérés comme groupes d'expositions homogènes au moyen des notations d'agences
externes et/ou d'autres évaluations du comportement servant à regrouper les
expositions selon des profils de risque de crédit similaires. Ces groupes sont
évalués au moyen de techniques statistiques, comme des modèles d'évaluations
du crédit et des modèles informatisés. Les caractéristiques qui servent à
regrouper les expositions individuelles varient selon les catégories d'actifs
et, par conséquent, le nombre de groupes, leur taille ainsi que les techniques
statistiques appliquées dans leur gestion sont variables.

    Le tableau suivant présente la correspondance entre les tranches de PD et
divers niveaux de risque.

    
    Description                                                Tranches de PD
    -------------------------------------------------------------------------
    Exceptionnellement faible                                0,01 % - 0,20 %
    Très faible                                              0,21 % - 0,50 %
    Faible                                                   0,51 % - 2,00 %
    Moyenne                                                  2,01 % - 10,00 %
    Elevée                                                  10,01 % - 99,99 %
    Défaillance                                                      100,00 %
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Qualité du crédit des portefeuilles de détail
    Le tableau qui suit présente la qualité du crédit des portefeuilles de
détail. Les montants présentés sont avant la provision pour pertes sur
créances et l'atténuation du risque de crédit. Les portefeuilles de prêts
hypothécaires à l'habitation et de prêts étudiants garantis, dont le montant
s'élève à 53,1 G$, sont reclassés au titre d'expositions aux entités
souveraines ou d'expositions aux entreprises. Les portefeuilles de détail
comprennent un montant de 3 947 M$ lié à la cotation du risque PME.

    
    En millions de dollars, au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
                                        ECD
                       ---------------------------------------
                     Expositions Expositions au         Autres
                       au crédit    commerce de    expositions
                       personnel         détail   associées au
                       garanti -  renouvelables       commerce
    PD                immobilier    admissibles      de détail         Total
    -------------------------------------------------------------------------

    Exceptionnellement
     faible             29 737 $       16 288 $        2 565 $       48 590 $
    Très faible         17 129          5 125          2 636         24 890
    Faible              24 546         10 662          4 344         39 552
    Moyenne                153          4 124          1 386          5 663
    Elevée                  88          1 625            127          1 840
    Défaillance             70            128            122            320
    -------------------------------------------------------------------------
                        71 723 $       37 952 $       11 180 $      120 855 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Expositions assujetties à l'approche standardisée

    Les expositions liées à FirstCaribbean, les obligations relatives à
certaines expositions de particuliers aux fins autres que d'affaires, et
certaines expositions liées aux coentreprises CIBC Mellon sont considérées
comme négligeables, et sont assujetties à l'approche standardisée. La
répartition détaillée de nos expositions, avant la provision pour pertes sur
créances, assujetties à l'approche standardisée selon la pondération du risque
est présentée ci-après. Les sûretés financières admissibles ont également une
incidence sur la catégorie de pondération du risque.

    
    En millions de dollars, au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------

                             Catégorie de pondération du risque
                          ------------------------------------------
                             0 %     20 %     50 %     75 %    100 %    Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Expositions aux
     entreprises             - $    994 $      - $      - $  5 209 $  6 203 $
    Expositions aux
     entités
     souveraines           430       82      222        -      221      955
    Expositions
     aux banques             -    1 230        -        -        6    1 236
    Expositions
     au crédit
     personnel
     garanti -
     immobilier              -        -        -    2 007        6    2 013
    Autres - commerce
     de détail               -        -        -       53      972    1 025
    -------------------------------------------------------------------------

                           430 $  2 306 $    222 $  2 060 $  6 414 $ 11 432 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Expositions liées aux titrisations
    Le tableau suivant présente le détail de nos expositions liées aux
titrisations en fonction des notations de crédit en vertu de l'approche fondée
sur les notations internes (NI) et de l'approche standardisée.

    
    En millions de dollars, au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
                                               ECD
                                 --------------------------
    Cote de crédit                     NI      Standardisée             Total
    -------------------------------------------------------------------------
    AAA à BBB-                   17 190 $             839 $          18 029 $
    BB+ à BB-                         9                 -                 9
    Inférieur à BB-                  37                 -                37
    Sans cote                       246                 -               246
    -------------------------------------------------------------------------
                                 17 482 $             839 $          18 321 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Concentration de risque

    Des concentrations de risque de crédit existent lorsqu'un nombre de
contreparties exercent des activités similaires ou oeuvrent dans les mêmes
régions géographiques ou dans les mêmes secteurs et présentent des
caractéristiques économiques similaires faisant en sorte que les changements
d'ordre économique, politique ou autre ont une incidence sur leur capacité de
respecter leurs obligations contractuelles.

    Répartition géographique

    Le tableau suivant présente la répartition géographique des expositions
liées aux entreprises et aux gouvernements en vertu de l'approche NI avancée.
Le classement géographique est fondé sur le risque de crédit par pays en
fonction du lieu où il est assumé en dernier recours. Les montants sont
présentés avant les provisions pour pertes sur créances et l'atténuation des
risques, et après les rajustements de valeurs liés aux garants financiers et
des biens donnés en garantie de 79,0 G$ réservés à nos activités liées aux
conventions de rachat.

    
    En millions de dollars, au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
                         Canada   Etats-Unis     Europe     Autres      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Montants tirés       51 909 $    9 439 $    6 272 $    2 052 $   69 672 $
    Engagements
     non utilisés        19 465      2 107        267        503     22 342
    Transactions
     assimilées
     à des mises
     en pension           1 987      1 613        325      1 399      5 324
    Divers - hors
     bilan               29 996      9 526      7 036        809     47 367
    Produits
     dérivés de
     gré à gré           6 579       7 798      5 392        520     20 289
    -------------------------------------------------------------------------
                       109 936 $    30 483 $   19 292 $    5 283 $  164 994 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    En ce qui a trait aux portefeuilles de détail, la quasi-totalité des
expositions en vertu de l'approche NI avancée sont au Canada.

    Expositions liées aux entreprises et au gouvernement par secteur
    d'activité

    Le tableau suivant présente la répartition par secteur d'activité de nos
expositions liées aux entreprises, et aux gouvernements en vertu de l'approche
NI avancée. Les montants présentés sont avant la provision pour pertes sur
créances et après les rajustements de valeurs liés aux garants financiers et
des biens donnés en garantie de 79,0 G$ réservés à nos activités liées aux
conventions de rachat.

    
    En millions de dollars, au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                 Transactions
                                                    Engagements   assimilées
                                         Montants       non         à des
                                          tirés      utilisés      pensions
    -------------------------------------------------------------------------
    Prêts hypothécaires commerciaux       5 639 $         135 $           - $
    Institutions financières             19 820         3 483         5 263
    Commerce de détail                    2 115         1 566             -
    Services aux entreprises              3 607         1 583             -
    Fabrication, biens d'équipement       1 115           967             -
    Fabrication, biens de consommation    1 113           763             -
    Immobilier et construction            5 800         1 635             -
    Agriculture                           2 632         1 231             -
    Pétrole et gaz                        3 490         3 084             -
    Mines                                 1 746           458             -
    Produits forestiers                     542           279             3
    Matériel informatique et logiciels      513           517             -
    Télécommunications et
     câblodistribution                      459           505             -
    Edition, impression et diffusion        832           537             -
    Transport                               762           607             -
    Services publics                        515         1,562             -
    Education, soins de santé et
     services sociaux                     1 241           767             3
    Gouvernements                        17 731         2 663            55
    -------------------------------------------------------------------------
                                         69 672 $      22 342 $       5 324 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    En millions de dollars, au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
                                                     Produits
                                        Divers -      dérivés
                                           hors        de gré
                                          bilan         à gré         Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Prêts hypothécaires commerciaux           - $           - $       5 774 $
    Institutions financières             42 836        15 919(1)     87 321
    Commerce de détail                      245           393         4 319
    Services aux entreprises                799           374         6 363
    Fabrication, biens d'équipement         320           211         2 613
    Fabrication, biens de consommation       41            61         1 978
    Immobilier et construction              743            68         8 246
    Agriculture                              48            14         3 925
    Pétrole et gaz                          340           912         7 826
    Mines                                   109            35         2 348
    Produits forestiers                      83            20           927
    Matériel informatique et logiciels       95            49         1 174
    Télécommunications et
     câblodistribution                       72           291         1 327
    Edition, impression et diffusion         53           238         1 660
    Transport                               789            79         2 237
    Services publics                        655           405         3 137
    Education, soins de santé et
     services sociaux                       107            40         2 158
    Gouvernements                            32         1 180        21 661
    -------------------------------------------------------------------------
                                         47 367 $      20 289 $     164 994 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Comprend un montant de 5,3 G$ pour l'exposition en cas de défaillance
        liée à nos contrats dérivés couverts par des garants financiers. La
        juste valeur de ces contrats dérivés, déduction faire des
        rajustements de valeurs, était de 3,0 G$.


    Prêts douteux et provision pour pertes sur créances

    -------------------------------------------------------------------------
                                                          31 janv.   31 oct.
    En millions de dollars, au                               2008      2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Prêts douteux bruts
    Consommateurs                                             536 $     493 $
    Entreprises et gouvernements(1)                           404       370
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des prêts douteux bruts                             940 $     863 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Provision pour pertes sur créances
    Consommateurs                                             365 $     359 $
    Entreprises et gouvernements(1)                           215       194
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision spécifique                                      580       553
    Provision générale                                        799       890
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de la provision pour pertes sur créances          1 379  $  1 443 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Comprend des portefeuilles de cotation du risque PME qui sont gérés
        en fonction de groupes en vertu de l'Accord de Bâle II.
    

    Les prêts douteux bruts se sont accrus de 77 M$, ou 9 %, en regard du
31 octobre 2007. Les prêts douteux bruts à la consommation ont augmenté de
43 M$, ou 9 %, tandis que les prêts douteux bruts aux entreprises et aux
gouvernements ont connu une hausse de 34 M$, ou 9 %. Le total des prêts bruts
a augmenté de 16 M$ au Canada et a augmenté de 28 M$ aux Etats-Unis et de
33 M$ dans les autres pays. L'augmentation générale des prêts douteux bruts
est principalement attribuable aux prêts hypothécaires à l'habitation, ainsi
qu'au secteur de l'édition, de l'impression et de la diffusion.
    La provision pour pertes sur créances a reculé de 64 M$, ou 4 %, par
rapport au 31 octobre 2007. La provision spécifique a augmenté de 27 M$, ou
5 %, par rapport à la fin de l'exercice, surtout en raison des augmentations
dans les secteurs du détail, des services aux entreprises, et de l'édition, de
l'impression et de la diffusion. La provision générale s'est élevée à 799 M$,
soit une baisse de 91 M$, ou 10 %, par rapport à la fin de l'exercice en
raison du reclassement de la provision générale relative à la tranche non
utilisée des facilités de crédit dans les autres passifs.
    Pour plus de précisions sur la dotation à la provision pour pertes sur
créances, se reporter à la section Rétrospective du rendement financier.

    Risque de marché

    Le risque de marché découle de nos positions sur les valeurs mobilières
et les dérivés de nos portefeuilles de négociation ainsi que de nos services
bancaires de détail, de nos portefeuilles de placement et de nos activités
autres que de négociation. Il s'agit du risque de perte financière attribuable
aux fluctuations défavorables de facteurs sous-jacents du marché, dont les
taux d'intérêt et les taux de change, les écarts de taux ainsi que le prix des
marchandises et le cours des actions.

