Jour de la Terre - L'Université Laval accélère les efforts de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre



    QUEBEC, le 22 avr. /CNW Telbec/ - L'Université Laval présente un bilan
des gaz à effet de serre (GES) qui montre une baisse de 20,4 % par rapport à
l'année de référence (2000). Grâce à de bonnes pratiques en matière de
développement durable, l'Université Laval est passée de 51 096 tonnes de CO2
émises en 2000 à 40 654 tonnes en 2007. Les plus fortes baisses par activité
ont été enregistrées dans les secteurs du chauffage (-20,1 %), de
l'approvisionnement (-13,7 %) et du service de messagerie interne (-4,8 %).
"En tant qu'entreprise responsable, nous avons mandaté la firme Dessau pour
mener une étude et connaître précisément l'impact de l'ensemble de nos
activités sur l'environnement et ainsi poser des actions éclairées en
développement durable", souligne Eric Bauce, vice-recteur exécutif et au
développement, à l'administration et aux finances.
    L'Université Laval souhaite relever le défi et contribuer efficacement à
la protection de l'environnement, notamment par la préservation des ressources
en énergie, en eau, en air et en sol. Au cours des dernières années, diverses
méthodes ont été mises de l'avant pour diminuer les émissions de GES. La Forêt
Montmorency permet à elle seule une économie de 4 000 tonnes de CO2 par année,
mentionne un rapport réalisé par la firme Consultants forestiers DGR, basé sur
un principe d'écosystème et de produits de la récolte dû au phénomène de
photosynthèse; ce sont autant de GES qui sont captés et qui permettent de
réduire le bilan de l'Université, puisque les aménagements de l'Université à
la Forêt peuvent être considérés comme puits de carbone. En 2000, le chauffage
qui représentait 70 % des GES a baissé à 64 % en 2007 grâce à l'acquisition
d'une chaudière électrique à la centrale d'énergie qui a permis la réduction
immédiate de 500 tonnes de CO2 mensuellement. Du côté du transport quotidien
des membres de la communauté universitaire, le taux est passé de 22 % en 2000
à 26 % en 2007. Divers programmes de sensibilisation sont en place pour
encourager les étudiants et le personnel à utiliser des moyens de transport
alternatifs comme le vélo, l'autobus ou le covoiturage. Des indicateurs de
performance permettront de faire un suivi annuel des actions de l'Université
et d'y gérer adéquatement l'évolution des émissions de GES.
    "L'étude menée à l'Université Laval considère de nombreux éléments : les
émissions directes reliées aux opérations, les émissions indirectes reliées à
l'énergie et les autres émissions indirectes. La plupart des établissements
universitaires qui font des bilans de GES considèrent principalement les
émissions dues au chauffage", explique M. Bauce. Ce premier bilan de l'impact
de l'Université Laval sur l'environnement fait suite à la création, en 2007,
de la Table de concertation sur le développement durable et à l'adoption de la
Politique institutionnelle de développement durable en 2008, de même que d'un
fonds doté d'une enveloppe de 2 millions $. Déjà en 1994, l'Université se
dotait d'une politique de protection et de promotion de l'environnement.
    Le rapport-synthèse du bilan des gaz à effet de serre est disponible à
l'adresse : www.developpementdurable.ulaval.ca.




Renseignements :

Renseignements: Hélène Mélançon, Relations avec les médias, Université
Laval, (418) 656-2131, poste 7286

Profil de l'entreprise

Université Laval

Renseignements sur cet organisme

Nouvelles - Environnement

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.