JO Pékin 2008 - George W. Bush assistera à la cérémonie d'ouverture, tout laisse à penser que Nicolas Sarkozy également : "c'est un coup de poignard dans le dos des dissidents chinois, selon Reporters sans frontières



    MONTREAL, le 4 juill. /CNW Telbec/ - "La Maison Blanche a annoncé que le
président américain George W. Bush assistera à la cérémonie d'ouverture des JO
de Pékin, le 8 août 2008. Selon plusieurs informations données par la presse,
son homologue français, Nicolas Sarkozy, fera de même. C'est une capitulation
et un coup de poignard dans le dos des dissidents chinois. Nicolas Sarkozy
avait promis de consulter ses partenaires européens avant de prendre sa
décision. Visiblement, il ne l'a pas fait. Pas plus qu'il n'a respecté ses
engagements de campagne, lorsqu'il annonçait qu'il ne mènerait pas de
'realpolitik' et que les droits de l'homme seraient au coeur de son
programme", a déclaré Reporters sans frontières.
    "Le président français avait également conditionné sa participation à la
reprise du dialogue sur le Tibet. Une rencontre a certes eu lieu entre la
Chine et les représentants du dalai-lama ces derniers jours, mais elle n'a
pour l'instant débouché sur rien de concret et des officiels chinois
continuent de critiquer de manière virulente les dirigeants tibétains dans la
presse. Nicolas Sarkozy et George W. Bush se privent aujourd'hui d'un moyen de
pression qui aurait peut-être permis d'aboutir à la libération de journalistes
et défenseurs des droits de l'homme emprisonnés. Nous aimerions bien savoir
sur quelles bases les deux chefs d'Etat ont-ils pris leur décision ?", s'est
interrogée l'organisation.
    "Il nous reste encore un mois avant le début des Jeux olympiques de 2008.
C'est maintenant que la mobilisation doit être massive en faveur d'une
amélioration de la situation de la liberté d'expression en Chine. Nous
appelons d'ores et déjà à des rassemblements de protestation devant les
ambassades de Chine dans le monde, le 8 août prochain pendant la cérémonie
d'ouverture des Jeux", a indiqué Reporters sans frontières.
    "Comme nous n'avons pas l'autorisation de nous rendre en Chine et encore
moins d'y manifester, nous organiserons également, sur notre site Internet
www.rsf.org, une cybermanifestation devant le stade olympique de Pékin, à
partir du 8 août et pendant toute la durée des JO. Chacun pourra ainsi
exprimer son désaccord avec la détention des prisonniers d'opinion et la
répression qui se poursuit à l'encontre des voix dissidentes", a ajouté
l'organisation.
    "Au cours des derniers mois, la situation de la liberté d'expression ne
s'est pas améliorée en Chine. Les arrestations continuent sur le même rythme.
Huang Qi, célèbre animateur d'un site Internet dédié à la défense des droits
de l'homme, a été arrêté en juin dans la province du Sichuan. A la même
période, le journaliste Sun Lin a été condamné à quatre ans de prison pour
avoir collaboré avec un site Internet basé à l'étranger", a précisé
l'organisation de défense de la liberté de la presse.
    La Maison Blanche a annoncé, le 3 juillet, que le président
George W. Bush et son épouse assisteront à la cérémonie d'ouverture des Jeux
olympiques de Pékin.
    Selon l'Elysée, Nicolas Sarkozy annoncera "sa présence ou non" à Pékin la
semaine prochaine, à l'issue d'une rencontre avec son homologue chinois,
Hu Jintao, en marge du sommet du G8 qui se tiendra les 8 et 9 juillet au
Japon. Mais selon des informations données par la presse, des officiels
français, dont l'ambassadeur de France en Chine, ont affirmé devant des
journalistes que le président français serait bel et bien à Pékin le 8 août.
Le chef de l'Etat l'aurait également confié à des parlementaires de sa
majorité.
    Depuis plusieurs mois, Reporters sans frontières appelle au boycott de la
cérémonie d'ouverture du 8 août 2008 par les chefs d'Etat, les chefs de
gouvernement et les membres des familles royales. Les gouvernements de
Pologne, d'Estonie, d'Autriche et de la République tchèque ont déjà annoncé
qu'ils n'enverraient pas de représentant pendant la cérémonie d'ouverture. Le
prince Charles avait été le premier à annoncer qu'il n'irait pas à Pékin
pendant les JO.
    Une centaine de journalistes, cyberdissidents, blogueurs et internautes
sont emprisonnés en Chine, à deux mois des Jeux olympiques. Les autorités de
Pékin n'ont pas respecté les promesses qu'elles avaient faites en 2001,
concernant le respect des droits de l'homme, lorsque la ville avait été
choisie pour organiser les olympiades de 2008.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters Sans
Frontieres Canada, (514) 521-4111, rsfcanada@rsf.org; www.rsfcanada.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.