    Processus et contrôle

    Le risque de marché est surveillé quotidiennement en fonction des limites
de risque approuvées, et des processus de contrôle sont en place afin de
veiller à ce que seules des activités approuvées soient entreprises. Nous
produisons chaque jour un rapport détaillé sur le risque ainsi qu'un sommaire
de surveillance des limites, documents qui sont fondés sur les positions de la
journée précédente. Les rapports sommaires sur le risque de marché et sur
l'observation des limites de risque sont produits et passés en revue chaque
semaine avec l'équipe de la haute direction et chaque trimestre avec le CGR.
    Nous avons des niveaux de tolérance au risque, qui sont exprimés selon
des mesures statistiques de la valeur à risque (VAR) et des pertes en
situation de crise selon la pire éventualité possible. Nous recourons à une
approche à trois niveaux, comme suit, pour définir le risque de marché et les
limites des simulations de crise relativement au risque que nous pouvons
assumer dans nos activités de négociation et nos activités autres que de
négociation :

    
    -  Les limites de première catégorie constituent nos limites générales
       pour le risque de marché et le scénario de la pire éventualité.
    -  Les limites de deuxième catégorie sont conçues pour contrôler le
       profil de risque de chaque secteur.
    -  Les limites de troisième catégorie sont confiées au pupitre de
       négociation et sont conçues pour contrôler la concentration du risque
       et l'incidence de situations de crise touchant expressément les
       comptes.
    

    Activités de négociation

    Nous avons recours à différentes méthodes pour mesurer le risque lié à
nos activités de négociation, comme la VAR, et les simulations de crise et
l'analyse de scénarios.

    Valeur à risque

    Notre méthode de VAR est une technique statistique qui permet de mesurer
la pire perte envisageable en un jour selon un degré de confiance de 99 %. La
VAR met en jeu de nombreux facteurs de risque, et elle est calculée au moyen
de la volatilité historique de chaque facteur de risque et des corrélations
historiques connexes entre ces facteurs, évalués sur une période d'un an.

    Simulations de crise et analyse de scénarios

    Nos simulations de crise mesurent l'incidence sur la valeur des
portefeuilles de mouvements extrêmes dans le marché pendant une période
pouvant aller jusqu'à un trimestre. Les scénarios sont mis au point pour
reproduire des événements économiques extrêmes, les pires résultats
historiques ou des événements futurs éventuels, mais plausibles.
    Nos simulations de crise et l'analyse de scénarios de base sont
effectuées tous les jours, et d'autres analyses ponctuelles sont faites au
besoin. Les scénarios sont examinés et modifiés au besoin pour veiller à ce
qu'ils demeurent pertinents. Des limites sont établies à l'égard de la perte
maximale acceptable du portefeuille global selon tout scénario de la pire
éventualité ainsi qu'à l'égard de l'incidence des simulations de crise sur
chaque portefeuille et par catégorie d'actifs.

    Essais à rebours

    Le processus d'essais à rebours sert à établir que les bénéfices réels ou
les pertes réelles sont conformes aux hypothèses statistiques du modèle VAR. A
ce processus se greffe le calcul d'un résultat hypothétique ou statique. Ces
résultats représentent le changement théorique de la valeur des portefeuilles
en raison des variations quotidiennes des cours, à savoir les portefeuilles de
clôture le jour précédent, en supposant que le contenu du portefeuille soit
demeuré le même.

    
    Valeur à risque par catégorie de risque (portefeuilles de négociation)


                                   Aux dates indiquées ou pour les trois mois
                                                   terminés le
                  -----------------------------------------------------------
                                  31 janv. 2008   31 oct. 2007  31 janv. 2007
                  -----------------------------------------------------------
                                     A              A              A
    En millions                  cette          cette          cette
     de dollars    Haut    Bas    date  Moyenne  date  Moyenne  date  Moyenne
    -------------------------------------------------------------------------
    Risque de
     taux
     d'intérêt    10,9 $  5,2 $  10,9 $   7,4 $  7,2 $   7,1 $  8,6 $   7,0 $
    Risque d'écart
     de taux      16,0    7,2     9,7    12,8    9,6     6,4    3,2     3,5
    Risque lié
     aux actions   7,6    3,7     6,4     5,0    6,0     5,5    5,8     6,4
    Risque de
     change        1,3    0,3     0,7     0,7    0,6     0,5    0,6     0,4
    Risque lié aux
     marchandises  1,2    0,5     0,8     0,8    1,3     1,3    1,5     1,6
    Risque
     spécifique de
     la dette     13,7    7,9     8,6    10,5   10,3     9,2    s.o.    s.o.
    Effet de
     diversifi-
     cation(1)    négl.  négl.  (16,6)  (18,5) (20,3)  (15,4) (10,2)   (9,9)
                                ---------------------------------------------
    Risque
     total        21,4 $ 15,6 $  20,5 $  18,7 $ 14,7 $  14,6 $  9,5 $   9,0 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1)    La VAR globale est inférieure à la somme des VAR des différents
           risques de marché en raison de la réduction du risque découlant de
           l'effet de diversification du portefeuille.
    négl.  Négligeable. Comme la valeur maximale (haut) et la valeur minimale
           (bas) peuvent se présenter pendant des jours différents pour
           divers types de risque, le calcul de l'effet de diversification
           est négligeable.
    s.o.   Sans objet, compte tenu que nous n'avons commencé à présenter
           cette mesure qu'au quatrième trimestre de 2007.
    


    Le risque moyen total a augmenté de 28 % par rapport au trimestre
précédent, surtout en raison des hausses importantes du risque d'écart de taux
découlant de la volatilité du marché. Le risque moyen total a augmenté de plus
de 100 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent,
principalement en raison de l'inclusion dans la VAR d'une mesure du risque
spécifique de la dette au cours du trimestre précédent, en plus de la hausse
du risque d'écart de taux.

    Revenu de négociation

    Le revenu de négociation (BIE)(1) a été positif pendant 50 % des jours du
trimestre. Les pertes découlant des activités de négociation n'ont pas dépassé
la VAR pendant une journée au cours du trimestre. Le revenu quotidien moyen de
négociation (BIE)(1) s'est élevé à 0,5 M$ au cours du trimestre. Le graphique
d'essais à rebours du revenu de négociation (BIE)(1) et de la VAR ci après
compare le revenu quotidien réel de négociation (BIE)(1) du trimestre
considéré et des trois trimestres précédents et les mesures de VAR du jour
précédent. Le revenu de négociation (BIE)(1) ne tient pas compte de 0,6 M$
ayant trait à la consolidation d'entités à détenteurs de droits variables
ainsi que de (3 298) M$ ayant trait à la diminution de la juste valeur du
crédit structuré et aux rajustements de valeur à l'égard du risque de crédit
effectués par la contrepartie, qui ne peuvent pas être affectés efficacement à
des journées en particulier.

    Essais à rebours du revenu de négociation (BIE)(1) c. VAR

    Activités autres que de négociation

    Les risques de marché découlent également de nos services bancaires de
détail, de nos placements en actions et d'autres activités qui ne sont pas des
activités de négociation.

    Risque de taux d'intérêt

    Le risque de taux d'intérêt à l'égard du portefeuille autre que de
négociation s'entend essentiellement du risque inhérent à la GAP et aux
activités des filiales au Canada et à l'étranger. Le risque de taux d'intérêt
résulte des différences entre les échéances ou les dates de réévaluation des
actifs et passifs au bilan et hors bilan, ainsi que des options intégrées des
produits de détail. Divers instruments de trésorerie et instruments dérivés,
principalement des swaps de taux d'intérêt, des contrats à terme standardisés
et des options, sont employés pour gérer et contrôler ces risques.
    Le tableau de la page suivante fait état de l'incidence d'une hausse ou
d'une baisse immédiate de 100 points de base des taux d'intérêt sur une
période de 12 mois, rajustée pour tenir compte des remboursements anticipés
estimatifs.

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                  31                  31                 31
    En millions de              janv.                oct.              janv.
     dollars, au                2008                2007               2007
    -------------------------------------------------------------------------
                   $ CA  $ US  Divers  $ CA  $ US  Divers  $ CA  $ US  Divers
    -------------------------------------------------------------------------
    Hausse de 100
     points de
     base des
     taux
     d'intérêt
    Bénéfice net   23 $  (1)$     - $  24 $  12 $    (3)$  24 $  (7)$    (5)$
    Variation de
     la valeur
     actuelle
     du risque
     lié aux
     actions      101    31      36    98    21      36   153     9      20

    Baisse de 100
     points de
     base des
     taux
     d'intérêt
    Bénéfice net  (56)$   1 $    - $  (96)$  (12)$    3 $  (83)$  7 $     5 $
    Variation de
     la valeur
     actuelle du
     risque lié
     aux actions (143)  (31)    (37)  (155)  (21)    (36)  (209)  (9)    (20)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Risque de change

    Le risque de change autre que de négociation, aussi appelé le risque de
change structurel, découle principalement de nos investissements dans des
établissements étrangers. Ce risque, principalement en dollars américains, est
géré au moyen de dérivés de couverture et du financement des investissements
en monnaies étrangères.
    Au 31 janvier 2008, une appréciation du dollar canadien de 1 % aurait eu
pour effet de réduire les capitaux propres d'environ 30 M$ (réduction
d'environ 28 M$ au 31 octobre 2007).
    Nos bénéfices libellés en monnaies non fonctionnelles sont convertis en
monnaies fonctionnelles au moyen d'opérations de change au comptant ou de
contrats de change à terme en vue de réduire les fluctuations des taux de
change sur notre état des résultats consolidé. Les bénéfices en monnaies
étrangères fonctionnelles sont convertis aux taux mensuels moyens à mesure
qu'ils sont gagnés.
    Nous procédons à des opérations de couverture pour certains frais prévus
libellés en monnaies étrangères au moyen de dérivés qui sont constatés à titre
de couvertures de flux de trésorerie. Au 31 janvier 2008, la variation nette
de la juste valeur de ces dérivés de couverture, comprise dans le cumul des
autres éléments du résultat étendu, a donné lieu à une perte de 99 M$ (une
perte de 112 M$ au 31 octobre 2007). Ce montant sera porté en résultat pour
contrebalancer les fluctuations de change couvertes au fur et à mesure que les
frais seront engagés.

    Risque lié aux actions

    Le risque lié aux actions du portefeuille autre que de négociation
découle principalement de nos activités de Services de banque d'affaires et
ces actions sont composées de titres de participation privés et de sociétés
ouvertes, de placements dans des sociétés en commandite, et de placements à la
valeur de consolidation.
    Le tableau suivant présente la valeur comptable et la juste valeur des
actions du portefeuille autre que de négociation y compris le portefeuille de
Services de banques d'affaires :

    
                                                             Valeur     Juste
    En millions de dollars, au                            comptable    valeur
    -------------------------------------------------------------------------
    31 janv. 2008   Valeurs disponibles à la vente          1 540 $   1 997 $
                    Autres actifs(1)                          262       309
    -------------------------------------------------------------------------
                                                            1 802 $   2 306 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    31 oct. 2007    Valeurs disponibles à la vente          1 415 $   1 921 $
                    Autres actifs(1)                          254       299
    -------------------------------------------------------------------------
                                                            1 669 $   2 220 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Comprend les placements à la valeur de consolidation.
    


    Risque d'illiquidité

    Le risque d'illiquidité lié à la gestion de nos actifs et de nos passifs
découle de nos activités générales de financement. Il s'agit du risque de ne
pas dégager les fonds nécessaires pour faire face à des engagements financiers
courants sans la mobilisation de fonds à des taux défavorables ou la vente
forcée d'actifs.
    Nos stratégies de gestion du risque d'illiquidité visent à maintenir des
ressources financières suffisamment liquides pour financer continuellement
notre bilan, que les conditions du marché soient normales ou difficiles.

    Processus et contrôle

    Les rentrées et les sorties de fonds réelles et prévues au bilan et hors
bilan sont gérées quotidiennement selon des limites précises de
non-concordance entre les actifs et les passifs à court terme par région
géographique.
    Les positions au bilan servent à déterminer les flux de trésorerie
possibles selon diverses situations de crise. Sur une base consolidée, les
liquidités qu'il faut détenir selon une simulation de crise de référence
donnée sont maintenues pendant une période minimale.

