Jeunesse, J'écoute invite les Canadiens à prendre position contre l'intimidation

Premier service de consultation professionnel pour les jeunes au Canada, Jeunesse, J'écoute déclare novembre le mois anti-cyberintimidation

MONTRÉAL, le 2 nov. 2011 /CNW/ - Jeunesse, J'écoute veut attirer l'attention sur la cyberintimidation, forme d'intimidation dont sont témoins la plupart des gens qui passent du temps en ligne. L'organisme souhaite surtout faire prendre conscience du rôle des témoins dans la lutte contre la cyberintimidation.

Nous en avons tous été témoins : insultes ou menaces à la fin de messages, de blogues ou dans les forums en ligne; textes ou courriels haineux, affichages de photos embarrassantes dans les groupes Facebook, potins malveillants en ligne. Ce sont bien des actes de cyberintimidation et les témoins de ces actes peuvent véritablement contribuer à réduire la cyberintimidation.

Jeunesse, J'écoute invite donc tout le monde - jeunes et adultes - à prendre position contre l'intimidation en affichant le message suivant sur les statuts Facebook, dans les commentaires sur Twitter, signatures de courriel et tout autre moyen de communication électronique utilisé:

Je ne tolèrerai aucun commentaire blessant en ligne. La cyberintimidation sera dénoncée aux administrateurs du site. Joignez-vous à moi, dénonçons la cyberintimidation !

Quelques statistiques:

  • Une étude de septembre 2011 de Statistiques Canada révèle qu'environ 1 adulte sur 10 rapporte qu'un enfant de sa famille, âgé de 8 à 17 ans, a été victime de cyberintimidation; dans 40 % des cas, la victime était âgée de 12 ou 13 ans, tandis que pour 26 %, le jeune était âgé de 15 à 19 ans.
  • Lors d'un récent sondage Jeunesse, J'écoute a demandé aux jeunes s'ils avaient été victimes de cyberintimidation : 65 % ont répondu par l'affirmative.
  • Dans un autre sondage indépendant en ligne commandé par Jeunesse, J'écoute, 35 % des jeunes ont affirmé être quotidiennement témoins d'intimidation, tant à l'école, après l'école et en ligne.
  • La recherche montre que 85 % des actes d'intimidation sont commis devant d'autres étudiants; de 11 % à 22 % seulement des témoins interviennent; pourtant les études montrent que l'intimidation cesse en moins de 10 secondes dans la moitié des cas où quelqu'un intervient.
  • Contrairement à la croyance populaire, les jeunes qui sont témoins d'actes d'intimidation ne jouent pas un rôle neutre. Les recherches montrent bien que la présence de témoins encourage l'intimidation et la fait durer; soit de façon directe par la participation de ces témoins aux actes; soit indirectement, quand ceux-ci n'interviennent pas contre les intimidateurs.
  • La recherche indique également que d'assister à des attaques verbales ou physiques contre leurs pairs provoquent de la détresse chez les témoins aussi.

Lorsqu'une personne ose s'opposer à un intimidateur, les autres trouvent le courage de s'élever aussi contre l'intimidation.

L'avis de nos experts

« Encouragez les jeunes à s'opposer à l'intimidation n'est pas facile » rapporte Alain Johnson, directeur des services cliniques en français de Jeunesse, J'écoute. « Nous recevons de nombreux appels de jeunes qui s'inquiètent de leur statut au sein du groupe ou de devenir eux-mêmes des cibles, s'ils le font. Mais les témoins ont le pouvoir de rappeler aux jeunes qu'ils ont le choix d'agir, et leur rappeler peut contribuer à bâtir leur confiance en eux-mêmes et les aider à retrouver le respect d'eux-mêmes en s'élevant pour ce qu'ils croient être juste. »

À propos de Jeunesse, J'écoute

Jeunesse, J'écoute est le chef de file dans le domaine des services de consultation pour les jeunes. Nous les aidons à surmonter leur isolement et leur détresse en leur donnant confiance en leurs capacités. Disponible à toute heure du jour et de la nuit, en anglais et en français, par téléphone ou en ligne, c'est l'endroit où cogner pour les jeunes du Canada de 5 à 20 ans pour discuter de problèmes qu'ils affrontent, souvent difficiles à confier à des proches, et pour obtenir à leur sujet une information et des ressources sérieuses et pertinentes. En tant qu'organisme caritatif, Jeunesse, J'écoute dépend du soutien de particuliers et d'organismes pour demeurer disponible aux jeunes en difficulté, voire parfois à la recherche d'une bouée de sauvetage.

SOURCE Jeunesse, J'écoute

Renseignements :

Pour planifier des entrevues, veuillez communiquer avec :

Deborah Jussome, coordonnatrice des communications
(514) 273-7007 poste 8217
1 866 814-1010 poste 8217
Deborah.jussome@jeunessejecoute.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.