Journal de Montréal - La recommandation du médiateur est acceptée

MONTRÉAL, le 26 févr. /CNW Telbec/ - C'est dans une proportion de 64,1 % que les  membres du Syndicat des travailleurs de l'information du Journal de Montréal (STIJM-CSN) se sont prononcés en faveur de la recommandation du médiateur pour régler le conflit au Journal qui perdure depuis plus de deux ans. 

La recommandation du médiateur comporte certaines améliorations comparativement à l'offre patronale de Quebecor d'octobre dernier. Au chapitre des améliorations on constate une hausse de garantie d'emploi pour trois autres postes dans le secteur bureau qui s'ajoute aux sept postes du plancher d'emploi de ce secteur. Le retour de dix postes au secteur petites annonces sans possibilité de mise à pied et de fermeture du département avant le 54ième mois suivant la signature de la convention collective, s'il n'y a pas de baisse de volume d'appels. Dans la salle de nouvelle, au lieu des 32 postes à temps plein et trois à temps partiel, le médiateur recommande 33 postes à temps plein, un à temps partiel et une garantie d'emploi pour neuf salariés supplémentaires au plancher d'emploi. Au total, ce sont 62 postes à temps plein et un à temps partiel qui sont proposés comparativement à 49 à temps plein et trois à temps partiel dans l'ancienne offre. Des aménagements ont aussi été faits pour bonifier les départs à la retraite. De plus, la clause de non-concurrence a été retirée et la poursuite des activités de Rue Frontenac sera possible.

Protocole de retour au travail

Toute ratification de la convention sera conditionnelle à la négociation satisfaisante d'un protocole de retour au travail. Nous souhaitons que les négociations sur celui-ci débutent dans les prochains jours. Cette démarche peut prendre encore plusieurs jours de discussions. Le protocole accepté, la convention pourra alors être signée.

La durée de la convention collective serait de cinq ans à compter de sa signature.

« Si je reprends les considérations que le médiateur a émises dans son rapport,  notamment les efforts des parties pour en arriver à un règlement et les difficultés pour y parvenir compte tenu des écarts importants sur certains sujets, il était impossible dans le contexte d'obtenir un meilleur règlement », d'expliquer le président du STIJM, Raynald Leblanc.

Rappelons que le 12 octobre, les membres du STIJM rejetaient à 89,3 % la proposition patronale. Celle-ci comportait notamment la mise à pied de 80 % du personnel, une clause de non-concurrence pour six mois - en échange d'une indemnité de départ, l'interdiction pendant six mois aux journalistes licenciés de travailler pour La Presse ou Cyberpresse, de créer d'autres quotidiens francophones dans la région montréalaise et l'obligation de fermer le site Web Ruefrontenac.com - ainsi que d'autres reculs importants dans la convention collective.

SOURCE CSN

Renseignements :

Source : CSN

Jacqueline Rodrigue
Service des communications de la CSN
Cellulaire : 514 773-0060

Luc Bessette
Service des communications de la CSN
Cellulaire : 514 703-0775


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.