    Mesure du risque

    Notre système de mesure en matière de liquidité fournit des rapports
quotidiens sur les risques d'illiquidité aux fins d'une surveillance et d'un
examen indépendants effectué par la division GRM. La haute direction et le CGR
passent en revue les rapports sur les risques d'illiquidité. Les effets des
situations de crise sont mesurés au moyen d'analyses de scénarios conçues pour
mesurer l'incidence potentielle de conditions de marché anormales sur le
profil de risque d'illiquidité. Le traitement des flux de trésorerie sous
diverses conditions fait l'objet d'un examen périodique afin de déterminer
s'il faut modifier les hypothèses sur le comportement des clients.

    Sources et stratégies de financement à terme

    Nous obtenons du financement à terme dans les marchés de gros auprès de
nombreux clients et dans des régions variées en empruntant parmi une gamme
d'échéances au moyen de divers effets de financement. Les dépôts personnels de
base demeurent une source principale de financement de détail. Au 31 janvier
2008, les dépôts de particuliers en dollars canadiens totalisaient 85,4 G$
(83,8 G$ au 31 octobre 2007).
    Nos stratégies de gestion du risque d'illiquidité incluent la
diversification des sources du financement de gros à terme, la titrisation
d'éléments d'actifs, l'émission d'actions et de titres secondaires et le
maintien de blocs distincts d'actifs liquides de grande qualité pouvant être
vendus ou donnés en garantie pour nous assurer une source immédiate de fonds.
    
    Le tableau suivant présente un sommaire de nos actifs liquides :

    -------------------------------------------------------------------------
                                                          31 janv.   31 oct.
    En milliards de dollars, au                              2008      2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Encaisse                                                  1,0 $     1,0 $
    Dépôts auprès d'autres banques                           17,2      12,7
    Valeurs mobilières(1)                                    60,4      65,1
    Valeurs empruntées ou acquises en vertu de
     prises en pension de titres                             35,6      34,0
    -------------------------------------------------------------------------
                                                            114,2 $   112,8 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Comprennent les valeurs disponibles à la vente et les valeurs
        désignées à leur juste valeur, dont la durée résiduelle du contrat
        est d'un an ou moins, et les valeurs du compte de négociation.
    

    Dans le cours normal des affaires, la gestion des garanties prévoit la
cession en garantie de certains actifs, y compris ceux nécessaires aux
activités quotidiennes de compensation et de règlement de paiements et de
valeurs. Au 31 janvier 2008, ces actifs atteignaient 25,2 G$ (27,7 G$ au
31 octobre 2007).
    Les récents bouleversements dans les marchés financiers mondiaux ont
entraîné une baisse de la liquidité ainsi qu'une hausse des coûts dans les
marchés de financement à terme, et ce, indépendamment de l'institution
financière. Nos cotes de crédit constituent un facteur qui a eu une incidence
sur l'accès que nous avons aux marchés du financement non garanti. En décembre
2007, bien qu'aucune des principales agences de notation n'aient modifié notre
cote, Standard & Poor's et Moody's ont revu à la baisse leurs prévisions
concernant les cotes, soit de stable à négative, alors que Fitch et DBRS ont
mis nos cotes sous surveillance assortie d'incidences négatives. Malgré ces
faits nouveaux, notre position de liquidité demeure solide.


    Echéance des passifs financiers

    Le tableau ci-dessous présente le profil des échéances des passifs
financiers en fonction des obligations de remboursement contractuelles. Les
dates d'échéance de certains contrats sont assorties d'une série bien définie
de rajustements mis en oeuvre par la direction aux fins de la gestion de la
liquidité. Ces rajustements figurent dans les hypothèses relatives à la
structure. Le tableau suivant ne tient pas compte des flux de trésorerie
contractuels ayant trait à des passifs dérivés.

    
    -------------------------------------------------------------------------

    En millions de dollars,        Moins de   3 mois à    1 an à    3 ans à
     au 31 janvier 2008             3 mois    12 mois      3 ans      5 ans
    -------------------------------------------------------------------------
    Passif
    Dépôts                         150 745 $   54 265 $   21 018 $    8 986 $
    Acceptations                     8 016        511          -          -
    Engagements liés à des
     valeurs vendues à découvert        74        437      1 630      1 478
    Engagements liés à des
     valeurs prêtées ou vendues
     en vertu de mises en pension
     de titres                      29 172        183          -          -
    Autres passifs                     595          2      2 407          -
    Titres secondaires                  89          -          -          -
    Passif au titre des
     actions privilégiées              600          -          -          -
    Hypothèses relatives
     à la structure               (114 047)   (35 225)         -          -
    -------------------------------------------------------------------------
                                    75 244 $   20 173 $   25 055 $   10 464 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    --------------------------------------------------------------
                                                   Pas
    En millions de dollars,        Plus de   d'échéance
     au 31 janvier 2008              5 ans     précise     Total
    --------------------------------------------------------------
    Passif
    Dépôts                           4 962 $        - $  239 976 $
    Acceptations                         -          -      8 527
    Engagements liés à des
     valeurs vendues à découvert     2 778      3 680     10 077
    Engagements liés à des
     valeurs prêtées ou vendues
     en vertu de mises en pension
     de titres                           -          -     29 355
    Autres passifs                       -      9 881     12 885
    Titres secondaires               5 313          -      5 402
    Passif au titre des
     actions privilégiées                -          -        600
    Hypothèses relatives
     à la structure                154 064     (4 792)         -
    --------------------------------------------------------------
                                   167 117 $    8 769 $  306 822 $
    --------------------------------------------------------------
    --------------------------------------------------------------
    

    Echéance des engagements au titre du crédit et des liquidités

    Le tableau ci-dessous présente les échéances contractuelles des montants
nominaux de référence dans le cas d'engagements au titre du crédit, des
garanties et des liquidités. Les montants contractuels représentent les
montants à risque si le crédit contracté venait à être entièrement employé et
si une contrepartie manquait à ses obligations. Le total des montants
contractuels n'est pas représentatif des liquidités futures requises, car on
prévoit qu'une tranche importante des garanties et des engagements arrivera à
échéance sans que des prélèvements ne soient effectués.


    
                               Période d'expiration des montants
                                                    contractuels
                        ------------------------------------------
    En millions de
     dollars, au        Moins de    1 an à    3 ans à    Plus de
     31 janvier 2008       1 an      3 ans      5 ans      5 ans      Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Engagements de
     crédit
     inutilisés(1)       27 939      1 767      8 020      1 443     39 169
    Facilités de garantie
     de liquidité        14 810          -          -          -     14 810
    Lettres de crédit
     de soutien et
     de bonne fin         5 229        354        405        435      6 423
    Lettres de crédit
     documentaires et
     commerciales           254          -          -          2        256
    -------------------------------------------------------------------------
                         48 232 $    2 121 $    8 425 $    1 880 $   60 658 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Ne tiennent pas compte des marges de crédit personnelles et des
        marges sur cartes de crédit, car elles sont révocables à notre gré en
        tout temps.
    

    Obligations contractuelles

    Les précisions sur nos obligations contractuelles figurent à la page 71
de la Reddition de comptes annuelle 2007. Il n'y pas eu de changements
importants aux obligations contractuelles dans le cours normal des affaires.

    Risque opérationnel

    Le risque opérationnel est le risque de pertes découlant du caractère
inadéquat ou de l'échec de processus ou de systèmes internes, de l'erreur
humaine ou d'événements externes.

    Processus et contrôle

    Il incombe à chaque secteur d'activité d'assurer la gestion quotidienne
du risque opérationnel. Les groupes d'infrastructure et de gouvernance
maintiennent des processus d'autoévaluation du contrôle et du risque. Nous
maintenons un programme d'assurances d'entreprise qui vise à fournir une
protection additionnelle contre les pertes et un programme mondial de gestion
de la continuité de l'exploitation afin de réduire le risque d'interruption
des activités en cas de catastrophe.

    Mesure du risque

    A compter du 1er novembre 2007, conformément à l'Accord de Bâle II, nous
utilisons l'AMA pour calculer les fonds propres réglementaires au titre du
risque opérationnel. Notre méthode de mesure du risque opérationnel aux fins
du capital économique attribue le capital de ce risque aux pertes prévues et
imprévues découlant des types de pertes suivants :
    
    -  la responsabilité juridique (à l'égard de tiers, de clients et
       d'employés);
    -  le remboursement de sommes aux clients;
    -  le non-respect de la réglementation et de l'observation fiscale;
    -  la perte de biens ou les dommages à des biens;
    -  les erreurs de traitement des opérations; et
    -  le vol, la fraude et les autres activités non autorisées.
    

    Le capital de risque opérationnel est calculé grâce à une approche de
distribution des pertes dont les paramètres sont fondés sur les pertes
internes réelles présentant une quantité statistiquement importante de données
internes historiques. Il est également possible d'obtenir ce résultat au moyen
d'une analyse des pertes par scénario en s'appuyant sur les données internes
et externes existantes concernant les pertes ainsi que sur la compétence de la
direction.
    Outre le capital attribué selon les directives décrites ci-dessus, des
rajustements sont apportés aux questions et aux risques visant le contrôle
interne qui ne font pas partie du profil de risque opérationnel initial.
    Selon l'AMA, nous pouvons comptabiliser l'atténuation du risque résultant
de l'assurance dans notre mesure du risque opérationnel servant au calcul des
fonds propres réglementaires minimums. Bien que notre contrat d'assurance soit
conçu pour protéger le bénéfice contre les pertes graves possibles, nous ne
réduisons pas nos besoins en fonds propres pour autant.

    Risques juridiques et de réputation

    La réputation et la solidité financière de la CIBC revêtent une
importance fondamentale pour la CIBC, de même que pour sa clientèle, ses
actionnaires et ses employés.
    Le risque de réputation s'entend de la possibilité qu'une publicité
négative, qu'elle soit fondée ou non, portant sur la conduite des affaires et
les pratiques de la CIBC, puisse nuire grandement à notre réputation à titre
d'institution financière de premier rang, ou alors puisse avoir des effets
importants et néfastes sur nos entreprises, nos activités ou notre situation
financière.
    Le risque juridique s'entend de la possibilité que des poursuites au
civil ou au criminel, ou alors que des enquêtes réglementaires soient
entreprises contre la CIBC qui, une fois tranchées, puissent avoir des effets
importants et néfastes sur nos entreprises, nos activités ou notre situation
financière.
    Le CGR offre une surveillance de la gestion des risques juridiques et de
réputation. L'identification, l'évaluation et la gestion des risques
juridiques et de réputation possibles constituent une responsabilité clé de la
CIBC et de tous ses employés.
    Notre Politique générale en matière de risques juridiques et de
réputation établit des normes sur la façon de préserver notre réputation et de
réduire notre exposition aux risques juridiques et de réputation. La politique
est renforcée par des procédures propres au secteur d'activité permettant de
déceler et de transmettre au niveau supérieur les opérations qui pourraient
donner lieu à des risques juridiques ou de réputation importants. Le Comité
des risques juridiques et de réputation passe en revue les opérations dont il
est saisi afin d'évaluer si la CIBC s'expose à des risques juridiques ou de
réputation.

    Risque de réglementation

    Le risque de réglementation est le risque de non conformité aux exigences
réglementaires. La non conformité à ces exigences pourrait mener à des
sanctions réglementaires et nuire à notre réputation.
    Notre philosophie en matière de conformité réglementaire consiste à gérer
le risque de réglementation par, entre autres, l'intégration de contrôles au
sein des secteurs d'activité et des groupes d'infrastructure. Cette approche
s'appuie sur le cadre de référence en matière de gestion de la conformité
législative. Le cadre de référence en matière de gestion de la conformité
législative permet d'établir une correspondance entre les exigences
réglementaires et les politiques, les procédures et les contrôles internes qui
régissent la conformité réglementaire.
    Notre Service de la conformité est responsable de l'élaboration et de la
mise à jour d'un programme complet de conformité réglementaire, incluant la
surveillance du cadre de référence en matière de gestion de la conformité
législative. Le Service, qui est indépendant de la gestion des opérations, a
le pouvoir de communiquer directement avec le comité de vérification et fait
trimestriellement rapport à ce comité.
    C'est à la haute direction des secteurs d'activité et des groupes
d'infrastructure qu'incombe, au premier chef, la responsabilité de se
conformer à l'ensemble des exigences réglementaires pertinentes, puis à tous
les employés. Les activités mises de l'avant par le Service de la conformité
viennent appuyer ces groupes et visent particulièrement les exigences
réglementaires qui régissent la relation entre la CIBC et ses clients et les
exigences qui permettent de protéger l'intégrité des marchés financiers. Les
activités liées au domaine réglementaire visant à appuyer les secteurs
d'activité et des groupes d'infrastructure incluent la diffusion des
exigences, les conseils, la formation, les tests et contrôles, ainsi que la
remontée des paliers de décision en vue de communiquer l'information sur les
faiblesses du contrôle et les risques de réglementation.

