L. Jacques Ménard, président de BMO Groupe financier, Québec propose aux Québécois un véritable projet de société



    Urgence de s'attaquer à la dette, à la productivité, au rehaussement de
    l'éducation et au vieillissement de la population

    MONTREAL, le 4 juin /CNW/ - Le Québec n'est jamais aussi puissant que
lorsqu'il se mobilise vers la réalisation d'un grand projet de société, qui
fait appel à tous les citoyens dans le but de préparer un avenir enviable à
nos enfants, voilà l'invitation lancée aujourd'hui à tous les Québécois par
L. Jacques Ménard, président de BMO Groupe financier, Québec devant un
auditoire du Cercle canadien de Montréal.

    Horizon 2025

    D'entrée de jeu, le conférencier a invité son auditoire à voyager avec
lui dans le temps, jusqu'à l'an 2025 : "Nous débarquons à Montréal, une belle
ville parmi les plus dynamiques en Amérique du Nord. Une ville propre, où il
fait bon vivre. Une ville aux infrastructures efficaces que visitent des
délégations du monde entier en s'émerveillant du chemin parcouru en si peu de
temps. Une ville dont la population est en croissance, où les jeunes ont accès
à des emplois de grande qualité reliés en réseaux aux meilleurs au monde dans
les domaines les plus innovateurs. Une ville où la pauvreté est
presqu'inexistante. Une ville prospère parce que ses entreprises se sont
intégrées aux plus hauts niveaux de la création de la valeur des leaders
mondiaux. Montréal, métropole dynamique d'un Québec dont la population est
hautement scolarisée, dont les services de santé sont d'une grande efficacité,
et où le taux de productivité est tel que deux travailleurs réussissent sans
peine à soutenir une personne âgée de 65 ans et plus". Voilà la vision qu'a
partagée M. Ménard avec les membres du Cercle canadien.

    Les grands défis

    Pour réaliser ce projet de société, le président de BMO Groupe financier,
Québec, a insisté sur l'urgente nécessité de s'attaquer à quatre grands défis
auxquels la société québécoise est confrontée. Ces quatre grands défis sont :
    
    -  la dette publique dont le seul paiement des intérêts constitue le
       troisième poste en importance dans le budget de l'Etat québécois et
       qui nous empêche d'agir efficacement dans les grands secteurs dont
       notre avenir dépend ;
    -  l'impératif démographique auquel le Québec, une des sociétés qui
       vieillit le plus rapidement au monde, est confrontée ;
    -  le faible niveau de productivité qui place le Québec en queue de
       peloton des taux de croissance des provinces canadiennes pour la
       dernière décennie et loin derrière les Etats-Unis ;
    -  le système d'éducation qui produit trop de décrocheurs, d'analphabètes
       et de jeunes démunis devant les exigences très élevées de la société
       d'aujourd'hui.
    

    "Je ne condamne pas. Je constate. C'est là que notre rêve coure les plus
grands risques de se transformer en cauchemar... Mais, demeurons positifs et
ne baissons surtout pas les bras", a tenu à rappeler M. Ménard.

