Journée mondiale du tourisme : les touristes canadiens peuvent contribuer à prévenir l'exploitation sexuelle des enfants

  • Vision Mondiale donne des conseils aux Canadiens sur la manière de pratiquer un « tourisme ne nuisant pas aux enfants » en raison du tourisme sexuel généralisé impliquant des enfants
  • Le gouvernement canadien doit utiliser la loi extraterritoriale pour condamner les contrevenants; en 14 ans, il y a eu quatre condamnations seulement
  • Quarante pour cent des touristes masculins qui voyagent aux Philippines y vont à des fins sexuelles

MISSISSAUGA, ON, le 26 sept. 2011 /CNW/ - Alors que l'industrie touristique en Asie du Sud-Est explose en terme de nombre des arrivées, il faut faire davantage pour protéger les enfants de l'exploitation sexuelle par les touristes, prévient Vision Mondiale à la veille de la Journée mondiale du tourisme. Nombre des pays de la région sont connus comme étant des « points chauds » qui attirent des touristes délinquants sexuels ciblant les enfants vulnérables.

« Les chiffres pour cette région sont alarmants, mais l'Asie du Sud-Est n'est pas un cas unique. Partout où la pauvreté existe et où la protection des enfants est faible, ceux-ci risquent d'être victimes d'exploitation sexuelle. Cela se produit partout dans le monde, et en particulier dans de nombreux pays fréquentés par les touristes canadiens, notamment dans nombre de destinations des Caraïbes », déclare Caroline Riseboro, vice-présidente, Affaires publiques, Vision Mondiale Canada.

« Le tourisme contribue à stimuler les économies de ces pays, mais le revers de la médaille est qu'il crée des occasions d'exploitation sexuelle d'enfants. Les touristes peuvent protéger les enfants en exigeant des agences de voyages, des hôtels et des restaurants qu'ils ne ferment pas les yeux lorsque des enfants sont en danger. La connaissance des lois et des procédures pour être en mesure de dénoncer d'éventuels abus à l'étranger peut permettre aux Canadiens d'intervenir exactement comme ils le feraient s'ils soupçonnaient un cas d'exploitation sexuelle d'enfant ici au pays. »

La mise en garde de Vision Mondiale a lieu alors que les derniers chiffres en provenance de pays comme la Thaïlande indiquent une croissance du nombre des arrivées à un taux annualisé de 26 % (11,17 millions de visiteurs) pour les six premiers mois de 2011. Même des pays qui sortent des sentiers battus comme le Laos ont accueilli 2,5 millions de visiteurs, à égalité avec le Cambodge, tandis que le Vietnam en a reçu 5 millions.

« Dans les pays où nous travaillons, nous assistons à l'effet des « vases communicants ». Quand un pays ou une région se décide sérieusement à protéger ses enfants et à condamner les délinquants, ceux-ci changent tout simplement de destination pour se rendre là où se trouvent des enfants plus vulnérables et où les lois sont peu appliquées et où les enfants sont peu protégés », explique Mme Riseboro. « Nous voyons cette tendance se produire en Asie du Sud-Est où le problème s'est déplacé dans des endroits comme les Philippines, où 40 % des touristes masculins viennent pour des motifs sexuels. »

Vision Mondiale demande aux Canadiens de :

  1. prendre conscience de leurs responsabilités quant à l'incidence de leurs propres voyages en recherchant des hôtels et des agences de voyage qui respectent des politiques ou des codes qui protègent les enfants.
  2. déclarer les cas d'exploitation d'enfants, qu'il s'agisse d'exploitation sexuelle ou par le travail, ou de traite d'enfants, dont ils seraient témoins quand ils sont à l'étranger (cyberaide.ca).
  3. décourager des compagnons de voyage de se livrer à de tels agissements.

Contexte :
Le Canada et les touristes commettant des abus sexuels sur des enfants
En 1997, le Code criminel canadien a été modifié afin que les touristes canadiens ayant commis des abus sexuels sur des enfants à l'étranger puissent être poursuivis au Canada.

L'exploitation sexuelle des enfants par les touristes comporte deux aspects qui alimentent cette grave violation des droits de l'enfant : celui de l'offre et celui de la demande. Les Canadiens qui achètent les services sexuels d'enfants, des garçons et des filles de moins de 18 ans, encouragent cette situation en contribuant à la demande de relations sexuelles avec des enfants.

Avec le plein appui de Vision Mondiale et d'autres organisations de lutte contre la traite d'enfants, le Canada a adopté le projet de loi C-268 en juin 2010, qui impose des sentences mininimales pour les auteurs de traite d'enfants. Les enfants victimes d'abus sexuel par des touristes sont souvent des victimes de la traite d'enfants.

Ce que fait Vision Mondiale pour protéger les enfants :

  • Elle fait appel au Canada pour utiliser rapidement et efficacement notre loi extraterritoriale pour condamner les Canadiens se livrant à l'exploitation sexuelle d'enfants à l'étranger quand le pays où les abus ont été commis ne peut le faire ou ne le fera pas. La loi existe depuis 14 ans, mais quatre personnes seulement ont été condamnées et nous savons que le nombre de Canadiens accusés est supérieur à 150.
  • Elle fait appel à l'ACDI pour qu'elle poursuive sa lutte contre la pauvreté dans les pays en développement, celle-ci étant un facteur clé du tourisme sexuel impliquant des enfants. L'ACDI doit aussi créer des environnements qui protègent mieux les enfants en dispensant de la formation aux enfants eux-mêmes, aux parents, aux enseignants, aux médecins, aux travailleurs sociaux, aux policiers ainsi qu'aux paliers de gouvernements locaux et nationaux pour prévenir les abus et y répondre.
  • Vision Mondiale travaille avec l'industrie du tourisme pour mieux protéger les enfants contre les abus sexuels commis par la population locale et par les ressortissants étrangers. Elle collabore en outre avec les autorités policières et les tribunaux pour qu'il y ait plus de signalements de cas d'exploitation sexuelle et pour obtenir des condamnations.
  • Elle travaille à l'échelle mondiale pour empêcher les enfants d'être les victimes de touristes délinquants sexuels au moyen de l'éducation et de la création d'autres moyens pour eux et pour leur famille de gagner leur vie.
  • Vision Mondiale a pris l'engagement d'empêcher l'exploitation sexuelle commerciale des enfants à l'étranger et d'en atténuer les effets. Elle s'y emploie depuis plus d'une décennie en traitant les deux aspects du problème, celui de l'offre et celui de la demande.

Vision Mondiale est une organisation de solidarité internationale qui lutte contre toutes les formes de pauvreté et d'injustice à travers ses programmes d'aide humanitaire d'urgence, de développement et ses actions de plaidoyer. Inspirés par nos valeurs chrétiennes, nous apportons une aide aux enfants et aux familles les plus démunis sans aucune forme de discrimination sociale, ethnique ou religieuse. Consultez notre site Web visionmondiale.ca.

SOURCE Vision mondiale

Renseignements :

Relations avec les médias :
Margaret Buchanan: margaret_buchanan@visionmondiale.ca; cell: 514.476.0517

Profil de l'entreprise

Vision mondiale

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.