    QUESTIONS D'ORDRE COMPTABLE ET CONTROLES
    ----------------------------------------

    Conventions comptables critiques et estimations

    Un sommaire des principales conventions comptables est présenté à la
note 1 afférente aux états financiers consolidés de 2007.
    Certaines conventions comptables de la CIBC sont essentielles à la
compréhension des résultats d'exploitation et de la situation financière de la
CIBC. Ces conventions comptables critiques exigent de la direction qu'elle
pose des jugements et fasse des estimations, dont certains pourraient avoir
trait à des questions encore incertaines. Pour une description des jugements
et estimations sur lesquels repose l'application des conventions et
estimations comptables critiques dans le cas des régimes de retraite et autres
régimes d'avantages sociaux, se reporter aux pages 74 à 77 de la Reddition de
comptes annuelle 2007.
    Au cours du trimestre, nous avons changé la méthode que nous utilisons
pour calculer les rajustements de valeur de nos expositions au risque de
crédit de nos contreparties liées aux garants financiers (à l'exclusion de
ACA) pour tenir compte des écarts de taux observés sur le marché. Pour plus de
précisions, se reporter à la section Vue d'ensemble.

    Modifications de conventions comptables

    Baux adossés

    A compter du 1er novembre 2007, nous avons adopté l'abrégé 46 modifié
intitulé "Baux adossés" du Comité sur les problèmes nouveaux (CPN) de l'ICCA
et fondé sur la prise de position FASB Staff Position (FSP) FAS 13-2,
"Accounting for a Change or Projected Change in the Timing of Cash Flows
Relating to Income Taxes Generated by a Leveraged Lease Transaction".
    Le CPN exige qu'un changement du calendrier estimatif des flux de
trésorerie liés aux impôts sur les bénéfices entraîne l'établissement d'un
nouveau calendrier de constatation du revenu découlant du bail adossé.
L'adoption de ces directives a entraîné l'imputation de 66 M$ aux soldes
d'ouverture des bénéfices non répartis au 1er novembre 2007. Un montant se
rapprochant de cette imputation hors caisse sera comptabilisé dans les revenus
sur la durée restante des baux au moyen de la méthode du taux d'intérêt
effectif.

    Informations à fournir concernant le capital

    En date du 1er novembre 2007, nous avons adopté le chapitre 1535 du
Manuel de l'ICCA, "Informations à fournir concernant le capital", qui stipule
que l'entité doit fournir des informations sur ses objectifs, politiques et
procédures de gestion de son capital ainsi que des données quantitatives
synthétiques sur les éléments inclus dans la gestion du capital.

    Instruments financiers

    En date du 1er novembre 2007, nous avons adopté le chapitre 3862,
"Instruments financiers - informations à fournir", et le chapitre 3863,
"Instruments financiers - présentation" du Manuel de l'ICCA.
    Ces chapitres remplacent le chapitre 3861 du Manuel de l'ICCA,
"Instruments financiers - informations à fournir et présentation", et
augmentent les exigences en matière d'information sur la nature et l'ampleur
des risques découlant des instruments financiers et sur la façon dont l'entité
gère ces risques.

    Contrôles et procédures

    Contrôles et procédures de communication de l'information

    La direction de la CIBC, en collaboration avec le chef de la direction,
le chef des services financiers et le chef de la gestion du risque, a évalué,
au 31 janvier 2008, l'efficacité des contrôles et procédures de communication
de l'information de la CIBC (conformément aux règles de la SEC et des
Autorités canadiennes en valeurs mobilières). Ces contrôles et procédures ont
été jugés efficaces.

    Modification du contrôle interne à l'égard de l'information financière

    Pendant le trimestre terminé le 31 janvier 2008, le contrôle interne de
la CIBC à l'égard de l'information financière n'a fait l'objet d'aucun
changement qui a modifié de façon importante son contrôle interne à l'égard de
l'information financière, ou qui aurait raisonnablement pu le faire.


    
    ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES DE LA CIBC
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
    BILAN CONSOLIDE

                                                         31 janv.    31 oct.
    Non vérifié, en millions de dollars, au                 2008       2007
    --------------------------------------------------------------- ---------
    ACTIF
    Encaisse et dépôts non productifs d'intérêts
     auprès d'autres banques                               1 673 $    1 457 $
    --------------------------------------------------------------- ---------
    Dépôts productifs d'intérêts auprès d'autres banques  16 520     12 290
    --------------------------------------------------------------- ---------
    Valeurs mobilières
    Compte de négociation                                 58 365     58 779
    Disponibles à la vente                                 8 589     17 430
    Désignées à leur juste valeur                         14 264     10 291
    --------------------------------------------------------------- ---------
                                                          81 218     86 500
    --------------------------------------------------------------- ---------
    Valeurs empruntées ou acquises en vertu
     de prises en pension de titres                       35 625     34 020
    --------------------------------------------------------------- ---------
    Prêts
    Prêts hypothécaires à l'habitation                    90 572     91 664
    Particuliers                                          29 539     29 213
    Cartes de crédit                                       9 395      9 121
    Entreprises et gouvernements                          34 436     34 099
    Provision pour pertes sur créances (note 4)           (1 379)    (1 443)
    --------------------------------------------------------------- ---------
                                                         162 563    162 654
    --------------------------------------------------------------- ---------
    Divers
    Instruments dérivés                                   23 395     24 075
    Engagements de clients en vertu d'acceptations         8 527      8 024
    Terrains, bâtiments et matériel                        2 001      1 978
    Ecart d'acquisition                                    1 911      1 847
    Autres actifs incorporels                                414        406
    Autres actifs                                         13 887      8 927
    --------------------------------------------------------------- ---------
                                                          50 135     45 257
    --------------------------------------------------------------- ---------
                                                         347 734 $  342 178 $
    --------------------------------------------------------------- ---------
    --------------------------------------------------------------- ---------
    PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
    Dépôts
    Particuliers                                          93 883 $   91 772 $
    Entreprises et gouvernements                         131 000    125 878
    Banques                                               15 093     14 022
    --------------------------------------------------------------- ---------
                                                         239 976    231 672
    --------------------------------------------------------------- ---------
    Divers
    Instruments dérivés                                   26 109     26 688
    Acceptations                                           8 527      8 249
    Engagements liés à des valeurs vendues à découvert    10 077     13 137
    Engagements liés à des valeurs prêtées ou vendues
     en vertu de mises en pension de titres               29 355     28 944
    Autres passifs                                        12 728     13 728
    --------------------------------------------------------------- ---------
                                                          86 796     90 746
    --------------------------------------------------------------- ---------
    Titres secondaires                                     5 402      5 526
    --------------------------------------------------------------- ---------
    Passif au titre des actions privilégiées                 600        600
    --------------------------------------------------------------- ---------
    Participations sans contrôle                             157        145
    --------------------------------------------------------------- ---------
    Capitaux propres
    Actions privilégiées                                   2 331      2 331
    Actions ordinaires                                     6 049      3 133
    Actions autodétenues                                      12          4
    Surplus d'apport                                          86         96
    Bénéfices non répartis                                 7 174      9 017
    Cumul des autres éléments du résultat étendu            (849)    (1 092)
    --------------------------------------------------------------- ---------
                                                          14 803     13 489
    --------------------------------------------------------------- ---------
                                                         347 734 $  342 178 $
    --------------------------------------------------------------- ---------
    --------------------------------------------------------------- ---------

    Les notes ci-jointes et les parties ombragées des sections du rapport de
    gestion portant sur la gestion du risque aux pages 20 à 33 font partie
    intégrante des états financiers consolidés.



    -------------------------------------------------------------------------
    ETAT DES RESULTATS CONSOLIDE

                                              Pour les trois mois terminés le
                                             --------------------------------
                                              31 janv.    31 oct.   31 janv.
    Non vérifié, en millions de dollars          2008       2007       2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu d'intérêts
    Prêts                                       2 582 $    2 583 $    2 304 $
    Valeurs empruntées ou acquises en
     vertu de prises en pension de titres         529        564        472
    Valeurs mobilières                            664        869        762
    Dépôts auprès d'autres banques                230        222        173
    -------------------------------------------------------------------------
                                                4 005      4 238      3 711
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais d'intérêts
    Dépôts                                      2 208      2 216      1 903
    Autres passifs                                563        697        665
    Titres secondaires                             72         77         76
    Passif au titre des actions privilégiées        8          8          8
    -------------------------------------------------------------------------
                                                2 851      2 998      2 652
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts                       1 154      1 240      1 059
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenu autre que d'intérêts
    Rémunération de prise ferme et
     honoraires de consultation                   176        190        185
    Frais sur les dépôts et les paiements         195        200        193
    Commissions sur crédit                         60         59         69
    Honoraires d'administration de cartes          77         72         70
    Honoraires de gestion de
     placements et de garde                       136        139        130
    Revenu tiré des fonds communs de placement    212        218        212
    Revenu tiré des assurances,
     déduction faite des réclamations              58         59         58
    Commissions liées aux opérations
     sur valeurs mobilières                       170        196        229
    Revenu de négociation (note 8)             (3 127)      (378)       375
    (Pertes) gains sur valeurs
     disponibles à la vente, montant net          (49)       133        132
    Revenu tiré d'instruments financiers
     désignés à la juste valeur                   (29)         9         43
    Revenu tiré des actifs titrisés               144        103        129
    Revenu tiré des opérations de change
     autres que de négociation                    132        100         84
    Divers                                        170        606        123
    -------------------------------------------------------------------------
                                               (1 675)     1 706      2 032
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des revenus                            (521)     2 946      3 091
    -------------------------------------------------------------------------
    Dotation à la provision pour
     pertes sur créances (note 4)                 172        132        143
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais autres que d'intérets
    Salaires et avantages sociaux                 994      1 006      1 160
    Frais d'occupation                            145        148        150
    Matériel informatique et matériel de bureau   262        283        263
    Communications                                 74         81         71
    Publicité et expansion des affaires            53         71         50
    Honoraires                                     51         51         39
    Taxes d'affaires et impôts et
     taxe sur le capital                           25         37         35
    Divers                                        157        197        175
    -------------------------------------------------------------------------
                                                1 761      1 874      1 943
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte) bénéfice avant impôts sur
     les bénéfices et participations
     sans contrôle                             (2 454)       940      1 005
    Charge (économie) d'impôts                 (1 002)        45        231
    -------------------------------------------------------------------------
                                               (1 452)       895        774
    Participations sans contrôle                    4         11          4
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte nette) bénéfice net                 (1 456)$      884 $      770 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte) bénéfice par action
     (en dollars) (note 10)     - de base       (4,39)$     2,55 $     2,13 $
                                - dilué(e)      (4,39)$     2,53 $     2,11 $
    Dividendes par action
     ordinaire (en dollars)                      0,87 $     0,87 $     0,70 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Les notes ci-jointes et les parties ombragées des sections du rapport de
    gestion portant sur la gestion du risque aux pages 20 à 33 font partie
    intégrante des états financiers consolidés.



