JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS : L'AQRP FAIT UN BILAN SÉVÈRE DE L'INTERVENTION DU GOUVERNEMENT

QUÉBEC, le 15 juin 2011 /CNW Telbec/ - À l'occasion de la Journée internationale de sensibilisation pour contrer les abus envers les personnes aînées, qui se tient aujourd'hui, l'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) fait le bilan de la mise en œuvre du Plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2010-2015.

« En résumé, nous sommes très peu impressionnés par le bilan gouvernemental contre la maltraitance envers les aînés. Sur un total de quarante mesures proposées par le gouvernement, seulement deux mesures nous semblent avoir eu un effet concret sur la clientèle aînée vulnérable. Cela nous semble bien peu en considérant un budget de 20 millions de dollars. Les résultats du sondage que nous rapportons aujourd'hui démontrent par ailleurs que le secteur de l'hébergement des aînés est en crise. Les quelque 100 000 aînés québécois victimes d'abus ont besoin de plus d'actions concrètes », a déclaré la présidente de l'AQRP, madame Madelaine Michaud.

Deux succès sur une quarantaine de mesures

Selon l'AQRP, parmi les quatre mesures dites « structurantes » par le gouvernement, seule la campagne de sensibilisation avec Yvon Deschamps a remporté un franc succès. « Il est très positif que de plus en plus d'aînés utilisent la ligne d'écoute 1 888 489-ABUS, mais cette ligne existait au CSSS Cavendish plusieurs années avant son annonce par le gouvernement. Par ailleurs, même si la création d'une chaire de recherche et l'embauche de coordonnateurs régionaux ne sont pas de mauvaises choses en soi, ces mesures n'auront que peu d'impact à court terme sur la clientèle vulnérable », explique la présidente de l'AQRP.

Par ailleurs, parmi la quarantaine de mesures dites « parallèles » par le gouvernement, seule la mise en place d'une équipe d'intervention spécialisée à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) s'est démarquée pour le moment. « La présentation du projet de loi no 16, destiné à resserrer la certification des résidences pour personnes âgées, ne pourra vraisemblablement pas mener à des actions concrètes avant l'automne prochain. À titre d'exemple,  nous n'avons pas encore vu de trace des 23 nouveaux inspecteurs annoncés lors du dernier budget. L'ensemble des autres mesures du plan gouvernemental sont essentiellement des outils d'information ou de coordination n'ayant que peu d'effets concrets pour la clientèle », ajoute la présidente de l'AQRP.

Le secteur de l'hébergement des aînés en crise

Ce bilan plutôt faible intervient alors que les plus récentes données de sondage dévoilées par l'AQRP démontrent que le secteur de l'hébergement des personnes aînées traverse une crise sans précédent. En effet, le sondage réalisé par la firme L'Observateur démontre que :

  • 84 % des Québécois sont préoccupés par les récents cas médiatisés de mauvais traitements, de décès ou de suicides dans des résidences pour personnes âgées;
  • 82 % des Québécois estiment qu'un coroner devrait être systématiquement informé lors d'un décès dans une résidence pour personnes âgées et qu'il puisse faire une enquête dans certains cas;
  • 63 % des Québécois ne souhaitent pas habiter dans une résidence pour personnes âgées.

L'AQRP réclame de nombreuses interventions concrètes du gouvernement afin de corriger cette situation, dont celles-ci :

  • Une capacité d'intervention immédiate en cas de plaintes ou de soupçons de maltraitance envers une personne aînée;
  • Un avis systématique au coroner pour qu'il puisse faire une investigation lors du décès d'une personne âgée dans une résidence publique ou privée, ou une mesure équivalente;
  • L'établissement de ratios de personnel suffisants dans les résidences publiques et privées pour personnes âgées.

« En 2007, l'AQRP a fait partie des quatre premiers organismes qui ont réclamé un coup de barre du gouvernement du Québec contre la maltraitance des aînés. La réponse du gouvernement, en 2008, a été de promettre un plan pour 2009. Ce plan n'a été annoncé qu'en 2010. En 2011, seulement deux mesures sur quarante ont remporté le succès espéré. Alors qu'un gouvernement comme celui de l'Ontario s'est doté le mois dernier d'une capacité d'intervention immédiate avant même que sa Loi sur les maisons de retraite ne soit complètement en vigueur, Québec tarde à agir. Les aînés vulnérables ont besoin de plus d'actions concrètes; c'est urgent », a conclu la présidente de l'AQRP.

Comptant plus de 26 000 membres, l'AQRP est la principale association indépendante de retraités de l'État au Québec. L'AQRP se distingue également par son implication citoyenne soutenue en faveur des enjeux qui touchent toutes les personnes aînées du Québec.

SOURCE AQRP - ASSOCIATION QUEBECOISE DES RETRAITE(E)S DES SECTEURS PUBLIC ET PARAPUBLIC

Renseignements :

Source : AQRP

Renseignements :
Cédric Lavoie, 418 559-9691
Mathieu Santerre, 418 928-2608
communication@aqrp.qc.ca

Profil de l'entreprise

AQRP - ASSOCIATION QUEBECOISE DES RETRAITE(E)S DES SECTEURS PUBLIC ET PARAPUBLIC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.