Jean Dorion reporté à la tête de la SSJB



    MONTREAL, le 10 mars /CNW Telbec/ - La 173ème assemblée générale annuelle
de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a réélu hier soir Jean Dorion
comme président général de l'organisme, pour un troisième mandat consécutif de
deux ans. Ce dernier a défait Gilles Rhéaume, un ancien président de la
Société, à la suite d'une campagne électorale qui durait dans les faits depuis
près de quinze mois. Jean Dorion, naguère attaché politique du ministre de
l'Immigration Jacques Couture et directeur de cabinet de Gérald Godin,
ministre responsable de l'application de la Charte de la langue française, fut
également délégué général du Québec à Tokyo de 1994 à 2000. Il fut aussi
président général de la société de 1989 à 1994.
    Dorion avait lui-même fixé la barre haute en faisant adopter par
l'assemblée, il y a deux ans, un règlement interdisant à tout président d'être
réélu pour un troisième mandat consécutif, à moins d'obtenir les deux-tiers
des votes. Il en a reçu hier 79,5%.
    L'assemblée de 127 délégués, visiblement plus jeune que celles des années
antérieures, a élu au Conseil général tous les candidats de l'équipe Dorion,
dont le premier vice-président Mario Beaulieu, principal animateur du
Mouvement Montréal français, le romancier Yves Beauchemin et deux militants de
moins de trente ans, Amélie Dolbec et Patrick Sabourin. L'ex-président
Jean-Marie Cossette, candidat indépendant, a vu également son mandat au
Conseil renouvelé.
    Dans une dernière allocution aux congressistes avant le vote, Jean Dorion
avait réitéré la nécessité d'accueillir avec ouverture d'esprit la notion
d'accommodement raisonnable, qui peut être un instrument d'équité et
d'intégration. "Par les temps qui courent, une pareille assertion ne va pas
sans risque, a-t-il affirmé, surtout quand on a besoin des deux-tiers des
votes, mais je tenais à la faire quand même ; il faut être honnête avec ses
électeurs".
    Par contre, il juge déraisonnable qu'on s'apprête à confier la moitié des
nouvelles infrastructures hospitalières montréalaise à des instances qui les
géreront essentiellement en anglais, langue maternelle de douze pour cent de
la population du Montréal métropolitain.
    L'assemblée a par ailleurs adopté unanimement une résolution reprochant
au premier ministre Charest d'avoir failli à ses responsabilités en ne
défendant pas le principe de l'intégrité du territoire du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Willie Gagnon, Communications SSJB, (514) 486-9786


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.