    -------------------------------------------------------------------------
    ETAT DE L'EVOLUTION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDE

                                              Pour les trois mois terminés le
                                             --------------------------------
                                              31 janv.    31 oct.   31 janv.
    Non vérifié, en millions de dollars          2008       2007       2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions privilégiées
    Solde au début de la période                2 331 $    2 331 $    2 381 $
    Emission d'actions privilégiées                 -          -        450
    Rachat d'actions privilégiées                   -          -       (400)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                2 331 $    2 331 $    2 431 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions ordinaires
    Solde au début de la période                3 133 $    3 121 $    3 064 $
    Emission d'actions ordinaires (note 7)      2 948         12         50
    Frais d'émission, déduction faite des
     impôts sur les bénéfices connexes            (32)         -          -
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                6 049 $    3 133 $    3 114 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Actions autodétenues
    Solde au début de la période                    4 $      (11)$      (19)$
    Achats                                     (2 959)    (1 456)    (1 356)
    Ventes                                      2 967      1 471      1 374
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                   12 $        4 $       (1)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Surplus d'apport
    Solde au début de la période                   96 $       85 $       70 $
    Charge au titre des options sur actions         3         (1)         2
    Options sur actions exercées                   (1)        (1)        (4)
    (Escompte net) prime nette sur les
     actions autodétenues et divers               (12)        13          6
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                   86 $       96 $       74 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfices non répartis
    Solde au début de la période, montant
     établi antérieurement                      9 017 $    8 450 $    7 268 $
    Rajustement pour modification
     de conventions comptables                   (66)(1)       -      (50)(2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde au début de la période,
     après retraitement                         8 951      8 450      7 218
    (Perte nette) bénéfice net                 (1 456)       884        770
    Dividendes
      Actions privilégiées                        (30)       (30)       (38)
      Actions ordinaires                         (291)      (292)      (235)
    Prime de rachat d'actions privilégiées
     classées à titre de capitaux propres           -          -        (16)
    Divers                                          -          5         (6)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                7 174 $    9 017 $    7 693 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Cumul des autres éléments du résultat
     étendu, déduction faite des impôts et taxes
    Solde au début de la période               (1 092)$     (587)$     (442)$
    Rajustement pour modification
     de conventions comptables(2)                   -          -        123
    Autres éléments du résultat étendu            243       (505)       175
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période                 (849)$   (1 092)$     (144)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfices non répartis et cumul des
     autres éléments du résultat étendu         6 325 $    7 925 $    7 549 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Capitaux propres à la fin de la période    14 803 $   13 489 $   13 167 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Représente l'incidence de l'adoption de l'abrégé modifié du Comité
        sur les problèmes nouveaux 46 de l'Institut Canadien des Comptables
        Agréés, "Baux adossés". Pour plus de précisions, voir la note 1.
    (2) Représente le rajustement transitoire par suite de l'adoption des
        chapitres 1530, 3251, 3855 et 3865 du Manuel de l'ICCA.

    Les notes ci-jointes et les parties ombragées des sections du rapport de
    gestion portant sur la gestion du risque aux pages 20 à 33 font partie
    intégrante des états financiers consolidés.


    -------------------------------------------------------------------------
    ETAT DU RESULTAT ETENDU CONSOLIDE

                                              Pour les trois mois terminés le
                                             --------------------------------
                                              31 janv.    31 oct.   31 janv.
    Non vérifié, en millions de dollars          2008       2007       2007
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte nette) bénéfice net                 (1 456)$      884 $      770 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres éléments du résultat étendu,
     déduction faite des impôts et taxes
      Ecart de conversion
      Gains nets (pertes nettes) sur
       investissements dans des
       établissements étrangers autonomes         973     (1 921)       805
      (Pertes nettes) gains nets sur
       opérations de couverture de
       risque de change                          (746)     1 493       (603)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                  227       (428)       202
    -------------------------------------------------------------------------
      Variation nette des valeurs
       disponibles à la vente
      (Pertes latentes) gains latents sur
       valeurs disponibles à la vente,
       montant net                                (21)        54        (43)
      Reclassement de pertes nettes
       (gains nets) en résultat net               106        (35)       (28)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                   85         19        (71)
    -------------------------------------------------------------------------
      Variation nette des couvertures
       de flux de trésorerie
      (Pertes nettes) gains nets sur dérivés
       désignés comme couvertures de
       flux de trésorerie                         (36)      (120)        73
      (Gains nets) pertes nettes sur dérivés
       désignés comme couvertures de flux de
       trésorerie reclassés en résultat net       (33)        24        (29)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                  (69)       (96)        44
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des autres éléments du
     résultat étendu(1)                           243       (505)       175
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat étendu                            (1 213)$      379 $      945 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Comprend une participation sans contrôle de néant (néant au
        31 octobre 2007 et 1 M$ au 31 janvier 2007).


    -------------------------------------------------------------------------
    (CHARGE D'IMPOTS) ECONOMIE D'IMPOTS ATTRIBUEE A CHACUNE DES COMPOSANTES
    DES AUTRES ELEMENTS DU RESULTAT ETENDU

                                              Pour les trois mois terminés le
                                             --------------------------------
                                              31 janv.    31 oct.   31 janv.
    Non vérifié, en millions de dollars          2008       2007       2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Ecart de conversion
      Variations des investissements dans
       des établissements étrangers autonomes      (3)$        4 $      (10)$
      Variations des opérations de
       couverture de risque de change             374       (736)       313
    Variation nette des valeurs
     disponibles à la vente
      Pertes latentes (gains latents) sur
       valeurs disponibles à la vente,
       montant net                                 15        (34)        29
      Reclassement de (pertes nettes)
       gains nets en résultat net                 (89)        15         16
    Variation nette des couvertures
     de flux de trésorerie
      Variations des dérivés désignés comme
       couvertures de flux de trésorerie           20         65        (39)
      Variations des dérivés désignés comme
       couvertures de flux de trésorerie
       reclassés en résultat net                   18        (12)        15
    -------------------------------------------------------------------------
                                                  335 $     (698)$      324 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Les notes ci-jointes et les parties ombragées des sections du rapport de
    gestion portant sur la gestion du risque aux pages 20 à 33 font partie
    intégrante des états financiers consolidés.



    -------------------------------------------------------------------------
    ETAT DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDE

                                              Pour les trois mois terminés le
                                             --------------------------------
                                              31 janv.    31 oct.   31 janv.
    Non vérifié, en millions de dollars          2008       2007       2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie d'exploitation
    (Perte nette) bénéfice net                 (1 456)$      884 $      770 $
    Rajustements pour rapprocher (la perte
     nette) le bénéfice net des flux
     de trésorerie d'exploitation :
      Dotation à la provision pour
       pertes sur créances                        172        132        143
      Amortissement des bâtiments, du
       matériel, du mobilier et des
       améliorations locatives                     52         50         53
      Amortissement des autres actifs incorporels  10         11          5
      Rémunération à base d'actions               (19)         7         18
      Impôts futurs                               (53)       141         63
      Pertes (gains) sur valeurs disponibles
       à la vente, montant net                     49       (133)      (132)
      Pertes (gains) à la cession de terrains,
       de bâtiments et de matériel                  -          1          -
      Autres éléments hors caisse, montant net     66       (158)        50
      Variations des actifs et des
       passifs d'exploitation
        Intérêts courus à recevoir                104        (51)      (106)
        Intérêts courus à payer                   (24)        16       (474)
        Montants à recevoir sur contrats dérivés  663     (3 787)      (404)
        Montants à payer sur contrats dérivés    (954)     7 262       (958)
        Variation nette des valeurs du
         compte de négociation                    414      4 673     (4 238)
        Variation nette des valeurs désignées
         à la juste valeur                     (3 973)    (2 663)      (629)
        Variation nette des autres instruments
         financiers désignés à la juste valeur   (581)    (2 192)       187
        Impôts exigibles                       (1 794)      (145)      (377)
        Divers, montant net                    (3 779)       150     (1 742)
    -------------------------------------------------------------------------
                                              (11 103)     4 198     (7 771)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie de financement
    Dépôts, déduction faite des retraits        8 844      4 371      5 554
    Engagements liés à des valeurs
     vendues à découvert                       (3 076)      (868)       (69)
    Engagements liés à des valeurs prêtées
     ou vendues en vertu de mises en pension
     de titres, montant net                       411     (5 100)    (1 178)
    Remboursement de titres secondaires          (250)      (537)         -
    Emission d'actions privilégiées                 -          -        450
    Rachat d'actions privilégiées                   -          -       (416)
    Emission d'actions ordinaires, montant net  2 916         12         50
    Produit net tiré des actions
     autodétenues (achetées) vendues                8         15         18
    Dividendes                                   (321)      (322)      (273)
    Divers, montant net                          (445)       130        353
    -------------------------------------------------------------------------
                                                8 087     (2 299)     4 489
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie d'investissement
    Dépôts productifs d'intérêts
     auprès d'autres banques                   (4 230)     3 316     (2 494)
    Prêts, déduction faite des remboursements  (2 047)    (4 483)     1 295
    Produit des titrisations                    2 250      1 493      2 537
    Achat de valeurs disponibles à la vente    (1 924)    (5 149)    (1 787)
    Produit de la vente de valeurs
     disponibles à la vente                     5 870      1 258      1 462
    Produit à l'échéance de valeurs
     disponibles à la vente                     4 941        790      2 396
    Valeurs empruntées ou acquises en
     vertu de prises en pension de
     titres, montant net                       (1 605)     1 064      1 464
    Sorties nettes liées à l'acquisition(1)         -          -       (778)
    Achat de terrains, de bâtiments
     et de matériel                               (43)       (14)      (233)
    Produit de la cession de terrains,
     de bâtiments et de matériel                    -          1          -
    -------------------------------------------------------------------------
                                                3 212     (1 724)     3 862
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence de la fluctuation des taux de
     change sur l'encaisse et les dépôts
     non productifs d'intérêts auprès
     d'autres banques                              20        (55)        41
    -------------------------------------------------------------------------
    Augmentation (diminution) nette de
     l'encaisse et des dépôts non productifs
     d'intérêts auprès d'autres banques au
     cours de la période                          216        120        621
    Encaisse et dépôts non productifs
     d'intérêts auprès d'autres banques au
     début de la période                        1 457      1 337      1 317
    -------------------------------------------------------------------------
    Encaisse et dépôts non productifs
     d'intérêts auprès d'autres banques
     à la fin de la période                     1 673 $    1 457 $    1 938 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Intérêts versés au comptant                 2 875 $    2 982 $    3 126 $
    Impôts sur les bénéfices payés au comptant    846 $       49 $      545 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Compte tenu de l'acquisition de FirstCaribbean International Bank.

    Les notes ci-jointes et les parties ombragées des sections du rapport de
    gestion portant sur la gestion du risque aux pages 20 à 33 font partie
    intégrante des états financiers consolidés.



    NOTES AFFERENTES AUX ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES
    (NON VERIFIES)

    Les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés de la Banque
    Canadienne Impériale de Commerce et de ses filiales (la "CIBC") ont été
    dressés selon les principes comptables généralement reconnus (PCGR) du
    Canada. Les présents états financiers sont dressés selon les mêmes
    méthodes et conventions comptables que celles utilisées pour dresser les
    états financiers consolidés de l'exercice terminé le 31 octobre 2007,
    sauf dans les cas décrits ci-après. Les états financiers consolidés
    intermédiaires de la CIBC ne comprennent pas toutes les informations à
    fournir exigées en vertu des PCGR du Canada pour les états financiers
    annuels et, par conséquent, doivent être lus à la lumière des états
    financiers consolidés pour l'exercice terminé le 31 octobre 2007,
    figurant aux pages 84 à 137 de la Reddition de comptes annuelle 2007.