    L'opinion des jeunes

    M. Ménard a tenu à connaître l'opinion des jeunes (18-34) concernant
leurs valeurs, leurs attitudes et leurs attentes face au travail, leur
évaluation des grands modèles de société, ainsi que leurs réactions en regard
de certains grands débats, notamment le dégel des frais de scolarité. Pour ce
faire, un sondage CROP a été effectué auprès des jeunes Québécois et un
sondage Angus-Reid, auprès des jeunes Canadiens.
    "Les jeunes Québécois ont un profil, des attentes et des attitudes tout à
fait compatibles avec notre grand projet à l'horizon 2025. Leurs réponses au
sondage laissent croire qu'ils accepteraient très mal qu'on leur laisse une
société économiquement amoindrie, tout en leur demandant de payer nos
factures. Ce qui est particulièrement le cas dans le domaine de la santé. Ils
se préparent à fonctionner à plein régime dans une société éthique,
innovatrice et sans frontière", constate M. Ménard. "Les jeunes Québécois
souhaitent un travail qui leur laisse du temps libre, tout en étant à la fois
autonomes et bien encadrés. Ils savent parfaitement ce qu'ils veulent. Ils
réclament des défis importants qui feront appel à leur créativité. Les plus
jeunes souhaitent travailler avec un grand nombre de personnes qui changent
souvent et ils sont ouverts à travailler à l'extérieur du Québec et du Canada.
Le travail en réseau les attire particulièrement de préférence à un travail
plus casanier".
    Par ailleurs, 44 % des répondants au sondage se disent en faveur d'un
dégel progressif des frais de scolarité à l'université qui porterait ceux-ci
au niveau de la moyenne canadienne dans un horizon de cinq ans.
    De plus, les résultats du sondage Angus-Reid révèlent que les jeunes
Québécois partagent les mêmes valeurs fondamentales que les jeunes Canadiens à
l'égard du travail, de la famille, des loisirs, du type de société souhaité.
Toutefois, des différences significatives ressortent à certains égards :
    
    -  les jeunes Québécois visent un niveau de revenu moins élevé que les
       jeunes Canadiens ;
    -  ils sont moins nombreux à vouloir étudier davantage ;
    -  ils sont plus inquiets du vieillissement de la population ;
    -  ils sont davantage ouverts à la présence du privé en santé ;
    -  ils sont plus nombreux à s'opposer à des hausses d'impôts pour
       financer les services publics dans le contexte d'une société
       vieillissante.
    

    Quelques pistes porteuses d'avenir

    M. Ménard propose huit avenues à explorer pour réaliser le projet de
société qu'il propose d'ici 2025. "Nous sommes capables d'y arriver. J'en suis
convaincu. A la condition de ne pas nous illusionner en nous mettant à changer
les chaises de place sur le pont du Titanic, pour nous donner bonne
conscience", prend-il bien soin de préciser.

    
    Ces huit avenues sont les suivantes :

    1)  Faire de l'éducation notre priorité absolue comme l'ont fait les pays
        les plus compétitifs au monde.
    2)  Nous engager tous ensemble dans une vaste campagne de sensibilisation
        de la population à l'égard des enjeux financiers, fiscaux et
        démographiques du Québec.
    3)  Mettre en place les conditions propices à la création de la richesse
        comme d'autres pays l'ont fait et nous inspirer des expériences
        positives dans des sociétés comparables à la nôtre et qui partagent
        nos valeurs.
    4)  Modifier notre système fiscal, tant pour les entreprises que les
        particuliers, en taxant la richesse obtenue et non l'effort pour la
        créer.
    5)  Nous attaquer résolument au remboursement de la dette en utilisant
        les tarifs d'électricité, notre principale richesse naturelle, de
        façon stratégique.
    6)  Créer une réserve suffisante pour financer les coûts reliés à la
        perte d'autonomie dans une société vieillissante et éviter de créer
        une iniquité intergénérationnelle inacceptable, en refilant la
        facture aux générations montantes.
    7)  Mettre en place les conditions nécessaires pour accroître notre
        niveau de productivité.
    8)  Renforcer le marché du travail en favorisant une vie de travail plus
        productive, plus longue et en harmonie avec les valeurs des jeunes,
        notamment en regard de la famille.
    

    Selon M. Ménard, tous ces points ont en commun le fait qu'ils constituent
des conditions sine qua non pour ériger une société innovatrice, tout en étant
parfaitement compatibles avec les valeurs exprimées par les jeunes. Or, selon
le président de BMO Groupe financier, Québec, c'est par une capacité renforcée
d'innover que le Québec pourra se classer parmi les sociétés les plus
compétitives au monde.
    "Pour nos jeunes, l'avenir, c'est maintenant", a conclu L. Jacques
Ménard.





Renseignements :

Renseignements: Ronald Monet, Montreal, ronald.monet@bmo.com, (514)
877-1873 ou (514) 877-1101

Profil de l'entreprise

BMO Groupe financier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.