Journal de Québec - La reprise des négociations échoue



    QUEBEC, le 23 nov. /CNW Telbec/ - Même l'arrivée d'un nouveau
conciliateur dans le dossier n'aura pas suffi pour que les négociations
reprennent entre le Journal de Québec et ses employés en lock-out. Après
s'être saisi du dossier depuis quelques semaines, le conciliateur Jean Poirier
a bien tenté de rapprocher les parties. Mais, il a dû se rendre à l'évidence.
Il n'y peut rien pour le moment et on est encore loin d'une reprise des
négociations.
    Le constat a été fait que l'employeur n'a laissé tomber aucune de ses
demandes déposées le 1er décembre 2006 et ce, malgré sept mois de conflit.
    De plus, le porte-parole des syndiqués, Denis Bolduc, a précisé que
Quebecor tente toujours de faire fermer le quotidien gratuit des syndiqués,
même si elle a renoncé à porter la décision de la Cour d'appel sur
l'injonction interlocutoire en Cour suprême. En effet, Quebecor poursuit son
intention de fermer le MédiaMatinQuébec en recourant aux tribunaux. "Non
seulement, la poursuite pour faire fermer le MédiaMatinQuebec est toujours là,
l'avocate de Quebecor a signifié quatre journées à la Cour supérieure pour
faire sa preuve dans sa demande d'injonction permanente. C'est surprenant,
surtout quand on connaît les propos que tenait Donald Charrette, un patron du
Journal, il y a deux semaines. On voit où Quebecor met ses priorités : les
tribunaux, les tribunaux et encore les tribunaux, a conclu Denis Bolduc, alors
que tout le monde sait très bien que ce n'est pas devant les tribunaux que le
conflit va se régler, mais uniquement à la table des négociations."

    Les grandes étapes de ce conflit

    Le conflit de travail au Journal de Québec dure depuis plus de sept mois.
En effet, les employés de bureau et de la rédaction du Journal de Québec sont
sous le coup d'un lock-out décrété par l'employeur le 22 avril. Avant le
déclenchement du lock-out, aucun des trois syndicats n'avait demandé de mandat
de grève à ses membres ni même exercé de moyens de pressions. En solidarité
avec leurs collègues jetés sur le trottoir par la décision de Quebecor/Sun
Media, les employés de l'imprimerie ont voté la grève à 97 %.
    Depuis la fondation du Journal de Québec en 1967, aucun conflit de
travail n'avait eu lieu. Il y a un peu plus d'un an et demi, tous les employés
syndiqués du Journal avaient accepté de reconduire la convention collective
pour un an en partenariat avec l'employeur qui faisait face à un concurrent,
Le Soleil, qui passait au format tabloid pour mieux le concurrencer.
    Depuis le 24 avril, les employés en conflit publient et distribuent cinq
jours semaine le MédiaMatinQuébec, un quotidien gratuit, pour rappeler leur
cause à la population de Québec. Quebecor/Corporation Sun Media a entrepris
plusieurs recours judiciaires pour empêcher la publication du
MédiaMatinQuébec. Toutes ces démarches ont échoué.
    Malgré le conflit, le Journal de Québec continue d'être publié. Dans une
décision rendue le 23 août 2007, en application de l'article 109 du Code du
travail (dispositions anti-scabs), la Commission des relations du travail
(CRT) du Québec a ordonné à la direction du Journal de Québec de cesser de
recourir aux services de quatre personnes qui remplissaient les fonctions de
salariés en conflit. De nouvelles plaintes concernant l'utilisation de
travailleurs illégaux par Quebecor ont été déposées par les syndicats en
octobre et novembre. Ces plaintes visent 16 personnes. Elles seront entendus
par la CRT d'ici peu.




Renseignements :

Renseignements: Denis Bolduc, porte-parole des syndiqués en conflit,
(418) 564-8772; Robert Bellerose, Information SCFP, cell. (514) 247-9266;
SOURCE: SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.