    1.  Modification des conventions comptables

    Baux adossés

    A compter du 1er novembre 2007, nous avons adopté l'abrégé 46 modifié
    intitulé "Baux adossés" du Comité sur les problèmes nouveaux (CPN) de
    l'Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA) et fondé sur la prise de
    position FASB Staff Position (FSP) FAS 13-2, "Accounting for a Change or
    Projected Change in the Timing of Cash Flows Relating to Income Taxes
    Generated by a Leveraged Lease Transaction". Le CPN exige qu'un
    changement du calendrier estimatif des flux de trésorerie liés aux impôts
    sur les bénéfices entraîne l'établissement d'un nouveau calendrier de
    constatation du revenu découlant du bail adossé.

    L'adoption de ces directives a entraîné l'imputation de 66 M$ aux soldes
    d'ouverture des bénéfices non répartis au 1er novembre 2007. Un montant
    se rapprochant de cette imputation hors caisse sera comptabilisé dans les
    revenus sur la durée restante des baux au moyen de la méthode du taux
    d'intérêt effectif.

    Informations à fournir concernant le capital

    A compter du 1er novembre 2007, nous avons adopté le chapitre 1535,
    "Informations à fournir concernant le capital" de l'ICCA, en vertu duquel
    une entité doit divulguer ses objectifs, ses politiques et ses procédures
    de gestion de son capital. Ceux-ci sont présentés à la note 17 afférente
    aux états financiers consolidés de 2007 et sont demeurés les mêmes par
    rapport à ceux de l'exercice précédent. En outre, le chapitre exige de
    fournir des données quantitatives synthétiques sur les éléments inclus
    dans la gestion du capital. Pour plus de précisions, voir la note 7.

    Instruments financiers

    A compter du 1er novembre 2007, nous avons adopté le chapitre 3862,
    "Instruments financiers - informations à fournir", et le chapitre 3863,
    "Instruments financiers - présentation".

    Ces chapitres remplacent le chapitre 3861 du Manuel de l'ICCA,
    "Instruments financiers - informations à fournir et présentation", et
    augmentent les exigences en matière d'information sur la nature et
    l'ampleur des risques découlant des instruments financiers et sur la
    façon dont l'entité gère ces risques. Pour plus de précisions, voir la
    note 13.

    2.  Vente de certaines de nos activités américaines

    En date du 1er janvier 2008, nous avons vendu à Oppenheimer Holdings Inc.
    (Oppenheimer) nos services bancaires d'investissement, nos activités de
    financement par effet de levier, nos activités de négociation d'actions
    et nos activités sur des marchés de titres de créances connexes exercées
    aux Etats-Unis, ainsi que nos services bancaires d'investissement et nos
    activités de négociation d'actions en Israel (les "activités cédées"). La
    vente à Oppenheimer de certaines autres activités liées aux marchés
    financiers américains que nous exerçons au Royaume-Uni et en Asie devrait
    être conclue au deuxième trimestre de 2008. En contrepartie, Oppenheimer
    nous a offert des bons de souscription visant un million d'actions
    pouvant être exercées après cinq ans, et paiera un prix d'achat différé
    d'au moins 25 M$ US à la fin des cinq ans compte tenu des bénéfices tirés
    des activités cédées. Nous avons fourni des indemnités en ce qui a trait
    à certains coûts qu'Oppenheimer pourrait engager dans l'intégration des
    activités cédées.

    Nous avons radié l'écart d'acquisition associé aux activités cédées,
    déprécié certaines améliorations locatives et immobilisations liées au
    matériel informatique et logiciel, et comptabilisé des passifs au titre
    de certains contrats qui ne sont plus requis dans la poursuite de nos
    activités. En outre, nous avons accéléré la constatation du coût au titre
    de certains octrois d'actions subalternes attribués aux employés mutés
    chez Oppenheimer.

    Par conséquent, nous avons comptabilisé une perte nette avant impôts de
    70 M$ en janvier 2008 dans le revenu autre que d'intérêts. Nous avons
    également comptabilisé une dépréciation de 10 M$ dans le revenu autre que
    d'intérêts liée à la décision de déplacer la plus grande partie du reste
    de notre personnel aux Etats-Unis.

    Les droits au titre de l'octroi d'actions subalternes de la CIBC détenues
    par les employés mutés chez Oppenheimer continueront d'être acquis
    conformément aux dispositions originales. Pour soutenir cette entente de
    rémunération, Oppenheimer remboursera à la CIBC le coût de l'octroi
    d'actions subalternes au fur et à mesure que les droits seront acquis,
    moment auquel nous comptabiliserons les remboursements dans le revenu
    autre que d'intérêts.

    En vertu de l'entente de vente, la CIBC a investi 100 M$ US dans une
    débenture subordonnée émise par Oppenheimer et offre certaines facilités
    de crédit à Oppenheimer et à ses clients utilisant les services bancaires
    d'investissement dans le but de contribuer aux activités d'Oppenheimer,
    chaque prêt étant assujetti à l'approbation du comité du crédit de la
    CIBC.

    Si l'on exclut les pertes mentionnées ci-dessus, les activités cédées ont
    eu l'incidence suivante sur nos résultats au cours des deux mois terminés
    le 31 décembre 2007 :

    -------------------------------------------------------------------
                                                                31 déc.
    En millions de dollars, pour les deux mois terminés le       2007
    -------------------------------------------------------------------
    Revenu net d'intérêts                                          1 $
    Revenu autre que d'intérêts                                   58
    -------------------------------------------------------------------
    Total des revenus                                             59
    Frais autres que d'intérêts                                   48
    -------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts sur les bénéfices
     et participations sans contrôle                              11
    Impôts sur les bénéfices                                       6
    -------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                                                   5 $
    -------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------


    3.  Prêts en souffrance, mais non douteux

    Les prêts en souffrance sont des prêts dont le remboursement du capital
    ou le paiement des intérêts est en souffrance aux termes du contrat. Le
    tableau suivant présente une analyse chronologique des prêts en
    souffrance. Les soldes à découvert en souffrance de clients de moins de
    30 jours ont été exclus du tableau ci-dessous puisqu'il est impossible à
    ce moment-ci de déterminer ces renseignements.

    -------------------------------------------------------------------------
    En millions de dollars,            Moins de   De 31 à   Plus de
     au 31 janvier 2008                30 jours  90 jours  90 jours   Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Prêts hypothécaires à l'habitation    1 333 $    597 $    150 $  2 080 $
    Particuliers                            530      140       45      715
    Cartes de crédit                        422      117       71      610
    Entreprises et gouvernements            353      212       24      589
    -------------------------------------------------------------------------
                                          2 638 $  1 066 $    290 $  3 994 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    4.  Provision pour pertes sur créances

    -------------------------------------------------------------------------
    En millions de dollars,
     pour les trois mois
     terminés le                  31 janv. 2008                  31 oct. 2007
    ------------------------------------------- -----------------------------
                  Provision Provision Provision Provision Provision Provision
                 spécifique  générale  totale  spécifique  générale  totale
    ------------------------------------------- -----------------------------
    Solde au début
     de la période    553 $     890 $   1 443 $     608 $     892 $   1 500 $
    Dotation à la
     (reprise sur)
     provision pour
     pertes sur
     créances         171         1       172       134        (2)      132
    Radiations       (187)        -      (187)     (215)        -      (215)
    Recouvrements      31         -        31        43         -        43
    Transfert de la
     provision
     générale vers
     la provision
     spécifique(1)      2        (2)        -         -         -         -
    Divers(2)          10         -        10       (17)        -       (17)
    ------------------------------------------- -----------------------------
    Solde à la fin
     de la période    580 $     889 $   1 469 $     553 $     890 $   1 443 $
    ------------------------------------------- -----------------------------
    ------------------------------------------- -----------------------------
    Se compose de
     ce qui suit :
      Prêts           580 $     799 $   1 379 $     553 $     890 $   1 443 $
      Facilités
       de crédit
       inutilisées(3)   -        90        90         -         -         -
      Lettres de
       crédit(4)        -         -         -         -         -         -
    ------------------------------------------- -----------------------------
    ------------------------------------------- -----------------------------

    -------------------------------------------
    En millions de dollars,
     pour les trois mois
     terminés le                  31 janv. 2007
    -------------------------------------------
                  Provision Provision Provision
                 spécifique  générale  totale
    -------------------------------------------
    Solde au début
     de la période      544 $   900 $   1 444 $
    Dotation à la
     (reprise sur)
     provision pour
     pertes sur
     créances           143       -       143
    Radiations         (224)      -      (224)
    Recouvrements        53       -        53
    Transfert de la
     provision générale
     vers la provision
     spécifique(1)        3      (3)        -
    Divers(2)           117      23       140
    -------------------------------------------
    Solde à la fin
     de la période      636 $   920 $   1 556 $
    -------------------------------------------
    -------------------------------------------
    Se compose de
     ce qui suit :
      Prêts             634 $   920 $   1 554 $
      Facilités
       de crédit
       inutilisées(3)     -       -         -
      Lettres de
       crédit(4)          2       -         2
    -------------------------------------------
    -------------------------------------------

    1)  Se rapporte au portefeuille des prêts étudiants.
    2)  Le premier trimestre de 2007 comprend 117 M$ au titre de la provision
        spécifique et 23 M$ au titre de la provision générale en raison de
        l'acquisition de FirstCaribbean International Bank.
    3)  A compter du premier trimestre de 2008, la provision au titre des
        facilités de crédit inutilisées est incluse dans les autres passifs.
        Avant 2008, elle était incluse dans la provision pour pertes sur
        créances.
    4)  Comprises dans les autres passifs.


    5.  Titrisations et entités à détenteurs de droits variables

    Titrisations (prêts hypothécaires à l'habitation)

    -------------------------------------------------------------------------

                                             Pour les trois mois terminés le
                                          -----------------------------------
                                               31 janv.    31 oct.   31 janv.
    En millions de dollars                        2008       2007       2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Titrisés                                   6 308 $    4 719 $    3 850 $
    Vendus                                     2 272      1 510      2 549
    Produit au comptant net                    2 250      1 493      2 537
    Droits conservés                              48         25         33
    Gain à la vente, déduction faite
     des frais d'opération                        14          4         10
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Hypothèses sur les droits conservés
     (en %)
    Durée résiduelle moyenne pondérée
     (en années)                                 3,7        3,8        3,3
    Taux de remboursement anticipé/taux
     de remboursement                      11,0-36,0  11,0-39,0  11,0-39,0
    Taux d'actualisation                     3,8-4,6    4,6-4,9    4,1-4,3
    Pertes sur créances prévues              0,0-0,1    0,0-0,1    0,0-0,1
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Entités à détenteurs de droits variables (EDDV)

    Comme il est mentionné à la note 6 afférente aux états financiers
    consolidés de 2007, nous détenons des droits dans des EDDV qui ne sont
    pas considérés comme importants puisque nos droits sont couverts auprès
    d'autres parties.

    En vertu de certains swaps sur rendement total sur dérivés de crédit
    conclus avec les EDDV détenues dans notre portefeuille de négociation,
    nous pouvons être tenus d'acheter, à la valeur nominale, les actifs de
    référence sous-jacents, ce qui mettrait fin aussitôt aux dérivés de
    crédit. Par suite de ces ententes, au cours du trimestre, nous avons
    acheté certains actifs de référence à la valeur nominale, soit 4,8 G$, de
    deux entités émettrices structurées par des tiers en contrepartie de la
    résiliation des swaps sur rendement total connexes. Les actifs de
    référence achetés ont été classés comme valeurs du compte de négociation
    au bilan consolidé et sont toujours couverts. Nous pouvons également être
    tenus d'acheter des actifs de référence supplémentaires d'une valeur
    nominale de 2,0 G$ couverts par le reste des swaps sur rendement total
    d'entités émettrices structurées par des tiers.

    De temps à autre, nous continuons de soutenir nos fonds multicédants au
    moyen de l'achat de papier commercial émis par ces fonds multicédants. Au
    31 janvier 2008, les investissements directs dans du papier commercial
    émis par les fonds multicédants que nous soutenons se sont élevés à
    1,0 G$. Nous ne sommes pas considérés comme le principal bénéficiaire de
    ces fonds multicédants.

    6.  Titres secondaires

    Le 21 janvier 2008, conformément à leurs modalités, nous avons racheté la
    totalité de nos débentures (titres secondaires) à 4,75 %, soit 250 M$,
    venant à échéance le 21 janvier 2013, pour leur principal impayé, plus
    les intérêts courus et impayés à la date de rachat.

    Après la fin du trimestre, soit le 26 février 2008, nous avons racheté la
    totalité de nos débentures (titres secondaires) à 5,89 %, soit 89 M$,
    venant à échéance le 26 février 2013, pour leur principal impayé, plus
    les intérêts courus et impayés à la date de rachat.

    7.  Capital-actions

    Ratios et fonds propres réglementaires

    A compter du 1er novembre 2007, notre capital réglementaire est fondé sur
    le dispositif de Bâle II. Pour plus de précisions sur l'Accord de
    Bâle II, voir la section Gestion du risque du rapport de gestion.

    Selon les normes de la Banque des règlements internationaux, les banques
    doivent maintenir un ratio minimum des fonds propres de première
    catégorie d'au moins 4 % et un ratio du total des fonds propres d'au
    moins 8 %. Le Bureau du surintendant des institutions financières a
    décrété que les institutions financières canadiennes acceptant des dépôts
    étaient tenues de maintenir un ratio minimum de fonds propres de première
    catégorie d'au moins 7 % et un ratio du total des fonds propres d'au
    moins 10 %. Au cours du trimestre, nous avons respecté ces exigences en
    matière de capital réglementaire.

    Au 31 janvier 2008, les fonds propres de première catégorie comprenaient
    les actions ordinaires, à l'exclusion des positions de négociation à
    découvert dans nos propres actions, les bénéfices non répartis, les
    actions privilégiées, les participations sans contrôle, le surplus
    d'apport et l'écart de conversion. L'écart d'acquisition et les gains
    réalisés à la vente au moment de la titrisation ont été déduits des fonds
    propres de première catégorie. Les fonds propres de deuxième catégorie
    comprennent les titres secondaires et la provision générale admissible. A
    compter du 1er novembre 2007, les placements dans des compagnies
    d'assurance affiliées et d'importants investissements d'avant 2007 ont
    été déduits des fonds propres de deuxième catégorie. Les fonds propres de
    première et de deuxième catégories ont été assujettis à certaines autres
    déductions à parts égales.

    Nos ratios de fonds propres et notre ratio actif/fonds propres sont
    présentés dans le tableau suivant. L'information au 31 janvier 2008 est
    basée sur les exigences de l'Accord de Bâle II et l'information au 31
    octobre 2007 est basée sur les exigences de l'Accord de Bâle I;
    l'information ne peut être comparée.

    -------------------------------------------------------------------------
                                                         Selon       Selon
                                                       Bâle II      Bâle I
    -------------------------------------------------------------------------
                                                       31 janv.     31 oct.
    En millions de dollars, au                            2008        2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds propres de première catégorie                 13 426 $    12 379 $
    Total des fonds propres réglementaires              17 845      17 758
    Actif pondéré en fonction du risque                117 408     127 424
    Ratio des fonds propres de première catégorie         11,4 %       9,7 %
    Ratio du total des fonds propres                      15,2 %      13,9 %
    Ratio actif/fonds propres                            19,0x       19,0x
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Actions ordinaires

    Au cours du trimestre, nous avons émis 45,3 millions d'actions ordinaires
    pour un produit au comptant net de 2,9 G$, déduction faite des frais
    d'émission et des impôts, de 32 M$. Nous avons également émis 0,2 million
    d'actions ordinaires pour une contrepartie de 11 M$ en vertu de régimes
    d'options sur actions.

    8.  Risque couvert lié au marché américain des prêts hypothécaires à
        l'habitation et garants financiers

    Nous avons souscrit des contrats dérivés auprès de ACA Financial Guaranty
    Corp. (ACA) afin de nous couvrir contre le risque à l'égard de divers
    actifs de référence, y compris les titres adossés à des créances avec
    flux groupés et d'autres titres liés au marché américain des prêts
    hypothécaires à l'habitation. Au cours du trimestre, nous avons imputé
    2,30 G$ US (2,28 G$) au titre des contrats de couverture de ACA (dont
    30 M$ US (30 M$) au titre de contrats non liés au marché américain des
    prêts hypothécaires à l'habitation qui ont été dénoués au cours du
    trimestre) par suite de la baisse de sa cote à une cote de qualité
    inférieure.

    Le montant imputé est basé sur la juste valeur estimative des contrats
    dérivés de ACA, lesquels sont fondés sur la valeur marchande des actifs
    de référence sous-jacents. Le risque total ayant trait au montant nominal
    provenant des passifs au titre des dérivés assujettis aux couvertures
    auprès de ACA a atteint 3,5 G$ US (3,5 G$), la totalité étant liée au
    marché américain des prêts hypothécaires à l'habitation. Le rendement des
    actifs sousjacents et de ACA pourrait entraîner des imputations
    supplémentaires.

    Le montant nominal de référence des contrats dérivés restants conclus
    avec des parties couvrant notre risque lié au marché américain des prêts
    hypothécaires à l'habitation s'est établi à 5,0 G$ US (5,1 G$), la juste
    valeur s'est fixée à 2,8 G$ US (2,8 G$), dont la totalité, à l'exclusion
    d'un montant nominal de 591 M$ US (593 M$) et d'une juste valeur de
    182 M$ US (183 M$), était conclue auprès de garants financiers.

    En outre, nous détenons des contrats dérivés avec des garants financiers
    en vertu desquels les actifs sous-jacents ne sont pas liés au marché
    américain des prêts hypothécaires à l'habitation. Au 31 janvier 2008, la
    juste valeur de ces contrats dérivés atteignait 885 M$ US (888 M$).

    Au cours du trimestre, nous avons imputé un montant de 624 M$ US (626 M$)
    au titre du risque lié au garants financiers afin d'accroître nos
    rajustements de valeur à 648 M$ US (650 M$) au 31 janvier 2008. La
    méthode utilisée pour calculer ces rajustements de valeur (à l'exclusion
    de ACA) a été changée au cours du premier trimestre pour tenir compte des
    écarts de taux observés sur le marché. La conjoncture et les conditions
    du marché liées à ces contreparties pourraient changer dans l'avenir, ce
    qui pourrait engendrer des pertes futures importantes. Parmi les éléments
    qui réduisent le risque à l'égard des garants financiers, notons les
    couvertures de crédit dont le montant nominal de référence s'établit à
    525 M$ US (527 M$) et la juste valeur, à 63 M$ US (63 M$) au 31 janvier
    2008. Au cours du trimestre, nous avons constaté un gain de 42 M$ US
    (43 M$) au titre de ces couvertures.

    A notre avis, nous avons rajusté la juste valeur adéquatement jusqu'à
    maintenant. Le calcul des rajustements de la juste valeur exige que nous
    fondions nos estimations sur les processus comptables et sur le jugement
    de la direction. Nous évaluons de façon continue le caractère adéquat des
    rajustements de juste valeur. Les montants des rajustements de juste
    valeur pourraient être modifiés si les événements le justifient.

    9.  Charges au titre des avantages sociaux futurs

    -------------------------------------------------------------------------
                                             Pour les trois mois terminés le
                                          -----------------------------------
                                               31 janv.    31 oct.   31 janv.
    En millions de dollars                        2008       2007       2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Régimes à prestations déterminées
    Régimes de retraite                           38 $       45 $       48 $
    Régimes d'avantages complémentaires            8         10          8
    -------------------------------------------------------------------------
                                                  46 $       55 $       56 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Régimes à cotisations déterminées
    Régimes de retraite de la CIBC                 4 $        8 $        4 $
    Régimes de retraite d'Etat(1)                 21         13         22
    -------------------------------------------------------------------------
                                                  25 $       21 $       26 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    1) Régime de pensions du Canada/Régime des rentes du Québec et Federal
       Insurance Contributions Act des E.-U.


    10. (Perte) bénéfice par action

    -------------------------------------------------------------------------
                                             Pour les trois mois terminés le
                                          -----------------------------------
    En millions de dollars, sauf               31 janv.    31 oct.   31 janv.
     les données par action                       2008       2007       2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat de base par action
    (Perte nette) bénéfice net                (1 456)$      884 $      770 $
    Dividendes et primes sur actions
     privilégiées                                (30)       (30)       (54)
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte nette) bénéfice net applicable
     aux actions ordinaires                   (1 486)$      854 $      716 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires
     en circulation (en milliers)            338 732    334 849    336 486
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat de base par action                (4,39)$     2,55 $     2,13 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat dilué par action
    (Perte nette) bénéfice net applicable
     aux actions ordinaires                   (1 486)$      854 $      716 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires
     en circulation (en milliers)             338 732   334 849    336 486
    Ajouter le nombre d'options sur actions
     pouvant être exercées(1) (en milliers)     2 079     3 078      3 456
    -------------------------------------------------------------------------
    Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires
     diluées en circulation(2) (en milliers)  340 811   337 927    339 942
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat dilué par action(3)                (4,39)$    2,53 $     2,11 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    1)  Ne tient pas compte du nombre moyen de 850 531 options en cours à un
        prix d'exercice moyen pondéré de 87,69 $, du nombre moyen de 4 553
        options en cours à un prix d'exercice moyen pondéré de 102,22 $ et du
        nombre moyen de 3 249 options en cours à un prix d'exercice moyen
        pondéré de 98,30 $, respectivement pour les trois mois terminés le
        31 janvier 2008, le 31 octobre 2007 et le 31 janvier 2007, le prix
        d'exercice des options étant supérieur au cours moyen des actions
        ordinaires de la CIBC.
    2)  Les actions privilégiées convertibles et le passif au titre des
        actions privilégiées ne sont pas compris dans le calcul, étant donné
        que nous avons le droit de les racheter au comptant avant la date de
        conversion.
    3)  En cas de perte, l'incidence des options sur actions pouvant être
        exercées sur le bénéfice dilué (la perte diluée) par action sera
        antidilutive; c'est pourquoi le bénéfice (la perte) de base par
        action et le bénéfice dilué (la perte diluée) par action seront
        identiques.


    11. Garanties

    -------------------------------------------------------------------------
                                              31 janv.                31 oct.
    En millions de dollars, au                   2008                   2007
    -------------------------------------------------------------------------
                                Paiement               Paiement
                                 maximum                maximum
                                   futur       Valeur     futur       Valeur
                                éventuel(1) comptable  éventuel(1) comptable
    -------------------------------------------------------------------------
    Prêts de valeurs avec
     indemnisation(2)           41 645 $          - $  43 287 $          - $
    Lettres de crédit de
     soutien et de bonne fin     6 422           13     6 353           13
    Options vendues à titre de
     dérivés de crédit          67 031        6 171    67 283        3 971
    Autres options vendues sur
     contrats de dérivés(3)            (4)    4 409           (4)    5 612
    Autres contrats
     d'indemnisation                   (4)        -           (4)        -
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    1)  Le montant total des sûretés disponibles relativement à ces garanties
        s'élevait à 51,2 G$ (53,7 G$ au 31 octobre 2007).
    2)  Comprennent le plein montant contractuel des valeurs des clients dont
        nous avons la garde et prêtées par la Société de services de titres
        mondiaux CIBC Mellon, coentreprise à parts égales entre la CIBC et
        The Bank of New York Mellon.
    3)  Comprennent 769 M$ (631 M$ au 31 octobre 2007) au titre des swaps sur
        rendement total. En ce qui a trait aux swaps sur rendement total dont
        le montant nominal de référence s'élève à environ 2,0 G$ (6,5 G$ au
        31 octobre 2007) et dont la juste valeur négative est d'environ
        654 M$ (juste valeur négative de 470 M$ au 31 octobre 2007), nous
        pourrions être tenus d'acheter, à la valeur nominale, les actifs de
        référence, ce qui met fin aussitôt aux swaps.
    4)  Pour plus de précisions, consulter la description, à la page 127 des
        états financiers consolidés de 2007.


    12. Informations sectorielles

    La CIBC compte deux secteurs d'activité stratégiques : Marchés de détail
    CIBC et Marchés mondiaux CIBC. Ces secteurs d'activité bénéficient du
    soutien de cinq groupes fonctionnels, à savoir Administration,
    Technologie et opérations, Expansion de l'entreprise, Finance,
    Conformité, Affaires juridiques et réglementation, et Trésorerie et
    Gestion du risque. Les activités de ces groupes fonctionnels sont
    intégrées au poste Siège social et autres, et leurs revenus, leurs frais
    et leurs ressources au bilan sont habituellement ventilés entre les
    secteurs d'activité.

    Au cours du trimestre : a) nous avons transféré les services du Groupe
    Entreprises de Marchés mondiaux CIBC vers Marchés de détail CIBC.
    L'information des périodes antérieures a été retraitée; b) nous avons
    réparti la provision générale pour pertes sur créances entre les secteurs
    d'activité stratégiques (Marchés de détail CIBC et Marchés mondiaux
    CIBC). Avant 2008, la provision générale (à l'exclusion de celle liée à
    FirstCaribbean International Bank) était comprise dans le poste Siège
    social et autres. L'information des périodes antérieures n'a pas été
    retraitée; et c) nous avons reclassé la provision pour pertes sur
    créances relative aux facilités de crédit inutilisées dans les autres
    passifs. Avant 2008, elle était incluse dans la provision pour pertes sur
    créances. L'information des périodes antérieures n'a pas été retraitée.

    -------------------------------------------------------------------------
                                      Marchés   Marchés
    En millions de dollars, pour    de détail  mondiaux  Siège social  Total
     les trois mois terminés le          CIBC      CIBC     et autres   CIBC
    -------------------------------------------------------------------------
    31 janv.
     2008   Revenu net (frais nets)
             d'intérêts               1 259 $     (164)$     59 $    1 154 $
            Revenu autre que
             d'intérêts               1 111     (2 793)       7     (1 675)
            Revenu intersectoriel(1)      1          -       (1)         -
    -------------------------------------------------------------------------
            Total des revenus         2 371     (2 957)      65       (521)
            Dotation à la provision
             pour pertes sur créances   155         17        -        172
            Amortissement(2)             28          5       29         62
            Frais autres que
             d'intérêts               1 325        346       28      1 699
    -------------------------------------------------------------------------
            Bénéfice (perte) avant
             impôts sur les bénéfices
             et participations sans
             contrôle                   863     (3 325)       8     (2 454)
            Charge (économie) d'impôts  202     (1 166)     (38)    (1 002)
            Participations sans
             contrôle                     4          -        -          4
    -------------------------------------------------------------------------
            Bénéfice net (perte nette)  657 $   (2 159)$     46 $   (1 456)$
    -------------------------------------------------------------------------
            Actif moyen(3)          235 279 $  108 082 $  1 167 $  344 528 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    31 oct.
     2007   Revenu net (frais nets)
             d'intérêts               1 246 $      (84)$     78 $    1 240 $
            Revenu autre que
             d'intérêts               1 546         89       71      1 706
            Revenu intersectoriel(1)      2          -       (2)         -
    -------------------------------------------------------------------------
            Total des revenus         2 794          5      147      2 946
            Dotation à la (reprise
             sur) provision pour
             pertes sur créances        150        (18)       -        132
            Amortissement(2)             29          4       28         61
            Frais autres que
             d'intérêts               1 373        353       87      1 813
    -------------------------------------------------------------------------
            Bénéfice (perte) avant
             impôts sur les bénéfices
             et participations sans
             contrôle                 1 242       (334)      32        940
            Charge (économie)
             d'impôts                   271       (222)      (4)        45
            Participations sans
             contrôle                    11          -        -         11
    -------------------------------------------------------------------------
            Bénéfice net (perte
             nette)                     960 $     (112)$     36 $      884 $
    -------------------------------------------------------------------------
            Actif moyen(3)          234 632 $  105 051 $    553 $  340 236 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    31 janv.
     2007   Revenu net (frais nets)
             d'intérêts               1 145 $     (168)$     82 $    1 059 $
            Revenu autre que
             d'intérêts               1 126        830       76      2 032
            Revenu intersectoriel(1)      2          -       (2)         -
    -------------------------------------------------------------------------
            Total des revenus         2 273        662      156      3 091
            Dotation à la (reprise
             sur) provision pour
             pertes sur créances        148         (5)       -        143
            Amortissement(2)             20          5       33         58
            Frais autres que
             d'intérêts               1 333        481       71      1 885
    -------------------------------------------------------------------------
            Bénéfice avant impôts
             sur les bénéfices et
             participations sans
             contrôle                   772        181       52      1 005
            Charge d'impôts             198         11       22        231
            Participations sans
             contrôle                     4          -        -          4
    -------------------------------------------------------------------------
            Bénéfice net                570 $      170 $     30 $      770 $
    -------------------------------------------------------------------------
            Actif moyen(3)          214 962 $  100 616 $    544 $  316 122 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    1)  Le revenu intersectoriel représente les commissions de vente internes
        et la répartition des revenus selon le modèle de gestion fabricant-
        secteur client-distributeur.
    2)  Comprend l'amortissement des bâtiments, du mobilier, du matériel, des
        améliorations locatives et des actifs incorporels à durée de vie
        limitée.
    3)  Les actifs sont présentés en fonction de moyennes, car il s'agit de
        la mesure la plus pertinente pour une institution financière et c'est
        la mesure examinée par la direction.


    13. Instruments financiers - informations à fournir

    A compter du 1er novembre 2007, nous avons adopté le chapitre 3862 du
    Manuel de l'ICCA, "Instruments financiers - informations à fournir". Nous
    avons inclus certaines des informations à fournir et exigées par le
    chapitre 3862 du Manuel de l'ICCA dans les parties ombragées du rapport
    de gestion portant sur la gestion du risque, comme l'autorise la norme.
    Le tableau suivant présente un recoupement entre ces informations et
    celles qui se trouvent dans le rapport de gestion.

    -------------------------------------------------------------------------
    Description                                              Section
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour chaque type de risque lié aux instruments           Vue d'ensemble
    financiers, une entité doit présenter : son exposition   ----------------
    au risque et comment il se présente; les objectifs, les  Risque de crédit
    politiques et les procédés utilisés pour la gestion des  ----------------
    risques; les méthodes utilisées pour mesurer le risque   Risque de marché
    et la description des garanties.                         ----------------
                                                             Risque
                                                             d'illiquidité
                                                             ----------------
                                                             Risque
                                                             opérationnel
                                                             ----------------
                                                             Risques
                                                             juridiques et de
                                                             réputation
                                                             ----------------
                                                             Risque de
                                                             réglementation
    -------------------------------------------------------------------------
    Risque de crédit - exposition brute au risque de crédit;
    qualité de crédit; concentration du risque               Risque de crédit
    -------------------------------------------------------------------------
    Risque de marché - portefeuilles de négociation -
    valeur à risque; portefeuilles autres que de
    négociation - sensibilité aux taux d'intérêt; risque de
    change; risque lié aux actions                           Risque de marché
    -------------------------------------------------------------------------
    Risque d'illiquidité - actifs liquides; échéance des
    passifs financiers; et engagements au titre du crédit    Risque
    et des liquidités                                        d'illiquidité
    -------------------------------------------------------------------------

    Nous avons présenté des informations quantitatives relatives au risque de
    crédit conformément aux directives de l'Accord de Bâle II, lequel exige
    des entités qu'elles présentent le risque auquel elles sont exposées en
    fonction de la façon dont elles gèrent leurs activités et leurs risques.
    Le tableau ci-dessous présente les catégories de montants utilisés se
    rapportant au risque de crédit, conformément à l'approche fondée sur les
    notations internes avancée (NI avancée) et à l'approche standard, selon
    les catégories comptables et selon les portefeuilles prévus dans l'Accord
    de Bâle II.


    En millions de dollars, au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Catégories comptables             Portefeuilles selon Bâle II
    ----------------------- -------------------------------------------------
                                                                  Expositions
                                                                    au crédit
                            Expositions  Expositions                personnel
                                    aux  aux entités  Expositions   garanti -
                            entreprises  souveraines  aux banques  immobilier
    ----------------------- -------------------------------------------------
    Dépôts non productifs
     d'intérêts auprès
     d'autres banques                   - $        - $      725 $        - $
    Dépôts productifs d'intérêts
     auprès d'autres banques            6        344      7 021          -
    Valeurs mobilières
      Compte de négociation           131         56         21          -
      Disponibles à la vente        2 137      3 169          4          -
      Désignées à la juste valeur       4     14 051          -          -
    Prêts
      Prêts hypothécaires à
       l'habitation                   603      1 198          -     87 614
      Prêts personnels                296          4         24     15 098
      Prêts sur cartes de crédit        -          -          -          -
      Prêts aux entreprises et
       aux gouvernements           27 908        772        803          -
    Engagements de clients en
     vertu d'acceptations           7 789        304        434          -
    Autres actifs                     963      2 023      6 250          8
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du risque de crédit      39 837 $   21 921 $   15 282 $  102 720 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    En millions de dollars, au 31 janvier 2008
    -------------------------------------------------------------------
    Catégories comptables             Portefeuilles selon Bâle II
    ---------------------- --------------------------------------------
                                Expositions        Autres
                                au commerce   expositions
                                  de détail  associées au  Expositions
                              renouvelables      commerce  liées à une
                                admissibles     de détail  titrisation
    ---------------------- --------------------------------------------
    Dépôts non productifs
     d'intérêts auprès
     d'autres banques                   - $          - $          - $
    Dépôts productifs d'intérêts
     auprès d'autres banques            -            -            -
    Valeurs mobilières
      Compte de négociation             -            -        2 180
      Disponibles à la vente            -            -        1 595
      Désignées à la juste valeur       -            -          242
    Prêts
      Prêts hypothécaires à
       l'habitation                     -            -            -
      Prêts personnels              5 970        8 049            -
      Prêts sur cartes de crédit    9 289          106            -
      Prêts aux entreprises et
       aux gouvernements                -        2 078          187
    Engagements de clients en
     vertu d'acceptations               -            -            -
    Autres actifs                       -            -           98
    -------------------------------------------------------------------
    Total du risque de crédit      15 259 $     10 233 $      4 302 $
    -------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------


    14. Evénement postérieur à la date du bilan

    Le 25 février 2008, Visa Inc. a annoncé son intention de lancer un
    premier appel public à l'épargne visant ses actions de catégorie A à un
    prix situé entre 37 $ US et 42 $ US l'action, ce qui suggère que la juste
    valeur de nos actions de Visa est de 80 M$ à 130 M$ inférieure à la
    valeur comptable. Par conséquent, si le premier appel public à l'épargne
    et le rachat obligatoire d'une partie de nos actions (qui devraient
    représenter environ 50 % de notre participation) se produisent au
    deuxième trimestre de 2008, il est probable que nous comptabilisions une
    perte à la vente de ces actions. Par ailleurs, au cours du deuxième
    trimestre, nous évaluerons la mesure dans laquelle nous devrons
    comptabiliser une perte de valeur durable sur le reste de nos actions. Le
    montant des pertes que nous comptabiliserons subira l'effet du premier
    appel public à l'épargne ainsi que du processus de rajustement final, qui
    pourraient avoir une incidence positive ou négative sur le nombre
    d'actions que nous détenons.
    

    %SEDAR: 00002543EF c5015




Renseignements :

Renseignements: Les investisseurs et les analystes peuvent obtenir de
plus amples renseignements auprès de John Ferren, vice-président, Relations
avec les investisseurs, au (416) 980-2088. Les médias sont priés de s'adresser
à Rob McLeod, premier directeur, Communications et affaires publiques, au
(416) 980-3714, ou à Mary Lou Frazer, première directrice, Communications
financières et Communications avec les investisseurs, au (416) 980-4111


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.